Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Space X : développement du programme Superheavy-Starship

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • scipio
    a répondu
    Il n'y a pas eu de vol à Boca Chica depuis celui de SN15 le 5 mai.
    Space X a installé sur le pas de tir un prototype du booster Superheavy qui satellisera le Starship.
    Ce prototype BN3 de 70 m de haut ne servira qu'à des tests au sol et n'est pas destiné à voler.
    Un static fire a eu lieu hier, avec seulement 3 moteurs raptor.



    Le vol se fera avec BN4, équipé d'une trentaine de moteurs raptor, surmonté du Starship SN20.
    Il ne devrait pas faire une orbite complète et terminer par un amerrissage du côté d'Hawaï.

    BN4 et SN20 sont en cours de construction, le vol se fera dans les prochains mois. On peut supposer qu'Elon Musk met la pression sur ses équipes pour que ce vol ait lieu avant celui du SLS, le nouveau lanceur géant de la NASA dont le 1er lancement est prévu en fin d'année.

    D'ici là, il n'est pas exclu que Starship SN16, qui est achevé, fasse un vol plus haut et plus loin que SN15.

    Laisser un commentaire:


  • scipio
    a répondu
    Au dernières nouvelles, le vol de SN15 a été un tel succès que Space X envisage de viser directement le vol orbital, avec ré-entrée atmosphérique du Starship.
    SN16 est terminé, il n'est pas certain qu'il volera.
    SN17-18-19 ne seront pas construits.

    SN20 sera le 1er de la génération des Starships à aller dans l'espace, avec un bouclier thermique et 6 moteurs raptors :
    - 3 raptors atmosphériques, comme SN15
    - 3 moteurs optimisés pour fonctionner dans le vide spatial, avec une tuyère plus grande.
    Pour le 1er vol, le 1er étage Superheavy et le Starship reviendraient se poser en mer.

    Une nouvelle video, très proche de ce à quoi nous pourrions assister dans quelques mois.



    Dernière modification par scipio, 06 juin 2021, 16h11.

    Laisser un commentaire:


  • Aloha
    a répondu
    Hi scipio

    les échecs en intelligence artificielle sont recherchés ils génèrent une extraordinaire base de donnée pour le deep réseau de neurones qui pilote la navette pour réussir

    exactement à l'instar de l'enfant qui apprend à conduire un vélo, il tombe, il tombe, il tombe et un beau jour il conduit son vélo

    Dernière modification par Aloha, 09 mai 2021, 23h58.

    Laisser un commentaire:


  • scipio
    a répondu
    Voici ce à quoi devraient ressembler les futures missions orbitales :

    Laisser un commentaire:


  • scipio
    a répondu
    Il se confirme que ce vol de SN15 a été un très grand succès à tous points de vue.
    Les ingénieurs de Space X ont encore démontré leur capacité à surmonter les échecs et à résoudre en quelques mois les problèmes techniques.

    L' atterrissage a été parfaitement maitrisé et pour la première fois, Space X récupère un Starship intact après le vol, ce qui va livrer plein d'informations.
    Elon Musk a même laissé entendre qu'il n'est pas exclu que SN15 fasse un nouveau vol, peut-être après SN16.

    Les prochaines étapes devraient être :
    1) vols de Starships à de plus hautes altitudes, jusqu'à des alitudes suborbitales
    2) vols et mise au point du booster Superheavy
    3) vol suborbital d'un ensemble Superheavy + Starship
    4) comme 3) avec satellisation du Starship
    5) comme 4) avec rentrée atmosphérique et récupération du Starship

    1) et 2) auront lieu simultanément
    3) sera peut être sauté avec passage directement à 4)
    4) est l'objectif pour cette année, ce qui parait très ambitieux.

    Les plus gros défis techniques me semblent être :

    2) mise au point du Superheavy : il va falloir réussir à contrôler une grappe d'une trentaine de moteurs raptors fonctionnant simultanément, avec toutes les contraintes que cela implique (mécaniques, thermiques, acoustiques, résonnance, etc)
    A la fin des années 60, pour leur programme lunaire, les russes avaient tenté de mettre au point la fusée géante N1 dont le 1er étage devait fonctionner avec 30 moteurs (contre 5 pour Saturn V).
    Les 4 vols ont été des échecs et le programme a été abandonné.

    5) sans doute le plus difficile : récupérer intact un Starship qui rentre dans l'atmosphère à 28 000 km/h.
    Elon Musk prédit déjà plusieurs échecs à cette étape.
    Pour la protection thermique, Space X s'oriente vers un système de tuiles avec, on l'espère, une technique plus simple et plus fiable que celle des navettes.
    Dernière modification par scipio, 08 mai 2021, 07h39.

