PDA

Voir la version complète : Le Togo en état de choc-


Page : [1] 2

Sioux foughali
09/01/2010, 12h46
Le Togo en état de choc
Au lendemain de l'attaque de leur bus à la mitraillette dans la province angolaise du Cabinda, qui a coûté la vie au chauffeur et blessé neuf membres de la délégation dont deux joueurs, l'heure est toujours aux interrogations pour la sélection togolaise. Et à croire leur capitaine Emmanuel Adebayor, la tendance serait plutôt au départ et à la non-participation à la CAN...

Emmanuel Adebayor et les siens s'interrogent sur leur participation à la CAN. (Reuters)
http://www.sports.fr/images/201001/ade_mains.jpg

Tout le monde criait, appelait sa mère, pleurait au téléphone, prononçait ses derniers mots en pensant qu'on allait mourir". Les mots prononcés par Emmanuel Adebayor sur la chaîne BBC Afrique font froid dans le dos. Au lendemain de l'attaque de leur bus par des rebelles armés lors de leur entrée sur le territoire de l'Angola, et plus précisément dans la province du Cabinda, les joueurs togolais sont encore sous le choc et la question de leur participation, ou non, à la compétition, demeure.

"Si la sécurité n'est pas assurée, nous partirons. Je pense que beaucoup de joueurs veulent partir et quitter le tournoi. Car ils ont vu la mort de près et veulent retrouver leurs familles. Personne n'est près à donner sa vie pour un match de foot, même si c'est l'un des plus grands tournois africains et que beaucoup aimeraient être à notre place", a ainsi expliqué le capitaine des Eperviers.

Velud: " Je ne dis pas qu'ils veulent étouffer l'affaire, mais presque"

Un constat partagé par son entraîneur, le Français Hubert Velud, à l'antenne de RMC. " On est resté longtemps à l'hôpital pour être très groupés. Dans ces situations, on devient un peu parano, on se méfie de tout. On n'a pas non plus senti que les autorités prenaient cet événement de façon très sérieuse", explique le sélectionneur, avant de continuer : "Je ne dis pas qu'ils veulent étouffer l'affaire, mais presque. La suite, je ne la connais pas. On va se réunir avec les joueurs et le staff technique pour prendre une décision.".

Alors que les délégations ivoiriennes et burkinabés sont également sur place, les discussions vont bon train entre les joueurs. "Je sais que Sheyi (Emmanuel Adebayor) a vu ses amis, notamment Kolo Touré et je pense qu'il va voir Drogba. Ils vont sûrement se concerter entre grands joueurs parce que la sécurité ici ne me paraît pas à la hauteur d'une grande compétition internationale", raconte Velud, avant de conclure : "Je ne peux pas encore m'avancer sur certaines mesures mais ils vont parler entre hommes responsables. Il ne faut pas que les intérêts économiques et commerciaux prennent le pas sur la chair humaine".

S'ils ne sont pas sur place, et n'évolueront pas forcément dans la province du Cabinda, les autres sélections se posent également des questions, à l'image de Paul Le Guen, le sélectionneur du Cameroun. "Ça ne vaut pas le coup de perdre la vie pour le foot. Si ça se confirme, car nous n'avons que très peu d'infos pour le moment, on avisera", explique ainsi l'ancien Parisien à l'antenne d'Infosport. Même son de cloche sur Europe 1, avec Alain Giresse, l'entraîneur du Gabon : "Ça interpelle. On ne peut pas rester indifférent. Pour le moment c'est la stupeur. Je ne peux qu'être dans l'interrogation pour le moment".

source sports.fr

.
__________________________________________________ __________________________________________________ ___
carte de l'Angola avec la province du Cabinda enclave en Republique Democratique du Congo , au nord du fleuve Congo

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/jpg/ANGOLA--01-03-07.jpg


.

Sioux foughali
09/01/2010, 12h56
Le football pris en otage au Cabinda
Attaque du bus des joueurs togolais par des séparatistes angolais
samedi 9 janvier 2010 / par Khaled Elraz
Après le caillassage au Caire du bus des footballeurs algériens, le mitraillage au Cabinda des bus de la sélection togolaise constitue une étape supplémentaire dans l’instrumentalisation politique du sport. Une dérive à combattre sans pitié.

