Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Le voile ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Le voile ?

    « À l’air libre » : Mariame Tighanimine, un « dévoilement paisible »

    > Mariame Tighanimine publie Dévoilons-nous,un manifeste dans lequel elle raconte son « dévoilement paisible », après 18 ans à le porter.


    > David Perrotin a enquêté sur le calvaire de Julie, étudiante gravement malade qui subit violences, humiliations et discriminations de la part de son université. Elle témoigne ce soir.

    Dernière modification par Chouan, 13 octobre 2021, 06h05.
    Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

  • #2
    Mariame Tighanimine : «J’ai adopté le voile en cinq minutes, j’ai mis cinq ans à le retirer»

    A 10 ans, elle choisit de porter le hijab au sein d’une famille croyante et pratiquante de Mantes-la-Jolie. Aujourd’hui, la jeune doctorante en sociologie, cofondatrice de «Hijab and the City», publie un manifeste antiraciste et féministe, «Dévoilons-nous», où elle souhaite questionner le voile avec sérénité et conviction.
    Voilée, Mariame Tighanimine faisait de la boxe française. A 21 ans, elle crée Hijab and the City avec sa sœur, premier web magazine féminin s’adressant aux femmes françaises de culture musulmane. Elle entre à Sciences-Po avec un foulard dans les cheveux. A 24 ans, elle apprend à nager. A 33 ans, doctorante en sociologie à Paris, elle publie Dévoilons-nous (L’Olivier) où elle décrit le long processus qui l’a conduite à abandonner ce tissu qui symbolisa si longtemps sa foi. Durant dix-huit ans, elle a connu les humiliations et même les crachats, expérience qu’elle raconte dans un précédent ouvrage Différente comme tout le monde (Le Passeur, 2017). Elle souhaite que son nouveau livre soit un «manifeste antiraciste et féministe».

    Pourquoi avoir retiré votre voile après l’avoir porté dix-huit ans ?

    Il ne me correspondait plus. Me dévoiler était ce qui marquait la fin d’un processus de décroyance. Le voile était pour moi l’accessoire qui montrait et confirmait que j’étais musulmane et que je pratiquais. Il était très difficile d’accepter que ce monde n’était plus le mien : les croyances reçues en héritage, l’éducation donnée par mes parents qui n’étaient pas dans le prosélytisme. Ils avaient une pratique paisible mais traditionnelle. J’étais désenchantée : je ne croyais plus du tout, plus en Dieu, plus en rien. J’ai vite retrouvé de l’enchantement grâce à la science. Je me suis tout même demandée : à quoi bon le retirer après toutes ces années.
    Libé
    Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

    Commentaire


    • #3
      Le voile était pour moi l’accessoire qui montrait et confirmait que j’étais musulmane et que je pratiquais. Il était très difficile d’accepter que ce monde n’était plus le mien : les croyances reçues en héritage, l’éducation donnée par mes parents qui n’étaient pas dans le prosélytisme. Ils avaient une pratique paisible mais traditionnelle. J’étais désenchantée : je ne croyais plus du tout, plus en Dieu, plus en rien. J’ai vite retrouvé de l’enchantement grâce à la science
      Mariame Tighanimine était Musulmane de naissance mais au bout de dix-huit années de soumission, elle à compris!
      Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

      Commentaire


      • #4
        lorsqu'une personne, convaincue des bienfaits du voile fait compagne pour le promouvoir, elle est taxée de faire du prosélytisme et inquiétée par la justice après un lynchage médiatique.

        lorsqu'une personne, fait compagne contre le port du voile ou milite pour inviter celles qui le portent à l'enlever, c'est considéré comme un acte courageux et un combat juste.


        et lorsque nous, musulmans, disons qu'il y a ici du deux poids deux mesures, on nous répond que zemmour a raison.
        La Réalité est la Perception, la Perception est Subjective

        Commentaire


        • #5
          Il y a en effet deux poids deux mesures lorsque l'homme s'habille à l'occidental et que sa femme est obligée de s'habiller comme au moyen âge.
          Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

          Commentaire


          • #6
            en effet, lorsqu'une femme s'habille à l'occidental, c'est forcément par choix, et lorsqu'elle choisi de porter le voile, c'est par obligation.

            je ne savais pas que vous autres fer de lance de la laïcité hypocrite et islamophobe aviez le don de télépathie.
            La Réalité est la Perception, la Perception est Subjective

            Commentaire


            • #7
              Cela reléve de la liberté individuelle
              mais je ne pige pas pourquoi médiatiser cet événement , qui est de base un non évènement
              encore une qui cherche à se faire du beurre sur le dos du voile .

              il y'a un passage qui m'a fait marrer
              quand elle a dit : je n'ai jamais eu les cheveux au vent , et je me rends compte que je cachais mes cheveux
              et l'autre qui réplique : vous vous rendez compte que vous avez des cheveux et qu'il faut les coiffer et les entretenir

              Non mais , Allo t'as pas de cheveux !
              "N'imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe." Victor Hugo

              Commentaire


              • #8
                « Les Beurettes voilées pas assez sexy ». Les propos de Robert Ménard suscitent l’indignation en France

                ObservAlgérie Ali Aomar 12 octobre 2021

                Le débat en France s’est focalisé ces derniers jours essentiellement sur l’immigration. En cette période de précampagne électorale pour la présidentielle de 2022, certains politiciens, notamment ceux affiliés à l’extrême droite, n’hésitent pas à brocarder tout ce qui touche aux étrangers et aux migrants.

