PDA

Voir la version complète : Maroc: Après 50 ans, une économie toujours fragile


Page : [1] 2

morjane
23/03/2006, 15h42
Le royaume chérifien a cinquante ans. Sans avoir la prétention d’établir un bilan de cinquante ans de construction économique, la tâche demanderait, à l’évidence, beaucoup plus de développements qu’une simple chronique, on peut observer que ce pays est toujours sans programme d’ajustement structurel et que les contestations sociales n’ont pas baissé d’intensité, bien au contraire: c’est maintenant à l’islamisme radical que le palais a à faire face.

Si l’on en croit le dernier rapport du FMI sur le Maroc: «Les autorités (de ce pays) pensent que la pauvreté, le chômage et l’exclusion sociale sont les causes fondamentales de l’extrémisme islamique qui pose un problème politique de premier ordre. Le développement social revêt donc - aujourd’hui plus que jamais - la priorité absolue».

Trois chiffres éclairent sur la précarité économique et sociale que vivent les Marocains:

1- Le taux de chômage urbain est de 18% en 2004 (les statisticiens marocains n’évaluent que le chômage urbain considérant qu’en zone rurale il s’agit principalement de sans-emploi. Or, il faut savoir que c’est en zone rurale qu’il y a surtout de l’emploi).

2- La pauvreté touche 15% de la population marocaine.

3- Et ceux qui sont considérés comme économiquement vulnérables (c’est-à-dire en fait exposés à la précarité et l’exclusion) sont évalués à 40% de la population.

En 2005, l’économie marocaine est toujours fragile et volatile: l’agriculture qui représente le cinquième de l’économie est toujours soumise aux aléas climatiques malgré les efforts considérables qui ont été faits dans le secteur de l’hydraulique. Déjà durant le protectorat français, le maréchal Lyautey observait: «Au Maroc, gouverner c’est pleuvoir». Entre 1991 et 2004, la croissance agricole a été très erratique (instable): l’écart-type de cette croissance durant la période a été de 35% (contre 1,3% pour la croissance économique non agricole beaucoup plus stable).

La dette publique globale (interne et externe) pour sa part atteint 70% du PIB (29% en Algérie) et la dette extérieure (16 milliards de dollars) 30% du PIB (16% du PIB en Algérie). La dette extérieure marocaine est restée soutenable grâce aux recettes des privatisations (téléphonie: 2,3 milliards de dollars) et des programmes de conversion de dettes en prises de participations. Rappelons que le PIB marocain est de 53 milliards de dollars et le PIB par tête d’habitant de 1.660 dollars (102 milliards de dollars et 3.100 dollars respectivement pour l’Algérie). La balance commerciale enregistre en 2005 un déficit de 8,5 milliards de dollars (excédent de 23,5 milliards de dollars en Algérie).

Pour tenter de redynamiser son économie, le gouvernement marocain - à l’instar des autorités algériennes - met en oeuvre actuellement une politique budgétaire expansionniste pour stimuler la croissance: le déficit budgétaire représente, en 2005, 5,5% du PIB. Mais, ici, cette politique de relance est fondée sur une hausse des salaires (stimuler la consommation), une baisse des impôts et taxes sur les importations (encourager les investissements) et des programmes publics de lutte contre la pauvreté notamment par le financement de programmes d’équipement dans les campagnes. Ces programmes d’investissements publics marocains sont de bien moindre envergure que les programmes d’investissements publics mis en oeuvre en Algérie, les possibilités financières de chacun des deux pays étant sans commune mesure.

Ces difficultés économiques et sociales du Maroc sont expliquées par le FMI par une tiédeur des pouvoirs publics dans l’application des réformes libérales. «Si cela ne marche pas, c’est à cause des hésitations des autorités dans leur programme de libéralisation économique et de réduction des dépenses publiques», semble souligner le FMI.

L’institution financière internationale recommande alors au gouvernement marocain de réduire les dépenses publiques en:

1- supprimant les subventions alimentaires sur une période de trois ans,

2- diminuant le ratio masses salariales/PIB,

3- libérant les prix pétroliers au plan interne,

4- ciblant mieux l’aide aux populations vulnérables.

La rengaine du FMI adressée à tous les pays qui appliquent les programmes d’ajustement structurel qu’il leur impose, est aujourd’hui bien connue: «Si vous avez de mauvais résultats économiques et sociaux, ce n’est pas à cause du libéralisme économique mais, au contraire, à cause de vos hésitations à faire du libéralisme économique».

Par le Quotidien d'Oran (Abdelmadjid Bouzidi)

sofmar
23/03/2006, 16h18
C'est Jean René Fourtou...


