Un billet,de Maâmar Farah dans le Soir d'Algérie du 27.03.2021 ,

Au moment où l'homme va faire voler un engin sur une autre planète pour la première fois dans l'histoire, nous en sommes encore à chercher de l'huile de table, introuvable depuis quelque temps, alors que le lait en sachet est invisible et, quand on le trouve, il est au-dessus du prix officiel et accompagné d'un autre produit obligatoire. Et, pour montrer que l'on s'occupe bien de nos problèmes, on sort l'histoire à dormir debout de l'arabisation des enseignes commerciales dans nos rues. Voilà l'urgence ! Quand ce n'est pas la religion, c'est la langue ! J'ai été jusqu'au bout du monde, en Corée du Nord, pays le plus fermé de la terre, et j'y ai vu, partout, des caractères latins à côté des transcriptions locales.
Allez à La Mecque, à Téhéran ou à Kaboul, vous verrez qu'il y a de l'anglais partout et... de l'huile de table dans les magasins !
M. F.