PDA

Voir la version complète : Nasdaq : suspension du "flash trading"


nacer-eddine06
07/08/2009, 18h21
Nasdaq, célèbre opérateur boursier US a annoncé jeudi qu'il allait suspendre les transactions éclairs (ou flash trading (http://news.yahoo.com/s/nm/20090728/bs_nm/us_financial_regulation_flash)). Une mesure qui intervient alors que cette méthode de spéculation - utilisant des ordinateurs très puissants et ultra-rapides - provoquait depuis quelques temps l'ire des autorités américaines.

A l'heure actuelle, près de la moitié des volumes sur NYSE Euronext (http://***********************/2008/10/nyse-euronext-p.html) sont constitués de ce type d'opérations.

Concrètement, la suspension prendra effet le 1er septembre (http://www.marketwatch.com/story/nasdaq-to-stop-offering-flash-trading-sept-1-2009-08-06) sur la Bourse électronique du Nasdaq.

Précisons que la technique du "flash trading" permet à certains courtiers de connaître les ordres d'achats ou de ventes d'actions quelques millisecondes avant les autres investisseurs. Les ordres flash visent en effet à rediriger des ordres vers des plates-formes de cotation alternatives lorsque la liquidité n'est pas suffisante. Ce qui, selon certains économistes, pourrait permettre aux courtiers d'avoir un aperçu de l'offre et de la demande et de prendre position quelques centièmes de secondes avant que les ordres ne soient validés.
Un "technique" leur permettant ainsi d'anticiper les mouvements d'un titre et la réaction des marchés ... et de gonfler leurs profits.
Des parlementaires américains se sont récemment émus de cette méthode (http://news.yahoo.com/s/nm/20090728/bs_nm/us_financial_regulation_flash), arguant qu'elle était de nature à favoriser les acteurs majeurs des marchés (http://blogues.cyberpresse.ca/lapresseaffaires/dufour/?p=2746) au détriment des petits porteurs. Fin juillet, le sénateur Charles Schumer a ainsi affirmé qu'il était favorable à une interdiction des ordres "flash".

Des propos qui ont fait réagir le gendarme boursier américain, la SEC. Dans un communiqué, sa présidente Mary Schapiro s'est dite en effet "inquiète" de ce problème, indiquant avoir demandé à ses équipes de traiter le dossier il y a déjà plusieurs mois.
Le Nasdaq a affirmé de son côté suspendre cette technique "volontairement" en attendant que la SEC n'adopte des mesures, et "appelle les autres marchés" à faire de même.
Précisons que si ces ordres "flash" représentent moins de 4% du volume total des transactions aux Etats-Unis actuellement, cette "pratique" s'était d'ores et déjà vue critiquée par NYSE Euronext, la plateforme de cotation de New York et Paris, ainsi que du plus grand lobby de Wall Street, Securities Industry and Financial Markets Association. (http://www.agefi.fr/articles/Les-firmes-Wall-Street-votent-Barack-Obama-1046767.html)
Sources : Reuters, Capital

Avucic
07/08/2009, 18h38
Des propos qui ont fait réagir le gendarme boursier américain, la SEC. Dans un communiqué, sa présidente Mary Schapiro s'est dite en effet "inquiète" de ce problème, indiquant avoir demandé à ses équipes de traiter le dossier il y a déjà plusieurs mois.
Le Nasdaq a affirmé de son côté suspendre cette technique "volontairement" en attendant que la SEC n'adopte des mesures, et "appelle les autres marchés" à faire de même.
C'est déjà là un petit pas... mais il y a plus gros:

Ce gendarme boursier devra se pencher sur le problème de la manipulation de stock, un problème beaucoup plus grave, qui à mon humble avis frole la fraude.

La manipulation de stock consiste en deux groupe qui s'entre vendent des action avec le but de faire monter ou descendre les valeurs... pour plumer les naifs!

Et je suis passé par là pour l'apprendre à mes frais.