L’action des séparatistes angolais du Cabinda constitue un pas de plus dans l’utilisation absurde du caractère spectaculaire des joutes sportives internationales au service d’intérêts politiques. Comme lors des Jeux Olympiques de Munich, ensanglantés par les terroristes, il s’agit en effet de profiter de la lumière des projecteurs de la presse internationale braqués sur une partie du monde pour servir une revendication nationale (dont notre confrère David Cadasse avait bien expliqué les enjeux).

Comme d’habitude, le concert des condamnations morales va retentir, une fois retombée la nuée de stupéfaction qui a saisi la presse internationale. Mais il faut bien mesurer qu’avec cet acte stupide, un nouveau degré d’absurdité est franchi.

Car les joueurs togolais n’avaient littéralement aucune raison d’être ainsi pris pour cibles, dans un conflit ancien qui ne les concerne nullement, et qui porte sur l’indépendance du Cabinda, malheureuse enclave togolaise en terre congolaise, malheureuse parce que trop riche, riche de pétrole, cet or noir qui déchaîne les appétits et suscite jusqu’à la folie les vélléités d’indépendance, qui sont avant tout dictées par le désir de s’approprier les revenus de l’exploitation du sol...

Or cette affaire concerne l’Angola, et peut-être également le Congo Brazzaville frontalier, et bien évidement les habitants du Cabinda, partagés entre séparatistes et loyalistes. Mais certainement cette affaire ne concerne en aucun cas et d’aucune manière les joueurs de football togolais qui n’en avaient vraisemblablement jamais entendu parler.

Ils ont été les innocentes victimes d’un jeu politique terroriste qui consiste à verser le sang d’innocents pour mettre en lumière une cause. C’est probablement la plus mauvaise manière de la faire avancer. C’est une méthode qui condamne les thèses de ceux qui l’adoptent. Le crime jamais ne conduit au bien.

Cet attentat contre des innocents ensanglante plus durablement les partisans de l’indépendance du Cabinda que des dizaines d’actions menées au cours des trois dernières décennies. Leur combat était méconnu, il est désormais haïssable. Ils sont eux-mêmes aujourd’hui les papillons grillés du feu médiatique qu’ils ont déchaîné. Ils ont voulu jouer avec les médias du monde mais leur feu d’artifice stérile désigne avant tout leur infâmie.

NB : pour une lecture historique du conflit du Cabinda, cf la Synthèse produite en août 2006 par David Cadasse au moment de la signature de la Paix entre Angola et Cabinda...

Sioux foughali
09/01/2010, 12h58
groupe de la CAN en Angola dont les matchs doivent se derouler dans la Province de Cabinda

Groupe B (Cabinda) : Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Ghana, Togo

traks
09/01/2010, 13h13
a mon avis ils vont changer le lieux pour le groupe B

milka
09/01/2010, 14h49
Le gardien togolais Kossi Agassa, dont l'équipe qui se rendait en car hier à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) a été victime d'un mitraillage (http://www.lefigaro.fr/football/2010/01/08/02003-20100108ARTFIG00632-le-car-du-togo-mitraille-.php) dans l'enclave de Cabinda, entre le Congo-Brazzaville et l'Angola, a affirmé aujourd'hui que le bilan des victimes s'élevait désormais à trois morts.

La mort du chauffeur du car avait déjà été annoncée vendredi, mais Kossi Agassa a déclaré aujourd'hui sur France Info qu'un "entraîneur adjoint" et l'"attaché de presse" de l'équipe venaient de décéder.

"On est tous abattu par cette nouvelle. Aucun joueur de l'équipe n'est prêt à faire cette CAN", a-t-il déclaré. "Tout le monde veut rentrer dans sa famille."
AP.

tenebre
09/01/2010, 15h03
allah i r7amhoum !!! :sad:

nacer-eddine06
09/01/2010, 16h22
il serait sage que cette can soit purement et simplement annulee
la fete est gachee
mes sinceres condoleances a tout le peuple togolais

tenebre
09/01/2010, 16h27
oui ! la CAN doit être reporté ou annulé au moins par respect à ceux qui sont morts !! à moins que cette CAN et le Frique qu'elle engendré est plus important que la mort d'un simple chauffeur , d'un simple joueur et d'un simple membre du staff technique !!! :confused:

bangkok1999
09/01/2010, 16h36
tiens étonnamment il me semble que les médias propagandistes a la solde de sion n en font pas leurs choux gras. Qu'en est il donc?

les rebelles du cabinda province secessioniste angolaise seraient ils chretiens..????????????.diantre une occasion ratée pour les propagandistes pour deverser leur fiel

A VERIFIER

bangkok1999
09/01/2010, 16h37
A MOINS QUE ....si on oeuvrait a placer quelques kalachs en evidence avec " made in iran" dessus ca pourrait le faire...

