PDA

Voir la version complète : Syrie-armes chimiques: Obama avertit Assad


bel-court
24/07/2012, 14h00
Obama a averti le président syrien Bachar el-Assad lundi soir qu'il devrait rendre des comptes s'il utilisait ses armes chimiques.
"Nous voulons qu'el-Assad et son entourage le sachent: le monde entier les regarde, et ils devront rendre des comptes devant la communauté internationale et les Etats-Unis s'ils commettent l'erreur tragique d'avoir recours aux armes chimiques"

Le ministre des affaires étrangères syrien Makdisi a déclaré lundi que l'armée syrienne pourrait faire usage d'armes chimiques en cas d'intervention militaire étrangère. Dans le même temps, M.Makdissi a indiqué que la Syrie n'utiliserait jamais ses armes chimiques contre la population civile.

Auparavant, le Pentagone et la Maison Blanche ont exhorté le gouvernement syrien à "ne pas penser une seule seconde" à utiliser ses armes chimiques.
Résumé

zen.man
24/07/2012, 14h18
Tu postes des sujets sur l'actualité et tu n'as même pas daigné évoqué les terribles attentats meurtriers d'hier perpétrés en Irak. Ou sont des vies qui ne comptent pas pour toi ?

Mais je comprends bien que cette information puisse te gêner. Ces meurtres et carnages portent un coup en effet à tes fantasme de paix et de liberté après la chute des dictateurs.

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?p=4089134&posted=1#post4089134

nacer-eddine06
24/07/2012, 17h13
INTERVIEW S'il ne fait plus guère de doute que la Syrie possède un arsenal, l'hypothèse d'un usage effectif de ce type d'armes reste peu plausible, estime Jean-Vincent Brisset, spécialiste des questions de défense à l'Iris.

Recueilli par CORDÉLIA BONAL
Le régime syrien irait-il jusqu'à faire usage d'armes chimiques dans le conflit qui l'oppose aux rebelles sur son propre sol ? A en croire l’Armée syrienne libre, Bachar al-Assad a transféré récemment des «armes et des équipements de mélange de composantes chimiques vers des aéroports à la frontière». Lundi, le régime n'avait pas contesté disposer de telles armes, «stockées et sécurisées» et qui «ne seront utilisées qu’en cas d’agression étrangère».

Il ne fait plus guère de doute que la Syrie possède un arsenal d'armes chimiques, qu'elle aurait développé depuis les années 70 et qui serait aujourd'hui l'un des plus importants de la région à en croire certains experts et organisations internationales. Mais l'hypothèse d'un usage effectif de ces armes reste peu plausible, estime Jean-Vincent Brisset (photo DR), directeur de recherche à l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) sur les questions de défense, ancien général de l’armée de l’air, et qui vient de publier un Manuel de l’outil militaire - Comprendre le fonctionnement des armées (IRIS éditions, 2012).

Que sait-on de l’arsenal chimique syrien ?

En matières d’armes chimiques, on dispose de très peu d’informations précises. Il y a une très forte suspicion sur la Syrie, mais savoir quoi et combien... La surveillance satellitaire ne peut pas tout. La fabrication de ces gaz a lieu dans des usines officiellement dédiées à autre chose : produits pharmaceutiques, insecticides... On n’est pas dans le cas de figure de vastes sites repérables comme pour le nucléaire. Ce qui peut alerter, c’est la mise en place de gardiennage particulier, de mouvements de transports inhabituels... Les Américains font probablement cette surveillance.

De quelles armes chimiques parle-t-on ?

D'abord des gaz «classiques» comme le Sarin, qui attaque le système nerveux. Il est assez facile à fabriquer. C’est le gaz qui a été utilisé dans les attentats dans le métro au Japon en 1995. Mais aussi des gaz plus sophistiqués, dits binaires car résultant du contact de deux produits, comme le gaz VX. En quelles quantités ? L’armement chimique est toujours très difficilement quantifiable. Mais ce sont des produits que l’on peut fabriquer très vite en grande quantité, et pour des coûts finalement assez restreints. C’est une arme du pauvre.

Mais le tout n’est pas de produire ces gaz. La difficulté, pour un Etat qui voudrait s’en servir, c’est de les transporter et de les pulvériser. Cela suppose de disposer de missiles ou obus assez perfectionnés. Dans le cas de la Syrie, on est aujourd’hui à peu près sûr qu’ils disposent de ces capacités, des Scuds C notamment. De là à attaquer avec... D’autant que ces gaz ont une fâcheuse tendance à se disperser de manière incontrôlée, ce qui veut dire qu’ils peuvent se retourner contre eux.

La Syrie a-t-elle déjà fait usage d'armes chimiques ?

