Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Au sujet de la Rue des Petites Perles

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Au sujet de la Rue des Petites Perles

    Salut...
    A mon avis, cet espace consacré à la poésie mérite plus d’égards et plus d'efforts de la part de certains participants. Certaines personnes postent des « poèmes » sans se soucier des règles élémentaires de l’orthographe.

    Le mot «poème » est à lui seul évocateur de beauté, pureté, perfection, profondeur, fluidité, simplicité, légèreté…et j’en passe…Comment peut-on se permettre de le traiter avec tant de désinvolture?

    Quand je lis des poèmes où l’orthographe est bafouée, la langue piétinée, où des lettres sans signification s’emmêlent, je trouve incongru de s'écrier pour encourager pareille tendance portant préjudice au mot "poème".

    Un poème se doit d’être honoré, par son auteur d'abord et par le lecteur ensuite. Personne n’a le droit de le démunir de son essence. Certains vont même jusqu’à appeler « poète ou poétesse » l’auteur d'un agencement de lettres bourrées de fautes.

    Écrire, s’exprimer, c’est parfait et c'est le droit de tout un chacun. Mais le minimum consiste à s’aider du dictionnaire ou autre document si la maîtrise des la langue fait défaut, si l’on n’est pas sûr de l’orthographe et si on ne sait plus faire la différence entre le verbe et le nom….C’est le moins que l’on puisse faire pour rendre justice à la poésie….ce mot qui fait frémir.

    Un poème doit être travaillé. Il ne doit pas être bâclé et posté. C’est un crime. Les plus grands écrivaient utilisaient le dictionnaire pour ne pas écorcher la langue utilisée. Rester indifférent devant de tels faits c’est comme voir saccager un beau jardin et se taire.

    Non…je n’encouragerai pas la médiocrité et je ne m’extasierai pas devant un poème bourré de fautes….Je n’aimerais pas que la « Rue des petites perles » dont certains poèmes, d’une extrême sensibilité, d'une ineffable douceur, d'une tristesse poignante et d’une exquise fluidité se mue en « Rue de petites piètres ».

    Sans rancune...

    ____________________
    Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel

  • #2
    salam

    je suis tout à fait d'accord avec toi sur certain poins
    l'orthographe et trés importante, je ne dirai jamais le contraire
    mais il ne faut pas s'arrêté la
    les personnes ici on tous et toute un immense coeur, ici on partage nos joie nos peine, nos meilleurs moment comme les pire
    tout le monde ici se respecte, et s'aiment tout simplement, il y a ici une grande tolérance, une tolérance incroyable, c'est trés rare de trouvé des personnes aussi tolérante

    moi j'avoue que je fait pas mal de faute, mais j'aime la poésie, alors sous prétexte que je fait des fautes, je doit m'enlevé le droit d'écrire, et ben je dit non, je suis d'accord pour faire le plus d'effort possible par rapport a mes fautes, mais en aucun cas je te donne le droit de juger les personne sur des simple fautes
    dans la vie il y a plus important que ça, ne t'arrête pas la s'il te plait
    ici on s'apprécie tous et toute nous sommes comme une grande famille
    la rue des petite perles et un coin magique
    regarde plutôt le coeur et les sentiments de chacun
    regarde le partage qui se passe ici

    je n'ai plus rien a ajouté
    désolé pour mes fautes
    ouvre ton coeur et je suis sur que tu trouveras de jolie choses ici

    Commentaire


    • #3
      Bonjour Brume,
      tu l'as dit, ce que tu as écrit n'est qu'un "avis", mais je ne le partage pas.
      Ici on s'exprime comme on le sent, avec les moyens que l'on a, et tant pis si la grammaire ou l'orthographe en souffrent parfois!
      Ce qui compte, c'est la sincérité qu'il y a derrière chaque composition, ou simplement l'envie de partager une émotion.
      Personne ici ne se prend pour Victor Hugo, Baudelaire, Verlaine et j'en passe (avec tout le respect que je leur dois!). D'ailleurs si de grands poètes retravaillaient leurs oeuvres, d'autres privilégiaient la spontanéité, gage d'une plus grande sincérité...
      Ne refroidis pas ainsi les poètes en herbe!
      Allez, "sans rancune"...
      ~~Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu'on te fît~~

      Commentaire


      • #4
        Tu te fais une idée plutôt obsolète de la poésie.
        La poésie n'est ni affaire de beaux mots bien cravatés, ni affaire de jolies rimettes avec des souliers bien cirés, ni de vers au garde-à-vous. Encore moins d'ordre, de règles, de discipline; la poésie laisse tout ça aux comptables et aux militaires.
        La poésie c'est l'émotion libre de tout embrigadement. C'est dire libre, c'est exprimer libre, ce qu'on vit, ce qu'on ressent, ce qu'on rêve, etc... Toujours libre et c'est cela qui est beau. Ce n'est ni l'orthographe, ni la grammaire, ni autre carcan à l'expression.
        La poésie coincée est la pire des poésies pour moi.
        Chacun est libre de se faire sa propre idée de ce que doit être ou pas la poésie.
        Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

