PDA

Voir la version complète : salam


Fado
02/02/2006, 13h10
Moment de grâce, lorsque pointe le respect, de sa tendre enfance toujours vivant et vrai.Mon coeur s'attendrit, lorsque devant resent, de toute la vie, ce si tendre moment.


Comment peu il être, que comme par le passé, tout à coup surgit, une si belle Véritée...De celle, qui toujours, a su donner sa vie, peut être encore le principe infini.


Au bourgeon de mère, toute sa vie, pour éclos,hommages et tendresses pour tous ces jours nouveaux. Comme une carresse, tourne et encore autour, la douce caresse de son plus tendre amour.


Je reste pourtant seule, devant tout ce silence, mais mon coeur fredonne pour bien plus qu'il ne danse. Encore aujourd'hui rien n'a su effacé, de toutes ces heures et ces nuits sacrifiées.

Honneur à ceux qui au fond de leurs yeux, en son amour brille encore un feu. Ultime tendresse bien au-delà du temps, dans le respect ne mérites tourment.


.Dans ce visage ou sillonne le jour c'est tout l'amour qui se donne sans détour. Sans un regard n'y retours aux passés, un coeur de mère est toujours habité.


De son soleil inondant toutes les heures, même en la nuit vient faire fuir la noirceur,dans sa tendresse depuis l'éternité,même dans l'averse elle a su intriguée.

Belle et tendre douceur du long jour inachevé, portant sur son coeur et ces bras la rosé.Berceau de l'aurore, du ciel toujours voilé, réchauffe sur ton coeur ce que ton âme a bercé.


Au fil du temps, tu as su préservé, tout un jardin qui a su fructifié. Sur ton pas lourd qui embrasse le sol, c"est pour toi, mère, que les fleurs chantent et que les oiseaux volent .
:27:
Fado

cavia
02/02/2006, 13h11
Fado t'ecris trop petit je me suis bousillé les yeux a lire!

Fado
02/02/2006, 13h33
@cavia

dsl je n'est sus faire mieux.

Fado

Fado
02/02/2006, 23h51
@Thirga :27:
un humble remerciment .

morjane
03/02/2006, 15h28
Fado c'est tout simplement sublime. Il y a tant de douceur dans chacun de tes mots.

Merci pour ce bonheur que l'on ne peut que ressentir en te lisant.

Fado
03/02/2006, 18h14
azul
Lorsqu'une perle illumine de sa présence le regard qui la possède on ne peut qu'en remercié Dieu de sa présence.
Lhamdou lilla morjane :27: pour la tienne ...
Fado

morjane
03/02/2006, 18h24
Lorsqu'une perle illumine de sa présence le regard qui la posède on ne peu qu'en remercié Dieu de sa présence . Je ne peux qu'approuver tes paroles.
Tu es réellement dans le coeur d'une fleur et jamais ne se fane mais toujours resplendit
Que Dieu te protège et tous ceux qui sont chers à ton coeur.

Cookies