PDA

Voir la version complète : A Bâle, on peut choisir le sexe de son bébé


mohoo
23/05/2013, 21h09
Dès juillet, l’Hôpital universitaire bâlois(Suisse) permettra aux parents souffrant de graves maladies héréditaires de choisir le sexe de leur enfant. Il s'agit d'une première sur le continent.

Une technologie de tri du sperme, MicroSort, sera introduite en juillet pour la première fois en Suisse. Les médecins de l’Hôpital universitaire de Bâle utiliseront cette méthode américaine, qui permet de différencier les spermatozoïdes ayant hérité du chromosome X de ceux qui contiennent le Y.

Les médecins pourront déterminer le futur sexe de l’enfant avant la fécondation in vitro, a confirmé jeudi à la «Basler Zeitung» la porte-parole de l’hôpital, Sabina Heuss. A Bâle, la méthode sera soumise à une réglementation stricte. En effet, la loi suisse sur la procréation médicalement assistée est très claire: il est interdit d’influer sur le sexe, excepté lorsque le risque de transmission d’une maladie grave et incurable aux descendants ne peut être écarté d’une autre manière.

Un des deux parents doit donc obligatoirement être porteur d’un gène défectueux. Les maladies génétiques se manifestent rarement chez les deux sexes. Pour l’instant, l’Angleterre est le seul pays européen à utiliser cette méthode sous ces conditions. En revanche, Chypre permet d’influer sur le sexe pour tenter d’équilibrer les familles, selon plusieurs sources.

Le conseil éthique de l’hôpital bâlois approuve l’introduction de MicroSort. Effy Vayena, de l’Institut d’éthique biomédicale de l’Uni de Zurich, est du même avis: «Le choix du sexe a lieu avant la fécondation. On n’intervient pas dans un organisme vivant.»

(daw/ofu)

Megane
23/05/2013, 21h28
J'avais vu il y a quelques années un reportage à la télé sur une clinique de procréation médicalement assistée en Belgique où l'on pouvait choisir le sexe du fœtus.

Quelqu'un disait qu'il y avait beaucoup de couples en provenance des pays arabes qui y allaient pour choisir d'avoir un garçon.

absente
23/05/2013, 21h35
Est-ce vraiment un progrès ?

Megane
23/05/2013, 21h38
On peut considérer que c'est un progrès dans la mesure où s'il y a un risque de maladie grave qui touche les enfants d'un sexe donné(qui ne touche que les filles, ou qui ne touche que les garçons), on peut choisir d'avoir un enfant qui a moins de risque de développer cette maladie, mais pas juste pour le fun de choisir d'avoir une fille ou un garçon.

absente
23/05/2013, 21h43
Progrès donc de savoir-faire
progrès médical

progrès détourné si cela sert à choisir le sexe de l'enfant

SwanLake
23/05/2013, 22h08
c'est quelque chose qui doit être exceptionnel et très encadré sinon on tombe dans l'eugenisme...

Cookies