        Commentaire


        • #5
          tres bien dit syrine, on est pas oblige d'etre des professionnels de la poesie, ça suffi d'ecrire ce qui est au fond de nous meme, c'est tt
          continue de nous ecrire syrine, j'adore tes poemes avec ses fautes!

          dani

          Commentaire


          • #6
            La poésie est beauté. Malmener les mots utilisés pour s’exprimer c’est dépouiller la poésie de sa poésie.
            Tiens cela existe donc la poésie coincée?…étant éprise de beauté et de spontanéité, je n’aimerais pas la découvrir ta poésie coincée…
            Bachi...ne prends pas le mors aux dents ....

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par brume
              La poésie est beauté. Malmener les mots utilisés pour s’exprimer c’est dépouiller la poésie de sa poésie.
              Tiens cela existe donc la poésie coincée?…étant éprise de beauté et de spontanéité, je n’aimerais pas la découvrir ta poésie coincée…
              Bachi...ne prends pas le mors aux dents ....
              Si j'avais poésie, elle ne serait sûrement pas coincée mais libre comme l'air que je respire, aussi libre que les rêves que je peux faire.
              Je n'aime pas la poésie coincée, donc je ne ferais jamais, me concernant, la découvrir.
              Je suis d'accord avec toi, la poésie est beauté, mais la beauté est toujours hautement subjective. Ce qui est beau pour toi, peut être tout à fait moche pour moi et vice versa.
              Je ne crois pas que des fautes d'orthographe ou de grammaire puissent èa elles seules altérer la beauté. La beauté ne peut avoir de règles.

              Ceci étant dit, je ne suis pas ici en train d'encourager la maltraitance du français. Je ne fais que parler de belle poésie.
              Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

              Commentaire


              • #8
                Je pense qu'il faut retenir ce passage du texte de notre amie brume :
                Un poème doit être travaillé. Il ne doit pas être bâclé et posté
                Exprimer librement ses émotions et ses pensées avec des poèmes est une chose. Soigner son poème et le rendre facile à lire, en est une autre. L'une ne va pas sans l'autre.

                Je pense que c'est un acte de sagesse que de prendre quelques secondes pour vérifier et corriger son poème avant de le poster et ainsi, faciliter sa lecture et maximiser sa beauté. Cet acte, je le vois comme un signe de respect au lecteur.

                Un poème soigné est un poème assurément beau.

                Commentaire


                • #9
                  slt
                  je pense que nous somme dans la rue des petites perles du forum algerie, pas dans la rue des petite perles de charles baudelair!

                  dani

                  Commentaire


                  • #10
                    Bonjour ,
                    Bonjour Brume,

                    Quand tu lis un texte bourré de fautes, toi tu vois les fautes qui te torturent la vue.
                    Quand je lis un texte bourré de fautes, je vois les fautes mais je lis le message et les sentiments que cherchent à exprimer l'auteur du texte. Je sais qu'il n'est pas facile de poster un poème ou un texte venant de soit. On se dévoile parfois bien plus que l'on ne voudrait le faire. Il n'est pas facile d'exposer ses mots, ses joies ses peines ses souffrances. Je vois le geste que fait l'auteur du texte ou du poème et je suis sensible à cela et je le remercie de l'avoir fait car ce sont des mots du coeur offert comme un cadeau.
                    Moi même, j'écris avec des fautes d'orthographes et même une amie appelait cela des pétales de fautes pour me taquiner.

                    Pour autant, bien sur qu'il faut faire attention à écrire de façon intelligible pour tous et éviter autant que possible les fautes . C'est une question de respect envers soit et envers les autres.

                    Mais je lis avec bonheur chacun des poèmes de la Rue.

                    Cordialement

                    Commentaire


                    • #11
                      Salut....
                      Morjane et nassim merci d’avoir saisi l’essentiel...

                      Commentaire


                      • #12
                        Bonjour,

                        J'arrive en retard, mais je vais tout de meme dire ce que je pense.

                        D'abord je vous remercie de ces remarques, un peu provoquantes et blessantes, mais c'est la verite en face et il fallait bien que quelqu'un le fasse.

                        Des fautes de frappe ou d'inatentions tout le monde en fait... L'internet c'est pas gratuit et des fois on est presse..mais d'une part vous avez raison, avant de le poster, il faut prendre le temps de le relire et le verifier une derniere fois pour eviter le maximun d'erreures, et si on manque de temps, on le repporte qqs minutes ou heures et alors ?
                        un poeme merite d'etre traite avec soins, respect et delicatesse, en plus du contenu les mots ont aussi leurs effets.

