Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Roger Milla : «Bouteflika, c’est comme un père pour Mohamed VI»

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Roger Milla : «Bouteflika, c’est comme un père pour Mohamed VI»

    «C’est en Tanzanie que l’Algérie sera beaucoup plus en danger.»
    «Ils feront en sorte pour qu’il n’y ait aucun débordement.»

    C’est pour la deuxième fois en presque un an que Roger Milla se confie au Buteur, en exclusivité. Il a accepté, lundi dernier en milieu de journée, de répondre à nos questions lors d’une discussion téléphonique. L’ex-attaquant des Lions Indomptables, considéré comme le meilleur footballeur camerounais du siècle, nous parle de la rencontre Maroc-Algérie prévue en juin prochain. Appréciez !

    Tout d’abord M. Milla, on vous remercie d’avoir répondu favorablement à notre sollicitation…
    Pas de problème, je suis à votre entière disposition.
    On va rentrer directement dans le vif du sujet pour parler de cette rencontre comptant pour les éliminatoires de la CAN-2012 disputé dimanche dernier entre l’Algérie et le Maroc…
    Honnêtement, je n’ai pas suivi cette rencontre.
    A l’issue de cette troisième journée des éliminatoires, les quatre équipes sont à la première place avec le même nombre de points. Selon vous, à qui reviendra le billet qualificatif à la CAN ?
    Personne ne peut s’avancer et dire qui décrochera le billet qualificatif. On est à la troisième rencontre seulement, il en reste encore trois, si j’ai bonne mémoire. Donc, il peut se passer beaucoup de choses d’ici à l’ultime rencontre. Les quatre équipes ont la même chance et ont toutes le même nombre de points.

    Le prochain match de l’équipe algérienne aura lieu au Maroc. Comment voyez-vous cette rencontre ?
    Ce sera une rencontre extrêmement importante pour les deux équipes, déterminante pour connaître l’heureux vainqueur de ce groupe. Le Maroc et l’Algérie sont deux potentiels favoris pour se qualifier à la CAN. Le vainqueur de ce match aura franchi un grand pas pour la qualification.
    Pensez-vous que l’équipe algérienne a les moyens d’aller s’imposer au Maroc ?
    Je ne peux pas dire si l’Algérie a les moyens d’aller s’imposer là-bas ou non. L’essentiel est que ce match est important. Pour les Marocains, la victoire sera plus qu’impérative, après la défaite en Algérie. Pour votre équipe, il faudra réaliser la victoire, au pire réaliser un match nul afin de rester en course pour la qualification. Une défaite va vous compliquer la tâche davantage.
    Pour l’Algérie, il s’agit d’un match déterminant contre des Marocains difficiles à jouer chez eux…
    Le Maroc, c’est une nation de football. Seulement, depuis deux ou trois ans, le football marocain connaît une période très difficile.
    Selon vous, est-il possible d’aller battre le Maroc chez lui ?
    Sincèrement, non. Ce n’est pas du tout facile d’aller gagner au Maroc. Là-bas, les supporters savent jouer leur rôle de douzième homme. Ils poussent et soutiennent leur équipe jusqu’à la dernière minute.

    Des joueurs algériens ayant déjà pris part à des matchs au Maroc face aux Lions de l’Atlas ont surtout mis en évidence la pression. Selon eux, c’est une pression terrible qui existe là-bas. Avez-vous vécu cette situation ?
    Ecoutez, la pression est normale, notamment lorsqu’on joue à l’extérieur, c’est valable pour tout le monde, pas uniquement pour le Maroc. Dans de telles situations, il faut avoir du cœur. C’est le match de la volonté. On peut réaliser un bon résultat malgré la pression, il faut y croire.
    Vous personnellement, avez-vous vécu avec les Lions Indomptables une situation similaire au Maroc ?
    Non, non ! Je ne me souviens jamais d’un mauvais accueil de la part de nos amis marocains. A chaque fois, on était très bien accueillis. Je ne me souviens pas d’un problème avec eux, jamais !
    Mais dans un stade plein à craquer, la pression existe tout de même…
    Inévitablement. Mais c’est comme chez vous à Alger, il y a de la pression aussi. Le public marocain est connu pour être fidèle à son équipe. Il pousse jusqu’à la dernière minute et cela peut intimider certaines équipes. Cependant, en cas de défaite de l’Algérie, il ne faut pas dire qu’ils nous ont malmenés, comme l’Egypte. Les joueurs algériens ont des qualités certaines pour réaliser un bon résultat au Maroc. Comme je vous l’ai déjà dit, il s’agit du match du cœur. C’est un match qui va se jouer à onze contre onze. Je sais que ce sera difficile, car les supporters marocains vont tout faire pour déconcentrer les Algériens.

