Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La Russie peine à regarnir les rangs de son armée décimée en Ukraine

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La Russie peine à regarnir les rangs de son armée décimée en Ukraine

    Le Kremlin multiplie les efforts pour recruter des « volontaires » et ratisse large : repris de justice, employés d’entreprises publiques et même dans les hôpitaux psychiatriques de Saint-Pétersbourg.

    Le chef d’Etat russe Vladimir Poutine, qui s’efforce depuis six mois de réorganiser l’économie et la société autour de l’effort de guerre en Ukraine, presse ses concitoyens de prendre les armes. Le 5 septembre, pendant un déplacement au Kamtchatka, dans l’Extrême-Orient russe, il a ordonné au gouvernement de garantir aux volontaires engagés dans l’opération militaire spéciale leur emploi précédent. Durant ce déplacement à 7 000 kilomètres du front, le chef d’Etat a aussi déclaré que ces volontaires « se battent mieux que des soldats professionnels ».

    Pour glorifier le sacrifice de combattants russes tombés dans le conflit qu’il a déclenché, Vladimir Poutine distribue à certains d’entre eux des médailles. Ces « exemples » ont parfois des destins tortueux. Le 16 août, il a décerné celle du « courage » à un certain Ivan Neparatov, un assassin multirécidiviste condamné à vingt-cinq ans de prison. Le fondateur de l’ONG de défense des droits de l’homme Gulagu.net, Vladimir Ossetchkine, qui a découvert cette information, souligne que le dernier meurtre commis par Neparatov remonte à 2010. L’assassin avait alors lardé sa victime de 88 coups de couteau. Agé de 34 ans au moment de sa mort sur le front du Donbass, Ivan Neparatov n’avait purgé que douze ans de prison avant de se retrouver sur le champ de bataille.

    La présence de repris de justice sur le terrain n’est pas un accident. Vladimir Ossetchkine a recueilli de nombreux témoignages montrant qu’une campagne de recrutement est organisée depuis plusieurs mois dans les prisons russes pour regarnir les rangs des forces russes en Ukraine.
    Groupes de mercenaires


    Alors que le ministre de la défense, Sergueï Choïgou, clamait, le 2 septembre, que « le système actuel de préparation des cadres de l’armée permet de former une large armée de professionnels hautement qualifiés »,la société militaire privée surnommée Wagner visite un par un les lieux de détention du pays pour y dénicher des « cadres », rapporte le site d’information russe The Insider.

    Vladimir Ossetchkine signale que la campagne de recrutement bat son plein actuellement dans la région de Rostov, qui jouxte l’Ukraine. Cette nouvelle est confirmée par un site d’informations locales,161.ru, qui a recueilli les témoignages de détenus ayant assisté aux réunions d’enrôlement et obtenu la confirmation – anonyme – de représentants des structures de sécurité. Le service pénitentiaire russe, en revanche, nie tout recrutement dans les prisons.

    Un détenu raconte que, le 30 août à 6 heures du matin, tous les pensionnaires de la prison n° 2 de Rostov ont reçu l’ordre de se mettre en rang pour écouter une proposition de recrutement. On leur a promis des salaires compris entre 100 000 roubles et 300 000 roubles par mois (de 1 600 euros à 5 000 euros). « Le service dure six mois, puis tu es libéré avec un casier vierge. Si tu es tué, ta famille reçoit 5 millions de roubles », raconte un prisonnier au site 161.ru. En recoupant les témoignages, le site estime le nombre de détenus ayant accepté la proposition à environ 400 dans la prison n° 2 et à 600 dans la prison n° 15.

    Le Monde
    "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous, vous pouvez faire pour votre pays".

    J.F. Kennedy :

  • #2
    D'aprés un récent article de la BBC il y aurait a peu prés 5000 morts dans les rangs de l'armée russe depuis le début de la guerre .
    l'arricle précise armée russe et non les milices pro russes du Donbass
    ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
    On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

    Commentaire


    • #3
      Environ 15 000 soldats russes tués, selon Londres et Washington


      C’est un bilan difficile à obtenir. Environ 15 000 soldats russes sont morts en Ukraine depuis le début de la guerre, ont estimé les agences de renseignement américaine et britannique.


      Richard Moore, le chef du renseignement extérieur britannique (MI6), a déclaré jeudi qu’un bilan de 15 000 morts russes était « probablement une estimation prudente » et un « vrai coup dur » pour le président russe, Vladimir Poutine, qui espérait une victoire rapide contre Kiev sans des pertes aussi importantes.