                        pour les poemes je fais de mon mieux (je les relis a chaque fois avant de les poster), mais pour les messages, souvent apres l'avoir poste je me rends compte des fautes (s'infiltrent) que je pouvais tres bien et facilement eviter.. et je ris, mais je n'aime pas trop eediter je l'avoue.

                        en ce qui me concerne, je vous promets que je ferais de mon mieux dans l'avenir.

                        Mais comme dit Morjane, la beaute du poeme c'est dans le message qu'il contient et les emotions qu'il transmet. Donc,en lisant un poeme, essayons de lire le message, et ne pas trop faire attention aux fautes surtout quand on sait que ce ne sont que des erreures de farppes ou d'inatention.

                        je vous remercie tous de vos reponses.
                        je remercie les gens (fidels) qui nous ont lu et qui continueront a le faire. en tout cas moi je les lis tjrs avec autant de plaisir et sensibilite et je continuerai.merci encore,

                        Thirga,

                        Commentaire


                        • #13
                          Tu n'as pas raison l'ami

                          Envoyé par Bachi
                          Tu te fais une idée plutôt obsolète de la poésie.
                          La poésie n'est ni affaire de beaux mots bien cravatés, ni affaire de jolies rimettes avec des souliers bien cirés, ni de vers au garde-à-vous. Encore moins d'ordre, de règles, de discipline; la poésie laisse tout ça aux comptables et aux militaires.
                          La poésie c'est l'émotion libre de tout embrigadement. C'est dire libre, c'est exprimer libre, ce qu'on vit, ce qu'on ressent, ce qu'on rêve, etc... Toujours libre et c'est cela qui est beau. Ce n'est ni l'orthographe, ni la grammaire, ni autre carcan à l'expression.
                          La poésie coincée est la pire des poésies pour moi.
                          Chacun est libre de se faire sa propre idée de ce que doit être ou pas la poésie.
                          Je t'explique en une phrase
                          La poésie a ses règles, la prose a ses libertés.
                          Si, Si, la poésie doit avoir des rimes "au garde à vous" comme les militaires.
                          Les mots glissent de la pensée, chantent l'idée, pleure le soleil, évite la pluie.

                          Voilà mon explication de la poésie sous forme de proses.

                          Amicalement vôtre
                          La colère ou La joie, c'est ce que l'on peut lire sur un visage.

                          Commentaire


                          • #14
                            tu ne peux pas changer ton avatar algeroise!

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par L'ALGEROISE
                              Si, Si, la poésie doit avoir des rimes "au garde à vous" comme les militaires.
                              C'est Léo Ferré qui disait aux maniérés qui s'évertuent à compter les pieds et à vouer leur âme pour la belle rime: la poésie n'est pas affaire de comptables.

                              Voilà un bel exemple de la poésie libre parmi tant d'autres:

                              Bannières de Mai

                              Aux branches claires des tilleuls
                              Meurt un maladif hallali.
                              Mais des chansons spirituelles
                              Voltigent parmi les groseilles.
                              Que notre sang rie en nos veines,
                              Voici s'enchevêtrer les vignes.
                              Le ciel est joli comme un ange.
                              L'azur et l'onde communient.
                              Je sors. Si un rayon me blesse
                              Je succomberai sur la mousse.
                              Qu'on patiente et qu'on s'ennuie
                              C'est trop simple. Fi de mes peines.
                              Je veux que l'été dramatique
                              Me lie à son char de fortune.
                              Que par toi beaucoup, ô Nature,
                              - Ah ! moins seul et moins nul !- je meure.
                              Au lieu que les Bergers, c'est drôle,
                              Meurent à peu près par le monde.
                              Je veux bien que les saisons m'usent.
                              À toi, Nature, je me rends;
                              Et ma faim et toute ma soif.
                              Et, s'il te plaît, nourris, abreuve.
                              Rien de rien ne m'illusionne;
                              C'est rire aux parents, qu'au soleil,
                              Mais moi je ne veux rire à rien;
                              Et libre soit cette infortune

                              Si si, ce poème est à un des plus grands de la poésie: Arthur Rimbaud.


                              En voilà un autre, beaucoup plus contemporain.
                              Abdellatif laâbi : marasmes

                              A la poubelle poème
                              A la poubelle rythme
                              A la poubelle silence

                              le mot tonne
                              j'en suis la première victime
                              cependant je l'extrais
                              et le propulse
                              vers vous


                              MINÉ
                              notre globe est miné
                              la vie terrienne est minée
                              nos voix humaines sont polluées
                              quand tourne tourne les équations
                              les racines cubiques de missiles
                              Arrête-toi pont aérien de ruines
                              Cham bâtard
                              mouche-toi
                              tu pâlis aussi
                              et ma face brûle
                              comme une coriandre sèche
                              ma face qui ne me ressemble plus


                              Mes salutations.
                              Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X