TAGHITI
09/01/2010, 16h37
quelle honte ces africains, l'autre jours le bus des algériens caillassé au Caire, avec des bléssés, hier celui des Togolais attaqué par balles...!
Ce n'est pas étonnant que ce continent a réuni tous les problèmes de ce monde: colonisation, pauvreté, famine, régimes diactatures...peut-être aussi á cause de tout ca! À quand la sortie de ce cercle vissieu?

Zakia
09/01/2010, 16h37
Je viens de lire que le Togo a déclaré forfait pour la CAN. C'est assez compréhensible.

Il y a aussi un cafouillage quant à la mort d'Obilalé. Certains l'annoncent mais le monde annonce son arrivée en AFS pour y être hospitalisé.

Question : pourquoi ont-ils choisi d'acheminer la sélection par bus et pas par avion?

C'est un bien triste début pour ce qui aurait dû être une fête.

RoboCop
09/01/2010, 16h50
L'EXPRESS.fr

On compterait trois victimes après l'attaque du car de l'équipe de foot togolaise en Angola.
Selon RMC, le gardien de but de l'équipe togolaise serait décédé. Une nouvelle victime qui s'ajoute au bilan du mitraillage du bus du Togo en Angola où doit se dérouler la Coupe d'Afrique des nations.
L'entraîneur adjoint et le chargé de communication sont décédés samedi matin, selon un membre de la délégation de la CAF présente à Cabinda.
"Le chargé de communication Stanislas Ocloo et l'entraîneur adjoint Abalo Amelete ont rendu l'âme à quatre heures au petit matin", a dit Kodjo Samlan, chargé de presse pour le Togo par la CAF (Confédération africaine) et arrivé samedi matin à Cabinda avec la délégation de la CAF.
La télévision togolaise a confirmé le nouveau bilan de "deux morts et un blessé grave".
Un premier bilan délivré par la Fédération togolaise, qui parlait de neuf blessés parmi les joueurs et les officiels de l'équipe, faisait également état de la mort d'un chauffeur, une information qui n'a été confirmée ni par M. Samlan ni par la télévision togolaise.
La délégation du Togo a été mitraillée vendredi alors qu'elle passait en bus la frontière entre le Congo-Brazzaville et l'Angola. Cette attaque a été revendiquée par le Front de libération de l'enclave de Cabinda (FLEC), qui milite depuis 1975 pour l'indépendance de cette bande de terre enclavée entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Congo-Brazzaville.

sako
09/01/2010, 16h52
C’est la malédiction du pétrole…:confused:
L’exploitation de l'offshore cabindais représente près de 60 % de la production pétrolière de l'Angola...

bangkok1999
09/01/2010, 16h53
quelle est la religion dominante au kabinda????

rodmaroc
09/01/2010, 16h55
Une vraie tragédie!!!! l'afrique c'est le trou du c.ul du monde.

bangkok1999
09/01/2010, 17h04
ils vont peut être nous ressortir le coup d al qaida:mrgreen:

Zakia
09/01/2010, 17h07
quelle est la religion dominante au kabinda????

Pas la peine de chercher de ce côté-là. Pas de musulmans. En Angola c'est la religion chrétienne qui domine ensuite viennent les animistes.

Alors stp épargne-nous tes analyses à la noix à tout bout de champ. C'est fatigant à la fin.

northcarolina
09/01/2010, 17h16
La fete est gachée mais que faire? la terreur a encore frappée envers des sportifs qui nous apportent de la joie: c est ignoble ces barbaries a notre époque:

TAGHITI
09/01/2010, 17h16
quelle est la religion dominante au kabinda????

ca doit être soit le christianisme soit des animistes, mais ce qui est plus important de le savoir, c'est que cette province, trés riche en pétrole, a été annectée par le Angola dans les années 50, où prés de 40.000 soldats de l'armée angolaise y sont présent pour contrôler le Cabinda!

