Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Paris : une enseignante menacée pour avoir demandé à une élève d'enlever son voile

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Paris : une enseignante menacée pour avoir demandé à une élève d'enlever son voile

    Le Figaro

    Par Steve Tenré Publié hier à 22:26,

    Les faits ont eu lieu lors d'une sortie scolaire. Le frère de l'intéressée a d'abord menacé la professeure par téléphone, avant d'être interpellé devant le lycée.

    Un jeune homme de 22 ans a été interpellé vendredi, avant d'être placé sous contrôle judiciaire, pour avoir menacé une enseignante qui demandait à une lycéenne de retirer son voile lors d'une sortie scolaire, a appris Le Figaro de source bien informée ce lundi 19 septembre, confirmant une information d'Actu17. L'individu a été déféré dimanche puis placé sous contrôle judiciaire, indique au Figaro le parquet de Paris.


    Les faits sont survenus dans le 3e arrondissement de la capitale. Lors d'une sortie scolaire concernant les élèves du lycée Simone Weil, au sein de la bibliothèque historique de la ville de Paris, l'une des enseignantes accompagnatrices s'est aperçue qu'une lycéenne portait le voile. La professeure lui demande alors de le retirer, indiquant que son port n'est pas autorisé dans le règlement intérieur du lycée et lors des sorties scolaires.

    «Tu vas voir ce qu'il va t'arriver»

    L'intéressée refuse de l'enlever, et appelle sa famille. Au bout du fil, son frère demande à parler à l'enseignante, qu'il commence à menacer. «Je vais venir te défoncer, tu vas voir ce qu'il va t'arriver, j'arrive», aurait-il déclaré. La police, alertée, se dirige vers la bibliothèque avant de repérer le suspect devant le lycée. Interpellé puis placé en garde à vue, il aurait continué ses menaces, expliquant, selon Actu17: «Si quelqu'un touche ou demande à ma sœur d'enlever son voile dans la rue, je le tue.»
    Comme nous l'indique le parquet de Paris, le jeune homme a été placé sous contrôle judiciaire dans l'attente d'une audience ultérieure pour être jugé des chefs d'outrage et menaces à personne chargée d'une mission de service public.

    "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous, vous pouvez faire pour votre pays".

    J.F. Kennedy :

  • #2
    Hey Chouan ! Salut je vois que nous avons les mêmes lectures
    "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous, vous pouvez faire pour votre pays".

    J.F. Kennedy :

    Commentaire


    • #3
      En effet, je l'avais remarqué!



      Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

      Commentaire


      • #4
        Dans cette affaire, j'espère qu'ils vont lourdement condamner ce trou du c*l pour menace de mort.
        Toutes les fleurs de l'avenir sont dans les semences d'aujourd'hui.

        Commentaire


        • #5
          Nous aurons de plus en plus de problèmes de ce genre, car certains de ces "jeunes" même nés en France ont un comportement de plus en plus extrémiste.
          Il y a de plus en plus de jeunes filles voilées et selon un sondage de l'Ifop en 2021, 65 % des lycéens musulmans placent l'islam au-dessus des lois de la République.
          Il n'y a qu'une seule religion en France au nom de laquelle il y a ce genre de comportements.

          Commentaire


          • #6
            Dans cette affaire, j'espère qu'ils vont lourdement condamner ce trou du c*l pour menace de mort.
            Je ne fais aucunement confiance à la justice de mon pays pour condamner lourdement.
            Dernière modification par alibigoud, 20 septembre 2022, 11h19.

            Commentaire


            • #7
              Je ne fais aucunement confiance dans la justice de mon pays pour condamner lourdement.

              Justement c'est le laxisme de l’État qui encourage ce genres de dérives,

              Logiquement la sanction doit être proportionnelle à la la gravité du délit, mise en détention préventive pour le frangin, renvoie de la jeune fille chez elle, celle ci aura toujours le recours de continuer ses études dans une zaouïa d'un pays islamique, si tel est son choix.
              Dernière modification par infinite1, 20 septembre 2022, 10h17.

              Commentaire


              • #8
                @Infinite.
                Justement c'est le laxisme de l’État qui encourage ce genres de dérives,

                et qui fait le lit de l extrême droite.
                "Ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous, vous pouvez faire pour votre pays".

                J.F. Kennedy :

                Commentaire

                Chargement...
                X