PDA

Voir la version complète : Des experts critiquent la politique de subvention alimentaire en Algérie


nassim
02/08/2011, 00h53
L'Algérie doit reconsidérer sa politique alimentaire pour favoriser le développement durable et la croissance économique, expliquent analystes et responsables politiques.

Les mesures de subvention aux produits alimentaires adoptées en janvier dans le but d'apaiser les agitations sociales largement répandues, sont inefficaces et ne favorisent pas la croissance à long terme, selon les participants à une récente table ronde organisée par le mensuel Algeria Invest.

"Nous ne devons pas continuer sur cette voie complètement suicidaire pour le pays", a mis en garde l'économiste Salah Mouhoubi lors de cette réunion organisée le 18 juillet.

Il a appelé à "investir dans les secteurs productifs au lieu d'accorder des subventions sans contrepartie".

"Si l'embellie financière dont bénéficie le pays permet cette politique actuellement, il est clair que dans un contexte différent, où cette embellie n'existe plus, cela causera de graves problèmes pour le pays", a-t-il ajouté.

Le président du Forum des chefs d'entreprises (FCE) Reda Hamiani a également critiqué les méthodes gouvernementales de protection du pouvoir d'achat des couches les plus pauvres de la société. "Nous sommes contre cette subvention telle qu'elle est appliquée actuellement", a déclaré Hamiani lors d'une autre table ronde, organisée par Algeria Invest lundi 25 juillet.

Cette subvention "n'est pas ciblée en faveur des plus démunis", explique-t-il. "C'est une subvention générale qui profite aux riches comme aux pauvres et aux pays riverains à travers les réseaux de contrebande."

Selon lui, "ce soutien doit être accordé à la source, c'est à dire aux producteurs afin de les aider à augmenter l'offre qui est le seul moyen pour faire baisser les prix".

Le gouvernement tente d'apaiser le mécontentement social en "agissant en pompier pour faire baisser les prix pour qu'ils soient à la portée de tout le monde", selon Hamiani.

Le ministre du Commerce Mustapha Benbada avait déclaré il y a quelques semaines sur une station de radio nationale que "l’Etat algérien pourrait ne pas avoir les moyens prochainement pour subventionner les produits de première nécessité".

"Les subventions des produits de première nécessité coûtent annuellement à l’Etat 300 milliards de dinars par an", a-t-il ajouté. "Nous devons préparer des alternatives pour réduire cette facture."

Ces mesures ont été adoptées pour apaiser les agitations sociales de janvier, qui ont éclaté dans 24 des 48 wilayas du pays et ont causé la mort de cinq personnes. Ces agitations, provoquées par les augmentations des prix de l'huile et du sucre sur le marché intérieur, avaient incité le gouvernement à faire baisser les prix.

Le gouvernement algérien avait accepté de baisser les droits de douane et les taxes sur le sucre et d'autres produits alimentaires de 41 pour cent à titre de mesure temporaire pour agir sur les prix. Le plafonnement des prix de ces deux produits devait prendre fin le 31 août prochain, mais il a été reconduit pour une longue période en raison de la persistance des tensions sociales.

La suppression des taxes sur les matières premières importées en vue de la production d'huile végétale coûtera au Trésor 27 milliards de dinars, a expliqué Benbada.

Outre ces subventions, l'Algérie dépend fortement des importations. Au cours des six premiers mois de 2011, le gouvernement a dépensé près de 5 milliards de dollars pour l'importation de produits alimentaires, contre 3 milliards pour la même période de 2010, selon le Centre national de l'informatique et de la statistique (CNIS).

La facture des importations céréalières a doublé, pour atteindre 2 milliards de dollars au premier semestre 2011, selon cette même source. Les importations massives de blé dur pour faire face aux tensions sur la semoule apparues au début de l’année semblent être liées au phénomène de la contrebande alimentaire, qui s’est développée à la frontière avec la Tunisie et la Libye depuis que ces deux pays ont connus de graves troubles sociaux.

Source: Magharebia

snake78
02/08/2011, 12h34
Je pense que ça va être très difficile de supprimer ces subventions à cause de la faiblesse des salaires.
Il faudrait juste subventionner pour les plus pauvres, par exemple en donnant une sorte de prime indexée sur le salaire, comme ça on est sur que ça beneficiera juste aux gens en réel besoin contrairement à aujourd'hui ou tout le monde en profite ( riches, citoyens et sociétés etrangeres).

mohoo
02/08/2011, 13h04
Il faudrait juste subventionner pour les plus pauvres, par exemple en donnant une sorte de prime indexée sur le salaire,

En Suisse, chaque canton(Wilaya) a sa politique en matière d’aide sociale, toutefois, les montants d’aide sont proposés et recommandés par la CSIAS (Conférence Suisse des Institutions sociales) afin de limiter les différences de traitement.
L’aide sociale n’est donnée qu’à des personnes majeures (pour les mineurs, il faut que les parents y aient droit). C’est une aide de dernier recours, on s’assurera avant de vous l’accorder que vous avez épuisé toute autre possibilité. C’est le principe de la subsidiarité, c’est-à-dire que l’aide sociale est le dernier filet destiné à éviter que les personnes ne se retrouvent à la rue.

