PDA

Voir la version complète : Pas folle l'abeille !


neil
07/04/2004, 15h38
C'est incroyable ce que sur ce forum les gens aiment Benflis et detestent Bouteflika ! Je n'ai rien contre Benflis ... je ne sais pas mais d'apres son cv c'est un fils de famille avec un cv assez cool, correct et presque irréprochable !

Je dis presque irréprochable car à ma connaissance il a été 1er ministre du 26 aout 2000 au 5 mai 2003 ... soit plus de 2 ans et 1/2 ! Pendant cette période il dit qu'il avait les mains liées par Bouteflika et qu'il n'a pu prendre aucune décision digne de ce nom.

Soit. Mais alors qu'est qui l'a empêché de présenter sa démission ? Pourquoi attendre d'être limogé pour critiquer l'ogre Bouteflika ? Est-ce par manque d'expérience politique ? Est-ce parce qu'il était trop fidèle à Bouteflika ? Lui dit que c'était pour pas créer de problèmes ... ah bon ? Et donc il aurait pu patienter comme ca 10 ans ? Non soyons sérieux cette réponse n'a pas l'air de tenir la route.

Quand je lis les 100 engagements de Benflis dans son programme politique je suis trés séduit. C'est même d'excellents engagements. Seulement Benflis sera t il à même de les tenir ? On peut lui accorder le bénéfice du doute et dire peut etre.

Mais la n'est pas le probleme. Le probleme vient du fait que dès son limogeage il est devenu furieux contre Bouteflika. Il a développé une haine sans borne. Et l'on sait tous qu'avec cet état d'esprit on réagit plus avec l'émotionnel qu'avec la raison. C'est pas bien pour dire des choses sensées.

C'est ce qui a fait dire à Benflis que si Bouteflika passe ça veut dire qu'il y a eu fraude. Avec une telle affirmation on ne peut pas dire que M. Benflis soit un DEMOCRATE confirmé. Tout juste se dirait-il démocrate car c'est la mode en ce moment. Mais je ne lui en veux pas, car il est sans doute victime de son émotivité actuellement à fleur de peau.

Bref. On a qu'a lire les comptes rendus des différents meetings animés par tous les candidats pour constater que seuls Messieurs Benflis, Sadi et à un degré moindre Djaballah et Rebaïne ont usé de propos dégradants vis a vis d'un seul candidat à savoir M. Bouteflika.

Bouteflika s'est abstenu d'attaquer les personnes. Il s'est contenté de critiquer les programmes et l'impartialité et le manque d'objectivité d'une certaine presse. Il faut dire qu'à ce niveau Bouteflika a réalisé une prouesse car le but de plusieurs une des journaux tels Le soir d'Algérie, ou le Matin et à un degré moindre Liberté et El Watan -titres tres caricaturals voire mensongers dans la pluparts des cas- avaient indéniablement pour but de pousser Bouteflika dans ses derniers retranchements pour qu'il réponde à l'invective par l'invective. Cette attaque psychologique a raté pour le grand malheur de ces journaux. Bouteflika ne s'est pas énervé plus qu'il ne faut.

Louisa Hanoune a été superbe se refusant de verser dans les propos injurieux, dégradants et disgracieux et se contentant de critiquer les propositions politiques des uns et des autres et de faire connaitre aux électeurs les tenants de sa propre politique. Campagne quasi exemplaire. J'espère que les urnes lui rendront la pareille et qu'elle en étonnera plus d'un voir les cinq.

Pendant les 5 ans de la 1re mandature de Bouteflika, ce dernier a fait des choses bien et a commis des erreurs voire des fautes. Parmi les choses bien, je cite :

1- Déblocage de la situation vis a vis du service national de milliers de jeunes (avant lui tout le monde en a parlé mais personne n'a osé le décider par écrit et l'appliquer sur le terrain )

2- Concorde civile : quoi qu'en puisse en dire elle a permis de diminuer largement les tueries. Beaucoup disent que la concorde civile a été décidé avant Boutef. Oui mais encore une fois personne n'a osé le décider par écrit et l'appliquer sur le terrain.

3- L'arrêt des menaces des ONG comme Amnesty international ou Human Rights qui exacerbait la question du "qui tues qui". Bouteflika a permis à ces ONG de venir enqueter sur le terrain en Algérie et de relativiser leur vision des choses. Tous les terroristes tuaient. Parmi les services de sécurité certains tuaient. Pas toute l'armée. Pas toute l'ANP.

4- La levée de l'embargo non déclaré sur l'Algérie. Avant Bouteflika souvenez vous la simple visite de députés européens étaient annoncée des jours avant à la télévision. Les journaux en parlait 1 semaine avant et 1 semaine apres comme si c'etait des extra terrestres qui nous rendaient visite. Aujourd'hui les députés européens viennent en Algérie le plus normalement du monde. De même que les hommes d'affaires étrangers. Aujourd'hui meme la visite d'un chef d'état étrangers n'émeut pas (voir exemple visite du président chinois à qui al France a déroulé le tapis rouge vu que la chine est le futur poids lourd et qui n'a meme pas fait la une du matin (sic!)).

5 - La mise en place de plusieurs études. Etudes sur le système éducatif. Etude sur la justice. Etude sur la réforme de l'état. Etude sur la réforme de la santé. Ces 4 études ont accouché de rapports qui ont commencé à être appliqué sur le terrain ( voir primaire pour l'éducation, organisation du système de santé ) et les mesures à prendre continueront à être injectées au fur et à mesure.

6- La réhabilitation de l'histoire de l'Algérie avec elle même. St Augustin, Abane, Krim Belkacem et j'en passe ont été réhabilités. La reconnaissance du caractère Amazigh de l'Algérie, de toute l'Algérie même si celà ne s'est pas fait sans heurts ce qui est plus que dommage. Que Dieu ai l'âme de ceux qui sont décédés et qu'Il assiste leur famille dans leur douleur.

7- Réhabiliter et revendiquer l'héritage de la langue Française que Boutef a considéré à l'instar de feu Tahar Djaout ou feu Kateb Yacine comme un butin de guerre. Réintégration de l'espace de la Francophonie.

8- Rationaliser et rendre transparente la gestion d'une entreprise telle que Sonatrach notamment à travers la publication pour la première fois de l'histoire de l'Algérie indépendante du BILAN COMPTABLE annuel de cette entreprise ( voir site internet http://www.sonatrach-dz.com )

9- Rationaliser et rendre accessible au large public l'information d'état ( site de la présidence avec discours et interview du président + compte rendu de ses activités http://www.el-mouradia.dz , site des différents ministères http://www.el-mouradia.dz/francais/institution/institutionsfr.htm ). Même si cela ne veut pas dire que tout est nickel, puisque la communication étatique accuse un déficit et est appelé à se rationaliser et à se dépassionner davantage.