"Le Maroc dispose d'une stratégie économique "claire" fondée sur l'ouverture commerciale et le développement, comme en témoignent les multiples accords signées avec l'Union européenne, les Etats-Unis, la Turquie et des Etats arabes (Tunisie, Egypte et Jordanie), a affirmé Jean-René Fourtou, président du Conseil de surveillance de "Vivendi" et co-président du Groupe d'impulsion économique franco-marocain (GIEFM). Le Royaume a enclenché aujourd'hui un processus d'évolution extrêmement rapide en optant pour l'ouverture et en adoptant une stratégie visant à attirer le maximum d'investissements, de touristes et d'opérateurs industriels et de services, a souligné Fourtou lors d'une réunion intermédiaire plénière du GIEFM, tenue lundi 20 mars à Paris. Le GIEFM a décidé de se scinder en cinq groupes qui répondent justement aux orientations stratégiques et économiques du Maroc (tourisme, sous-traitance industrielle, textile et artisanat, sous-traitance administrative ou offshoring, et agriculture) en plus "d'un groupe transversal qui reprendrait les thèmes généraux émergeant de chaque groupe spécialiste", a-t-il par ailleurs indiqué. L'action du Groupe consiste également à examiner les moyens à même de favoriser la conclusion d'accords et de décisions d'investissement entre le Maroc et de nouveaux opérateurs français ou européens, notamment leur implantation dans le Royaume, a signalé Fourtou. Ces groupes se concerteront, dans une première étape, sur la prise de connaissance de "l'offre marocaine" en y apportant des suggestions complémentaires pour sa compétitivité et sa présentation, a-t-il ajouté. Fourtou a, d'autre part, annoncé qu'un point sur l'état d'avancement des différents groupes sera soumis prochainement aux Premiers ministres des deux pays. Pour sa part, Mustapha Bakkoury, directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) et co-président du GIEFM, a souligné que le Maroc opère aujourd'hui un virage dans sa stratégie économique, faisant savoir qu'en dépit de nombre de contraintes, plusieurs chantiers ont été lancés et beaucoup d'investissements ont été injectés dans divers secteurs tels les infrastructures, l'habitat et le tourisme. En 2005, la croissance économique globale a été de l'ordre de 1,8 alors que ce taux hors agriculture a atteint 4,4, soit un niveau "extrêmement positif", a-t-il dit, faisant savoir que l'année en cours connaîtra un taux de croissance de 5,4 sans tenir compte d'une saison agricole exceptionnelle.

DZmes Bond
23/03/2006, 17h12
Aussi bien le premier que le second sont biaisés.
Le premier est un peu trop sévère.
Le second est un peu trop complaisant : ayant des intérêts... ;)

zek
23/03/2006, 20h57
1- supprimant les subventions alimentaires sur une période de trois ans
Biaisés ? Il suffit d'enlever les subventions sur l'alimentaire et on verra les reaction de la rue, qui se souvient des emeutes du pain a Fez.

algerois16
23/03/2006, 21h12
Non mais de quoi je me mêle FMI :mad:
1- supprimant les subventions alimentaires sur une période de trois ans
Ils semblent oublier qu'un pays ne se gère pas forcément comme une entreprise, que la finalité d'un pays est de nourir ses habitants... et non pas d'engrenger des bénéfices...

Pihman
23/03/2006, 21h47
citation:
''...Ils semblent oublier qu'un pays ne se gère pas forcément comme une entreprise, que la finalité d'un pays est de nourir ses habitants... et non pas d'engrenger des bénéfices...''

C'est agréable à lire mais :
les finances publiques sont sourdes et aveugles, financer son pain et son huile et ses autres dépenses avec le deficit budjetaire c'est voler le pain et l'huile et... de nos enfants (qui auront à payer les dettes que nous leur laisserons)

C'est aussi simple que cela,

Il faut le voir sous cet angle et éviter de faire du populisme qui ne mène qu'à la ruine.

FrozenRose
23/03/2006, 21h50
Tous les pays du Maghreb ont une économie fragile:

L'Algérie: pays monoexportateur. Se basant sur un bien dépendant du marché mondial (hydrocarbures)!
Le Maroc: pays se basant essentiellement sur l'agriculture, et donc dépend significativement des aléas climatiques!
La Tunisie: pays dépendant du tourisme, et donc dépend fortement de "la sécurité"! Une bombe, un virus...suffit pour fragiliser l'économie!

Solution:
Diversification de l'économie, comme l'impose la nouvelle théorie du commerce international. Une économie ne peut reposer sur un seul pilier!
En d'autres termes: Jouer la carte de la "compétitivité"!

Ismail2005
23/03/2006, 21h56
L’institution financière internationale recommande alors au gouvernement marocain de réduire les dépenses publiques en:

1- supprimant les subventions alimentaires sur une période de trois ans,
2- diminuant le ratio masses salariales/PIB,
3- libérant les prix pétroliers au plan interne,
4- ciblant mieux l’aide aux populations vulnérables.