arazi
09/01/2010, 18h17
09.01.2010, 14h37 | Mise à jour : 19h02

le togo ne jouerons pas la can





Le gouvernement (http://actualites.leparisien.fr/gouvernement.html) togolais a rappelé son équipe samedi après le mitraillage du bus de la sélection nationale qui se rendait à la Coupe d'Afrique des nations (CAN (http://actualites.leparisien.fr/can.html)) 2010, a indiqué en fin de journée Pascal Bodjona, porte-parole du gouvernement à Lomé. «Nous ne pouvons pas continuer dans cette circonstance de drame la compétition de la CAN.
sas_pageid='2358/'; // sas_formatid=1278; // Format : rectangle 2 300x250 sas_target=''; // Targeting SmartAdServer(sas_pageid,sas_formatid,sas_target);
Cela a été nécessaire parce que les joueurs sont sous le choc», a déclaré Pascal Bodjona.


Le mitraillage du bus du l'équipe nationale de football (http://actualites.leparisien.fr/football.html) du Togo, vendredi dans l'enclave angolaise de Cabinda, a fait au moins deux morts. Les deux victimes, l'entraîneur adjoint, Abalo Amelete, et le chargé de communication, Stanislas Ocloo, sont décédées dans la nuit de vendredi à samedi, a affirmé un membre de la délégation de la CAF (Confédération africaine de football) présente à Cabinda. Ce bilan officiel pourrait s'alourdir.
Un premier bilan (http://www.leparisien.fr/can-2010-coupe-afrique-nations/la-coupe-d-afrique-des-nations-commence-dans-le-sang-09-01-2010-770590.php) délivré par la Fédération togolaise, qui parlait de neuf blessés parmi les joueurs et les officiels de l'équipe, faisait également état de la mort d'un chauffeur. Une information qui n'a pas été confirmée par Kodjo Samlan, chargé de presse pour le Togo par la CAF, ni par la télévision togolaise.
La délégation du Togo a été mitraillée vendredi alors qu'elle passait en bus la frontière entre le Congo-Brazzaville et l'Angola. Cette attaque a été revendiquée par le Front de libération de l'enclave de Cabinda (FLEC), qui milite depuis 1975 pour l'indépendance de cette bande de terre enclavée entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Congo-Brazzaville.
Inquiétudes pour l'un des gardiens de buts
Le bilan de l'attaque reste incertain. Kossi Agassa, l'un des gardiens de buts de la délégation togolaise, a déclaré sur France Info : «Notre entraîneur-adjoint Amalete Abalo et notre attaché de presse Ocloo viennent de décéder (tous) les deux, plus le chauffeur qui était décédé depuis hier» (vendredi). «L'état du deuxième gardien (Kodjovi Obilalé, touché par balle à un rein) est un peu grave, on vient de l'évacuer vers l'Afrique du Sud..» Son coéquipier Thomas Dossevi a souligné auprès de l'AFP que Obilalé était «sorti d'affaire».
Un avion officiel du Togo arrivé à Luanda
Ce drame a poussé la sélection togolaise à vouloir plier bagages et à renoncer à la Coupe d'Afrique des nations qui commence dimanche avec le match d'ouverture, à Luanda, entre l'Angola et le Mali. Un avion officiel parti de Lomé, capitale togolaise, à la mi-journée, a atterri vers 15 heures, selon RFI, à l'aéroport de Cabinda afin de rapatrier l'ensemble de la délégation des Eperviers dont la plupart des joueurs avaient fait part de leur souahait de ne pas jouer après ce drame. Un peu plus tard, Manchester City a annoncé le retour prochain en Angleterre de son attaquant Emmanuel Adebayor, capitaine de l'équipe du Togo.

En Angola, pays organisateur de la CAN 2010, cette attaque meurtrière contre la délégation togolaise n'entame pas la ferveur de Luanda qui affirme qu'il s'agit d'«un acte isolé» et que la sécurité des équipes est «garantie».
Le Guen inquiet pour «la sécurité des équipes»
Entraîneur du Cameroun, le Français Paul Le Guen demande aux instances du football de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des équipes. «Ce qui s'est passé est problématique. Il ne faut pas que cela dégénère. Il faut que les autorités, la CAF soutenue par la FIFA, soient capables de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des équipes», a indiqué l'ancien entraîneur du PSG. Le Cameroun doit disputer son premier match de la CAN face au Gabon, mercredi à Lubango (sud de l'Angola).