10- Adaptation des critères universelles pour rendre compte de la gestion et de l'activité économique de l'algérie : Croissance, Taux d'inflation, PIB, Taux de chomage, etc ... Ce qui fait que d'un gouvernement à un autre ou d'un président à un autre l'Algérien lambda pourra se faire son idée sur la gestion de telle ou telle équipe.

11- Abaissement de la dette de 36 millards de $ à 23 milliards de $. L'opposition crie à qui veut l'entendre que c'est grâce à l'argent du pétrole. Sans doute, mais l'argent du pétrole a tjs existé. Si l'on fait exception de la décennie 90 ou le terrorisme a fait que bcp de fric allait à l'armée et aux services de sécurité, je citerais la décennie 80 ou le pétrole caracollait à près de 40 $ jusqu'en 85-86. A titre de rappel pendant cette décennie bcp de ceux qui ont témoigné contre Boutef dans le livre de Benchicou était aux affaires. Donc de grâce un peu de sincérité n'a jamais tué personne. Il est indéniable que l'équipe Bouteflika a mis en place une gestion beaucoup plus rationnalisée des deniers de l'Algérie.

12- Le trésor public qui affichait 4 milliards de $ à l'arrivée de Bouteflika (soit 3 mois d'importation en bouffe et autre produit de nécessité) affiche aujourd'hui 33 milliards de $. La aussi meme remarque que pour le point 11. De plus l'opposition dit que ca sert à rien de laisser dormir 33 millaird de $ dans les caisses alors qu eel peuple meurt de faim. Que veulent ils ? la même politique que celle de Chadli qui avec son slogan "Pour une vie meilleure " en 82 a importé a coup de milliards des kiwis, des bananes et autre cacahuète pour se casser la gueule 4 ans plus tard ? Non soyons sérieux. Ce fric doit être investi dans des projets générateurs d'emplois et de dividendes. Prospecter ces projets prends malheureusement du temps ... il faudrait peut etre se souvenir qu'il fallait d'abord éteindre le feu pour ramener les investisseurs ... et tous ca ca s'est pas fait avec une baguette magique. Il a fallu du temps.

13 - Pour continuer sur le point 12 ... après la sécurité , les investisseurs ont besoin de mesure incitatives et de terrains propices à leur investissement mais aussi et surtout de GARANTIES ... Plusieurs mesures incitatives ont été prises : exonération d'impot, guichet unique pour l'investissement, etc .. Pour la garantie, il faut savoir que les 33 milliards de dollars constituent en eux même une garantie de la solvabilité de l'Algérie .. de plus en février dernier a été créée un fond de Garantie de 3 milliard et 1/2 de $ pour les PME-PMI. Voila il faut du temps mais aussi du fric. L'opposition aurait du être plus honnete et faire des propositions a ce niveau et non pas dire ... l'Algérie est riche mais le peuple est pauvre ...

14 - Qu'on le veuille ou non ... c'est avec Boutef que les algériens reprennent espoir pour avoir des logements avec le système AADL . Et c'est grâce à lui que la construction d'un logement au lieu de prendre 36 mois prends aujourd'"hui 12 mois grace au systeme 3x8. Pour appliquer ce systeme il a du faire appel a des chinois car les algériens ont refuses de travailler ainsi. C'est l'une des tares du socialisme compris à l'envers ..

15 - Tamazight langue nationale. C'est le coté positif de la crise de Kabylie. Mais bcp de négatif (voir plus bas )

Voila c'est sans doute pas exhaustif mais c deja pas mal convaincant comme bilan ...

Parmi les choses pas bien , ..

1-Oui qu'on le veuille ou non y'a le fait que Boutef s'énerve, et s'emporte. Il met pas de gants pour limoger des ministres. On se rappelle enore du jour ou il s'est emporté avec l'universitaire d'Oran, etc ... cette attitude de Bouteflika frise l'irrationnel et prend à bras le corps l'émotionnel ... ce n'est pas la meilleure des manière pour instaurer la sérennité avec ses interlocuteurs et ses concitoyens ..

2- Il y la tres mauvaise gestion de la crise de Kabylie. On aurait tres bien pu épargner ces morts. Bien qu'il y a des manigances des 2 côtés mais rien ne justifie encore des morts après la décennie de terrorisme qu'a vécu l'Algérie ... Que Dieu ait leur âme et qu'Il assiste leur parents et leur proches dans la douleur ..

3- Il y a sa mauvaise relation avec la presse ... qui a s'est sans doute enflammée lorsque Boutef a comparé les journalistes "Tayabet el hammam" (masseuses de Bain Maure). Je pense que Boutef a gaffé à ce niveau. Il n'a pas à insulter la presse pas plus qu'aucun autres citoyens. A l'inverse la presse , a usé de procédés de caniveaux pour mettre Boutef dans la *****, y compris le MENSONGE. Est-ce un symptôme de l'état embryonnaire de notre démocratie ? Sans doute.

4- Il y a le jour ou il est parti en France pour 1 jour et que la porte parole de l'lElysée Catherine Colonna ose affirmé que Bouteflika est officiellement en visite en France pour préparer la visite de Jacques Chirac en Algérie. Le minimum de respect protocolaire n'admet pas une telle affirmation même si c pour cacher une raison plus officielle. Maintenant si cela est vrai, scandale. On aimerait bien avoir les dessous de cette histoire abracadabrante .. peut etre lors de la levée du secret des archives d'état dans 50 ans ..

5- Il y a la gestion des événements de Sfax ... des excuses et la présentation de condoléances aux familles des victimes de la part du gouvernement tunisien n'aurait pas fait exploser la terre ...



BREF ET SURTOUT ... Au dela de tout et la raison pour laquelle il faut peut etre voter Boutef c'est que depuis son arrivée aux commandes de l'Algérie ... les journaux ont sans se rendre compte focalisé toutes les critiques sur la personne du Président Bouteflika ... Alors qu'avant , il faut s'en souvenir les critiques étaient plutot adressées aux généraux et autres cabinets noirs mystérieux ...

N'est-ce pas un signe qui ne trompe pas qu'avec la mandature de Boutef, le centre de décision s'est déplacé des tagarins à el-mouradia ? Simple supposition qui frôle le constat ... N'a-t-on pas dit que le système ne pouvait imploser qu'avec l'aide d'un de ses instigateurs ?

Benflis est trop naïf pour se débrouiller tout seul la haut . On a vu ce que ca a donné avec Boudiaf.

