Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Une faculté de médecine abaisse les notes des femmes pour réduire le nombre de femmes médecins - vidéo

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Une faculté de médecine abaisse les notes des femmes pour réduire le nombre de femmes médecins - vidéo

    C'est une affaire qui a fait scandale récemment au Japon: la prestigieuse Université de médecine de Tokyo a été accusée d'avoir abaissée les notes des femmes lors du concours d'entrée pour réduire le nombre de femmes médecins et augmenter le nombre d'hommes médecins.

    Cette pratique sexiste et scandaleuse a existé dans cette université depuis au moins 2006 d'après une récente enquête japonaise.

    Epinglés et critiqués, les responsables de l'université ont organisés cette semaine une conférence de presse pour présenter des excuses publiques dans le respect de l'art japonais du mea culpa (voir vidéo).


  • #2
    C'est une affaire qui a fait scandale récemment au Japon
    A la lecture du titre, j'ai pensé que c'était ......... ailleurs
    Kindness is the only language that the deaf can hear and the blind can see - Mark Twain

    Commentaire


    • #3
      C est petit , discriminatoire , sexiste et méprisant.

      La médecine a été ,est, et restera toujours une profession où le sexisme est patent.

      Je pourrais en raconter à la pelle...

      Ce directeur attribue à cela le fait que les japonaises arrêtent souvent de travailler pour se consacrer à leurs vies d épouses et de mères. Et alors , oui elles devraient pouvoir avoir ce choix, c est un métier extrêmement difficile , où les heures supplémentaires ne sont plus comptées, les femmes finissent toujours à un moment donné par revoir leur temps de travail à la baisse, que ce soit en médecine ou ailleurs.
      ...

      Commentaire


      • #4
        Sbah el khir ^^

        Que reproche-t-on aux femmes medecins au juste ??
        Les erreurs ne se regrettent pas, elles s'assument ..
        La peur ne se fuit pas, elle se surmonte ..
        L'amour ne se crie pas, il se prouve.

        Commentaire


        • #5
          Masha el kheir

          Bah on va dire que ce Directeur a jugé bon de fixer un numérus clausus sous prétexte que les femmes entrant à l université ne sont pas aptes à travailler aussi durement qu un homme et qu elles mettent leur travail entre parenthèses pour se marier et fonder une famille. Un hôpital ne fonctionne pas correctement dans ces conditions.
          ...

          Commentaire


          • #6
            aux USA, TRUMP vient de faire le contraire.
            avant il y avait

            -300 pts pour les chinois
            +100 pts pour les latinos

            +150 pour les noirs
            dans les dossiers d'admission aux grandes écoles.
            ils appellent cela discrimination positive
            le président vien de remettre tous ces compteurs à zéro


            comme quoi en démocratie, on peut TOUT faire

            Commentaire


            • #7
              Illu

              Il faut venir voir l'université d'Alger .. 80% sont des filles, et sont elles qui réussissent le mieux oeilfermé
              Ils se trompent royalement
              Les erreurs ne se regrettent pas, elles s'assument ..
              La peur ne se fuit pas, elle se surmonte ..
              L'amour ne se crie pas, il se prouve.

              Commentaire


              • #8
                avec un taux de natalité dangereusement bas, les japonaises feraient mieux de mettre de côté leur carrière professionnelle et de privilégier la vie de famille,

                il n'y a aucun sexisme dans ce que je dis, ce pays va droit dans le mur avec le déclin et le vieillissement rapide de sa population.

                Commentaire


                • #9
                  Envoyé par Masha
                  Que reproche-t-on aux femmes medecins au juste ??
                  Comme l'a bien précisé illumination, les initiateurs de cette politique sexiste reprochaient aux femmes médecins de ne pas être "fiables" étant donné que les femmes médecins sont susceptibles de s'absenter pendant la grossesse et après l'accouchement.

                  Les discriminations et le harcèlement visant les femmes enceintes et les mères sont assez répandues dans le milieu professionnel au Japon. Le phénomène est si répandu qu'il y a même un terme japonais pour le décrire: matahara. J'ai posté un topic à ce sujet: http://www.algerie-dz.com/forums/sho...d.php?t=422660

                  Envoyé par medDZ
                  il n'y a aucun sexisme dans ce que je dis
                  Biensûr que c'est du sexisme. Le problème du Japon n'est certainement pas les femmes qui travaillent, mais la culture très rigide et très sévère du travail. L'environnement professionnel japonais est si sévère qu'il n'offre pas de bons avantages pour les femmes japonaises pour travailler ET avoir des enfants.

                  Le Japon doit se moderniser à ce sujet et faire comme les pays scandinaves par exemple. La Suède par exemple a l'une des meilleures productivités du monde tout en ayant l'un des meilleurs environnements pour les mères (congé maternité, aides sociales...etc).

                  Commentaire


                  • #10
                    Exercise is medicine.

                    Commentaire


                    • #11
                      hello,

                      Illu,

                      C est petit , discriminatoire , sexiste et méprisant.
                      autant dire c'est japonais! je travaille beaucoup avec eux, ce sont de vrais macho à l'endroit de leurs compagnes, je tombais des nus quand je l'avais constaté mais en fait ceux qui les cottoient de près le confirment sans surprise, évitons de generaliser bien sûr
                      Votre ennemi c'est celui que vous n'avez pas encore invité à déjeuner Edgar Faure

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X