Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Pas de pain, Les boulangeries sont en Grève,

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Pas de pain, Les boulangeries sont en Grève,

    Heureuses, celles qui savent faire Agrum, Tamtunt…et autres. Ca a commence hier, aujourd’hui on est 80%.

    http://www.liberte-***********/edit.php?id=35362

  • #2
    Bonjour Thirga,

    Merci de nous rappeler la grève des boulangers, qui est suivie selon les estimations à 80 %.

    Soyons, claire et franc, une baguette de pain à 8,50 DA (15 Cts d’euros) est économiquement non rentable pour les boulangers. Le pain pour eux, n'est qu'un produit d'appel. Au meilleur des cas, ils ne gagnent pratiquement rien sur le pain. Ils arrondissent leurs fins du mois avec les produits dérivés (pâtisseries, salées, glaces......).

    Il est vrai que le gouvernement, pour ne pas s'attirer les foudres d'une augmentation brusque du prix du pain, préfère freiner les revendications légitimes des boulangers.

    Je pense, que le véritable prix d'une baguette de pain en Algérie oscille entre 15 et 20 Da au moins. Au moment, ou on entend le président, lors du dernier meeting de l'UGTA, flatter les bienfaits de la privatisation et de la libéralisation du marché, au moment ou en veut accéder à l'OMC. On continue à légiférer sur le prix du pain.

    D'un autre coté l'algérien est grincheux, je m'étonne certains fois de notre propre comportement. On achète des pizzas à 200 DA, on se paye des fringues à 2000, 3000, voir 10000 DA. etc et quand le prix du pain passe de 8.5 Da à 15 Da on crie au scandale.

    Ne vivons pas au dessus de nos moyens. Apprenons à acheter les choses au prix coûtant. Il va d'ailleurs pour le gouvernement et le patronat de payer les gens un peu plus décemment

    Je comprends la grogne, des boulangers. Tout à augmenté, le gaz, les salaires, les produit de base( huiles, sel), l'électricité, l'eau, les charges sociale, le loyer et on demande de produire du pain à 8,50 Da

    @ Thirga.

    Du pain chaud, cuit à la braise, que je trompais avec de l'huile d'olive. Je n'oublierais jamais ces moments magique de mon enfance.

    Bonne journée.
    Dernière modification par Stanislas, 27 février 2005, 10h25.
    “If you think education is expensive, try ignorance”
    Derek Bok

    Commentaire


    • #3
      Je ne sais pas trop pour cette histoire de 80% mais dans mon patelin y'a pas eu de pénurie de pain et je n'ai pas entendu parler de problème de ravitaillement ! Bizarre tout de même car d'habitude les boulangers sont trés solidaires entre eux.
      "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par Stanislas
        D'un autre coté l'algérien est grincheux, je m'étonne certains fois de notre propre comportement. On achète des pizzas à 200 DA, on se paye des fringues à 2000, 3000, voir 10000 DA. etc et quand le prix du pain passe de 8.5 Da à 15 Da on crie au scandale.
        ça depend de quel algériens aussi, j'en connais qui leur salaire ne leur permet pratiquement plus de subvenir plus de 10 jours, qui ont arrêté d'acheter du lait pour le petit déjeuner parce qu'il n'arrivait plus à joindre les deux bouts. Un pain à 20 DA pour eux est catastrophique à moins de doubler les salaires .... et encore on parle de ceux qui ont un emploi je n'imagine pas pas ceux qui n'en ont pas

        Commentaire


        • #5
          Je te le concéde Amelle, mais c'est pas aux boulangers de supporter cette charge sociale. quel le gouvernement libérent les prix, et donne une allocation à ceux qui ne peuvent pas subvenir à leur pain quotidien( sans jeu de mots ).
          “If you think education is expensive, try ignorance”
          Derek Bok

          Commentaire


          • #6
            mais dans mon patelin y'a pas eu de pénurie de pain et je n'ai pas entendu parler de problème de ravitaillement ! Bizarre tout de même car d'habitude les boulangers sont trés solidaires entre eux.

