Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sur les traces de Cervantès à Alger

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sur les traces de Cervantès à Alger



    ALGER - Le président du Gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a visité jeudi la grotte de Cervantès, à Alger


    Dans une déclaration à la presse à l'issue de cette visite, le président du Gouvernement espagnol a souligné que "les artistes, créateurs et hommes de lettes appartiennent aux terres où ils ont vécu et grandi", ajoutant qu'une partie de la vie de l'écrivain est attachée à l'Algérie.
    Ta vitesse importe peu tant que tu n’arrêtes pas. Confucius

  • #2
    Cervantes a passé 5 ans, de 1575 à 1580
    comme esclave à Alger.


    Voici ce qu'en dit Cervantès dans 'La vie à Alger' :

    Quand j'arrivai captif et vis cette terre
    De si triste renom qu'en son sein recèle
    Tant de pirates qu'elle accueille et protège
    Je ne pus retenir plus longtemps mes pleurs

    au n°16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny

    Commentaire


    • #3
      ajoutant qu'une partie de la vie de l'écrivain est attachée à l'Algérie.
      Effectivement il a été très attaché à l'Algérie, particulièrement lorsqu'il était enchainé en tant qu'esclave pendant cinq ans.

      Commentaire


      • #4
        ajoutant qu'une partie de la vie de l'écrivain est attachée à l'Algérie.
        C'est l'espagnol qui a dit ça pas nous ,
        Il faut dire qu'ils sont pas rancuniers ,les espagnols
        Ta vitesse importe peu tant que tu n’arrêtes pas. Confucius

        Commentaire


        • #5
          Sans rancune ,si on était ingénieux on aurait pu exploiter cette histoire pour promouvoir le tourisme et attirer les hispanophones et les amoureux de la littérature du monde entier vu que le père de "Don Quichote " et aussi l'initiateur du roman moderne, a l'instar des espagnols qui ont exploité L'Alhambra pour leur tourisme
          .
          Dernière modification par molker, 09 octobre 2020, 16h37.
          Ta vitesse importe peu tant que tu n’arrêtes pas. Confucius

          Commentaire


          • #6
            Sans rancune ,si on était ingénieux on aurait pu exploiter cette histoire pour promouvoir le tourisme
            Vous avez un énorme potentiel touristique
            et vous ne l'exploitez pas.
            au n°16 de la rue Grande-Pohulanka, à Wilno, habitait M. Piekielny

            Commentaire

            Chargement...
            X