rangoon
02/08/2011, 14h08
tu sais ce que represente 2 sachet de lait de deux ptit pains par jours? Ca fais 70 dinars c est a dire 2100 dz par moi alors fais le rapport avec le smig et dites aux algeriens comment vont il vivre avec la realite des prix?
Pourquoi insister sur une voix ou on s est fais en... jusqu a la moelle???
Oui pour la subvention des produit de premiere necessites
aux moin comme ca le peuple aura sa tout ptite part du grand gateau le jour ou le clan lachera prise sur L algerie alors on commencera a reflechir

Absent
02/08/2011, 14h11
Les algériens doivent changer d'habitudes alimentaires.
Ils doivent faire moins de bébés.
Ils doivent être plus productifs.
Ils doivent réduire l'extraction du pétrole.
...etc. La liste est interminable.

rangoon
02/08/2011, 14h25
Les algeriens doivent juste chasser la mafia qui nous gouverne et tout ira bien on pourra faire autant d enfants qu on veut et manger a notre faim meme plus

mentalistboy
02/08/2011, 14h30
Bien parlé rangoon!!!!!!!:rolleyes:;)

Absent
02/08/2011, 14h35
Je ne crois pas à un pays sans corruption. Cette utopie n'est nourrie que par des crédules.

mentalistboy
02/08/2011, 14h47
Oui mais bon c'est clairement vrai bou3a ce que tu avances! Par analogie, c'est comme dans la pratique, peu importe le pays, quel citoyen respecte vraiment la loi stricto sensu au pied de la lettre???? aucun (même si variante selon les sociétés)!!!!!! On pourra toujours trouver un comportement ou délit qui tombe sous le coup de la loi (la nuance est de fait, juste que le citoyen ne se fasse pas attraper)!

Mais bon lorsqu'on parle de corruption, il y a corruption et corruption, dans le sens où les effets néfastes subis directement par certains citoyens dans leur pays sont loin d'être égaux entre eux-mêmes et selon les pays(exemple: à mon sens il est clairement plus pénible et difficile de subir la corruption en Algérie qu'en Suède...), ce qui impact directement et même fortement sur la qualité de vie au quotidien et c'est ce qui fait toute la différence!!!!! :rolleyes:

Absent
02/08/2011, 14h51
Je partage cette vision avec vous. Mais dites-moi si la corruption existe à cause des corrumpous ou des corrupteurs?
Si vous donneriez une réponse à cette question je vais tenter de vous donner plus d'élements.

mentalistboy
02/08/2011, 15h00
indéniablement les 2!!!!
Mais prioritairement, je pense probablement à cause des corrupteurs bien sûr, compte tenu du fait que ces derniers possèdent le pouvoir indispensable à la prise de décision (ce sont les décisionnaires)!
Mais lorsque la corruption s'installe sournoisement dans toutes les mailles du filet et les institutions d'un pays, c'est probablement l'éducation et les valeurs éducatives qu'ils font également réajuster (la mentalité du peuple quoi)!
exemple: un certain niveau de la mentalité au bled!!!!c'est gravissime je trouve! Suivant les endroits, il est presque mieux vu de réussir malsainement plutôt qu'avec des diplômes et par la voie du mérite! :cry::cry::cry::mrgreen:

Absent
02/08/2011, 15h07
Le pire est quand celle-ci est justifiée par des prétendus savants d'une relgion qui la prohibe!!!

Les corrupteurs (presque tous comme nous sommes ici) devront connaitre nos droits et se fixer des valeurs et des principes à ne pas outrepasser. La révolution à une échelle individuelle peut changer la société. Cela j'y croit dur comme fer. En attendant, que chacun le fasse pour soit. Arrêtons le mimitisme et la vie pour les autres.

Faisons moins d'enfants.
Choisissons nos aliments, chez qui les acheter.
Faire son travail convenablement..etc.

mentalistboy
02/08/2011, 15h23
Je suis tout à fait ok avec les arguments que tu avances sahbi!!! t'es mon pote toi!:rolleyes::mrgreen::mrgreen::lol:

Absent
02/08/2011, 15h26
Alors c'est quand tu veux le thé à la menthe et la baqlawa. C'est moi qui invite bach matqoulchi 3liya mesmar. Lol!

mentalistboy
02/08/2011, 15h28
lol tu assures trop toi! Mais tu sais suis en france sahbi en région parisienne! ;):)

Absent
02/08/2011, 15h31
Ana fi darb Omar.
Je suis sur Paris. ça tombe bien.

Dzyria
02/08/2011, 15h36
Ils doivent réduire l'extraction du pétrole.

je ne suis pas d'accord avec toi sur ce point:rolleyes:

l'extraction du pétrole fait partie de la production jusement

mentalistboy
02/08/2011, 15h36
ah bon! :razz: oh un parisien!:razz: depuis longtemps?

Absent
02/08/2011, 15h40
Non. Un blédard débarqué.