1 et 3 seraient un suicide ...

2 et 4 seraient les choses les plus urgentes a faire.

a cela s'ajoute une libéralisation du marche de travail,pour encourager l'embauche et décourager les situations de rente salariales,l'amélioration de la formation,et du climat des affaires.

FrozenRose
23/03/2006, 22h01
Ho que oui, ça serait du suicide( pour le premier point) avec toute la pauvreté dont souffre le Maroc!

auscasa
24/03/2006, 03h12
1- Le taux de chômage urbain est de 18% en 2004 (les statisticiens marocains n’évaluent que le chômage urbain considérant qu’en zone rurale il s’agit principalement de sans-emploi. Or, il faut savoir que c’est en zone rurale qu’il y a surtout de l’emploi).

chifre du ministre
le taux de chômage annuel est passé de 10,8 % en 2004 à 11 % en 2005. La hausse a concerné essentiellement le milieu rural où ce taux a augmenté de 3,2 à 3,6 %, alors qu'il a quasiment stagné en milieu urbain (de 18,4 à 18,3 %).

pour dire que que la zone rural et principalement de sans emplois, je voie la que de la propagande pour dire au monde rural en algerie qu'ils sont mieus que leur frere de l'autre cote.


2- La pauvreté touche 15% de la population marocaine.

3- Et ceux qui sont considérés comme économiquement vulnérables (c’est-à-dire en fait exposés à la précarité et l’exclusion) sont évalués à 40% de la population.
.

pour la pauverete ils ont arondit le chiffre qui est de 14,2%

le pauvre au maroc c'est la famille qui fait moin de 200$ par moi et les vulnerables c'est ceux qui font entre le min en haut et 350$ alors combien il y a de pauvre en algerie ?


La dette publique globale (interne et externe) pour sa part atteint 70% du PIB (29% en Algérie) et la dette extérieure (16 milliards de dollars) 30% du PIB (16% du PIB en Algérie). La dette extérieure marocaine est restée soutenable grâce aux recettes des privatisations (téléphonie: 2,3 milliards de dollars) et des programmes de conversion de dettes en prises de participations

pour la dette globale c'est 71% de PIB mais la dette exterieur du maroc en 2005 et de 69 milliards DHs (7,4 milliards dollars US), soit 21% du total et 15% du PIB et pas 16 milliard de $ comme tu le dit en haut,
chifre de ministre de finance.

mais la dette interieur et grande ce qui veut dire la bonne forme des banque marocainne qui beneficie des interets et ce n'est que benefics pour le secteur bancaire marocain.

En 2005, l’économie marocaine est toujours fragile et volatile: l’agriculture qui représente le cinquième de l’économie

ils aiment bien arondire les chifres :) le PIB agricole de de 15% pas 20% et sa deminue d'anne en anne.


L’institution financière internationale recommande alors au gouvernement marocain de réduire les dépenses publiques en:

1- supprimant les subventions alimentaires sur une période de trois ans,

2- diminuant le ratio masses salariales/PIB,

3- libérant les prix pétroliers au plan interne,

4- ciblant mieux l’aide aux populations vulnérables.


je ne sais pas de quel date cet article meme s'il parle de 2005

premierement il y a pas de subventions alimentaires au maroc,

avant 2005 c'etais seulement le sucre, les huiles alimentaires, le gaz butane et les produits pétroliers.

mais sa c'etais avant 2005, cette anne le gouverenement ne protege plus les agruculteur et les industries de sucre depuis quelque mois. je dirais depuis l'ete dernier,
et pour le petrole il reste plus que le gaz butane qui est subventione,
le gouvernement a arrete la subvention de l'huile il y a meme une guerre de prix maintenant dans ce dommaine et depuis plus d'un ans entre une societe saoudienne et marocainne.

2- diminuant le ratio masses salariales/PIB
c'est deja fais, il y avait le depart volontaire de plus de 30 000 salarie l'anne derniere. je peus vous donnez les detail si tu veus

3- libérant les prix pétroliers au plan interne
c'est aussi deja fait, il reste plus que le gaz que beacoup de pauvre utilise pour cuire......

4- ciblant mieux l’aide aux populations vulnérables.
c'est aussi deja fait, il y a une carte specialement faite pour savoire cette population pauvre et il y a un fond de 1.1 milliard $ pour cette population il s'agit de 250 comune urbains et 350 commune rural dans ce projet qui va de 2006 a 2009.

bon celui qui a ecris cette article oubien il connait pas le sujet et que ce qui ce passe au maroc oubien il le fait expret :)

pour finir je peus dire que le maroc avait un des plus mauvaises annee, pas de pluit et une augmentation des prix de petrole de je ne sais combien mais beacoup.

wang kai
24/03/2006, 04h27
le pauvre au maroc c'est la famille qui fait moin de 200$ par moi et les vulnerables c'est ceux qui font entre le min en haut et 350$ alors combien il y a de pauvre en algerie ?