Pas que l'on sache. Dans l’histoire récente, l'usage de ces gaz a finalement été relativement rare, quoique meurtrier: l’Irak contre les Kurdes, les attentats au Japon, les Russes dans l’affaire de la prise d’otage du théâtre de Doubrovka à Moscou en 2002, les Etats-Unis au Vietnam, la Chine. Beaucoup de pays ont très certainement encore des capacités chimiques, même s’ils s’en défendent. Peut-être une cinquantaine, dont un certain nombre au Moyen-Orient (Iran, Israël, Turquie...). S’en servir est une autre affaire.

La menace d’une attaque à l’arme chimique par le régime syrien vous paraît-donc irréaliste ?

Elle me paraît très peu plausible. On est plus dans le registre de la peur, de la menace de la part d’un Etat qui se considère comme légitime et qui voit les rebelles comme des terroristes. Et encore, il faut noter que ce sont les rebelles qui ont d’abord parlé de cette menace. Une attaque à l’arme chimique serait pour Bachar al-Assad trop risquée. C’est pour lui à double-tranchant. Techniquement d'abord, pour les questions de disséminations évoquées et parce qu'il serait difficile de cibler à l'arme chimique dans un conflit où les rapports de forces sont aussi imbriqués. Politiquement ensuite. Pour dire les choses simplement, il rentrerait dans la catégorie des très très méchants. Il y aurait là un vrai motif pour une intervention étrangère. Rappelons que c’est sur le prétexte de la présence d’armes de destruction massives en Irak que les Etats-Unis étaient intervenus. Et à côté, il y a Israël, qui pas plus que la Syrie n’a signé la convention sur l'interdiction des armes chimiques, entrée en vigueur en 1997.

Une inspection de la communauté internationale est-elle envisageable ?

Cela supposerait l’aval de l’ONU, dont le Conseil de sécurité est complètement bloqué sur le dossier syrien. Et je n’imagine pas une inspection en force.

En cas de chute d’Al-Assad, que pourrait-il advenir de ces stocks d’armes ?

L’hypothèse que les stocks tombent aux mains de réseau mal-intentionnés n’est pas si évidente, toujours pour cette question de difficulté technique de transport. On ne déplace pas des armes chimiques comme ça. L’hypothèse la plus vraisemblable, en cas de transition négociée avec contrôle de la force internationale, est que celle-ci isole et finisse par détruire les stocks, ce qui n’est pas chose aisée. Il faut les incinérer à température extrême, ou les immerger, comme on le fait encore en France pour des munitions datant de la Première Guerre mondiale.
libe

BMW
24/07/2012, 17h16
L'occident va pulvériser le régime bachar , patientez patientez !!!

Averoes
24/07/2012, 17h21
un remake de l'Irak et des armes de destruction massives.

La question a se poser est de savoir qui produit ces armes chimiques et qui a ce jour les a utilisé!:)

absent
24/07/2012, 17h24
Il a toujours été évident que la Syrie avait des armes chimiques et ils viennent de l'avouer, tout comme l'Irak en avait dans les années 80 lorsqu'il les a utilisé contre les kurdes. Sauf qu'en 2003, l'Irak n'en avait plus.
Par ailleurs, la Syrie n'a pas signé la convention sur les armes chimiques, il ne lui ai pas interdit de ne pas en avoir.

AARROU
24/07/2012, 17h29
AAnis Il a toujours été évident que la Syrie avait des armes chimiques et ils viennent de l'avouer, tout comme l'Irak en avait dans les années 80 lorsqu'il les a utilisé contre les kurdes. Sauf qu'en 2003, l'Irak n'en avait plus.
Par ailleurs, la Syrie n'a pas signé la convention sur les armes chimiques, il ne lui ai pas interdit de ne pas en avoir

En réponse aux armes de destructions massives en Possession d'ISRAËL.

Averoes
24/07/2012, 17h36
Par ailleurs, la Syrie n'a pas signé la convention sur les armes chimiques, il ne lui ai pas interdit de ne pas en avoir l'état d'Israel l'a signé, mais pas ratifiée, c'est aussi pourquoi elle l'a utilisé et l'utilise sur les civils palestiniens.

Israel qui fabrique également les armes chimiques, tout comme la France, les USA et la GB.

absent
24/07/2012, 17h47
Israel n'a pas utilisé d'armes chimiques, le phosphore blanc (utilisé dans des obus éclairants et fumigènes) n'est pas une arme chimique, en tout cas pas tel que défini par la convention sur les armes chimiques. D'ailleurs d'après le rapport Goldstone, son usage n'est pas illégal.
Un exemple d'arme chimique est le gaz moutarde et sarin utilisé sur Halabja.

Averoes
24/07/2012, 17h52
le phosphore blanc devient une arme chimique quand il est utilisé pour ses capacités offensives.. Le protocole III additionnel à la convention sur certaines armes classiques de l'ONU, signé en 1983, réprouve son utilisation. Le phosphore blanc a été utilisé récemment par les Etats-Unis, la Russie, Israël et l'Argentine. (wiki)

absent
24/07/2012, 17h56
le phosphore blanc devient une arme chimique quand il est utilisé pour ses capacités offensives..Oui, quand il est utilisé pour ses capacités offensives, c'est a dire anti personnelles, pas fumigènes ou éclairantes.