                C’est le cas de Robert Ménard, le maire de Béziers. L’élu, né en Algérie, a récemment tenu, sur le plateau d’une chaîne française, des propos jugés « indignes » envers les « Beurettes » ; ces femmes d’origines maghrébines vivant en France.


                Invité le 8 octobre sur la chaîne d’information LCI pour un débat sur l’immigration et le port du voile musulman en France, Robert Ménard, maire de Béziers, n’a pas mâché ses mots en tenant des propos jugés « racistes » et « sexistes » envers les femmes d’origine maghrébines en France, que l’on appelle communément « les beurettes ».

                L’élu de droite, ancien président le l’ONG Reporters sans frontières (RSF), a affirmé sur le plateau : « Honnêtement les gens ont tellement changé. Moi, quand j’avais 18 ans, je n’ai jamais vu dans mon quartier, une fille voilée. Pourtant, il y’avait plein, en particulier, d’Algériens et d’Algériennes ». « On trouvait les filles plutôt sexy. Vous vous rappelez, les beurettes et tout, maintenant, elles ne sont pas sexy. C’est le moins que l’on puisse dire, elles sont voilées ! » ajoute le maire de Béziers, en évoquant le phénomène du port du voile en France.
                Cria cuervos ...
                Elèves des corbeaux et ils te crèveront les yeux
                (proverbe espagnol)

                Commentaire


                • #9
                  Il y a en effet deux poids deux mesures lorsque l'homme s'habille à l'occidental et que sa femme est obligée de s'habiller comme au moyen âge.
                  Et quand la femme s'habille à l'occidental et l'homme porte une Djélaba ...il faut le ficher S c'est ça ? Ya Cheikh Chouan ...tu es farouchement athé et tu poste très souvent des sujets liés d'après toi à la religion ...ta vie doit être bien triste en dehors de la cuisine ...

                  Commentaire


                  • #10
                    Envoyé par sacrécoeur
                    Et quand la femme s'habille à l'occidental et l'homme porte une Djélaba
                    Vous en connaissez ou rencontrez beaucoup dans ce cas sur la voie publique ?

                    Commentaire


                    • #11
                      comme quoi la sociologie sa mene a tout....si elle avait fait droit ou biologie...elle serait toujours voilée
                      "tout a été dit , tout reste a penser"
                      Alain

                      Commentaire


                      • #12
                        Ce qui me dérange c'est cette injonction dans le titre, ainsi que l'opposition religion vs science. Sinon elle fait ce qu'elle veut.

                        Commentaire


                        • #13
                          Le sujet covid en voie de disparition, les pauvres médias français refont appel à la haine et fracassent les poubelles pour trouver de quoi nourrir les boomers qui n'arrêtent pas d'aboyer à leur porte.


                          gdesmon
                          Il fallait ouvrir un autre topic sur Ménard. Le surnom "beurettes" a beaucoup fait fantasmer certains. Elles sont françaises nées et formées en France, 2-3-4 ème génération. Ce n'est pas le thème immigration les concernant, mais le fond de commerce sujet voile foulard portés par des françaises. "Origine maghrébine" n'est pas une nationalité. Ne pas hésiter à écrire "françaises".
                          Au fond, Ménard ne supporte de voir les mamans voilées souvent immigrés ou naturalisés devant les écoles des quartiers populaires apartheid de sa ville Béziers, et pour masquer sa haine, il délire avec ses fantasmes nostalgie.

                          La très grande majorité des françaises musulmanes passe inaperçue. Elle est non voilée à tel point que ces femmes sont prises pour des non musulmanes. C'est le choc chez les haineux quand elles disent être musulmanes voir pratiquantes. Elles n'intéressent pas les abonnés boomers des médias.
                          Dernière modification par panshir, 13 octobre 2021, 18h52.

                          Commentaire


                          • #14
                            La très grande majorité des françaises musulmanes passe inaperçue. Elle est non voilée
                            Ce n'est pas de celles là dont on parle, car elles sont 100% devenues des vraies Françaises qui se sont parfaitement intégrées, elles sont toujours Musulmanes et fiers de l'être mais elles ont l'intelligence de ne pas en faire un fond de commerce.
                            Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

                            Commentaire


                            • #15
                              Il y a en effet deux poids deux mesures lorsque l'homme s'habille à l'occidental et que sa femme est obligée de s'habiller comme au moyen âge.
                              On comprend donc que tout vêtement qui ne correponderait pas à la mode occidentale doit être qualifié de moyenageux ? Si demain, les femmes occidentales se mettaient à porter des voiles sur la tête, est-ce qu'il cesserait d'être moyenageux ?

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X