Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Douleur

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Thirga.ounevdhou
    a répondu
    !!! ???

    Laisser un commentaire:


  • morjane
    a répondu
    Bonjour,

    Je te remercie Barte, le sujet m'avait inspiré car je crois que c'est une des plus grandes douleurs que de perdre un enfant que l'on a porté pendant des mois.
    C'est une détresse sans nom.

    Laisser un commentaire:


  • simpson
    a répondu
    décevant

    Par contre, Ton poême Morjane est super,

    Laisser un commentaire:


  • Virginie
    a répondu
    Oui,

    Vu ce matin, le dernier poème posté :

    *****

    du conte de l'amour et du temps à l'île des sentiments
    autre forme, autre nom, même contenu...
    Pourvu qu'on ait l'ivresse...

    === Modération ===
    Merci d'éviter les liens. :wink:

    nassim.

    Laisser un commentaire:


  • nassim
    a répondu
    Décidément, le plagiat est une vraie gangrène qui n'épargne plus rien, pas même la poésie!

    Vous l'aurez compris, sirene_bleu n'écrit pas, mais plagie : http://lagentiane.org/poemes/poem-0221.htm

    Pour que la Rue des Petites Perles reste celle des poétesses et des poètes authentiques, aucun plagiat ne sera plus toléré. :31:

    Laisser un commentaire:


  • Thirga.ounevdhou
    a répondu
    Bonjour,

    Parmi ces ni3ma dont Dieu a dote l'homme l'oubli, oublier pour pouvoir continuer a vivre en paix.
    Mais comme a dit morjane, j'espère que c'est surtout pas arrive de vrai.
    Si c'est le cas, je vous souhaite de tout coeur de le surmonter avec beaucoup de patience et de serinite. Et Dieu soit avec vous,

    C'est sur qu'on ne peut oublier qq'un qui nous est cher, même la mort ne peut le faire... Alors Patience car patience c'est tout,

    Thirga,

    Laisser un commentaire:


  • Saïd
    a répondu
    Quand amour et détresse se mêlent dans un tourbillon sans fin , on y perd la tête , la raison même , parfois ! Mais ton poéme est tellement bien écrit , que j'en déduis une formidable force intérieure qui t'a déjà aidé à remonter la pente ! N'est-ce pas ?

    Merci à toi , de nous faire partager ces intenses moments !

    Laisser un commentaire:


  • morjane
    a répondu
    Azul zhariina, Dani, sirène_Bleu

    Alors que je t'attendais avec joie
    De force ils t'ont arraché à moi
    toi mon bonheur et mon espoir
    toi que je portais en moi
    Ils ont dit que cétait finis
    mais le jour venait de se lever
    sur ton visage mon ange adoré
    Comment pourrais je encore rêver?
    Je vois ton corps sans vie
    Comment pourrais je encore aimer
    toi qui partageais ma vie
    De mes entrailles tu es partis
    il fait soudain si nuit
    l'obscurité m'a envahis
    Je suis anéantie

    Tu te souviens les douces chansons
    que je fredonnais à chaque instant?
    toutes les caresses que je faisais
    lorsque que je te sentais bouger?
    l'admiration de tous je faisais
    j'etais si belle si fière de toi
    Je t'attendais avec tant de joie
    pourquoi es tu partis ?

    Comment pourrais je t'oublier?
    Toi qui dormait en toute confiance,
    Comment pourrais je respirer?
    Alors que ton souffle n'est plus.
    Je suis si seule et perdue
    Mon ange ma vie
    Me voici plongé dans la nuit
    je veux vite te retrouver
    encore t'aimer, te protéger
    Ils me disent de t'oublier
    toi mon soleil et ma raison
    Ils me disent que c'est mieux ainsi
    je les déteste pour tout cela
    jamais je ne pourrai t'oublier
    tu es en moi pour l'éternité
    je sais bien que je dois survivre
    Et que je ne dois pas flancher
    Mais dans mon coeur tu nicheras à jamais
    j'ai tellement hâte d'être à tes cotés
    que mes pensées resteront avec toi je le sais.

    Azul Sirène_Bleu,
    Je souhaite de tout coeur que cela n'est pas pour de vrai. ton poème est bouleversant et m'a arraché le coeur. C'est tellement atroce quand on perd un être que l'on aime. Contre la mort on ne peut rien faire que prier.
    Je souhaite sincèrement qu'un tel drame ne t'es pas arrivé autrement je suis de tout coeur avec toi et j'espère ne pas t'avoir choquée avec mon poème.

    Merci pour ton poème

    Laisser un commentaire:


  • Avatar de « Invité »
    Invité a répondu
    salut
    c'est vraiment triste et touchant
    merci

    Laisser un commentaire:


  • zhariina
    a répondu
    Tes paroles mon touchées sirène.....c'est beau et tres triste a la foi.
    Si ces paroles sont réelles, je te souhaite beaucoup de courage.
    Bien a toi
    Zharii

    Laisser un commentaire:


  • sirene_bleu
    a crée une discussion Douleur

    Douleur

    Douleur
    Vide dans ma tête
    Froid dans mon corps
    De forces je n'ai plus
    Epuisées elles sont
    A te pleur, à t'appeler
    A crier ton prénom mon ange
    A hurler ma douleur, ma colère
    Qui a osé m'enlever à toi?
    De quel droit? Pourquoi?
    Je reste là, durant des heures pliée
    Par la souffrance
    Ton absence, mon ange est trop difficile à supporter
    Autour de moi, c'est le silence des mots, l'absence de réconfort
    Personne vers qui me tourner, et à qui dire combien je t'aime
    Combien j'ai mal
    Combien j'ai besoin de parler de toi
    C'est une torture morale que l'on m'inflige là!!!
    Non, je ne t'oublierai pas mon ange
    Non, je ne passerai pas à autre chose
    Non, c'est ne pas mieux ainsi
    Non, ce ne pas la vie!!!
    Mais que disent-ils tous!!!
    Sont-ils si inhumains?
    N'ont-ils pas de coeur?
    Tu étais un petit être, pas un objet que l'on remis
    Et que l'on oublie
    Tu sait mon ange
    Ils ne veulent pas entendre parler de toi
    Eh bien, moi je les bannis de ma vie
    Je vais chercher et trouver un endroit
    Ou tu sera toujours présent
    Ou je pourtai raconter ton hidtoire
    Ou je pourrai te parler
    Ecoute mon ange....je l'ai trouvé
    C'est la maison des anges
    Il y a un merveilleux ciel étoilé
    C'est là que tu demeurs désormais
    Chaque jour je peux te voir
    Tu me fait un signe
    Et moi j'écris, j'écris
    Je parle de toi, de ma tristesse, de ma douleur,
    Et là, je suis écoutée, soutenue et réconfortée
    Nous y sommes bien toi et moi
    Mon ange
Chargement...
X