Démocrativement votre.
Neil.

morjane
07/04/2004, 16h28
Azul Neil,

Je suis désolée mais j'ai eu une autre lecture du bilan de sa mandature. et j'admire quand tu dis entre autres que le Président Candidat n'a jamais insulté qui que ce soit, il a harangué injurié mais c'est vrai ce n'étaient que des journalistes et bien sur les saccages des salles de meeting n'etaient que le fait de ses partisans(mais lui bien sur est innocent même s'il ne s'est jamais exprimé ou n'a jamais condanné ces actes dignes de voyous), que ses partisans attaquent et battent des partisans de Benflis et d'autres candidats( comme à Tlemcen), Boutef bien sur est encore innocent de cela, que les hommes de zerhouni n'interviennent pas pour empecher les saccages ne le concerne pas..bien sur.

Bref Boutef est un saint homme qui a redressé le pays .

J'ai un bilan c'est simple c'est son programme en 1999 et ce qui a été fait, je ne met que la partie économique mais sur le lien , on peut lire le texte en intégralité.


Économie

9 « Les actions et les priorités devront viser la restructuration et la relance du secteur économique public. » p.64

A son arrivée au pouvoir, le président trouve en vigueur la formule des holdings. Il en existait onze. Il donne instruction pour qu’on les supprime. Devant la résistance justifiée du Premier ministre, ils sont réduits à cinq. Au départ de Benbitour, qui considérait les holdings comme la juste formule, on remplace ceux-ci par les Sociétés de gestion des participations (SGP) et on en crée vingt-huit . Le secteur public n’ayant enregistré que des aménagements au sommet, sans que les entreprises, qui en constituent l’essentiel, soient touchées par la restructuration ou la relance, se meurt progressivement. Economie de marché ou économie administrée ?

10 « La transformation du système bancaire s’impose comme une autre priorité... » p. 67

Cette réforme sera différée sine die.

11 « Le statut, les missions et les moyens de l’Office national des statistiques (ONS) devront être redéfinis en même temps que sera impulsée ou encouragée la création de banques de données spécialisées. » p.68

A cause de la fuite des cadres et du manque de moyens d’action, l’ONS est sous-encadré et déstructuré.

12 « La privatisation devra être envisagée comme une des modalités de restructuration du secteur public. » p. 73

Le bilan de la privatisation est considéré par nos experts comme insignifiant. Quant au cas d’Ispat, il faut souligner que l’opération était en maturation du temps des holdings.

II - Les engagements lourds du mandat Plus que les promesses figurant dans son programme, le candidat Bouteflika a pris en 1999 un certain nombre d’engagements, définissant les contours significatifs de sa politique.

L e retour à la paix

Si l’insécurité a sensiblement diminué, les Algériens le doivent à l’ANP, ainsi qu’aux services de sécurité et aux Patriotes et à leur grande détermination dans leur lutte contre le terrorisme. La résistance des Algériens y est aussi pour beaucoup. De plus, il ne faut pas oublier que la concorde civile est une opération qui couronnait l’accord de paix signé avec l’AIS, sur initiative de l’ANP. Les réformes

Le président sortant se prévaut de trois réformes qu’il aurait initiées et engagées : la justice, l’éducation, l’Etat et ses institutions. Des commissions ont été installées en grande pompe ; elles ont travaillé, puis produit des rapports, dont les acteurs et opérateurs des secteurs concernés n’ont jamais pris connaissance tout autant que l’opinion publique qui en ignore le contenu, alors que ce sont les citoyens algériens qui sont les premiers intéressés. Aucune suite n’a été donnée aux travaux de ces commissions.

Les réformes économiques

Elles sont à l’arrêt. Trois ministres chargés de la privatisation se sont succédé, sans qu’aucune privatisation ait lieu, à l’exception de la cession du complexe sidérurgique de Annaba au groupe Ispat, dont il est question plus haut. La réforme du système bancaire est toujours en panne. Les exportations hors hydrocarbures plafonnent à cinq cents (500) millions de dollars américains ; celles des produits manufacturés ne dépassent pas deux cents (200) millions de dollars, soit 1 % des exportations du pays. Notre économie est toujours peu performante et peu compétitive. Notre productivité est la plus faible du bassin méditerranéen. Elle est de plus en plus dépendante des hydrocarbures. En 1998, le pétrole et le gaz représentaient 30 % de la richesse nationale. En 2002, 42 %. Dans le même temps, l’industrie, qui représentait 10 % de la richesse du pays, n’en représente plus que 7,5 %.

La relance de l’économie

Il faut d’abord relever que le président-candidat, malgré une situation financière favorable dès fin 1999, a attendu deux ans et demi après son élection, soit juin 2001, pour mettre en œuvre le Plan de soutien à la relance économique (PSRE). Le président n’a bougé que sous la pression des institutions (CNES, UGTA, etc.), qui ne comprenaient pas pourquoi l’Etat, disposant des ressources financières suffisantes, ne relançait pas la machine économique. Il faut ensuite constater que ce plan a été mis en œuvre sans stratégie claire et cohérente et sans aucun débat préalable. Une série d’enveloppes financières a été allouée à des projets, qui, pour la plupart anciens, étaient à l’arrêt. Le bilan de ce PSRE n’a jamais été réalisé ni présenté à l’APN pour évaluation. Le chômage aurait baissé. En 1999, il était de 29 % et en 2003 de 23 %. Pour maintenir le chômage au taux de 1999 (29 %), il aurait fallu créer 250 000 postes de travail par an, pour absorber les nouvelles demandes d’emploi. Pour diminuer le chômage de 6 %, comme le prétend le président sortant, et passer de 29 à 23 %, il aurait fallu créer chaque année près de deux millions d’emplois, durant ces quatre dernières années. Nous sommes loin du compte.

La croissance économique

La croissance économique de 4 % en 2002 et de 6,8 % en 2003 est due à une injection massive d’argent (environ 800 milliards de dinars algériens), à une bonne pluviosité et, surtout, à un marché pétrolier mondial favorable. Une telle croissance présente les caractéristiques suivantes : Elle est coûteuse, puisque reposant sur une injection d’argent et non sur une amélioration de la productivité, soit une meilleure manière de travailler. Elle est éphémère du fait qu’elle cessera dès que baisseront les prix du pétrole. Enfin, elle est extensive, ne reposant pas sur des actions structurelles qui viseraient à améliorer les performances de l’économie. Il faut en outre préciser que, durant la période allant de 1995 à 1998, la croissance annuelle fut de 3,6% en moyenne. Pour la période 1999-2002, la croissance annuelle moyenne s’est située à 3,8%. Nous constatons que, structurellement, nous en sommes au même taux depuis dix ans. En annonçant le taux de 6,8% de 2003, il ne faut pas omettre d’annoncer les chiffres médiocres de 2000, 2001 et 2002

Mandature de Bouteflika (http://www.algerie-dz.com/article.php3?id_article=314)

C'est incroyable, je n'ai pas la même vision que toi. Oh! Au fait, je ne déteste pas Boutef, je n' éprouve rien envers lui. Ce sont ses idées, ses actions et ce qu'il a appliqué et ce qu'il veut appliquer que je n'approuve pas.