RoboCop
09/01/2010, 18h38
D'après le forum dédié aux Togolais que je viens de consulter, ils disent que le gardien de but Kodjovi Obilalé est décédé.

bangkok1999
09/01/2010, 19h18
ZAKIA


justement ca a son importance ...le fait est que les silences valent autant que les paroles et face a ce canardage les merdias en ont pas fait tant que ca ... d ou l importance de préciser la confession de ces gens qui semble expliquer le peu d entrain des propagandistes et intellectuels sionistes pour s exprimer

qu aurait on eu, dans le contexte actuel, comme analyse s il s etait agi d une province musulman

si mes analyses te plaisent pas je t invite a produire des contre analyses a exposer au plus grand nombre et argumentees de preference

salam

Sioux foughali
09/01/2010, 20h42
Or cette affaire concerne l’Angola, et peut-être également le Congo Brazzaville frontalier ( ''et encore ''( ND Sioux), et bien évidement les habitants du Cabinda, partagés entre séparatistes et loyalistes. Mais certainement cette affaire ne concerne en aucun cas et d’aucune manière les joueurs de football togolais qui n’en avaient vraisemblablement jamais entendu parler.


Cet attentat contre des innocents ensanglante plus durablement les partisans de l’indépendance du Cabinda que des dizaines d’actions menées au cours des trois dernières décennies. Leur combat était méconnu, il est désormais haïssable. Ils sont eux-mêmes aujourd’hui les papillons grillés du feu médiatique qu’ils ont déchaîné. Ils ont voulu jouer avec les médias du monde mais leur feu d’artifice stérile désigne avant tout leur infâmie.


Un mouvement separatiste avec des leaders debiles qui croient faire connaître leur cause et gêner l'Angola organisatrice de la CAN en tirant sur un autocar d'une equipe du Togo

salamine
09/01/2010, 20h56
L Afrique devrais envoyer un message fort en boycottent la CAN en solidarité avec nos frères togolais. Et ils devraient s allier pour écraser ces cafard pour l exemple.

absent
09/01/2010, 21h02
Un mouvement separatiste avec des leaders debiles qui croient faire connaître leur cause et gêner l'Angola organisatrice de la CAN en tirant sur un autocar d'une equipe du Togo

c est bizzare, commen peut ils nuire a leurs objectif et à leur mouvemene avec une maniere aussi meurtiere dans une fete pour els africains???!!!

Psychos
09/01/2010, 21h13
Annuler la CAN ça serait donner raison aux terroristes.

C'est justement ce qu'ils cherchent : Faire annuler cette CAN pour taper fort médiatiquement parlant.

D'autant plus que j'ai cru comprendre que le conflit n'était pas généralisé sur le territoire angolais...

Mais bon, nous on est loin, c'est sûr que à la place des joueurs on doit certainement penser différemment.

leval
09/01/2010, 21h24
C'est tiste pour les togolais, le football africain et les africains eux mêmes. Mais il ne faut pas annuler cette can.

L'Algérie avant cet évênement tragique, a t-elle soutenu le Cabinda libre, le "peuple" cabindais, pour l'autodétermination des peuples, ou cela ne marche que pour le Maroc ?
C'est une question sans aucune provocation

salamine
09/01/2010, 22h01
LEVAL, je L ATTENDAIS celle la, qu ils lutent pour leur indépendance c est pas le problème, s est peut être justifier! Mais qu ils tue des innocents complètement neutre a leurs problème,s est une autre histoire. (NE MELANGEONT PAS LES PROBLÈMES PAR RESPECT A NOS FRÈRES TOGOLAIS MERCI).

leval
10/01/2010, 01h04
salamine :
LEVAL, je L ATTENDAIS celle la, qu ils lutent pour leur indépendance c est pas le problème, s est peut être justifier! Mais qu ils tue des innocents complètement neutre a leurs problème,s est une autre histoire. (NE MELANGEONT PAS LES PROBLÈMES PAR RESPECT A NOS FRÈRES TOGOLAIS MERCI).

Le Cabinda éxistait avant cet attentat meurtrier. Quel était donc la position du régime algérien ? Soutenait-il les indépendantistes cabindais, ou pensait-il que c'était une affaire entre gabonais ?

Il faut que l'ont sache pour pouvoir témoigner de la réelle volonté du régime algérien à l'autodéterminations des peuple (bien que je n'y crois pas une seule seconde :mrgreen: ).

Peut-on me répondre ?

Cookies