    En Algérie, on craint beaucoup, notamment après le match aller qui a vu les Marocains contester l’arbitrage, sans parler des relations conflictuelles entre les deux pays…
    Non, je ne le pense pas. Tout d’abord, les conflits politiques doivent être mis de côté. Il s’agit d’un match de football qui va durer 90’ seulement. Il faut que les gens comprennent qu’il ne faut pas mélanger la politique avec le sport.
    Donc, ce sera un match d’hommes selon vous ?
    Non, vous ne m’avez pas bien compris. Je vous ai dit qu’avec de la volonté, l’Algérie pourrait gagner, voilà tout. C’est un match entre deux pays voisins. En plus, le peuple marocain n’est pas un peuple sauvage. C’est un peuple bien éduqué et sportif qui sait apprécier le beau football. Le peuple marocain va soutenir son équipe, j’en suis persuadé, sans pour autant porter atteinte à l’équipe algérienne. Ajouter à cela que les joueurs des deux équipes se connaissent parfaitement bien. Je pense aussi que le Président algérien et le Roi marocain vont discuter du match pour calmer les esprits.

    Pourquoi spécialement les hauts responsables ?
    Ils vont sans doute parler du match. Et puis, Bouteflika, c’est comme un père pour le Roi du Maroc, Mohamed VI.
    Bouteflika, comme un père pour Mohamed VI, comment ça, on n’a rien compris ?
    Tout à fait. Bouteflika, c’est comme un père pour Mohamed VI. Voyez l’âge du président algérien et celui du Roi du Maroc, l’écart est important.
    Faites-nous une description du stade de Casablanca où pourrait se jouer le match ?
    C’est comme chez vous à Alger, Yaoundé ou dans une autre ville africaine. C’est un public chaud qui aime le football et surtout qui pousse son équipe vers la victoire. Il ne faut rien craindre. Le match va dérouler dans de très bonnes conditions. Soyons logique, les Marocains ne sont pas dupes. Ils savent qu’en cas de dépassements, la CAF prendra des mesures disciplinaires à l’encontre de leur équipe qui pourrait être éliminée prématurément de la CAN-2012.
    On comprend par là que les Algériens n’auront rien à craindre ?
    Absolument. Le peuple marocain est un peuple civilisé et sportif. Moi, j’ai joué à maintes reprises au Maroc et j’ai bien admiré le peuple marocain. Il ne faut pas enflammer le match, au contraire, il faut apaiser les esprits. Le président Bouteflika va sans doute appeler son fils (ndlr : le Roi du Maroc) pour parler du match et apaiser les esprits.
    Après le Maroc, l’Algérie se rendra en Tanzanie pour affronter l’équipe locale. Pensez-vous que les Verts sont capables de réussir un bon coup à Dar Es Salem ?
    Personnellement, je pense que c’est à Dar Es Salem que l’Algérie sera beaucoup plus en danger. Je parle ici du volet sportif. Le football tanzanien a beaucoup progressé ces dernières années. Je pense que l’Algérie éprouvera beaucoup de difficultés là-bas. En tout cas, ça reste un point de vue personnel.

    Le Cameroun risque de rater la prochaine édition de la CAN, on imagine que ça vous fait mal au cœur…
    Il reste encore trois matchs à disputer lors des éliminatoires face au Sénégal, RD Congo et l’île Maurice. Il faudra remporter ces trois matchs pour être présent lors de la CAN. C’est un peu difficile, mais l’espoir demeure toujours. Au Cameroun, on a de très bons joueurs, mais il y a un problème d’organisation chez nous.