Néris
07/04/2004, 16h43
Neil:Tu dis qu'il est calme et qu'il capoituel,ou tu as vu ca ?
je ne sais pas si tu suis les evenements mais moi je l'ai vu a plusieurs reprises insulter le peuple Algérien !! et menacer a maintes reprises sans aucunes génes les gens,les Algériens et surtout ceux qui ne suivront pas sa chansonette !!! il a menacé les gens de mort ! il a insulté toutes les régions d'Algérie.....attends mais tu vis sur quelle planéte ?serieux...

Tu dis que Benflis aurait pu démissioner et pkoi ne l'a t-il pas fait ? personne ne sait comment ca se passe en haut lieu les acteurs du pouvoir comme ils le disent si bien...

J'ai étrè parmis des millions a faire confiance a boutef lors de son 1er mandat ! oui aprés une décénir de bains de sangs de terreur de peur de tragédies,de pleurs,de morts et de désolations,on a tenté le coup et dit ok on va voir avec boutef...il nous a poignardé en plein figure,nous etions deja meurtris la mort dans l'ame qu'a t il fait ? il nous a achevé,il a tué le peu de confiance qu'on a pompé tant bien que mal de je ne sais ou ? si si ! je vais te dire d'ou des tripes de nos coeurs et nos ames oui on a cru en lui .... et oui c'est un tiran un malade! il ne suffit pas de lire ca ds les jounraux si tu crois qu'ils racontent n'importe quoi moi je le vois en live lui qui parle et qui agit ....

Tu dis que benflis n'a pas la carrure ou le coté requin filou et surtout mafioso pour tenir téte en tant que chef d'etat benecoute peut etre bien mais moi comme des millions je ne pense pas qu'il faut étre tordu pour réussir et c'est pas ca qui va faire que le peuple va faire confiance (si il le peut encore) a un assasin un menteur et un tiran !

je prefére encore un requin qu'a un virus mortel sans antidote!


biensur je te retourne le democrativement

Azduz
07/04/2004, 16h46
Ouf .

Neil, je continue donc ton bilan positif de Boutef:

17- la poignée de mains en cachette avec le sioniste ihoud barak au maroc en 99 ( je crois) lors des funérailles du roi du Maroc.

18 - Ni l'ONU, ni l'OTAN n'ont réussis a régler le conflit entre l'Ethiopie et l'Erythree, Mais Boutef l'a fait. Depuis les deux parties ont repris les armes mais .......... c'est un grand point marqué par notre diplomatie :green: :dude:

PS: Neil, tu peux voter Boutef, ça ne regarde que toi. On ne le dira a personne , je te le promets :green:

neil
07/04/2004, 16h49
"Je suis désolée mais j'ai eu une autre lecture du bilan de sa mandature. et j'admire quand tu dis entre autres que le Président Candidat n'a jamais insulté qui que ce soit, il a harangué injurié mais c'est vrai ce n'étaient que des journalistes "


Si tu m'avais bien lu tu aurais pu voir :

1- que j'ai bien dit que Boutef n'a pas utilisé l'invective ou l'injure vis a vis des autres candidats à la magistrature suprême.

2- que j'ai bien dit qu'il avait insulté les journalistes de tayabet el hammam et que cela etait fort regrettable et que sa mauvaise relation avec la presse etait l'un des aspects négatifs de son mandat.



"et bien sur les saccages des salles de meeting n'etaient que le fait de ses partisans(mais lui bien sur est innocent même s'il ne s'est jamais exprimé ou n'a jamais condanné ces actes dignes de voyous),"


Cela reste la version de la presse anti-bouteflika. Personne n'a pu apporter la preuve qu'il s'agissait bel et bien des partisans de Bouteflika. Tu sais mieux que moi que les manipulations sont possible. Je ne vois pas pourquoi d'un coté Boutef ferait tout pour rendre transparentes et propres les élections (Remises des listes d'electeurs, des PV, annulation du vote dans les bureaux sépciaux etc ..) et d'un autre coté se salierait en cassant des chaises lors du meeting de Benflis a Illizi. Bizarre non ?


"Bref Boutef est un saint homme qui a redressé le pays ".

Je n'ai jamais prétendu que Boutef était un saint homme. Mais juste émis l'avis que compte tenu des raisons que j'ai donné il était le plus adéquat pour le poste de président de la république algérienne 2004-2009.


Ne pas avoir le même avis c'est de bonne augure. Rien de grave la dedans. C'est juste la démocratie.

Sans animosité.
Neil

misipsa
07/04/2004, 17h11
Neil:


Pour résumer un peu le mandat de Bouteflika, je pense que ce n'est que des paroles....
Il a bien parlé, j'avais espoire en lui au début. mais finallement, il n'a fait que parlé, et n'a pratiquement rien changé...

Quand tu parles des réformes... certes, au début, il a installé 36000 commissions pour la reforme de la justice, éducation, réforme de l'état (il etait contre le conseil de la nation et du gouvernorat du grand alger)... les commissions ont remis des rapports.. mais... qui ont pourri dans les tiroires de la présidence... et rien... il a effectué des changement supérficiels... exemple: pour le gouvernorat du grand Alger, il n'a fait que changer le nom en Wilaya d'Alger, mais les structures sont tels quelles avec la présence entre autres de walis délégués. Sinon, pour l'éducation et la justice.. rien... non.. en fait il a fait quelque chose à la justice... il a crée la justice de nuit... en plus il est contre une autonomie de la justice (il la clairement dit)...

Pour le service nationale, c'est une réforme qui a commencé bien avant lui.. à l'époque de Zeroual, avec la carte jaune au plus de 27 ans... et tout le monde savait que ça allait toucher le reste des jeunes... d'ailleurs c'etait l'une des conditions exigés par le FMI à l'époque.. il fallait réduire le budget de l'arme, qui s'achemine vers une professionalisation de cette institution...

En parlant d'armée... je lui rends Hommage... je ne parle pas des afferistes, mais surtout des djounouds et des appelés qui ont donné leur vie pour que les algériens puisse vivre en paix... et Mr Bouteflika ne trouve pas mieux de dire que c'est grace à la formule magique de "La concorde civile" que la paix est revenue...


Quoi encore!!!! ah oui, il parle des devises .. les 34 millards USD.... c'est grace au prix du petrole qui est monté à plus de 30 $ le baril... alors qu'il avoisinait les 5$/baril pendant les années 90....

Et quand tu parle de Abane Ramdane.... alors pourquoi il n'est pas intervenu lorsque Benbella l'a descendu (comme le congrès de la soummam d'ailleurs) sur Al Jazeera... lui qui est le garrant des symboles de la nation ... Pourquoi ????

