MONDIAL 2010
ONZE RENTRANT
Ghezzal sur le banc et Antar Yahia incertain


Encore une mauvaise nouvelle pour l’Algérie. Un nuage de doutes plane sur la sélection nationale.

Alors que le sélectionneur national, Rabah Saâdane, se réjouissait la veille d’avoir récupéré tous les blessés, la blessure de Antar Yahia est venue remettre tout en cause. En effet, le défenseur de Bochum s’est blessé à la cheville gauche à la suite d’un duel aérien avec le gardien M’bolhi. Mal retombé, Antar Yahia a ressenti des douleurs à la cheville et a été contraint de quitter prématurément ses coéquipiers.
Le degré de gravité de la blessure et l’éventuelle indisponibilité du joueur n’ont pas encore été communiqués. Certes, selon les premières informations, la blessure ne serait pas grave, comme a tenu à le faire comprendre le joueur lui-même. Après les premiers soins, Antar Yahia a tenu à rassurer les présents en levant le bras en l’air comme pour signifier que tout allait bien. Cependant, le staff médical n’a pas voulu se prononcer, même s’il soutient qu’il prendra une décision selon l’évolution de la situation. «Même si pour le moment la blessure paraît sans grande conséquence, le joueur devra se reposer pour ne pas prendre d’autres risques», a-t-il souligné.
Une bien mauvaise nouvelle pour l’Algérie, à seulement deux jours du match contre la Slovénie (dimanche 13 juin à 12h30).
Sur le coup Rabah Saâdane, blême, n’a fait aucune déclaration, se contentant de vivre les événements présents. Accablé par ce mauvais sort qui le poursuit, le sélectionneur national a préféré sombrer dans un mutisme qui en dit long sur ses soucis. Si la blessure de Antar Yahia s’avère plus grave, Rabah Saâdane sera appelé à revoir tout son schéma tactique. Lui qui pensait tenir son Onze entrant face à la Slovénie. En effet, lors du match de la séance d’entraînement, il avait aligné Chaouchi dans les buts, Bouguerra, Belhadj, Halliche et Antar Yahia en défense.
Au milieu du terrain, Yebda et Lacen ont été pour la première fois alignés ensemble pour la récupération, alors que Ziani et Fouad Kadir évoluaient devant. L’attaque se composait du duo Matmour-Djebbour. L’attaqant de Sienne, Abdelkader Ghezzal, relégué au banc des remplaçants, paie ainsi son manque d’efficacité devant les buts. En optant pour la mise à l’écart de Yazid Mansouri et de Ghezzal, le sélectionneur national pensait mettre un terme aux critiques.
C’est compter sans le mauvais sort. La blessure du néo-capitaine Antar Yahia obligera Rabah Saâdane à réfléchir à plusieurs variantes. Soit, il alignera Habib Bellaïd, qui relève de blessure, à la place de Antar Yahia, aux côtés de Halliche et de Bougherra, soit, il alignera le jeune Mesbah sur le côté et confiera la charnière centrale à Halliche et Bougherra.
Cependant, Rabah Saâdane pourrait aligner Karim Matmour en tant qu’arrière-droit et confier le couloir offensif à Ryad Boudebouz pour tromper la défense slovène réputée hermétique. En effet, si la Slovénie a son billet pour l’Afrique du Sud, elle le doit avant tout à son arrière-garde. Seuls cinq joueurs ont réussi en onze matchs à faire trembler ses filets. La Slovénie est la deuxième meilleure défense de la zone Europe lors des phases éliminatoires. Néanmoins, la Slovénie n’a jamais gagné un match lors d’un tournoi international. Gageons qu’elle ne remportera pas son premier succès aux dépens de l’Algérie.

Bougherra parle d’un match difficile
«La rencontre face à la Slovénie sera très difficile du fait qu’on aura en face une bonne équipe homogène dans tous ses compartiments. On fera l’impossible pour la battre, car une victoire au premier match, permettra à l’équipe d’aborder la suite de la compétition dans de bonnes conditions psychologiques.
J’espère que la blessure de Antar Yahia ne sera pas grave afin qu’il reprenne sa place parmi l’effectif et qu’il soit remis pour la rencontre contre la Slovénie. D’ailleurs, la défense a retrouvé ses repères depuis le retour de Antar Yahia lors des matchs amicaux.»

Lacen opérationnel
En dépit du fait qu’il a dû écourter hier sa séance d’entraînement après avoir ressenti une douleur au genou, le milieu international, Medhi Lacen, a tenu à rassurer les supporters: «Ma sortie n’a rien de grave j’ai juste ressenti une douleur sans conséquences. Le staff a préféré me faire sortir par précaution.» Aussi, a-t-il tenu à souligner qu’il ne trouve aucun inconvénient à évoluer aux côtés de Hassen Yebda.
Interrogé sur la rencontre face à la Slovénie, Medhi Lacen a révélé qu’«il n’a aucune crainte quant à l’issue de la rencontre», en invitant les fans des Fennecs à ne pas juger l’Equipe nationale sur sa prestation fournie face à la Serbie. «Aussi, il appartient à mes coéquipiers de faire un bon résultat face à la Slovénie pour la suite de la compétition», a-t-il rajouté.
L'expression
De notre envoyé spécial à Pretoria Smail ROUHA