Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Allongé dans le jardin

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • morjane
    a répondu
    Azul Schérazade,

    Je suis heureuse qu'il t'ait plût , je te remercie et te souhaite une belle journée ainsi qu'une bonne fête de la musique.

    Merci Fantomette, c'était magnifique.

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    dans le jardin de notre amour
    Une onde, lointaine emporte le vent
    de nos désirs.

    Instant arrêté
    rêve d’or au firmament
    les courbes de ton corps
    flotte sur mes sens
    et le ciel chargé de nos secrets
    s’envolent dans l'aube clair
    qui diffuse mon malheur
    et l'ombre nos corps enlacés
    du désir de nos songes
    à moitié oubliés.

    Loin est ton regard si triste
    Que même un desert ne peut combler
    une ancre de paix dans la solitude
    de nos deux êtres
    avec des envies de frissons
    qui nous glaces jusqu'au plus
    profond de nous.
    Ne part pas, reste là

    Puis nos regards
    s'épuisent dans un mélange
    dont nous seul avons le secret
    nos paupières s'ouvrent alors
    Et la clarté du jour
    nous sépare encore une fois
    j'attends la nuit pour te rejoindre
    dans nos rêves privés
    puisque la réalité
    nous refuse et nous éloigne
    l'un de l'autre.

    Pour toi Morjane, ma muse, par laquelle, j'en abuse

    Bisoux Morjane

    Laisser un commentaire:


  • scherazade
    a répondu
    Azul morjane,
    merci pour ton joli poéme,ça sent vraiment les vacances tout ça!
    bonne fin d'aprés midi.

    Laisser un commentaire:


  • morjane
    a crée une discussion Allongé dans le jardin

    Allongé dans le jardin

    Allongé dans le jardin
    Flottait l’embrun de notre amour
    Une onde, lointain naufrage
    Murmurait au cîme du vent
    "Je t’appartiens"

    Instant où tout s’est arrêté
    Voile le rêve du tourbillon
    Nuage d’or au firmament
    J’embrasse tes yeux délicatement
    Douces courbes de tes cils
    Ondine mes lèvres rouge cerise
    Nuages emplis de tes doux mots
    Puis ils s’envolent en virevoltant
    Ombre diffuse de mon bonheur
    Pare nos corps de sa lueur
    Le vent du désir se pose en nous

    Lointaines plaines, iris en cage
    Soleil couchant ombre doucement
    Ton regard si doux si profond
    Que l’océan m’emporte majestueusement
    Ombre de la lune vient caresser
    Nos corps empreint de nos envies
    Frissons certains, ailes qui inspirent
    Ta douce main « viens, je t’appartiens »

    Douce clarté juste éclairée
    Par nos regards couleur de braise
    Une douce brise souffle à présent
    Mélangeant intimement
    L’air emplit d’oranger
    Et de cannelle que nos baisers
    Vont apprivoiser.
    Sous le manteau des étoiles.

    morjane
    20/06/04
Chargement...
X