Je peux dire encore beaucoup de choses... il a fait beaucoup de mal.... mais bon, je m'arrete ici....


Non, non, juste une chose... quand, tu doutes des informations rapporté par la presse que t'appele "anti-boutef"... moi aussi, je peux dire, que ce que tu dis reste un discours d'un Boutef et frères et amis..... Et à ce moment là, on va se retrouver bloqués mon cher ami,

Démocratiquement, votre...

morjane
07/04/2004, 17h34
Azul Neil
Personne n'a pu apporter la preuve qu'il s'agissait bel et bien des partisans de Bouteflika. Tu sais mieux que moi que les manipulations sont possible. Je ne vois pas pourquoi d'un coté Boutef ferait tout pour rendre transparentes et propres les élections (Remises des listes d'electeurs, des PV, annulation du vote dans les bureaux sépciaux etc ..) et d'un autre coté se salierait en cassant des chaises lors du meeting de Benflis a Illizi
Déja ce n'etait pas uniquement contre les salles de Benflis mais aussi d'Abdallah Djallabah mais aussi ils se sont d'abord réunis dans la permanence de soutien de Boutef et il y avait des cadres du comité de soutien de Boutef . Et crois tu que si Boutef etait innnocent de cela il n'aurait pas démentis? Et pourquoi les hommes de zerhouni n'ont-ils pas bouger?
quand a la volonté de Boutef de rendre les élections "transparentes"... alors là! Tout justement, la crainte de fraude est une des principales angoisses des autres candidats. Sans compter les soupçons d'irrégularités et dépot de plainte qui ont été constaté a l'étranger et notament en France.
On verra demain ce qu'il en sera en Algérie.

En tous les cas, Boutef a dépensé énormèment d'argent en vue de son élection. Il a utilisé les moyens de l'Etat pour financer sa campagne, monopolisé l'ENTV, l'APS, a empecher K.NEWS d'émettre , et a dépensé sans compter.
Sais tu que Boutef a tenus 1340 meeting, 410 Benflis , 105 Djaballah, 65 Sadi et 30 Rebaïne et a ton avis pourquoi?

En tous les cas je pense qu'il n'a pas investis(si on peut parler d'investissement ..a part pour lui) autant pour ne plus être président alors transparentes les élections? Opaques très certainement.
Sans animosité. of course! Tu sais, je ne chercherai jamais a convertir quelqu'un qui veut voter pour Boutef, c'est surréaliste pour moi de voir quelqu'un voter pour lui, c'est tout.

Lisebeth
07/04/2004, 18h02
Bonsoir Neil

Pour compléter ton texte

2- Concorde civile : quoi qu'en puisse en dire elle a permis de diminuer largement les tueries. Beaucoup disent que la concorde civile a été décidé avant Boutef. Oui mais encore une fois personne n'a osé le décider par écrit et l'appliquer sur le terrain.



Opérations antiterroristes dans l'ouest algérien: 16 islamistes tués en trois jours

ALGER (AP) - Seize islamistes armés ont été tués, entre mercredi et vendredi, dans des opérations de ratissage de l'armée algérienne à Saïda, Tlemcen et Relizane à respectivement 450, 600 et 300km à l'ouest d'Alger, rapporte samedi la presse algérienne.

Huit islamistes armés, dont un "émir", ont été tués, et deux autres arrêtés vendredi dans une opération de ratissage de l'armée algérienne, près de Youb, dans la wilaya (département) de Saïda, indique le quotidien "El Watan". Une dizaine d'armes de guerre ont été saisies.

Le même jour, vers midi, à Ouled-Aïch, dans la région de Relizane, l'armée algérienne a abattu deux islamistes armés et en a capturé un autre, rapporte "Le Matin". D'après le journal, ces islamistes faisaient partie de l'une des phalanges du GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat), qui demeure encore en activité dans la région de Relizane à travers un groupuscule composé d'une dizaine d'éléments.

Mercredi, lors d'un ratissage dans les monts de Tlemcen, six autres éléments d'un groupe armé ont été tués par l'armée, à Djebel Assas, deux heures avant la tombée de la nuit, selon "Le Matin". Dans les abris détruits, les quantités importantes de denrées alimentaires découvertes suggèrent que le groupe local comptait s'installer dans la région dans la durée, souligne le quotidien.

Par ailleurs, un membre des Groupes de Légitime Défense (GLD, civils armés par les autorités) et sa fille ont été assassinés jeudi en plein jour à un faux barrage dressé par un groupe armé à Oum Toub, dans la région de Skikda (510km à l'est d'Alger), selon "Liberté".

Reconnu comme étant membre des GLD, le conducteur du véhicule, âgé de 54 ans, a été tué par balles, tandis que sa fille, âgée de 14 ans, a été blessée en cherchant à couvrir son père. Elle est morte juste après l'arrivée des secours. AP

Cordialement :wink:

Luna
07/04/2004, 18h49
L'amélioration notable de la situation sécuritaire est le résultat de la lutte antiterroriste menée par les enfants du peuple Algériens : l'ANP (Armée Nationale Populaire) et les services de sécurité ainsique les GLD (Groupes de Légitime Défense) et la résistance de la société civile, pendant plus de 10 ans. Ce n'est certainement pas le fait de la politique de Bouteflika (absent pendant toute cette période) qui n'a fait que blanchir la horde terroriste (et incriminer les hommes qui l'ont combattu et qui ont payé de leur sang leur courage et leur amour de la patrie) et autoriser les criminels intégristes islamistes terroristes à blanchir l'argent qu'ils ont récoltés sur les cadavres de leurs victimes dans des commerces, des villas, des voitures et de l'argent sal, arrosés par le sang des enfants du peuple Algérien.

Shame on you! Honte à vous! :mad:

slouka
07/04/2004, 19h50
Salut Neil

si Benflis avait un vrai 1er ministere

pourquoi avoir des zerhouni, benachnou, temmar, ....etc dans les postes clef tu pense qu'il est masochiste ou KOI :mad:
avec des gars comme ca tu ne peut pretendre etre 1er ministre :wink:
d'ou le mea culpa de Benflis[/quote]

nassim
07/04/2004, 22h09
Ton texte pue la langue de bois, neil.

- Tu oublies de nous préciser la raison qui a poussé Boutef à limoger Benflis. Ce dernier avait des ambitions présidentielles et apprenant celà, Boutef s'est emporté (lui qui se voyait déjà reconduit pour un 2ème mandat) et a viré Benflis. Voyant que le FLN soutenait Benflis, Boutef et ses chiens de garde ont tout fait pour casser le FLN.

- Tu oublies de dire que s'il y a un quelconque bilan économique durant le mandat Boutef, c'est bel et bien grâce à Benflis, chef du gouvernement. Boutef lui, passait le plus clair de son temps à voyager de capitale en capitale. Ce n'est pas pour rien que Boutef fut humilié et chassé de Boumerdès après le tragique séisme.