L'exploitation des chiffres economiques ne peut malheureusement etre effectuee que par des professionnels. Dans la citation d'auscasa, nous sommes frappes par les 200$ par mois (Au passage, juste noter que les 200% sont la valeur du SMIG au Maroc et je ne peux que feliciter les travailleurs marocains qui, a force de batailles a pu ameliorer le salaire minimum). Auscasa dit le pauvre au Maroc est la famille.....c'est quoi comme regle, c'est quoi comme methode ???? En tout cas c'est une excellente methode pour tromper nos freres et soeurs marocains.

Au Maroc, une personne est dite en dessous du seuil de pauvreté absolue quand elle vit avec une dépense annuelle inférieure à 2 659 DH en ville et 2 543 DH à la campagne. Le seuil de pauvreté relative, lui, est de 3 235 DH par personne et par an, en milieu urbain, et 2 989 DH, en milieu rural [1] (http://www.microfinanceaumaroc.com/news.php?id_article=46). Ceci ne me rejouit guere et ne devrait pas decourager tout le monde qui se bat chaque seconde contre ce mal.

LA PAUVRETE N'EST PAS UNE MALADIE MENTALE, n'en ayons pas honte et combattons la par tous les moyens.

auscasa
24/03/2006, 05h42
une famille c'est 5.5 person c'est ce le calcule qu'ils font le HCP,
oui monsieur quelqu'un qui a un salaire de smig, et qui a une famille une femme et 3 enfant et pauvre, le calcule et simple

200$/30j= 6.66 $ par jour et par famille

6.6/5.5 = 1.2$ par person alors 10dh par jour.
et le pauvre au maroc c'est celui qui fait moin de 10dh par jours.

et dans tous le maroc il y a que 14.2% qui font moin de 200$ pour une famille

tu as compris maintenant, eh oui quelqu'un qui fait le smig de 200$ et pauvre au maroc alors t'as pas repondue, combien il y a de pauvre en algerie? oubien les familles (l'homme et sa femme et 3 enfant) qui font moins de 200$ par mois?


moi je donne pas des chiffres comme sa comme les journaux algerien parceque je sais que les gens verifie mes information, mes source dans ce sujet etais le HCP et l'economiste.

et les autres c'etais les ministres finance..... pour finir j'ai utilise le $ parceque il y a des gens qui savent pas combien le DH coute, c'est plus simple comme sa c'est tous.

1687 DH= 191,7$ alors j'ai ajoute 9$ pour arondir c'est pas beacoup non :)

auscasa
24/03/2006, 05h57
pardon j'ai fais une faute, la famille c'est 5,6 pas 5.5 mais bon c'est la meme chose, ont a deja parle de ce sujet sur FA
pour plus de detail
http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=18223

wang kai
24/03/2006, 06h25
tu as compris maintenant, eh oui quelqu'un qui fait le smig de 200$ et pauvre au maroc alors t'as pas repondue, combien il y a de pauvre en algerie? oubien les familles (l'homme et sa femme et 3 enfant) qui font moins de 200$ par mois?

Pour le seuil de pauvreté d’un (01) dollar par personne et par jour, le ratio de pauvreté est passé de 1,9% en 1988 à 0,8% en 2000, soit une réduction de plus de la moitié.
Si l’on choisit le seuil alimentaire SA, qui est équivalent à 1.5 dollar PPA, pour mesurer le premier indicateur des OMD, on aurait la tendance suivante : 3,6% en 1988, 5,7% en 1995, 3,1% en 2000 et 1,6% en 2004.
Par contre, au seuil de pauvreté générale SPG, soit environ 02 $ PPA, il est de l'ordre de 8% avec un rythme de baisse observée entre 1988 et 2004 (- 0,7% en moyenne annuelle).
Ainsi, il ya 8% de la population algerienne qui vit au seuil de pauvrete generale. Pour faire l'equivalent en prenant ta methode de calcul soit une famille de 5,5 personne, nous sommes en droit de dire "le pauvre en Algerie c'est la famille qui fait moins de 334,58 $ par mois....." et ils ne sont que 8%.

