Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Naïveté vs parano

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Naïveté vs parano

    Si adrharh voulait bien avoir l'obligeance de passer par là et reformuler, développer, animer ce sujet je lui en serais fort reconnaissante ! (il est très bon pour ce faire !)

    Voilà, la question que je voudrais vous soumettre se résume ainsi :
    D'une part, vous décririez-vous plutot naïf ou plutôt paranoïaque dans vos relations au quotidien ?
    Ensuite, d'après vous, comment trouver la juste mesure entre la naïveté, genre "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", qui peut amener à quelques déboires (abus de confiance, prêter le flanc aux méchancetés diverses et autres mauvais coups) et la paranoïa style "tous pourris", qui elle, risque de vous faire voir tout en noir et amène à l'associabilité ?

    Si je ne suis pas claire, n'hésitez pas à me le faire savoir !
    Dernière modification par Virginie, 06 décembre 2006, 10h38.

  • #2
    salut virginie

    je le trouve interessant ton sujet

    pour moi je suis beaucoup plus paranoïaque avec les paranoïaques

    et plus naifs avec les naifs

    ça depend de la personne !

    Commentaire


    • #3
      c'est tout a fait clair virginie !! pour te repondre je dirais que la naiveté ou plutot trop naiveté nuis forcement a celui qui la possede car il sera considiré comme une proie par des personne malhonnete et soit disant plus fort ,ce qui conduit que cette persone naive a se comporté differament dans sa vie c'est a dire de vivre avec la peur d'etre trahie ou abusé mais totu ca arrive quand la personne naive prend conscience de sa naiveté ,le probleme il est la parceque si la personne refusé d'admettre sa naiveté on tombe dans la paranoia !!

      voila virginie j'espere etre clair tout comme ton sujet

      Commentaire


      • #4
        Bonjour Virginie:
        je suis au juste milieu (le milieu d'aprés moi)
        On ne peut être naif ou parano qd on aborde les personnes on est juste prudents observateurs, et trés attentifs
        Je peux être naïve avec les personnes qui le sont ainsi mais jamais parano car cela demanderait un cassement de tête inutile et puis intellectuellement cela ne m'apporterait rie nde positif donc avec les paranos :indifférence oblige

        Commentaire


        • #5
          D'une part, vous décririez-vous plutot naïf ou plutôt paranoïaque dans vos relations au quotidien ?

          ni l'un ni l'autre, ces deux extremes font malheureusement partie du quotidien de pas mal de personnes, genre les vieux qui confient leurs economies à de faux placier en assurance vie etc...
          les paranoiaques qui osent plus sortir de chez eux de peur d'être tué par des gens bizarres etc
          non, je pense que je ne suis atteint d'aucune de ces pathologies, mais qui sait quand je serai vieux ou que je me serai fait poignardé malencontreusement, peut-être que je basculerais moi aussi

          Commentaire


          • #6
            je ne suis pas naïve mais pas parano non plus ....


            je laisse les gens me montrer qui ils sont .. de ce qu'ils veulent bien me montrer..

            d'un abord facile et spontanée, je fais très peu confiance; mais quand j'ai confiance c'est que j'ai bien observé avant ...

            Commentaire


            • #7
              Bonjour joce:
              Je pense la même chose!

              Commentaire


              • #8
                Je fais confiance jusqu'à preuve du contraire...
                Et quand je perds confiance, c'est définitif.
                Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                Commentaire


                • #9
                  Intéressantes réponses !

                  Pour ma part, je suis plutôt à tendance paranoïaque... Pour rejoindre Tolkien, je me suis rendue compte que certaines situations faisaient ressurgir des angoisses qui s'enracinent dans des expériences passées...On dit bien que l'enfer peut être pavé de bonnes intentions alors bonnes, mauvaises ou un peu d'irresponsabilité et on peut arriver à des siutations graves !

