Annonce

Réduire
Aucune annonce.

France: l'age de consentement sexuel des "fillettes" en voie d'être ramené à ... 13ans

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • France: l'age de consentement sexuel des "fillettes" en voie d'être ramené à ... 13ans

    C'est une proposition de loi du gouvernement français...

    Cette proposition suscite l'indignation mais à suivre l'actualité sur le sujet, elle semble avoir ses partisans...

    En effet, Après l’acquittement d’un homme de 30 ans, accusé de viol sur une fillette de 11 ans, le gouvernement souhaite créer un seuil de non-consentement irrécusable à l’âge de 13 ans. Les associations féministes préconisent de porter cette ligne rouge à 15 ans. Fatima Benomar, porte-parole de l’association les Éffronté-e-s, s’en explique à Sputnik...

    Cette proposition de seuil "ne prend pas en compte toute la fragilité qu'il y a dans cette tranche d'âge où le corps est en avance sur l'état de maturité psychoaffective. […] Le corps montre des signes de puberté qui décomplexent les violeurs dans leur violence ajoute cette porte parole des ... éffronté(e)s.

    Jusque là, "quand un adulte a des rapports sexuels avec une jeune fille de moins de 15 ans, c'est jugé comme une atteinte sexuelle, un délit. Mais la loi dit bien qu'il n'y a pas de raison de prouver qu'il y ait violence, contrainte, menace ou surprise, pour démontrer qu'il y a une atteinte sexuelle. On déqualifie la gravité, mais on montre bien qu'en dessous de cet âge-là, l'État français pense que l'on n'a pas la maturité, le discernement pour formuler le consentement."

    Celà vient après l'indignation suscitée par deux décisions de justice, dont l'acquittement d'un homme de 30 ans, accusé de viol sur une fillette de 11 ans, au motif que rien ne permettait d'établir son absence de consentement, le gouvernement a réagi. Marlène Schiappa, secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, veut inscrire dans la loi contre les violences sexistes et sexuelles (le gouvernement souhaite la présenter en 2018), la création d'un seuil de présomption de non-consentement irréfragable. Sur RTL, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a abondé dans ce sens et a évoqué la possibilité de fixer ce seuil à 13 ans.

    Extraits de sputnik
    Dernière modification par Egomis, 15 novembre 2017, 21h18.
    D'abord on vous ignore, ensuite on vous raille, ensuite on vous combat et enfin vous gagnez. _Ghandi_

  • #2
    Hahahahha... je trouve cette association des "éffronté(e)s" bien nommées ...

    Certes un peu moins que le gouvernement français mais donner du "jeune fille" a une gamine de 15 ans c'est quand même moins effronté que le gouvernement qui lui est pour 13 ans...

    Aprés ça, n'est pas en droit de dire:
    A vos marques pour la grande offensive ... phallique en ... Marianniquie
    D'abord on vous ignore, ensuite on vous raille, ensuite on vous combat et enfin vous gagnez. _Ghandi_

    Commentaire

    Chargement...
    X