            Etonnant ! et pourtant, c'est le Comité national des boulangers (CNB) qui a fait appel a cette grève.


            La grève de deux jours à laquelle a appelé le Comité national des boulangers (CNB) a été largement suivie à travers tout le territoire national. Hier, 1er jour du débrayage, le taux de suivi a, selon le secrétariat général de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), atteint plus de 80%.



            Suite sur liberté.

            Commentaire


            • #7
              Hmm, Dis STANIsTLAS t'aurait pas un papa boulanger toi hein ?
              "L'armée ne doit être que le bras de la nation, jamais sa tête" [Pio Baroja, L'apprenti conspirateur, 1913]

              Commentaire


              • #8
                je mange aghroum et je reste éveillé et le cauchemar continue
                dani

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par Harrachi78
                  Hmm, Dis STANIsTLAS t'aurait pas un papa boulanger toi hein ?
                  Non ,Harrachi, mon pére, Allah Yerhmou n'etait pas boulanger. J'essaie simplement d'analyser cette crise , selon une logique economique. Seulement, l'état ménage le choux et la chévre. Ca ne peut plus durer ! Je n'ai jamasi vu, une proffesion vendre à perte.

                  Bonne Dimanche Harrachi.
                  Dernière modification par Stanislas, 27 février 2005, 17h48.
                  “If you think education is expensive, try ignorance”
                  Derek Bok

                  Commentaire


                  • #10
                    !!!!!!!!!!

                    Alala...plus de termess!!! plus de sandwich garantita....plus de sandwich merguez...lol...pas grave...il n ya pas mieux que le khobz eddar...

                    Commentaire


                    • #11
                      !!!!!!!!!

                      j'appuie quand meme leur revendication...

                      Commentaire


                      • #12
                        Pas de pain... bon il faut manger les gateaux.

                        khobz El dar est beaucoup mieux

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par zek
                          LE PRIX DE REVIENT D’UNE BAGUETTE
                          Les calculs des boulangers

                          La section des boulangers de l’Union de wilaya de Mostaganem de l’UGCAA vient de formuler un certain nombre de propositions à même d’améliorer la situation des boulangers sans que cela affecte le prix actuel de la baguette de pain. La première proposition a trait au poids de la baguette de pain pour qu’il soit réduit à 200 g, au lieu des 250 g, pour s’aligner sur des normes en vigueur dans des pays comme la France ou le Maroc.

                          Il est également proposé la réfaction de l’IRG de 50%. Les boulangers de Mostaganem proposent, par ailleurs, la stabilisation des tarifs de l’électricité et du gaz. Pour l’eau, ils proposent un tarif de base au lieu d’un plein tarif. Autre proposition, la révision de l’impôt sur le revenu global. Ainsi, ils souhaitent que soient exonérées du paiement de cet impôt les activités générant un revenu égal ou inférieur à 180.000 dinars, une disposition dont bénéficient actuellement ceux dont les rentrées sont égales ou supérieures à 60.000 dinars.

                          Il en est de même pour les autres catégories ayant des revenus plus importants et pour lesquels il est proposé la réduction de l’IRG. Les boulangers suggèrent aussi une autre base de déclaration à la CNAS. Pour soutenir ces propositions, les boulangers donnent des indications sur leurs coûts de production, qui, soutiennent-ils, font à ce que la baguette de pain revient à 11,95 au boulanger.
                          H. Barti
                          Pourquoi le gouvernement ne bloque pas les prix de la viande et des légumes avant le Ramadan, est-ce aux boulangers de faire les frais du malaise social, pendant 30 ans le prix de la farine était subventionné et voilà que maintenant tous les prix sont pratiquement libres sauf celui de la baguette.

                          L'état peut prendre en charge une partie du prix du pain, en attendant que la situation s'améliore et que le chômage baisse, les boulangers ont aussi des investissements à faire en matériel et agencement, la mise à niveau ne concerne pas que le secteur pétrolier, veut-on tuer cette profession et augmenter le chômage ?
                          L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

                          Commentaire

                          Chargement...
                          X