- Tu oublies de dire qu'en matière d'insultes, Boutef est l'incontestable champion. Pendant que les autres candidats s'en prennent à lui (on lui reproche de ne pas être marié. Citez-nous un seul exemple de président de pays musulman qui n'a pas de famille. Le nain se paye les services de prostituées de luxe et vient nous dire qu'il puise son programme du saint Coran. Hypocrisie quand tu nous tiens.), ce qui est parfaitement normal ( Lorsqu'on considère que l'on doit respecter la liberté d'expression de chacun), Boutef lui, insulte le peuple algérien en le décrivant comme étant immature et qu'il lui faut une dictature. C'est boutef qui avait insulté les kabyles les traitant de nains. C'est encore Boutef qui avait traité les journalistes de terroristes pendant qu'il honore d'anciens et d'actuels égorgeurs traités d'hommes d'honneurs.

- Tu oublies de dire que la concorde civile ne vise qu'une chose : Blanchir les égorgeurs et remettre sur orbite les islamistes du FIS. Boutef n'est-il pas celui qui a reçu le soutien d'une partie des islamistes et des terroristes du FIS et AIS? S'il y a une amélioration de la situation sécuritaire, c'est bel et bien grâce à une lutte plus efficace des services de sécurité, particulièrement de l'ANP, mais aussi grâce à l'effet 11/9 qui a obligé les capitales occidentales à ouvrir les yeux et lutter contre le terrorisme islamiste qui bénéficiait jusqu'alors, des largesses d'un occident hypocrite.

- Tu oublies aussi de préciser que Boutef est le premier responsable de la crise en Kabylie avec ses morts et ses blessés. Jusqu'à ce jour, il n'a jamais présenté une quelconque excuse aux familles des victimes et s'est contenté de rappeller aux kabyles que le tamazight est un danger pour l'unité nationale. D'ailleurs, s'il y avait un quelconque bilan positif la dessus, ça se saurait. Boutef reste banni de la Kabylie et vomit par la population kabyle.

- Tu oublies que Boutef MONOPOLISE illégalement toutes les institutions publiques appellées à assurer sa rééletion. Justice, administration, douanes et médias lourds, tout y passe pour faire en sorte que Boutef passe dès le premier tour. Et non content de ce régne dictatorial, il veut verrouiller la presse privée traitée de terroriste et jure qu'il n'y aurait aucune ouverture des champs politique et médiatique.

- Enfin, tu oublies de dire que pendant que Boutef et ses chiens de garde jurent que la concorde civile vise la paix et non le blanchiment des égorgeurs, ce même Boutef refuse toute demande de lever l'état d'urgence. Pourquoi me diriez-vous? C'est simple: L'état d'urgence permet au minable Boutef et à ses chiens de garde de verrouiller les espaces publics et la liberté d'expression.

Une dernière note : Pour ce qui est de la force de la personnalité, Boutef, est le plus mal placé. Le mec a été célibataire toute sa vie, ayant eu recours à des prostitués de luxe pour assouvir ses besoins sexuels, il vient jurer qu'il puise son programme du Coran. Le mec est biologiquement un nain et il traite les kabyles de nains! Autant dire qu'il a une personnalité de clown. Même l'islamiste Djaballah est infiniment plus posé que Boutef.

Pas étonnant qu'il soit resté célibataire toute sa vie. J'aurais été étonné du contraire.

L'Algérie est vraiment malade de sa langue de bois et de son hypocrisie.

Luna
08/04/2004, 16h43
- Le dossier sécuritaire et celui du service national a été offert sur un plateau d'argent à Boutertiga par SIDOU Zeroual.
- Le peu de logements et ouvrages réalisés et les taux de croissance enregistrés sont le résultat d'une embélie financière conjoncturelle.
- L'augmentation des salaires n'était qu'une compagne avant vote, d'ailleurs il y a actuellement une flambée des prix sans précédant depuis l'indépendance de l'Algérie.

Bouteflika a été absent pendant la decennie noire et a été absent pendant son mandat où il était en vadrouille et a fait escale en Algérie juste pour demander au peuple de le réélire. :? :mad:

Aux Democrates : Votez contre la dictature ! Votez contre Boutefrika ! Votez en masse! Votez utile! 8)

neil
08/04/2004, 16h55
Ton texte pue la langue de bois, neil.
.
Ca commence bien. Pour la forme t'aurai pu dire 'ton texte est de la langue de bois" (ce qui reste à prouver). Pour le fond ca reste ton constat.


- Tu oublies de nous préciser la raison qui a poussé Boutef à limoger Benflis. Ce dernier avait des ambitions présidentielles et apprenant celà, Boutef s'est emporté (lui qui se voyait déjà reconduit pour un 2ème mandat) et a viré Benflis. Voyant que le FLN soutenait Benflis, Boutef et ses chiens de garde ont tout fait pour casser le FLN.


... "Chiens de garde" .. Cool. Décidément tu ne peux pas t'exprimer sans insultes. Ca relève sans doute de la culture démocratique. Si Benflis se sentait si mal dans son fauteuil de 1er ministre il n'avait qu'a démissionner. Point. Pas attendre d'être limogé et se faire passer pour la victime.


"- Tu oublies de dire que s'il y a un quelconque bilan économique durant le mandat Boutef, c'est bel et bien grâce à Benflis, chef du gouvernement. Boutef lui, passait le plus clair de son temps à voyager de capitale en capitale. Ce n'est pas pour rien que Boutef fut humilié et chassé de Boumerdès après le tragique séisme.


Bilan économique grâce à Benflis ? Ah bon ? C'est pour celà que Benflis a crié sur tous les toits que l'économie avait régressé pendant la mandature de Boutef ? Donc benflis déjugerait son propre travail ? Bien curieux tout cela.
Boutef humilié et chassé de Boumerdès ? Ce n'est pas le comportement de quelques personnes qui ont tiré des cailloux sur Boutef qui traduit le sentiment des gens de Boumerdes. Pour connaitre le sentiment des gens de Boumerdes je t'invite à t'y déplacer et demandes leur ce qu'ils en pensent. Tu réviseras vite ton point de vue. (On connais tous la puissance des médias à mettre en évidence ce qui les arrange - voir timisoara, decennie 92-2002 en Irak, ...). Le terrain c'est autre chose.



"- Tu oublies de dire qu'en matière d'insultes, Boutef est l'incontestable champion. "

J'ai bien dit dans les points négatifs qe Boutef s'emportaient facilement et que cela était regrettable. Par contre pendant la campagne seuls Benflis, Sadi et Djaballah qui ont utilisé l'insulte contre les autres candidats. Louisa Hanoune et Bouteflika s'en sont abstenus.