      Deux femmes posent pour un selfie devant un char russe T-72 détruit par l’armée ukrainienne, exposé sur la place du Château royal à Varsovie, en Pologne, le 6 juillet 2022. WOJTEK RADWANSKI / AFP

      « C’est environ le même bilan que lors des dix ans qu’ils ont passés en Afghanistan dans les années 1980 », a-t-il ajouté depuis le forum sur la sécurité d’Aspen, dans les Rocheuses américaines. « Et on ne parle pas ici de jeunes issus de la classe moyenne de Saint-Pétersbourg ou de Moscou », a-t-il estimé. « Ce sont des pauvres enfants de la Russie rurale, ils viennent des villes ouvrières de Sibérie et sont pour beaucoup issus des minorités ethniques. Ils sont sa chair à canon », a-t-il déclaré.


      La veille, le patron de la CIA, l’équivalent américain du MI6, avait livré une estimation similaire. Les pertes russes se situent « autour de 15 000 tués et peut-être trois fois plus de blessés », avait dit Bill Burns. « Ce sont des pertes importantes. Les Ukrainiens ont essuyé des pertes aussi, probablement un peu moins, mais des pertes importantes », a ajouté le chef de l’agence de renseignement américaine.


      Le gouvernement ukrainien avance, lui, des estimations bien plus importantes, et avait déclaré plus tôt en juillet que 36 200 soldats russes avaient été tués. Moscou, de son côté, n’a donné de chiffres qu’à deux reprises, le dernier point en date du 25 mars évoquant 1 351 décès parmi ses troupes.

      "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous, vous pouvez faire pour votre pays".

      J.F. Kennedy :

      Commentaire


      • #4
        La BBC parle de 5000 morts dans les rangs de l'armée russe ,mais 15000 morts parait probable aussi ,ca reste une guerre de haute intensité entre deux armées bien équipées , ce n'est pas comparable avec la guerre en afghanistan.
        les russes ont perdus beaucoups d'hommes au début ,notamment chez les paras ,mais depuis le début de l'été ils ont perdent beaucoups moins suite à l'utilisation massive de l'artillerie .
        ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
        On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

        Commentaire


        • #5
          La Russie peine à regarnir les rangs de son armée décimée en Ukraine
          et si c'est un leurre de la part des Russes pour faire croire et pour mieux attirer la proie
          Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
          (Paul Eluard)

          Commentaire


          • #6
            lol faut être vraiment imbécile pour croire ce genre de nouvelles
            Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
            alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras

            Commentaire


            • #7
              ahmed67
              sur le compte telegram de Wagner. Ils fustigent l'armée russe qui vient de perdre plusieurs localités dont une ville de plus de 20000
              et c'est Wagner qui le dit et qui reprend point par point leur grief notamment le fait que l'ukraine pouvaient mener facilement des contre offensive
              tu peux aller voir sur leur compte telegram. Un petit translate du russe vers le français et tu auras l'info du côté russe.
              l'amitié est une chose rare,l'ami veritable est celui qui te demande d'etre toi meme.il t'aidera a survivre par l'amour qu'ilte porte

              Commentaire


              • #8
                qu'ils reprennent facilement les villes si c'est le cas alors ,le jour ou poutine décrètera la mobilisation , je pense pas que personne n'ira
                Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
                alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras

                Commentaire


                • #9
                  Finalement l'armée russe est un géant aux pieds d'argiles. Tout au début du conflit j'avais dis qu'il serait difficile aux Russes de remporter la victoire lorsqu'il y a un manque de convictions et de motivations dans une guerre.
                  Dernière modification par infinite1, 09 septembre 2022, 20h30.

                  Commentaire


                  • #10
                    ahmed67
                    alors ,le jour ou poutine décrètera la mobilisation , je pense pas que personne n'ira
                    Décréter la mobilisation signerait un aveu d'échec militaire pour Poutine.
                    Ce serait de plus reconnaitre l'intégrité de l'Ukraine et la légitimité de Zelensky
                    D'autre part, la jeunesse russe, celle actuellement insouciante de Moscou et de St Petersbourg se verrait mobilisable et donc confrontée au danger de la guerre.
                    La contestation qui pourrait en résulter serait dévastatrice.
                    En outre, cela ne ferait qu'accroitre encore plus l'aide militaire à l'Ukraraine qui ne compte pas moins de 50 pays actuellement.
                    "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous, vous pouvez faire pour votre pays".