Geass
07/08/2009, 18h40
Je veux bien voir comment ils vont se débrouiller pour l'interdire. Ca risque d'être drôle :mrgreen:

ayoub7
07/08/2009, 20h18
Avuvic,

Toujours s'interesser aux actions qui ont un gros volume... C'est une garantie (et encore) pour eviter de tomber dans les pieges des montees/descentes artificielles. Et bien entendu, eviter les penny stocks..

nacer-eddine06
08/08/2009, 00h11
ayoub
c quoi penny stock

poour parler bourse a titre individuel

g achete alcatel a 1.2

avucic
achetes pepere alcatel et du credit agricole
dans cinq ans elle est a dix

Geass
08/08/2009, 00h49
Credit agricole oui. Alcatel il faut être malade. Tu n'as aucune assurance qu'ils ne fassent pas faillite.
Alcatel Lucent sont très mal.

ayoub7
08/08/2009, 00h55
L'article en bas parle des Penny stocks.

Avant de selectionner une action, verifies le volume d'achat sur les 3 derniers mois au moins, la liquidite de l'action, et sa volatilite (si historiquement elle monte et descend rapidement).

Acheter bas et Vendre haut est le principe directeur de l'investissement boursier, mais le plus dur est justement de savoir quelles criteres techniques il faut utiliser pour acheter ou vendre une action. Car apres avoir selectionner l'action, il faut savoir QUAND tu rentres et quand tu sors, si tu rates le timing, tu peux faire la bonne selection mais achter ou vendre au mauvais moment..

Ce que je fais est qu'apres avoir etudie le volume, la liquidite et volatilite (tu peux definir ces 3 variables sur un graphe avec le cours de l'action pour mieux voir l'historique et la reactivite de l'action), je passe a des criteres de "momentum" (quand rentrer et quand sortir...) qui sont plus revelateurs. J'utilise le RSI (Relative Strength Index : http://www.cafedelabourse.com/lexique-bourse/definition/relative-strength-index-rsi/) ou le MACD... Et j'essaie de profiter du flux et du reflux du marche...

Une fois tu maitrises ces 4 ou 5 indices (ne te laisses pas impressionné, c'est facile a maitriser), tu verras que le marche est -contrairement a ce que les gens pensent- previsible... Tu commenceras aussi a te familiariser avec les actions, comment elles reagissent et s'il fait acheter tel action pour du tres court terme et tel autre pour du moyen terme...

Et dernier truc, J'utilise aussi Google Finance pour essayer de voir la reactivite des actions aux news. Google Finance te montre l'evolution du cours en fonction des dates des news... ou des rumeurs... Tu peux te faire pas mal d'argent uniquement sur les rumeurs et les news aussi... L'autre principe etant "Buy the Rumor, Sell the News..." Ou vice versa, selon la situation... ;)


Le mythe des Penny Stocks

Fiche publiée le 04/03/2005

Le mythe des Penny StocksIl ne se passe pas une semaine sans qu'un débutant en bourse vienne poser une question sur nos forums concernant les penny stocks. Les penny stocks, ces valeurs qui valent quelques centimes d'euros, peuvent varier de plusieurs pourcents en quelques minutes. Eurotunnel est, avec Euro Disney, les Penny Stocks les plus observées.

Le "pourquoi" des variations

Une penny stock est une valeur cotant quelques centimes. Au 3 mars 2005, Eurodisney cote ainsi 0,12 euro et Eurotunnel 0,24. Le minimum d'écart entre deux cours est le centime d'euro. Ainsi une variation d'un centime sur Eurodisney représente 8,33% ! Si le titre Eurodisney passe de 0,12 à 0,13 euro, l'évolution du titre sera de 8,33% ! Une performance extremement remarquable.

Si Eurotunnel passe de 0,24 à 0,25 euro, le titre s'envole de 4,16%, une performance plus qu'appréciable.

Mais ces variations restent avant tout artificielles. Certes il y a une hausse conséquente, mais cette forte hausse peut se transformer en forte baisse dès la séance suivante, voire quelques minutes plus tard.

Le principe du "mythe"

Le mythe de cet argent facile n'est apparu que récemment dans l'histoire boursière. La forte baisse des frais de courtage et la possibilité de passer ses ordres de son domicile ont créé ce phénomène.

"Jouer" sur la fourchette de cotations (sur Eurodisney, 1 centime) est un principe vieux comme Hérode. C'est d'ailleurs le métier des arbitragistes qui, par leurs interventions, diminuent les écarts de cours entre les places boursières sur une même valeur.