    Le Buteur
    And ye shall know the truth and the truth shall make you free.

  • #2
    pourquoi j'ai comme l'impression que le journaliste cherche à remonter les esprits et cherche surtout à faire planer des menaces sur l'EN Algérienne au Maroc....


    On comprend par là que les Algériens n’auront rien à craindre ?

    En Algérie, on craint beaucoup, notamment après le match aller qui a vu les Marocains contester l’arbitrage, sans parler des relations conflictuelles entre les deux pays…
    Des joueurs algériens ayant déjà pris part à des matchs au Maroc face aux Lions de l’Atlas ont surtout mis en évidence la pression. Selon eux, c’est une pression terrible qui existe là-bas. Avez-vous vécu cette situation ?

    Vous personnellement, avez-vous vécu avec les Lions Indomptables une situation similaire au Maroc ?

    Mais dans un stade plein à craquer, la pression existe tout de même…
    "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

    Johann Wolfgang von Goethe.

    Commentaire


    • #3
      cest peut etre son pere cachè
      aller ze sort

      Commentaire


      • #4
        un journal sportif qui met ca en titre, or que le mec parlait juste de la différence d'age entre les deux la....faut le faire....
        "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

        Johann Wolfgang von Goethe.

        Commentaire


        • #5
          oui le titre cest de provoc....mais bon cest le niveau ...

          Commentaire


          • #6
            c'est tout le professionnalisme du "Buteur"
            un journal algerien quoi !!

            que ce soit le foot, la politique, l'economie..etc etc ils sont tous aussi nuls les uns que les autres.

            Commentaire


            • #7
              overclocker,
              ne me dis pas que tu découvre le buteur (le menteur) et sa version arabe el heddaf (el hafaf)
              l'autre fois un de leur "journaliste" écrivait, qu'à leur arrivé à paris, ziani, bouguerra, yabda et antar avait pris un taxi (on s'en fiche mais bon rien d'anormal) après il ajoute sa remarque remarquable, "dans le taxi c ziani qui est monté devant et les 3 autres derrière exactement comme ils jouent dans le terrain de foot"
              ta3adadat el assbabo wal karhato wahidatton faman lam yakrah bi la routine kariha bi ssiwaha

              Commentaire


              • #8
                "dans le taxi c ziani qui est monté devant et les 3 autres derrière exactement comme ils jouent dans le terrain de foot"
                il manquait "chaouchi/lbouhali" dans le coffre

                Commentaire


                • #9
                  overclocker,
                  ne me dis pas que tu découvre le buteur (le menteur) et sa version arabe el heddaf (el hafaf)
                  l'autre fois un de leur "journaliste" écrivait, qu'à leur arrivé à paris, ziani, bouguerra, yabda et antar avait pris un taxi (on s'en fiche mais bon rien d'anormal) après il ajoute sa remarque remarquable, "dans le taxi c ziani qui est monté devant et les 3 autres derrière exactement comme ils jouent dans le terrain de foot"



                  non je pensais que c'était un vrai journal sportif....m'enfin....merci de m'avoir mit au courant....
                  "None are more hopelessly enslaved than those who falsely believe they are free"

                  Johann Wolfgang von Goethe.

                  Commentaire


                  • #10
                    Le buteur un torchon à boycotter ...


                    un journal algerien quoi !!
                    slt l'homme d'honneur ...

                    Commentaire


                    • #11
                      slt cne..
                      tu m'en diras tant

                      Commentaire


                      • #12
                        un journal algerien quoi !!
                        hachak ya zaama le suedois !!
                        And ye shall know the truth and the truth shall make you free.

                        Commentaire


                        • #13
                          je savais que mon compliment allait te faire plaisir ...

                          Commentaire


                          • #14
                            le Buteur !

                            hachak ya zaama le suedois !!
                            ma marocanité me va trés trés trés bien.. be cool dude

                            je savais que mon compliment allait te faire plaisir ...
                            et comment! rak sahbi a cne

                            Commentaire


                            • #15
                              ma marocanité me va trés trés trés bien.. be cool dude
                              Tant mieux pour toi, quoique dés fois..................
                              And ye shall know the truth and the truth shall make you free.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X