                    J.F. Kennedy :

                    Commentaire


                    • #11
                      Les Russes en attente de renforts


                      Face aux contre-offensives ukrainiennes dans la région de Kharkiv, à l’est du pays, les forces armées russes sont mises en difficulté et sont dans l’attente de renfort. Retour sur les événements qui ont marqué la nuit du vendredi 9 au samedi 10 septembre 2022.

                      Le jour se lève en Europe et un 199e jour de conflit armé s’ouvre en Ukraine après le début de l’invasion russe le 24 février 2022. Ce vendredi 9 septembre 2022, les forces armées russes ont confirmé leurs difficultés dans la région de Kharkiv. Le ministère russe de la Défense a annoncé aux agences de presse russes le déploiement de renforts en réponse à la percée des forces ukrainiennes dans cette zone frontalière de la Russie.

                      De son côté, le président Volodymyr Zelensky a revendiqué la reprise de 30 localités aux Russes au nord-est du pays, toujours dans la région de Kharkiv. On fait le point sur les événements qui ont marqué ces dernières heures.

                      30 localités reprises à l’Est selon Zelensky

                      Dans son point quotidien sur l’évolution du conflit, diffusé sur les réseaux sociaux et sur le site de la présidence, Volodymy Zelensky a affirmé que les forces armées ukrainiennes ont « libéré et pris le contrôle de plus de 30 localités dans la région de Kharkiv ».

                      Les déclarations du président ukrainien viennent confirmer les propos tenus plus tôt ce vendredi par Vitali Gantchev, un haut responsable de l’administration d’occupation mise en place par Moscou dans les zones contrôlées par l’armée russe, qui reconnaissait la mise en difficulté des Russes par la contre-offensive ukrainienne, et l'envoi de renforts en conséquence. « Les forces armées ukrainiennes essayent de briser les défenses. Des réserves depuis la Russie ont été envoyées là-bas, nos troupes ripostent », avait-il déclaré à la télévision russe.
                      Des combats sont toujours en cours dans la région, précise le président ukrainien : « les actions de contrôle et de sécurisation du territoire se poursuivent, nous prenons progressivement le contrôle de nouvelles implantations ».

                      Des gains importants de territoire ont été recensés en faveur des forces ukrainiennes ces derniers jours, rapporte le New York Times, dont le service infographie actualise régulièrement une carte de l'évolution du conflit sur différents fronts en Ukraine.

                      Des villages récupérés témoignent de la violence des affrontements

                      Dans le village de Grakové, près de Kharkiv, repris aux forces russes il y a deux jours, des journalistes de l'AFP ont fait état ce vendredi 9 septembre de destructions qui témoignent de la violence des combats.
                      La police, qui revient progressivement dans les villages libérés, comme l'a confirmé le président Volodymyr Zelensky, a procédé à l'exhumation de deux corps, possiblement victimes d'un crime de guerre russe.

                      "C'était effrayant, il y avait des bombardements et des explosions partout", a raconté à l'AFP Anatoli Vassiliev, 61 ans, l'un des rares habitants à être resté à Grakové.

                      Malgré les gains territoriaux des forces ukrainiennes, le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleg Sinegoubov a exhorté les habitants partis à ne pas revenir, faute d'électricité ou de gaz dans les villages repris aux Russes*
                      .
                      Évacuation de civils dans les zones occupées

                      Comme le relaye le quotidien britannique The Guardian, un responsable russe a déclaré ce vendredi que des évacuations de civils étaient en cours dans trois secteurs occupés de la région de Kharkiv. Face à la pression de la percée ukrainienne, qui semble se confirmer, les autorités russes en poste sur les territoires ukrainiens occupés autour de Kharkiv ont annoncé des évacuations à plusieurs reprises ce vendredi 9 septembre.

                      « Nous essayons de concentrer tous nos efforts sur l’évacuation de la population locale depuis trois ou quatre jours, jusqu’à ce que la situation se stabilise », avait d’ailleurs déclaré à la télévision russe le responsable du district de Koupiansk, Maxime Goubine.