Caesar
24/03/2006, 06h29
Apres 50 ans, une économie tjrs fragile.....
Il n'y a rien d'étonnant.
Depuis 1999 , Mohamed 6 a promis monts et merveilles aux investisseurs , au FMI et a la BMC , a juré que des resolutions intransigeantes seraient prises au niveau du systeme bancaire et de la fludification globale du systeme d'investissement , la diversification économique etc.....
Comme tjrs , les promesses d'un etat ne sont tenues qu'en partie , c'est deja bien me direz vous pour un pays du Tier Monde , mais elles n'ont ete tenues qu'au 5eme.
Apres un boum d'investissement du à l'euphorie et l'espoir que la mort de hassan 2 a apporté , le Maroc a vu les investissements baisser au fil du temps et les hommes d'affaires devenir mefiants , voire retifs.
La croissance tant vantée n'est pas la , elle n'est guere plus importante que les années passées , voire moindre , l'economie reste sclerosée malgré des efforts de toutes parts.
La realité est la , le Maroc stagne dangeureusement.
Meme le pillage des ressources du Sahara Occidental ne parvient pas a endiguer la situation economique qui se degrade relativement avec le temps.
Je prends l'exemple de notre voisin tunisien.
Un pays petit , sans ressources minieres consequentes , une population de 10 millions d'habitants vieillissante.
Pourtant , la Tunisie possede une economie diversifiée , qui , contrairement aux clichés , ne repose pas sur le tourisme qui ne constitue que la 7eme entrée de devises du pays.
L'agriculture de contre saison se developpe a vitesse V , le textil , meme si le secteur est en crise comme partout ailleurs , maintient des chiffres respectables , les services poussent comme des champignons , l'industrie de pointe provoque un engouement grandissant , les diplomés de qualités ne manquent pas , les jeunes entreprises se multiplient et les exportations explosent.
EN somme , economiquement , la Tunisie reste une valeure sure , avec une croissance soutenue malgré toutes les crises traversées (5.6% en 2005) , la dette exterieure est gérée correctement ( la BMC salue regulierement les efforts soutenus de la Tunisie ) , c un pays qui se diversifie bcp et qui montre sans cesse qu'il a une grande capacité d'adaptation.
Avec un taux de pauvreté de 2% , la Tunisie se revele meilleure eleve que pas mal de pays de l'est.
Le grand defis reste le chomage , qui reste assez elevé avec 12%.
La grande tache noire reste aussi la politique interieure de plus en plus cynique et repressive.
Avec trois fois rien , les tunisiens sont devenus avec le temps la population la plus riche du maghreb , en passant bientot , d'apres les pronostics , devant les lybiens.
Je penses que l'Algerie , avec le temps , a tout pour devenir encore meilleure.
Il nous reste du chemin a faire , c sur , mais j'esperes que nous allons vite faire du bon travail avec nos freres tunisiens et lybiens pour rendre nos economies plus solides et plus fortes.
InchAllah.....

auscasa
24/03/2006, 07h42
Pour le seuil de pauvreté d’un (01) dollar par personne et par jour, le ratio de pauvreté est passé de 1,9% en 1988 à 0,8% en 2000, soit une réduction de plus de la moitié.
Si l’on choisit le seuil alimentaire SA, qui est équivalent à 1.5 dollar PPA, pour mesurer le premier indicateur des OMD, on aurait la tendance suivante : 3,6% en 1988, 5,7% en 1995, 3,1% en 2000 et 1,6% en 2004.
Par contre, au seuil de pauvreté générale SPG, soit environ 02 $ PPA, il est de l'ordre de 8% avec un rythme de baisse observée entre 1988 et 2004 (- 0,7% en moyenne annuelle).
Ainsi, il ya 8% de la population algerienne qui vit au seuil de pauvrete generale. Pour faire l'equivalent en prenant ta methode de calcul soit une famille de 5,5 personne, nous sommes en droit de dire "le pauvre en Algerie c'est la famille qui fait moins de 334,58 $ par mois....." et ils ne sont que 8%.
.

tes source mon amis? et merci

wang kai
24/03/2006, 08h24
tes source mon amis? et merci

Rapport national sur les objectifs du millenaire pour le developpement -ALGERIE- (http://www.dz.undp.org/publications/RNODM%20Alg%C3%A9rie_2005.pdf)

wang kai
24/03/2006, 09h42
Au seuil de pauvreté générale SPG, soit environ 02 $ PPA, si l’on prolonge jusqu’en 2015 le rythme de baisse observée entre 1988 et 2004 (- 0,7% en moyenne annuelle), l’objectif de réduction de moitié (pour atteindre 4%) ne pourra pas être réalisé.

Avec l’année 1995 comme référence (année où la tendance à la hausse de la pauvreté s’est infl échie), la baisse de moitié du taux de pauvreté est réalisée en 2004. (selon ce rapport)

Ainsi, le taux de pauvrete en Algerie est de 4% au lieu de 8%

Noter que par la designation $PPA, s’agit du dollar en parité de pouvoir d’achat (PPA) qui équivaut à 30% du dollar US courant pour l’Algérie.

