Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Algérie/ UNESCO World Heritage Sites in Algeria

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Algérie/ UNESCO World Heritage Sites in Algeria

    Sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Algérie/ UNESCO World Heritage Sites in Algeria


    Al Qal’a Of Beni Hammad (1980)

    Al Qal’a of Beni Hammad, also known as Beni Hammad Fort, is a fortified palatine city from the 11th century Algeria. It is one of the cultural sites under the list of UNESCO World Heritage Sites in Algeria. This fortified city is now in ruins and you will see what’s left of a 7-kilometer long line of walls. This fortified city served as the first capital for the Hammadid dynasty. When it was inscribed by UNESCO, it was referred to as the authentic picture of a fortified Muslim city”.

    Djémila (1982)

    Djémila is one of the cultural UNESCO World Heritage Sites in Algeria. It was inscribed in 1982 and encompasses a small mountain village in Algeria. The property is home to the best preserved Berbero-Roman ruins in North Africa. Specifically, this site is recognized because of its ability to adapt to the mountain environment and how it adapted the Roman architecture style.

    There are several preserved buildings but the most notable ones are as follows: theater, temples, two fora, arches, basilicas, houses and trees.

    Kasbah Of Algiers (1992)

    Kasbah is an Algerian word that translates to citadel. It refers to the citadel of Algiers that the traditional clusters that surround it. The Kasbah of Algiers is a 60-hectare walled city that was founded on the ruins of old Icosium. This mid-sized city was established on a hill and towards the sea. There are several structures and buildings that were founded in the 17th century. Some of these structures include minarets, mosques, and palaces.

    M’Zab Valley (1982)

    The M’Zab Valley region is a cultural site inscribed into the list of Algeria’s UNESCO World Heritage Sites in 1982. It is located in northern Sahara and encompasses five traditional fortified villages. This region is preserved and recognized as a world heritage property because of its ability to exemplify traditional human habitat and adaptability to its environment. The original settlers built their homes here in the 11th century. The five villages that make up this site include El Atteuf, Bou Noura, Beni Isguen, Melika and Ghardaia.

    Timgad (1982)

    This is another Berberi-Roman town in this list of UNESCO World Heritage Sites in Algeria. Specifically, it is located in the Aures Mountains of Algeria. Founded in 100 AD by Emperor Trajan, majority of this town has been preserved until today. The ruins of this ancient town can still be seen until today, specifically the Trajan’s Arch. The town is also one of the best extant examples of the grid plan that was used during Roman City planning of this ancient site.

    Tipasa (1982)

    Located along the shores of the Mediterranean, Tipasa is an ancient trading post that came under the rule of Ancient Rome. Eventually, the ancient town was converted into a strategic base during the conquest of the kingdoms of Mauritania. In this ancient town, you will find a wide collection of ruins depicting Roman, Phoenician, Byzantina and Paleo-Christian structures and monuments. You will find these structures and monuments co-exist with other indigenous monuments including the great royal mausoleum of Mauretania.

    This 52-hectare property was inscribed into the list of UNESCO World Heritage Sites in Algeria in 1982.

    Tassili N’Ajjer (1982)

    The Tassili n’Ajjer is the only mixed site in this list of UNESCO properties in Algeria. Inscribed in 1982, this property encompasses a heavily eroded sandstone rock formation within the Sahara Desert. Within this site are more than 300 rock arches, gorges, steep cliffs, and eroded sandstone rock pillars. The entire property covered by UNESCO measures at 72,000 square kilometers.

    Aside from this natural formation, the property is also an important archaeological site. Within these rocks, you will find several prehistoric parietal rock artworks. These artworks were first spotted in 1910 and has been dated back to the early Neolithic era.


    by Gary Arndt
    Dernière modification par cozy, 21 novembre 2021, 02h51.
    Exercise is medicine.

  • #2
    Al Qal'a des Beni Hammad (1980)

    Al Qal'a des Beni Hammad, également connue sous le nom de Fort des Beni Hammad, est une ville palatine fortifiée du 11ème siècle en Algérie. Elle est l'un des sites culturels inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en Algérie. Cette ville fortifiée est maintenant en ruines et vous verrez ce qui reste d'une ligne de murs de 7 kilomètres de long. Cette ville fortifiée a servi de première capitale à la dynastie des Hammadides. Lorsqu'elle a été inscrite par l'UNESCO, elle a été qualifiée d'image authentique d'une ville musulmane fortifiée".