                  Ce sujet me fait penser à un conte : l'histoire des trois petits cochons, pour qui la connait ! Dont la morale se résume ainsi : Quellle que soit votre protection, les loups sont toujours capables de montrer patte blanche et de tromper votre vigilance... Pour ma part, j'en ai tiré un enseignement et une méthode que je garde pour moi puisqu'elle peut encore servir...
                  Bref ! Dans les faits, j'agit plutôt de la sorte :
                  Telle est ma subtile histoire d’amour avec les crèmes et le thé : égaré dans ma recherche, je m’efforce de regarder avant de jeter.
                  Ce n’est pas par hasard si je connais cette histoire, si elle m’a suivie jusqu’à l’âge adulte : accepter avant de refuser ?
                  Toujours ? Disons presque toujours. Qu’il soit question de crèmes, d’hommes, de femmes, de thé, de pierres ou d’eaux, j’essaie de les frotter contre ma « chaîne », avant d’examiner cette dernière.
                  Peut-être que je me mens.
                  dans ce sujet

                  pareil Bachi !
                  Dernière modification par Virginie, 06 décembre 2006, 12h15.

                  Commentaire


                  • #10
                    virginie c est bizarre moi je suis naive et parano en meme temps
                    Chaque pétales de cette rose correspond à tout l'amour qui nous unit depuis le premier jour . Donc il ne pourra à jamais se fâner.

                    Commentaire


                    • #11
                      Dam... Tu veux dire que tu es vraiment naïve ou que tu essaies de préserver ton innocence en ayant conscience qu'il y a des gens mal intentionnés ou irresponsables ?...
                      Dernière modification par Virginie, 06 décembre 2006, 12h01.

                      Commentaire


                      • #12
                        Je fais confiance jusqu'à preuve du contraire...
                        Et quand je perds confiance, c'est définitif.
                        Je suis comme Bachi.
                        La confiance quand elle est perdue est perdue, vraiment irrecuperable.

                        Commentaire


                        • #13
                          virginie non en faite quand je suis nouvelle dans un endroit j ai du mal a comprendre les chose tout de suite
                          Chaque pétales de cette rose correspond à tout l'amour qui nous unit depuis le premier jour . Donc il ne pourra à jamais se fâner.

                          Commentaire


                          • #14
                            Virginie
                            Si adrharh voulait bien avoir l'obligeance de passer par là et reformuler, développer, animer ce sujet je lui en serais fort reconnaissante ! (il est très bon pour ce faire !)
                            Voilà, la question que je voudrais vous soumettre se résume ainsi :
                            D'une part, vous décririez-vous plutot naïf ou plutôt paranoïaque dans vos relations au quotidien ?
                            Ensuite, d'après vous, comment trouver la juste mesure entre la naïveté, genre "tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil", qui peut amener à quelques déboires (abus de confiance, prêter le flanc aux méchancetés diverses et autres mauvais coups) et la paranoïa style "tous pourris", qui elle, risque de vous faire voir tout en noir et amène à l'associabilité ?
                            Ah bon moi reformuler ton sujet ? Je n’ai pas cette prétention car tes interventions sont toujours très claires.
                            Le sujet que tu proposes est bien présenté, la preuve les autres membres te le précisent.

                            Quelle attitude faut il observer vis-à-vis des autres entres, la grande ouverture et la grande fermeture ? Cela dépend de la confidence qu’on a de des autres, en sous entendant que l’être humain est bon ou mauvais, par défaut.
                            Pour ne pas « rater » de belles rencontres, bien entendu une ouverture de la personne est nécessaire. Prend-on des risques à faire confiance aux autres sans les connaître ?
                            Rien n’est figé, les relations sont interactives. Autant s’ouvrir au départ puis au fur et à mesure des observations des fais relationnels, on ferme plus ou moins « la porte » …
                            Observer beaucoup en partant ouvert et réagir progressivement vers plus d’ouverture on le contraire, telle est la démarche type.


                            Après chacun son histoire, ceux qui ont été souvent trahis ont tendance à ne pas faire confiance et inversement …
                            Je suis père et fais de mon mieux au regard de cette citation :
                            L'exemple, c'est tout ce qu'un père peut faire pour ses enfants. Thomas Mann

                            Commentaire


                            • #15
                              Ah bon! c'est pas plutôt ceux qui trahissent qui ont tendence à ne pas faire confiance aux autres... en prenant comme exemple sur eux mêmes !!!!

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X