Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Désinvolture

Réduire
Cette discussion est fermée.
X
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Désinvolture

    Désinvolture

    Sens Attitude trop décontractée, impertinence

    Synonyme décontraction , familiarité, légéreté, sans gêne l

    Anglais casualness, (impertinence) offhandedness



    Une attitude désinvolte pour vous qu'est ce que c'est ?
    Quand vous l'êtes, comment le manifestez vous ?



    bon... moi ..là .. j'ai encore les jambes carrement sur ma table de travail ....

  • #2
    hello lugana

    enleve tes pieds de la table
    désinvolture??? qu est ce que c est encore que ce mot? je pratique pas ça

    Commentaire


    • #3
      salut bol de cassoulet ...
      T'es pas ma mère et c'est moi qui nettoie

      toi pas pratiquer l'impertinence ?


      on a chacun nos seuils de décontraction... j'ai un ami anglais qui me racontait que lorsqu'il était jeune, la super décontraction pour lui était de mettre la cravate de son uniforme scolaire de travers ....





      bin dis donc !!!

      Commentaire


      • #4
        ouhhhhh ces anglais de grands provocateurs
        moi le summum de la décontraction c de laisser la porte des toilettes ouverte

        Commentaire


        • #5
          moi le summum de la décontraction c de laisser la porte des toilettes ouverte
          mdr
          moi de meme je pratique pas ca
          J'aurais aimé être un PC pour pouvoir redémarrer ma vie en mode sans échec ...

          Commentaire


          • #6
            impertinence


            Grrrr en ce moment c'est plutot le mot pertinence qui me range l'esprit !


            Quand vous l'êtes, comment le manifestez vous ?
            Ce que j'appelle syndrome de diarrhée verbale ...









            La couleur?? ...... Vous y tenez vraiment?

            Commentaire


            • #7
              Une attitude désinvolte pour vous qu'est ce que c'est ?
              Quand vous l'êtes, comment le manifestez vous ?
              ... L'indifférence
              « La voix de la mer parle à l'âme. Le contact de la mer est sensuel et enlace le corps dans une douce et secrète étreinte. »

              Commentaire


              • #8
                Laisser mes cheveux tels qu'ils me sont apparus à mon réveil...

                Crie leur qu'on est le monde...Que le peuple finira par vaincre,
                Qu'ils ont le chiffre, qu'on a le nombre...Et que la rue nous appartient!

                Commentaire


                • #9
                  Une attitude désinvolte pour vous qu'est ce que c'est ?
                  C'est tout moi...
                  Et on m'exècre pour cette attitude.
                  Mais ils ne savent pas que je suis seulement lunatique.
                  héhéhé
                  Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                  Commentaire


                  • #10
                    Une attitude désinvolte pour vous qu'est ce que c'est ?
                    Beaucoup de j'm'enfoutisme...

                    Quand vous l'êtes, comment le manifestez vous ?
                    En prenant mes aises... Je me vautre.
                    "Il faut avoir bcp de patience pour apprendre à être patient."

                    Commentaire


                    • #11
                      Et une autre lecon de philo....

                      La désinvolture est la position de celui qui, au nom des tautologies (les morts sont morts, le passé est le passé, etc.), exhibe l’inconsistante de la vérité et s’en autorise pour nier non pas qu’il y en ait mais qu’elle puisse jamais obliger. On n’est en effet désinvolte qu’à avoir reconnu l’autorité et donc à avoir reconnu qu’elle ait marqué (il y a donc du vrai), à ceci près qu’il faudra dénier réflexivement la légitimité d’une telle reconnaissance, en arguant de l’impossibilité de constater une différence entre le vrai et le réel. La désinvolture se fait donc toujours contre la distinction et, en soi, contre le respect qui en est la reconnaissance. C’est bien pourquoi elle est le " crime des crimes " : non pas le plus grave mais la condition criminelle de la possibilité qu’il y ait des crimes. Car on n’est évidemment criminel qu’à récuser la distinction de ce qui oblige – ce qu’on ne peut faire qu’à souligner pour soi l’inconsistance de la distinction en faisant semblant de la confondre avec la différence qui, s’agissant du vrai, n’a en effet pas de répondant.

                      Suite

                      Commentaire


                      • #12
                        arriver un retard !
                        ?

                        Commentaire

                        Chargement...
                        X