Pendant que les autres candidats s'en prennent à lui (on lui reproche de ne pas être marié. Citez-nous un seul exemple de président de pays musulman qui n'a pas de famille. Le nain se paye les services de prostituées de luxe et vient nous dire qu'il puise son programme du saint Coran. Hypocrisie quand tu nous tiens.), ce qui est parfaitement normal ( Lorsqu'on considère que l'on doit respecter la liberté d'expression de chacun),

Boutef s'est marié en 90 et a divorcé en 2002 d'avec Amel Triki fille de Mustapha Triki ancien conseiller diplomatique à l'ambassade d'Algérie au Caire ( dixit le bouquin de Benchicou ).
Encore une fois t'aurais pu dire le président et non le "nain". Sa taille il ne l'a pas choisie. C'est un don de Dieu.


Boutef lui, insulte le peuple algérien en le décrivant comme étant immature et qu'il lui faut une dictature. C'est boutef qui avait insulté les kabyles les traitant de nains. C'est encore Boutef qui avait traité les journalistes de terroristes pendant qu'il honore d'anciens et d'actuels égorgeurs traités d'hommes d'honneurs.

J'ai bien inclu ca dans les points négatifs.



"- Tu oublies de dire que la concorde civile ne vise qu'une chose : Blanchir les égorgeurs et remettre sur orbite les islamistes du FIS."
Non la concorde civile sert a arreter l'effusion de sang. 150.000 morts ca te suffit pas ?



Boutef n'est-il pas celui qui a reçu le soutien d'une partie des islamistes et des terroristes du FIS et AIS?

Tu dis bien une partie. Ce n'est pas de sa faute et il ne leur a rien demandé. L'autre partie soutient qui ? Ahmed Taleb Ibrahim ? Lui même soutenu par le soir d'algérie, le matin et autre liberté et el watan ? Réfléchis bien tu comprendras.



S'il y a une amélioration de la situation sécuritaire, c'est bel et bien grâce à une lutte plus efficace des services de sécurité, particulièrement de l'ANP,

Personne ne nie cela. Pas même Boutef. Mais quand il fallait à tout cela une plate forme politique écrite. Cete plate forme Zeroual a refusé de la mettre par écrit et de la signer. C'est pour ca que Zeroual a démissionné. Boutef l'a fait. Point.



mais aussi grâce à l'effet 11/9 qui a obligé les capitales occidentales à ouvrir les yeux et lutter contre le terrorisme islamiste qui bénéficiait jusqu'alors, des largesses d'un occident hypocrite.

Qui nie cela ? Personne pas même Boutef. tant mieux si la conjencture international a accéléré la solution à ce problème. Je dis bien accéléré. (si tu connais les catalyseurs en chimie tu comprendras peut etre mieux)



- Tu oublies aussi de préciser que Boutef est le premier responsable de la crise en Kabylie avec ses morts et ses blessés. Jusqu'à ce jour, il n'a jamais présenté une quelconque excuse aux familles des victimes et s'est contenté de rappeller aux kabyles que le tamazight est un danger pour l'unité nationale. D'ailleurs, s'il y avait un quelconque bilan positif la dessus, ça se saurait. Boutef reste banni de la Kabylie et vomit par la population kabyle.

J'ia bien dit que Boutef avait mal géré la crise de Kabylie et qu'il aurait pu le régler sans qu'il n'y ait de morts (Rabi yerhamhoum ou yerham le frère de rachid Allouache décédé hier). Tamazight n'en ai pas moins devenu langue nationale. En attendant qu'elle devienne langue officielle inch'Allah.



- Tu oublies que Boutef MONOPOLISE illégalement toutes les institutions publiques appellées à assurer sa rééletion. Justice, administration, douanes et médias lourds, tout y passe pour faire en sorte que Boutef passe dès le premier tour. Et non content de ce régne dictatorial, il veut verrouiller la presse privée traitée de terroriste et jure qu'il n'y aurait aucune ouverture des champs politique et médiatique.

Non je n'oublie pas. Je suis pour l'ouverture de l'audiovisuel. Boutef est contre car il dit que la presse écrite est anarchique. Ca reste son point de vue. L'indépendance de la justice et l'administration sont consacrés dans les rapports sur la réforme de la justice et des structures de l'état et ont commencé a être applique sur le terrain. A ce niveau Benflis ne propose pas mieux que Boutef.



- Enfin, tu oublies de dire que pendant que Boutef et ses chiens de garde jurent que la concorde civile vise la paix et non le blanchiment des égorgeurs, ce même Boutef refuse toute demande de lever l'état d'urgence. Pourquoi me diriez-vous? C'est simple: L'état d'urgence permet au minable Boutef et à ses chiens de garde de verrouiller les espaces publics et la liberté d'expression.

.. minables, chiens ... Tu peux tres bien t'exprimer sans insultes. Ca reste a apprendre. Ni toi ni moi ne pouvons mesurer la nécessité de garder l'état d'urgence. Je ne vois pas en quoi il gêne la liberté d'expression ? Liberté, le matin ,le soir d'algérie insultent tous les jours Boutef. Encore que l'insulte releve plus de la non éducation que de la liberté d'expression.
Mais bon on est pas les seuls quand je vois Jean François Copé insulter Huchon de "poisson d'eau profonde en voie de disparition ... en france ou la démocratie existe depuis 215 ans ...". Même si cela ne nous oblige pas a les suivre.



Une dernière note : Pour ce qui est de la force de la personnalité, Boutef, est le plus mal placé. Le mec a été célibataire toute sa vie, ayant eu recours à des prostitués de luxe pour assouvir ses besoins sexuels, il vient jurer qu'il puise son programme du Coran. Le mec est biologiquement un nain et il traite les kabyles de nains! Autant dire qu'il a une personnalité de clown. Même l'islamiste Djaballah est infiniment plus posé que Boutef.

C'est cool d'analyser la personnalité de qqn a travers :
-Sa taille (don de Dieu et s'il te fallait un exemple, Bonaparte qui est une personnalité dans l'histoire de la France a 3 cm de - que Boutef .. -dixit Boutef, 1999)
- Le fait qu'il ne se soit jamais marié : si j'en crois Benchicou il s'est marié en 90 et a divorcé en 2002. Et même s'il ne s'est jamais marié cela ne regarde que lui ( si tu avais de l'expérience dans la vie tu saurais que souvent la vie réserve de biens mauvaises surprises, de plus il ne faut jamais dire : puit je ne boirais pas de ton eau ).


Pas étonnant qu'il soit resté célibataire toute sa vie. J'aurais été étonné du contraire.

Il ne faut jamais dire : Puit je ne boirais pas de ton eau.


L'Algérie est vraiment malade de sa langue de bois et de son hypocrisie

Moi je suis toujours ravi de l'entendre discourir. Et de lire ses textes.