FrozenRose
24/03/2006, 10h55
Toute à fait d'accord avec toi MEDIT.
Il ne faut pas trop se fier aux statistiques données!
Surtout en ce qui concerne l'Algérie.
La meilleure constatation qu'on peut faire est "une enquête de terrain" sur les différentes régions du pays, afin de bien cerner le phénomène (pauvreté).

Et puis, le contexte marocain est très différent. Je parle de "Dualisme" et d'acart entre les classes sociales: deux extrêmités.
En Algérie, c'est différent: La pauvreté existe certes mais pas au même degrés, je crois. Tant qu'on parle de gratuité des soins, de l'éducation! je pense que c'est encore supportable.
L'Etat est beaucoup plus engagé en Algérie, par rapport à nos voisins (Tunisie et Maroc). Je reviendrai sur les détails.

menara
24/03/2006, 12h33
Au seuil de pauvreté générale SPG, soit environ 02 $ PPA, si l’on prolonge jusqu’en 2015 le rythme de baisse observée entre 1988 et 2004 (- 0,7% en moyenne annuelle), l’objectif de réduction de moitié (pour atteindre 4%) ne pourra pas être réalisé.

Avec l’année 1995 comme référence (année où la tendance à la hausse de la pauvreté s’est infl échie), la baisse de moitié du taux de pauvreté est réalisée en 2004. (selon ce rapport)

Ainsi, le taux de pauvrete en Algerie est de 4% au lieu de 8%

Noter que par la designation $PPA, s’agit du dollar en parité de pouvoir d’achat (PPA) qui équivaut à 30% du dollar US courant pour l’Algérie.

Bonjour MEDIT c'est vrai qu'au fond de nous ont aimerai tous que nos pays soit les meilleurs mais Wallah je ne te dis pas cela méchemmant mais honnêtement soit un peu plus réaliste voyons ce n'est pas avec un salaire moyen de 10 000 dinar/mois soit 95€ à 100/mois et un taux de chômage de 17,7% que l'Algérie affichera un seuil de pauvreté de 8% ou de 10%, c'est abérant cela defis toutes logiques ce seuil doit tourner au alentour de 20 à 40 % !!!!!!!!!!! Au minimum.

Regarde ce que dit le rapport :

Un repli significatif du chômage s’est opéré : le taux de chômage est évalué à 17,7% en 2004, contre près de 29%
en 2000.

Si le pays souffre d'un taux de 18% de chômage je n'ose pas imaginer les chiffres du sous emploi et même avec un salaire moyen de 10 000 dinar beaucoup de gens sont sous le seuil de pauvreté.

10 000 dinar/mois donnent 100€/mois

Avec un coeff d'environ 5,5 personnes par famille (environ) et 30jours cela donne :

100/5,5/30 = 0,6 $/jour/hab

Même en doublant les salaires en mettant un smic de 20 000 dinar (sachant qu'un médecin en gagne presque 30 000/mois) les gens resterai trés légérement au dessus du seuil de pauvreté.

200/5.5/30 = 1,21$/jour/hab

D'ailleur même les chiffres sont fantaisistes a l'extréme on parle dans la presse nationale et dans ce rapport d'un taux de chômage qui était de plus de 29% il y-a 5ans (en fin 2000) et aujourd'hui le taux ce situe à 17% selon le rapport et a 12 % selon la presse algérienne !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Moi franchent je ne sais pas si tu te rend compte de ce que cela veut dire ou pas !!!!!! :eek: Faire baisser un taux de chômage de 13 point en 5 ans, cela reléve d'un l'exploit sur humain surtout quand on sait que même les programmes d'investissements n'ont pas encore étaient mis en oeuvre. Même les pays qui affichent des taux de croissance a deux chiffres et qui sont les usines du monde (Inde, Chine, Taiwan, Mexique, etc...) n'ont pas réussit cette exploit hors du commun.

Si Bouteflika et son equipe on réussit cela en Algérie moi je les invite sur le champs a venir prendre la pouvoir au Maroc et même dans le monde pour relancer l'economie planétaire .....

citoyen
24/03/2006, 13h41
L'informel échappe complètement au contrôle officiel de l'état même si ce dernier aurait identifié les grands barons depuis fort longtemps.
Si vous pensez que les salaires sont un moyens de calcul comme le fait naivement notre ami/e Menara, il y a tromperie.

Sur une traversée par bateau 75% des passagers étaient des trabendos. Chacun détenait en moyenne l'équivalent de 10-15 000 euro de marchandise.

bénéfice par la bouche même des intéressés : 3000-4000 euro par traversée...

Bien sûr ils arrosent tout le monde au port, donc comment peut-on se fier au salaire d'un simple agent de douane (11000 da + primes officiels= 17000 Da) 10% du bénéfice d'un trabendiste.