Averoes
24/07/2012, 17h57
A Gaza, il fut utilisé comme arme offensive sur les femmes et les enfants...
No comment, c'est un crime contre l'humanité.

Myst
24/07/2012, 17h59
Auparavant, le Pentagone et la Maison Blanche ont exhorté le gouvernement syrien à "ne pas penser une seule seconde" à utiliser ses armes chimiques.

Pourquoi ? Les armes sont fait pour se protéger contre les agressions extérieurs, sinon, les US devraient commencer par eux-mêmes en détruisant leur stock d'armes chimiques et nucléaires

absent
24/07/2012, 18h03
Ses armes chimiques peuvent se résumer à des simples gazs toxiques déja utilisés ailleurs le plus normalement du monde.

L'Occident en profite pour tenter une attaque en Syrie. La Syrie ne dément pas qu'elle n'en a pas puisque c'est un clé en main de chantage!

bel-court
24/07/2012, 19h50
Perso, je crois cette histoire d'armes chimiques est un coup de bluff de la part du MAE syrien, une sorte de menace aussi que si les choses dégénèrent le peuple sera "arrosé" comme en Irak. S'ils ont mis dans leurs têtes leur possible utilisation ça ne sera sûrement pas contre les méga puissances mais contre de simple citoyens Syriens..Les Américains ne sont pas des idiots pour aller comme les Arabes en 67 stationner aux frontières et penser quoi faire..

nacer-eddine06
24/07/2012, 20h07
tellement vrai que hillary fait un retropedalage
Nous pensons qu'il n'est pas trop tard pour que le régime d'Assad commence à programmer une transition qui permette de trouver un moyen de mettre fin à la violence, a déclaré Mme Clinton

houari16
24/07/2012, 20h43
Dans le même temps, M.Makdissi a indiqué que la Syrie n'utiliserait jamais ses armes chimiques contre la population civile. Le ministre des affaires étrangères syrien Makdisi a déclaré lundi que l'armée syrienne pourrait faire usage d'armes chimiques en cas d'intervention militaire étrangère. @bel court

rien détonant

Réponse sensée et souveraine à Obama !!!

Walidk
24/07/2012, 20h45
L'utilisation des armes chimiques n'est réservée qu'aux puissances et à ceux qui ont la bénédiction des USA.

absente
24/07/2012, 20h46
Le ministre des affaires étrangères syrien Makdisi a déclaré lundi que l'armée syrienne pourrait faire usage d'armes chimiques en cas d'intervention militaire étrangère.

Yakhi t'hine yakhi.

Utiliser des armes chimiques contre son propre pays, rouhou ya les arabes.

Walidk
24/07/2012, 20h49
Non Cherry, il n'est pas dit contre son propre peuple, du moins dans ce passage.

Averoes
24/07/2012, 20h53
Un état à le droit et le devoir d'utiliser toutes les armes en sa possession, lorsque son territoire est agressé par des puissances étrangères.

A la différence des USA qui ont largué deux bombes atomiques sur un peuple (civils) alors même que leur pays n'était pas agressé sur son sol.

houari16
24/07/2012, 20h56
@Cherry

de leur droit ..contre une intervention étrangère !!

l'armée syrienne pourrait faire usage d'armes chimiques en cas d'intervention militaire étrangère.

absente
24/07/2012, 21h00
Ah j'ai mal compris.

Contre qui alors? Les USA? Israël? Le Royaume Uni? Chez eux?

Ils pourront zaama le faire wella c'est du rih? :rolleyes:

Je pense qu'il l'utilisera contre son propre peuple, ce n'est qu'un lâche après tout.

Ça reste mon avis.

Walidk
24/07/2012, 21h02
Ce n'est pas un lâche loin de là.
On a traité Saddam et Kadhafi de lâches mais il s'est avéré le contraire.

absente
24/07/2012, 21h04
Tu penses que toutes les vidéos qu'on voit sont des montages? Mais il massacre son peuple et son pays :confused:

Ps: Kadhaffi en est un, j'en suis sûre.

Walidk
24/07/2012, 21h09
Je ne crois plus aux images après qu'ils aient saboté la diffusion de la chaine syrienne.
Je ne crois plus aux images prises par des téléphones alors qu'ils disposent de moyens suffisants pour filmer et ne le font pas même dans des zones soit disant libérées...

nacer-eddine06
24/07/2012, 21h12
ils veulent creer des pays talibans pour mieux justifier un nouvel colonialisme pour se servir du petrole comme bon leur semble

et enfoncer le monde arabe dans le tajahoul wal takhalouf
eux ils ont droit a la laicite nous la talabinisation

Cookies