    Laisser un commentaire:


  • El-Magico
    a répondu
    Ça ne nécessite pas les calculs ultra compliqués un simple PIB à boucle fermée et le tour est joué les problèmes restent dans les détails .

    Ce mécanisme ne sera pas plus compliqué que l'asservissement suiveur de piste a l’échelle micrométrique dans les CD ROM qui est déjà une technologie obsolète.

    Laisser un commentaire:


  • Aloha
    a répondu
    Un bonheur Mon cher scipio vraiment
    hier j'allais mettre le direct et je ne sais pas... en ce moment je fais mille choses en même temps j'ai oublié

    tu n'as pas oublié c'est super ce qui se joue en ce moment en science cela donne envie de vivre
    pas besoin d'en dire plus sur la convergence de plusieurs domaines et l'exploration de plusieurs chaînons qui manquaient ou étaient à leur balbutiements
    il s'est passé une grande transition depuis 2015
    les ordinateurs eux mêmes sont entrain de changer, çà ne sera plus la calculatrice à la quelle on va dire fait moi ça ou ci
    on en fabrique maintenant des qui réfléchissent
    car on a compris comment le mécanisme de comment on fait pour apprendre ... par exemple à conduire un vélo tout banalement

    on apprend en général en mettant la main à la patte

    Merci mon ami pour cette vidéo

    Laisser un commentaire:


  • scipio
    a répondu
    Cette nuit, réussite du vol et de l'aterrissage de SN15.
    Mis à part un petit incendie à l'aterrissage, qui a été éteint, tout semble s'être bien passé.
    Les améliorations apportées, en particulier sur les moteurs raptor, ont été efficaces.
    Les prochains prototypes devraient tester des vols à plus haute altitude.

    Laisser un commentaire:


  • Aloha
    a répondu
    Le direct ... Countdown Clock briefing on NASA's SpaceX Crew-2 mission

    je crois que c'est reporté pour vendredi

    Laisser un commentaire:


  • Aloha
    a répondu
    Oui scipio j'espère que tu vas bien aussi
    surtout cela fait du bien à l'humanité entière de savoir que des gens bien existent ... et font rêver telle a été et est la quête et la beauté de la vie

    encore une beauté pour toi mon ami c'est encore chaud de l'or juste à la surface de Mars



    Laisser un commentaire:


  • scipio
    a répondu
    Bonjour Aloha.

    Une grande nouvelle vient de tomber :
    la NASA a choisi le Starship comme aterrisseur lunaire pour son programme Artemis de retour sur la lune.
    La version lunaire du Starship remplira donc le rôle que LEM avait pour Appolo.
    Le Starship fera la navette entre l'orbite lunaire et le sol de la Lune.
    Outre un chèque de plusieurs milliards de $, cela montre la confiance de la NASA dans Space X et le futur du Starship.
    Cela n'avait rien d'évident au vu des derniers essais qui se sont terminés par de superbes explosions de Starships.

    Ces essais vont bientôt reprendre avec SN15 dont il se confirme qu'il a de nouveaux moteurs raptor.
    Dernière modification par scipio, 18 avril 2021, 11h25.

    Laisser un commentaire:


  • Aloha
    a répondu
    Pour toi ecore c'était hier

    Laisser un commentaire:


  • Aloha
    a répondu
    Bonjour mon ami scipio

    Good News


    Laisser un commentaire:


  • scipio
    a répondu
    On se demande pourquoi ils insistent sur cette manœuvre à la marche arrière qui reste une exercice de style
    Space X appelle cette manoeuvre de basculement brutal, remise à la verticale juste avant l'atterrissage, le 'belly flop'.
    Elle provoque des problèmes d'alimentation en ergols et des pannes des moteurs.
    SN11 a même explosé en vol avant de toucher le sol.

    Le but est de faire planer le plus longtemps possible le Starship et de rallumer les moteurs au dernier moment pour économiser au maximum le carburant.

    SN15 doit apporter de nombreuses améliorations et en particulier une nouvelle version des moteurs raptors.


    Nous en sommes encore très très loin mais le jour où les Starships transporteront des passagers, ceux-ci devront avoir le coeur bien accroché, pour supporter les 'G' de ce belly flop et pour oublier les images de ces explosions.
    Dernière modification par scipio, 03 avril 2021, 12h33.

    Laisser un commentaire:


  • El-Magico
    a répondu
    On se demande pourquoi ils insistent sur cette manœuvre à la marche arrière qui reste une exercice de style juste pour se targuer qu'ils sont capable à le faire .. ces huit dernières minutes risque de leur couter beaucoup d'argent et du temps ..ce n'est le but final du projet

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X