Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Maroc: la vague Omicron serait plus rapide et plus courte que la vague Delta

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Maroc: la vague Omicron serait plus rapide et plus courte que la vague Delta

    coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique, la troisième vague de transmission communautaire liée au variant Omicron, qui a débuté il y a deux semaines au Maroc, serait plus rapide et plus courte que la vague Delta

    Mouad Mrabet, également Président de l’Association nationale d’épidémiologie du terrain, dans un commentaire sur la situation épidémiologique du Covid-19 au 26 décembre a déclaré que « selon notre approche en épidémiologie du terrain, basée sur les expériences et les observations, la vague actuelle sera probablement plus rapide et plus courte que la vague Delta

    Cette vague va durer probablement onze semaines, avec un pic durant la semaine du 17 au 23 janvier 2022, a-t-il précisé, soulignant que tout dépend du degré d’adhésion de la population aux mesures préventives et aux dispositifs mis en place par le gouvernement.

    Mouad Mrabet a, dans ce sens, fait état d’un fort changement hebdomadaire du nombre de cas (presque 50 %) la semaine dernière par rapport à la semaine précédente, avec un taux de reproduction de 1,42

    Le taux de positivité hebdomadaire a augmenté, quant à lui, à 3,1 %, alors que le nombre de cas graves a aussi évolué malgré que l’incidence hebdomadaire du Covid grave reste toujours faible, inférieure à 1/100.000 habitants, a-t-il poursuivi.

    La vague est là, malheureusement. Nous avons raté six semaines de période inter-vague pour renforcer notre immunité par la vaccination. Nous avons aussi donné toutes les facilités possibles à ce virus pour se propager à travers la levée totale de toutes les barrières (masque, distanciation, hygiène), a-t-il ajouté

    De son côté, le ministre de la Santé Ait Taleb, affirme que le système de santé a tiré les leçons de la pandémie et il est désormais capable de s’adapter à la gestion de la situation épidémiologique, en réponse à une question sur les « Mesures proactives pour protéger le Royaume du variant Omicron » présentée par le groupe Parlementaire Authenticité et modernité, lors d’une session consacrée aux questions orales à la Chambre des représentants.

    En cas de revers épidémique, le système de santé est paré pour faire face au nouveau variant, que ce soit en termes de capacité hospitalière, de réanimation, ou de matériel nécessaire, a-t-il dit, rappelant que le variant « Omicron », qui est connu pour sa propagation rapide et sa faible mortalité, est moins dangereux que le virus classique et les variants « Alpha » et « Delta ».

    Le ministre a toutefois fait état d’une « certaine ambiguïté autour du nouveau variant, car nous ne connaissons pas ses effets à moyen terme ».

    Pour Ait Taleb, le Royaume peut circonscrire le nombre de cas du nouveau variant, qui est cinq fois plus contagieux que « Delta », et ce à travers le respect des mesures préventives et l’accélération de la prise de la troisième dose de rappel, qui renforce l’immunité contre Omicron à 75%.


    Le ministre a également souligné la nécessité de maintenir un haut niveau de surveillance et de vigilance, et de suivre de près la situation épidémiologique en Europe et dans le reste du monde, soulignant que le Maroc n’est pas à l’abri d’un nouveau revers, notamment après l’émergence d’une cinquième vague en Europe.

    Challenge



  • #2
    Le covid s'éternise, les touristes se font attendre, et les coiffeuses commencent à taper du pied...
    La géographie africaine a été façonnée par le courage des uns et par la lâcheté des autres. ​​​

    Commentaire

    Chargement...
    X