Dz,

L'industrie d'extaction est une production certes mais elle n'a de valeur ajoutée que si elle bien valorisée et faite au moins à sa juste valeur.
A quoi bon d'extraire du pétrole pour le vendre à 8 USD pour financer l'achat des bananes, annanas et Du Kiwi? (Je fais le bahloul)

absent
02/08/2011, 16h53
Les algériens doivent changer d'habitudes alimentaires.
Ils doivent faire moins de bébés.
Ils doivent être plus productifs.
Ils doivent réduire l'extraction du pétrole.
...etc. La liste est interminable.

pour finir comme les occidentaux? non merci, ta vision est strictement économique mon ami ;)

Absent
02/08/2011, 16h58
Que proposes-tu ya Si Yacine?

magh91
02/08/2011, 17h13
Ils doivent faire moins de bébés .arrétez de vous multipliez vous faites 10 gosses aprés c est la faute a boutef

Gandhi
02/08/2011, 17h30
Je partage cette vision avec vous. Mais dites-moi si la corruption existe à cause des corrumpous ou des corrupteurs?Elle est intrinsèque au système administratif et au système de démocratie représentative.

Là où se concentre le pouvoir et les moyens de contrôles, il y a corruption directe (comme par exemple Karachi, ...etc ) et indirecte (comme par exemple les diners amicaux avec Bouygue, Bolloré, les vacances payée par des amis, ...etc pour inventer le bouclier fiscale et créer des lois pour que les riches payent moins d'impôts et le tout légalement avec des arguments strictement économiques).

Si on devait évaluer la corruption indirecte, qui a mené entre autres à l'endettement faramineux des états auprès des banques privées, les calculette exploseront. Et si on y ajoute la directe, même le PC le plus puissant finira par tomber en panne.

La corruption et l'injustice criminelles sont légalisées et autorisées au profit des lobbies financiers et industriels par les état soit disant moins corrompus.

traks
02/08/2011, 19h30
Le gouvernement algérien avait accepté de baisser les droits de douane et les taxes sur le sucre et d'autres produits alimentaires de 41 pour cent à titre de mesure temporaire pour agir sur les prix voila comment faire un cadeaux a tous les empaffé qui parasite l'algerie :mad:

nassim
02/08/2011, 23h44
Je partage l'avis des experts. Il est clair que le gouvernement gaspille des milliards dans des subventions bidons qui servent avant tout à acheter la paix sociale. A défaut de moderniser l'économie algérienne pour développer la productivité et encourager une concurrence saine entre producteurs, et donc pousser les prix des produits à la baisse, le gouvernement fait du populisme et choisit la solution de facilité en dépensant l'argent public comme un ivrogne, ce qui compromet l'avenir économique et social du pays.

rangoon
03/08/2011, 17h01
Mais c est pas les subventions qui vont ruiner l'algerie, mais c'est les gouvernants eux memes qui l'ont ruine et conti8nue a la ruiner alors quelques miettes pour nous le ptit peuple eh ben pourquoi pas je ne dirais pas non

absent
04/08/2011, 07h23
Les algériens doivent changer d'habitudes alimentaires.
Ils doivent faire moins de bébés.
Ils doivent être plus productifs.
Ils doivent réduire l'extraction du pétrole.
...etc. La liste est interminable.


Facile de le dire .
Yallah galkoum sidi, ne manger plus de couscous mais du riz, utilisez tous des capotes, et fermons les robinets du pétrole.

Sérieusement, pensez vous que la grande majorité des familles algériennes est capable de payer son couffin au juste prix.

Il faut être sur place, surtout à l’intérieur de pays pour voir, les gens n'arrive pas.

La paix, a un prix!

Absent
04/08/2011, 09h55
C'est une raison de plus que les gens rationnent leur dépenses. Eviter le superflous.

Pourquoi dans les pays en voie de développement et sous développés le nombre d'enfants est plus élevé?

Deux raisons principales à mes yeux:
- Absence d'un filet social et un régime d'assurance vieillesse solide et fiable d'où le recours à avoir plus d'enfants et de préférence des garçons qui se substitueront à cette rente hypothétique.
- Le taux élevé de mortalité natale accentué par un système de santé chaotique qui pousserait les couples à multiplier les grossesses pour augmenter la chance d'avoir une progéniture qui survivra à ce destin.

Faites moins d'enfants;
Produisez et consommez algérien;
Epargnez pour placez en Algérie.
Faites que les choses changent autour de vous en commençant par vous même.

PS: Enigma. Je vis la plus part de temps en Algérie et ne suis qu'en passage en France, chose que je doute fort vous concernant. Merci de m'epargner vos leçons de patriotismes.

rangoon
06/08/2011, 21h09
Pourquoi le nombre d enfants dans les pays sous developpes et plus eleves? sic? mais c est simple et c tres scientifique c simplement par instinct de conservation: faut avoir plus d enfants pour augmenter tes chnaces de transmetre ton ADN. Ca a toujours etait le cas et puis biensure par manque de loisirs :mrgreen:

Cookies