    Djémila (1982)

    Djémila est l'un des sites culturels du patrimoine mondial de l'UNESCO en Algérie. Il a été inscrit en 1982 et englobe un petit village de montagne en Algérie. Le bien abrite les ruines berbéro-romaines les mieux préservées d'Afrique du Nord. Plus précisément, ce site est reconnu en raison de sa capacité à s'adapter à l'environnement montagneux et de la façon dont il a adapté le style d'architecture romain.

    Il y a plusieurs bâtiments préservés mais les plus remarquables sont les suivants : théâtre, temples, deux fora, arches, basiliques, maisons et arbres.


    La Casbah d'Alger (1992)

    Casbah est un mot algérien qui se traduit par citadelle. Il désigne la citadelle d'Alger que les groupements traditionnels qui l'entourent. La Casbah d'Alger est une ville fortifiée de 60 hectares qui a été fondée sur les ruines de l'ancienne Icosium. Cette ville de taille moyenne a été établie sur une colline et en direction de la mer. Il y a plusieurs structures et bâtiments qui ont été fondés au 17ème siècle. Certaines de ces structures comprennent des minarets, des mosquées et des palais.


    Vallée du M'Zab (1982)

    La région de la vallée du M'Zab est un site culturel inscrit sur la liste des sites algériens du patrimoine mondial de l'UNESCO en 1982. Elle est située dans le nord du Sahara et englobe cinq villages traditionnels fortifiés. Cette région est préservée et reconnue comme un bien du patrimoine mondial en raison de sa capacité à illustrer l'habitat humain traditionnel et son adaptabilité à son environnement. Les premiers habitants ont construit leurs maisons ici au 11ème siècle. Les cinq villages qui composent ce site sont El Atteuf, Bou Noura, Beni Isguen, Melika et Ghardaia.

    Timgad (1982)

    Il s'agit d'une autre ville berbère-romaine dans cette liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Algérie. Plus précisément, elle est située dans les montagnes des Aurès en Algérie. Fondée en 100 après J.-C. par l'empereur Trajan, la majorité de cette ville a été préservée jusqu'à aujourd'hui. Les ruines de cette ville antique sont encore visibles aujourd'hui, notamment l'arc de Trajan. La ville est également l'un des meilleurs exemples existants du plan quadrillé qui était utilisé pendant la planification de la ville romaine sur ce site antique.


    Tipasa (1982)

    Située sur les rives de la Méditerranée, Tipasa est un ancien comptoir commercial qui est passé sous la domination de la Rome antique. Par la suite, la ville antique a été convertie en une base stratégique lors de la conquête des royaumes de Mauritanie. Dans cette ville antique, vous trouverez une large collection de ruines représentant des structures et des monuments romains, phéniciens, byzantins et paléochrétiens. Ces structures et monuments coexistent avec d'autres monuments indigènes, dont le grand mausolée royal de Maurétanie.

    Ce bien de 52 hectares a été inscrit sur la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Algérie en 1982.


    Tassili N'Ajjer (1982)

    Le Tassili n'Ajjer est le seul site mixte de cette liste de biens UNESCO en Algérie. Inscrit en 1982, ce bien englobe une formation rocheuse de grès fortement érodée dans le désert du Sahara. On y trouve plus de 300 arches, gorges, falaises abruptes et piliers de grès érodé. L'ensemble du site couvert par l'UNESCO s'étend sur 72 000 kilomètres carrés.

    Outre cette formation naturelle, le site est également un important site archéologique. Dans ces rochers, vous trouverez plusieurs œuvres d'art rupestre pariétales préhistoriques. Ces œuvres d'art ont été repérées pour la première fois en 1910 et ont été datées du début de l'ère néolithique.

    par Gary Arndt
    Dernière modification par cozy, 21 novembre 2021, 02h55.
    Exercise is medicine.

    Commentaire


    • #3

      My favorite drawings
      Tassili n'Ajjer
      البعره تدل على البعير

      Quand l’injustice devient la loi, la Résistance est un Devoir !✊🏼DZ

      Commentaire

      Chargement...
      X