Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'art...

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Ernst était un membre très actif dans le groupe surréaliste à Paris. Il était aussi théoricien de l'art, de ce côté là il a laissé des écrits surréalistes. Pour ses oeuvres plastiques, effectivement pour certaines, il est difficile de les réduire au Surréalisme et encore moins au Symbolisme (trop vieux pour Ernst). Ernst fait du Ernst avec des ataches fortes au Surréalisme. Personnellement, je le trouve décisif pour l'art du 20ème. Ernst dans certains cas, est à rapprocher de Schwitters, Rauchenberg...

    Delvaux est beaucoup plus intéressé par le rêve, la mythologie. Ces oeuvres ne revêtent aucune invention plastique, contrairement à Ernst. Delvaux peint de manière très classique tout en donnant à ses peintures une force narative onérique, surréaliste. Delvaux est à rapprocher à De Chirico et Magritte.


    Laisser un commentaire:


  • irene
    a répondu
    Kro, merci, mais je pense que P.Delvaux et M. Ernst sont quasi inclassables !
    Dans quel courant pictural les classes-tu ?

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Merci Sabiha pour le "Chaqu'un" (c'est une faute qui me poursuit depuis le colège). Pour la citation de Duchamp, que je considère comme incontournable pour la compréhension des courants artistiques modernes, il faut la considérait à son époque dans les années 15-20. Aujourd'hui c'est une citation qui ne peut être utilisé pour qualifié l'art contemporain.

    -------------------------------------------

    Pour Irène quelques corrections s'imposent:

    1- Tu cites O. Redon, Max Ernst, P.Delvaux, Burnes-Jones, F. Khnopff comme représentatifs du courant symboliste. C'est vrai pour Redon, Knopff et Burne-Jones, pour les autres dans une certaine mesure seulement.

    2- Gustave Moreau est LE peintre symboliste français.

    Maintenant, effectivement t'as un certain bagage en histoire de l'art, la mise en relation du Symbolisme, de la Psychanalyse et du Surréalisme est pertinente.

    Laisser un commentaire:


  • irene
    a répondu
    L'Art... suite

    Bonjour Sahiba
    Marcel Duchamps, en effet, mais il excellait dans le mauvais goût
    c'est un avis perso !!!
    Quand à Freud, l'Art n'était pas son fort, loin s'en faut !
    La peinture dite " Symboliste " ( O. Redon, Max Ernst, P.Delvaux, Burnes-Jones, F. Khnopff ... ) et dite " Surréaliste " ( Dali, Paul Soupault, Gustave Moreau ( THE Maître )...) ont vues le jour à la même époque que la découverte par S. freud . ... Que l'Homme avait un inconscient et " N'était plus maître dans sa propre maison " . (S . Freud. ) :shock:

    Une anecdote .
    Dali désirait rencontrer Freud . Ils prirent r.v . Dali posait des questions, des questions... au Maître , qui ne su y répondre .
    Freud se sentant " dépassé "^par un autre génie que lui, mit Dali à la porte de chez lui, en le traitant de " fou " :shock:
    cf. " Le Moi sublimé / psychanalyse de la créativité
    Jean Guillaumin - éd - Dunot - 1998

    Amitiés
    irene

    Laisser un commentaire:


  • morjane
    a répondu
    Azul Fellawen,
    Azul Irène

    Je te remercie de voyager en compagnie de mes mots. J'espère te faire rêver longtemps.

    Laisser un commentaire:


  • Sabiha
    a répondu
    Voici deux citations que je trouve pas mal :

    C'est une erreur flagrante que d'assimiler la science à la raison pure et à la logique, comme l'art à l'intuition et à l'émotion. Nulle découverte n'a jamais été faite par déduction logique, aucune oeuvre d'art sans calcul, ni métier; dans l'une comme dans l'autre interviennent les jeux émotifs de l'inconscient. Arthur Koestler - Le cri d'Archimède

    Et celle-ci très pertinente :

    Le grand ennemi de l'art, c'est le bon goût.
    Marcel Duchamp (1887 - 1965) -


    Chaqu'un ses faiblesses
    difficile de croire à une faiblesse en orthographe de la part de quelqu'un dont l'écrit est irréprochable habituellement.. :shock:

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    Bonjour,

    Dans l'ethétique contemporaine, des arts plastiques en particulier, Freud est complétement mis de côté, car là où il a été le plus inconsistant, c'est bien quand il abordait les questions de l'art et de la création. Chacun ses faiblesses.

    Laisser un commentaire:


  • irene
    a crée une discussion L'art...

    L'art...

    ...vu par S. Freud
    " L'Art est un détour par lequel le rêve retrouve sa réalité "

    ( l'Art quelqu'il soit )

    Morjane, j'aime beaucoup la manière dont tu me fais rèver, au travers de tes mots écrits .
Chargement...
X