                      Plus de 349 milliards de dollars nécessaires pour reconstruire l’Ukraine, selon un nouveau rapport

                      Selon un nouveau rapport de la Banque Mondiale, reconstruire l’Ukraine devrait coûter bien plus de 349 milliards de dollars, soit plus de 344 milliards d’euros. L’institution financière chiffre pour l’instant les dégâts causés par l’invasion de la Russie à 97 milliards de dollars, et estime que l’Ukraine a subi 252 milliards de dollars de « pertes globales », regroupant les conséquences économiques et les autres coûts du conflit.

                      Une estimation qui pourrait encore être bien plus lourde, puisque les au
                      "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous, vous pouvez faire pour votre pays".

                      J.F. Kennedy :

                      Commentaire


                      • #12
                        on voit ce que la propagande bmf et compagnie donne , reconnaitre l'intégrité de l'Ukraine je crois qu'il en as cure le poutine , bientôt il vas lancer des referendums pour s'accaparer ce qu'il as pris par la force ,crois moi les russes il ni as pas plus nationaliste qu'eux ,il suffira d'une étincelle a Moscou ou saint Pétersbourg pour que la jeunesse insouciante se mobilise
                        dit moi la facture des armes envoyer qui paye?
                        Souviens toi le jour où tu es né tout le monde riait mais toi, tu pleurais, la vie est éphémère
                        alors œuvre de telle façon… à ce qu’au jour ou tu mourras, tout le monde pleurera… mais toi… tu riras

                        Commentaire


                        • #13
                          Je suis d'accord les tvs françaises au moins sont branchées sur le desk du comédien attitré voleur et corrompu c'est ce que disaient les médias ukrainiens à l'époque l'Europe est dans le noir absolu
                          On décrit la 2eme puissance militaire comme une vulgaire état incompétent
                          qui se cherche
                          Je pense que Poutine adversaire acharné des USA
                          Est la cible occidentale a abbatre
                          Le nationaliste ne tire les cartes que si la situation le demande
                          Pologne et pays baltiques revanchards a en mourir
                          Gone with the Wind.........

                          Commentaire


                          • #14
                            ahmed

                            Mis à part ton entêtement à défendre une agression contre un état souverain
                            Dis toi bien que les référendums bidon organisés par le Kremlin ne seront jamais reconnus par l Europe et le monde libre.
                            Que tous les représentants du gouvernement russe seront considérés comme personnes non grata en Occident.
                            Que la résistance va s organiser, avec la multiplication des attentats. dans les territoires annexés, rendant l occupation par les Russes très difficile
                            En outre la Russie va régresser au plan economique et sera même incapable de renouveler son armement, vu qu elle ne dispose plus des composants électroniques essentiels.
                            "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous, vous pouvez faire pour votre pays".

                            J.F. Kennedy :

                            Commentaire


                            • #15
                              Les Russes vont avoir de plus en plus de mal. La motivation est clairement du côté ukrainien qui se battent pour libérer leur pays. Les gains qu'ils enregistrent ne peuvent que les motiver alors que les pertes du côté russe ne font que les démotiver encore plus. L'appui des occidentaux est de plus en plus efficace. Ils arrivent à détruire des cibles à longues distances et désorganiser ainsi l'approvisionnement russe.

                              De plus, l'économie russe ressent de plus en plus l'effet des sanctions. Les technologies occidentales leur sont de plus en plus difficiles d'accès et ils en ont besoin pour le bon fonctionnement de leur armée. On voit que le matériel utilisé est de plus en plus ancien. Les armes qu'ils ont vendues comme étant de dernière génération montrent leurs limites en conditions réelles. Les occidentaux parviennent à les neutraliser dans la plupart des cas. Ce n'est d'ailleurs pas bon pour les acheteurs qui possèdent les mêmes armes. Avec les sanctions, ils vont avoir du mal à entretenir leur matériel et celui déjà vendu.

                              Pour les avions de ligne, on voit qu'ils essaient de contourner les sanctions en favorisant leurs fabricants nationaux. Malheureusement, ils ne sont pas à la hauteur pour fournir tous les avions commerciaux annoncés. De plus, je serais curieux de voir comment ils pourront voler en toute sécurité, ne parlons même pas des certifications à l'international. Ils vont devoir continuer à cannibaliser leur flotte pour faire tourner les airbus et boeing.

                              Poutine ne pourra pas éternellement cacher la vérité de la situation. Il peut menacer de couper le gaz et le pétrole, les Européens, dans la douleur, trouvent d'autres solutions pour ne plus dépendre d'un partenaire aussi imprévisible.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X