Un agent d'algerie telecom (salaire 15 000 DA) touche 1500 Da pour un réglage professionel d'une parabole numérique (4-5 reglages par weekend).

Un médecin en milieu hospitalier touche 36000 Da/ mois, garde chez un collègue cabinar lui rapporte 5000 Da/jour.

Un gardien de parking de 15ans touche 20 Da par véhicule. Salaire 50.000 Da /mois

Un habitant de bidonville, vendeur de sac de ciments sur le bord e la route : chiffre d'affaire de l'entreprise fantôme ( 1 milliar de centimes par an).

Plombier dans une entreprise public : salaire 8000 Da, effectue des travaux de plombrie chez particulier pour 3000 Da la journée (il faut prendre rv plusieurs semaines à l'avance le mec est full).

Un vendeur de pièces détachées de véhicules accidentés : chiffre d'affaire annuel d'un magazin de 9 M2 : 2,5 milliards de centimes. Les pièces sont taiwan pour la plupart.

C'est vrai je ne sais pas qui a dit qu'il faut connaître le terrain mais le terrain c'est çà.
C'est la partie immérgé de l'icberg, les grosses affaires sont celles des containers, des licences et agréments octroyés selon des critères plus que douteux...

L'économie marocaine est certainement très propre et reglementée....en tout cas c'est ce qu'on va nous dire...

auscasa
24/03/2006, 17h12
d'abord merci MEDIT, tres bon debat, si tu me dis que le niveau de pauverte et de 8% en principe de niveau de vie algerie je pourai comprendre, mais ton etude ne fait pas le meme calcul que celui de HCP, il etulise le PIB pour le calcule choses qui n'est pas dans l'etude du maroc.

cette etude etais faite specialement pour faire une carte de pauvrte pour le maroc, il n'ont pas utilise le PIB mais il l'ont fait commune par commune, (pour l'INDH).

Le HCP n’a pas retenu le PIB par habitant pour mesurer la pauvreté, le développement humain et le développement social, mais plutôt les dépenses de consommation. Elles sont plus appropriées du fait de leur fiabilité et leur stabilité dans le temps.


tu me dis que 92% font plus de 330$/ mo, je ne sais comment si il y a 17% de chomage et le smig de 100Euro

et pour citoyen ont parle pas de l'informel, si ont parle de sa alors il y a pas de pauvre au maroc,

les regions les plus pauvre c'est ceux en est du maroc et au rif, la premiere vie avec des contrebandes comme de ce que tu parles, et la 2 eme ils produisent 12 milliard $ de hachich alors laisse l'informel a cote.

ont parle de chiffre officielle.

citoyen
24/03/2006, 17h25
>>>pour citoyen ont parle pas de l'informel, si ont parle de sa alors il y a pas de pauvre au maroc

Vaut mieux en parler dans ces cas là...:mrgreen:

menara
24/03/2006, 17h26
L'informel échappe complètement au contrôle officiel de l'état même si ce dernier aurait identifié les grands barons depuis fort longtemps.
Si vous pensez que les salaires sont un moyens de calcul comme le fait naivement notre ami/e Menara, il y a tromperie.

Il faut bien se baser sur les chiffres officiels moi aussi je peux te dire qu'un marchand de fruit et légumes gagne 2 000 000 de dirahms/mois.

Que le cordonnier du vieux douar gagne 500 dirham par jour soit 15 000 dirham/mois soit pres de 180 000 dirham/an.

Mais bon j'ai du mal a croire que cela va nous avancer a quelque chose.

Sur une traversée par bateau 75% des passagers étaient des trabendos. Chacun détenait en moyenne l'équivalent de 10-15 000 euro de marchandise.

bénéfice par la bouche même des intéressés : 3000-4000 euro par traversée...

Bien sûr ils arrosent tout le monde au port, donc comment peut-on se fier au salaire d'un simple agent de douane (11000 da + primes officiels= 17000 Da) 10% du bénéfice d'un trabendiste.

Un agent d'algerie telecom (salaire 15 000 DA) touche 1500 Da pour un réglage professionel d'une parabole numérique (4-5 reglages par weekend).

Un médecin en milieu hospitalier touche 36000 Da/ mois, garde chez un collègue cabinar lui rapporte 5000 Da/jour.

Un gardien de parking de 15ans touche 20 Da par véhicule. Salaire 50.000 Da /mois

Un habitant de bidonville, vendeur de sac de ciments sur le bord e la route : chiffre d'affaire de l'entreprise fantôme ( 1 milliar de centimes par an).

Plombier dans une entreprise public : salaire 8000 Da, effectue des travaux de plombrie chez particulier pour 3000 Da la journée (il faut prendre rv plusieurs semaines à l'avance le mec est full).