Tu vois pour finir je te dirais un mot. Si tu es algérien, je ne suis pas plus algérien que toi. Et tu n'es pas plus algérien que moi. On a juste 2 avis différents. Et on peux tres bien exprimer nos avis de façon pacifique et respectueuse. Je ne suis pas du tout moralisateur. Ce n'est pas ma tasse de thé. C'est que je prône, y compris pour moi-même, une façon civique de dialoguer.


Sans rancune.
Neil

Safy
08/04/2004, 19h00
neil,


l'ouverture des media , n'est pas juste un petit inconvenient , tellement sans importance que tu peux te permettre de diverger sur lui avec boutef.
C'est Vital pour la democratie ,l'education civique du peuple et formation du citoyen. En 5 ans le monde est alle sur Mars , les arabes du Moyen-Orient ont innonde la Mediterrannne avec leur medias, Al-Dazira
a brise CNN sur le champ de bataille et attenue la defaite du minable Rais , dont on a une copie.

Si notre presse ecrite est si orduriere , et elle l' est effectivement , pourquoi ne pas la contrecarrer par l'ouverture des medias publics ?
Pourquoi obliger les candidats a la magistrature du PAYS, a aller
se faire entendre sur des chaine de quartier en Europe ?

Pourquoi empecher , des hommes politiques , tout a fait respectables
de faire ce qu'il ont fait toute leur vie : la politique ?
En quoi Ghozali , Taleb , Hamrouche sont des danger publique ?

Et la il ne revient au fameux "le peuple n'est pas mur pour la democratie"
de boumboum , et autre khortis .

Il a creuve , pour heritage on a Chadli,qui a laisse Belkheir qui est toujour la a se regener .

***** , vat en finir un jour .

nassim
09/04/2004, 00h40
neil > Dans ton texte, tu énumères assez de défauts de Boutef pour en faire un truand passible de prison ferme.
Est "chien de garde", toute personne qui cire les pompes de son maître avec persévérance et sans conviction. C'est notamment le cas de Ouyahia et de ses lieutenants au RND. A ce titre, tu oublies de nous dire qu'Ouyahia a fraudé massivement en 97 et 99, il y a eu un rapport très sévère où il était désigné comme l'un des artisans de la fraude et à ce jour, il n'a jamais été inquiété par la justice. Le même Ouyahia qui avait emprisonné des centaines de jeunes cadres innocents, se retrouve bras droit de Boutef dans le monopole des moyens de l'état pour assurer la réélection de son patron. Si tu trouves que monopoliser illégalement les moyens de l'état n'est pas une insulte à la démocratie et au peuple algérien, alors forcement qu'on ne parle pas de la même chose.

Si tu trouves normal que Boutef et Ouyahia disent d'emblée qu'il n'y aura jamais de 2ère tour, alors forcement qu'on a pas la même notion de la démocratie.

S'il y avait une vraie institution judiciaire indépendante en Algérie, Ouyahia et Boutef seraient en prison à l'heure qu'il est.

Boutef est légalement responsable de la mort de 123 jeunes kabyles et de milliers de blessés. Si Boutef avait un grain de dignité et de respect envers son peuple, il aurait présenté des excuses officielles aux familles des victimes kabyles. Au contraire, il se savait intouchable et la justice acquise à sa cause au point de maintenir en place, un ministre de l'intérieur plus assassin que politicien. Si on avait une vraie justice en Algérie, Boutef serait en prison.

Pour revenir à la concorde civile : Comment ça se fait que des centaines de millions sont consacrés à la réinsertion d'ex égorgeurs alors que les profs ont été mis à genoux et leur mouvement cassé?
N'est-il pas plus juste pour le peuple algérien d'avoir une vraie institution judiciaire puissante et indépendante à même de faire de la justice le garant de la démocratie en Algérie? Pourquoi Boutef ne parle jamais de justice? Parce que pour lui, il n'y a de justice que sa parole. Pourquoi ne pas dire tout simplement : Toute personne ayant commis un crime contre les algériens doit être présenté à la justice et punie?

En quoi le commun des algériens est-il responsable de la folie meurtrière des terroristes? N'est-il pas plus juste de rendre justice et d'honorer les victimes?

Qu'avons-nous? Un président qui dit que Hassan Hattab est un HOMME D'HONNEUR. Un président qui jure qu'il n'y aurait pas d'ouverture des champs médiatique et politique. Tu trouves celà normal? Pas moi, en tout cas. Il est évident qu'on a pas la même conception de la gravité du programme Boutef.

En parlant de l'état d'urgence : Pourquoi le maintenir dès lors qu'il se targue d'avoir calmer ce qu'il appelle les "égarés"?
Tu sais autant que moi qu'au vu du discours de Boutef, il est foncièrement contradictoire de maintenir l'état d'urgence. C'est état là qui lui avait permis de casser la marche historique des kabyles le 14/06/2001. C'est ce même état qui lui a permis de casser le mouvement des enseignants. C'est cet état là qui permet à Zerhouni d'interdire toutes les marches de contestation.

Pour conclure, lorsque je disais "nain", ce n'est en rien une insulte. C'est ce qu'il est et je le disais d'une manière ironique pour rappeller qu'il était le premier homme politique à insulter les kabyles et les traiter de nains. Le terme "nain" qu'il avait utilisé était péjoratif puisqu'il désignait de nains, des kabyles qui se comptent en millions. Pour ce qui est de sa vie "privée", si tu peux contredire mon hypothèse, fais-le! ( http://www.algerie-dz.com/forums/viewtopic.php?t=4147 )

Sinon, je ne suis pas pro-Benflis, je suis anti-Boutef. :wink:

moreno
07/05/2005, 15h12
C'en est ainsi, les débats poltiques en Algérie ou sur l'Algérie portent tous sur ces thèmes:
-l'anthropologie du peuple
-l'islam et la religion :evil:
-la région
-les individus:
Où doit être le vrai débat:
-Que sert Boutef? :7:
-Que voulait servir son ex écuyer Benflis? :7:
-Que va devenir le secteur public qui a fait que les moindres bourgades ont eu l'électricité, l'école, la route, le dispensaire, le journal..?
-Que vont devenir les revenus des travailleurs qui ont cru depuis 1954 que l'Algérie leur appartenait?
-De quel droit a-t-on décidé de privatiser?
-Qui a fait le bilan du secteur public? Et pour qui?
-A-t-on laissé les travailleurs du secteur public faire leur propre bilan?
-A-t-on fait le bilan des privés?
-Sur quelle base les patrons de presse d'aujourd'hui (tous issus de la presse unique) sont ils canonisés "journalistes indépendants"?
Dernière question à 01 centime: où sont passés Benflis et ses soutiens?

Cookies