Les penny stocks voient plusieurs fois par jour leur cours passer d'un "extrême" à l'autre. Ainsi Eurodisney passe de 0,12 à 0,13, puis revient à 0,12, puis revient à 0,13. A chaque fois, la variation est de 8%... autant à la baisse qu'à la hausse. Plusieurs pourcents de gains en quelques minutes.

Le principe du "mythe" repose sur une question simple : "Pourquoi ne pas acheter à 0,12 puis revendre à 0,13 plusieurs fois par jour ?". En quelques minutes, il n'y a pas de risque de mauvaises nouvelles. En extrapolant cette question, le spéculateur "en herbe" se voit déjà à la tête de plusieurs centaines d'euros de plus values par jour. Veau, vache, cochon...

Les freins de cette pratique

Malheureusement, ce principe reste un principe. Et les beaux portefeuilles fictifs constitués resteront fictifs. La théorie n'est pas applicable.

Prenons l'exemple d'une personne souhaitant mettre en pratique ce principe avec une somme de 1.000 euros. De par ce principe, elle doit se cantonner à des ordres à cours limités. Elle passe donc un ordre d'achat pour 1.000 euros de titres Eurodisney à 0,12 dans l'espoir de les revendre très vite à 0,13.

Le 3 mars 2005, à 11h16, le carnet d'ordres d'Eurodisney affiche 3.874 ordres d'achat à 0,12 euro pour 220.394.355 d'actions. En contrepartie, il y a 1.194 ordres à 0,13 euro pour 65.747.785 actions.

Votre ordre sur 8.333 actions apparait. Vous êtes classé à la 3.875ème position dans le carnet d'ordres à l'achat. 3.874 ordres sont classés avant vous en suivant le principe chronologique. Tout ordre à cours limité est classé par prix, puis en fonction de la date.

Là est tout le problème. Votre ordre d'achat pourra mettre plusieurs heures, jours, voire semaines à être exécuté ! Le principe qui repose sur la rapidité d'exécution vole en éclat. En plusieurs jours, le titre peut s'envoler ou fortement chuter. Rien n'est plus "garanti".

Si toutefois vous arrivez à acheter vos 8.333 titres à 0,12 euros. Combien de temps faudra t-il pour que vous puissez les revendre ? une mn ? une heure ? une semaine ?

Une autre remarque intéressante : les frais de courtage. Les frais de courtage sont très réduits pour chaque ordre exécuté. Mais rien n'interdit que votre ordre soit exécuté en plusieurs fois. Pour acheter 8.333 titres, il doit y avoir un vendeur pour 8.333 titres. Si il y a un vendeur à 1.000 titres et dix minutes plus tard un vendeur à 5.000 titres puis dis minutes plus tard un vendeur à 2.333 titres... vos frais de courtage seront multipliés par 3 ! Plusieurs semaines pour réaliser une performance qui se tranforme en une forte perte par la multiplication des frais de courtage.

Conclusion

Ce principe reste théorique et cantonné à la gestion de portefeuille fictif. N'espérez pas devenir riche avec cette méthode qui au mieux ne vous fera perdre que du temps.

nacer-eddine06
08/08/2009, 01h06
merci ayoub
je mouille le clavier

geass le credit etait a seize en entree puis 23 au summum puis degringolade a 6
il retrouvera son point d entree
for sure

alcatel
est a deux .3
g une culbute de 100%
dans cinq ans l action sera a 10
ils degagent toutes ces feignasses de francais qui les plombent

Avucic
08/08/2009, 03h37
POUR CEUX INTERESSÉS
Je fais du Day Trading ... vous savez, acheter des actions et les revendre très vite....
On peut mème gagner de l'argent alors que les valeurs des actions baissent!

Pour trouver des informations:
Il y a des TV spécialisées comme BNN, ou BBC international.

Pour les sites:
Globeinvestor.com
Stockhouse.com ...................... evidemment ces sites traitent des marchés nord americains.

Bonne chance!

Ah: je ne touche pas au penny stocks .... trop risqué (volatiles)

Geass
08/08/2009, 04h08
alcatel
est a deux .3
g une culbute de 100%
dans cinq ans l action sera a 10
ils degagent toutes ces feignasses de francais qui les plombent

Je ne prendrais pas autant de risques que toi la dessus perso.
On n'est plus à l'abri d'un trou magique dans la trésorerie, d'une liquidation, ou d'une cession pour un penny symbolique.

Cookies