Un vendeur de pièces détachées de véhicules accidentés : chiffre d'affaire annuel d'un magazin de 9 M2 : 2,5 milliards de centimes. Les pièces sont taiwan pour la plupart.

C'est vrai je ne sais pas qui a dit qu'il faut connaître le terrain mais le terrain c'est çà.
C'est la partie immérgé de l'icberg, les grosses affaires sont celles des containers, des licences et agréments octroyés selon des critères plus que douteux...

Sache qu'il faut des vrais chiffres pour discuter et non des j'ai entendus dire que, ou il y-a que sans en apporter la preuve !!!!!!!!!!!!!

Tous les pays du Maghreb de l'Afrique et du monde entier même connaissent l'informel. En france prés de 20 milliard d'Euros échappe chaque année au fisc !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Donc demain je vous faire le compe de tous les ferrailleurs et bricoleurs de Derb Gallef et de Sidi Bouknadel !!!!!!!!!!!!

L'économie marocaine est certainement très propre et reglementée....en tout cas c'est ce qu'on va nous dire...

Non l'économie marocaine est loin d'être aussi saine que tu sembles le dire l'évasion fiscale existe aussi, l'informel ne fait pas exception a la régle !!!!!

citoyen
24/03/2006, 17h36
Menara,

Tu fais ce que tu veux, tu es libre de croire qui tu veux, simplement épargnes nous tes dérapages incontrolés et tes heurts avec les portes.

Par ailleurs je n'ai pas exigé une quelconque prestation de rencensement à derb galeff ou à sidi bouknadel ou je ne sais plus comment on appelle ces endroits.

Si tu as l'esprit volontaire, tu peux élargir ta prestation à d'autres Derbs...

menara
24/03/2006, 17h39
Menara,

Tu fais ce que tu veux, tu es libre de croire qui tu veux, simplement épargnes nous tes dérapages incontrolés et tes heurts avec les portes.

Par ailleurs je n'ai pas exigé une quelconque prestation de rencensement à derb galeff ou à sidi bouknadel ou je ne sais plus comment on appelle ces endroits.

Si tu as l'esprit volontaire, tu peux élargir ta prestation à d'autres Derbs...

Mes postes sont la pour mettre en ridicule tes abbérations va compter aussi le nombre de grain de sable au Sahara le nombre de glace que veut le marchand du coin tu va bien faire avancer la discution !!!!!!!!!!!!!!!!!

Continue a brasser de l'air !!!!!!!!!!

menara
24/03/2006, 17h42
et pour citoyen ont parle pas de l'informel, si ont parle de sa alors il y a pas de pauvre au maroc,

Salam auscasa laisse le faire de beau rêve demain il va te dire que Boutef en personne fait de la contrebande entre Alger Marseille et Oujda Maghnia et qu'il répare des paraboles pour les voisins de Jnane El mithaq, qu'il fait de la plomberie vers 14h00 et 18h00, qu'entre 19h00 et 22h00 il est gardien de voiture, et le matin vendeur de ciment entre la route de zéralda et la ville nouvelle de sidi Abdellah pour réussir à arrondir ses fins de mois.

Que Ouyahia et Zerhouni font de même entre Tebessa et la Tunisie dure dure les fin de mois !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! :lol: :lol:

Bref une vraie histoire a dormir debout !!!!!!

citoyen
24/03/2006, 17h54
Si je brassais de l'air tu ne t'amuserai pas m'envoyer des MP.
Pratique impolie notamment quand on y est pas invité. Mais bon il faut qu'on accepte ta présence envahissante dans les topics et dans sa propre boîte, c'est fatiguant mais bon on va faire avec.

menara
24/03/2006, 17h59
Si je brassais de l'air tu ne t'amuserai pas m'envoyer des MP.
Pratique impolie notamment quand on y est pas invité. Mais bon il faut qu'on accepte ta présence envahissante dans les topics, c'est fatiguant mais bon on va faire avec.

Dit moi mon frére tu n'a pas une autre histoire sur Boutef le réparateur de télé, ou les aventures de Boutef et les douaniers ?????

Car wallah croit je n'imagine pas si tu réalises ce que tu raconte dans tes post !!!!!!!!!!!

auscasa
24/03/2006, 18h11
menara laisse le trankil :lol:

citoyen pourkoi tu changes de sujet? ont parlent ici d'un article ecrit par un journal d'oran, ont t'a dit qu'il est plein de propagande et apres avec MEDIt ont a prix un point interessant qui la pauvrte, et ont a apris des choses tous les 2 je crois, c'etais tres interessant , je comprend pas pourkoi tu changes de sujet.

cree un autre sujet et ont sera avec toi yallah l'amis bon courage :)

Cookies