PDA

Voir la version complète : Ghardaïa : 52 locaux incendiés et une soixantaine de blessés dans de nouvelles échauffourées


Page : [1] 2

Bachi
14/03/2014, 14h51
Cinquante-deux locaux à caractère d’habitation et commercial ont été saccagés et pillés avant d’être incendiés, jeudi soir et vendredi, à travers différents quartiers de Ghardaïa dans de nouvelles échauffourées entre groupes de jeunes, a-t-on constaté.

Ces échauffourées ont également fait une soixantaine de blessés, selon une source hospitalière.
Ces violents affrontements ont éclaté dans la soirée de mercredi et se poursuivaient ce vendredi entre des groupes de jeunes, dans les quartiers de Theniet El-Makhzen, Baba-Saâd, El-Ain, la place du marché (souk de Ghardaïa) et la place Andalous.

Depuis jeudi soir, les quartiers de Theniet El-Makhzen, Hadj-Messaoud et Melika sont le théâtre de jets de pierres, de cocktail Molotov et autres projectiles, avant que ces affrontements ne s’étendent à d’autres quartiers de Ghardaïa, notamment le centre ville ou des scènes de vandalisme et de pillage ont été observés ici et là. "Ces événements ont été d’une violence rare, et Ghardaïa vit une tension visible", a déclaré, très ému, un habitant de Theniet, ajoutant que le pavé des trottoirs et autres carrelages ont été défoncés pour être utilisés comme projectiles.

Des feux de magasins dans les quartiers de Theniet El-Makhzen, Baba Saad, Melika-bas et El-Ain n’ont pas pu être éteints "entièrement", compte tenu des difficultés d’accès dans ces zones trop exiguës.

Les sapeurs pompiers de Ghardaïa, appuyés par les agents des unités limitrophes, s’attèlent à venir à bout des feux criminels allumés par des jeunes cagoulés, qui s’attaquent aux magasins, les pillent avant de les vandaliser et de les incendier.

Un important dispositif des forces anti-émeutes de la police, appuyées par des unités d’intervention de la Gendarmerie nationale, a été redéployé sur les différents quartiers "chauds" de la ville pour faire cesser les heurts et ramener le calme et la quiétude dans la région.

Ces dernières ont fait usage de bombes lacrymogènes pour disperser les antagonistes, avant que ces derniers ne se heurtent aux forces anti-émeute,
a-t-on constaté.

Selon une source hospitalière, soixante et un blessés par jets de pierres et autres objets et projectiles ont reçu des soins aux urgences de l’hôpital de Ghardaïa et la clinique privée "Oasis", dont huit dans un état jugé "très grave" ont été hospitalisés. Parmi ces blessés graves figurent quatre personnes brûlées et défigurées par du vitriol et autres produits acides.

Tous les magasins et autres commerces ont baissé leurs rideaux de peur d’agression et d’actes de vandalisme et de pillage.

Fin décembre dernier, de violentes émeutes avaient déjà secoué la ville de Ghardaïa, avant de connaître une période d’accalmie.

Certains quartiers de la ville ont connu, durant les mois de janvier et février derniers, des échauffourées et heurts sporadiques entre des groupes de jeunes.

Le Temps d'Algérie

born_hittiste
14/03/2014, 15h11
un ami policier qui est resté deux mois a ghardaia ma dit que lorsque les deux groupes se rassemblés pour s'affronter, il ne trouvait aucune difficulté ni résistance pour disperser les mozabites, alors qu'avec l'autre groupe y avait toujours de la violence et des blessés parmi les policiers...

bello
14/03/2014, 15h35
peut être y'a une affaire d'assurance.
pour justifier des versements des compagnies d'assureurs ils collent ça aux émeutes ça doit être du trafic.


les pays républicains sont tous devenue comme ça trafique détournement rien n'est resté naturel..

katiaret
14/03/2014, 16h15
ou son les chaine TV algerien de el nahar et noumidia ,ou faut 'il que ne aprender ces information par la presse étranger ?!!!!

humani
14/03/2014, 16h52
Le pouvoir s'il veut mettre fin aux émeutes, il n'a qu'à mobiliser suffisamment d'agents d'ordre comme il le fait pour mater les manifestations pacifiques contre le 4 ème mandat de la honte.

xenon
14/03/2014, 17h24
Faut leur donner plus de terres , plus de crédits non remboursables et une pension de 50 000 DA chacun .

si ça ne marche pas , il faut évacuer ces pauvres mozabites de Ghardaia .

danube
14/03/2014, 17h28
Tous les renfort sont déviés sur alger, fakhamatouhou fait des cauchemar alors dixit alger la blanche et honneur a alger la bleue.

elwerra9
14/03/2014, 17h42
un ami policier qui est resté deux mois a ghardaia ma dit que lorsque les deux groupes se rassemblés pour s'affronter, il ne trouvait aucune difficulté ni résistance pour disperser les mozabites, alors qu'avec l'autre groupe y avait toujours de la violence et des blessés parmi les policiers...



alors cet ami policier est surement un mozabite!!
:mrgreen:

Elysium
14/03/2014, 17h44
@elwerra9

Ne te fatigue pas, personne ne croit aux racontars des makhzani. ;)

barthez
14/03/2014, 18h09
vidéo des locaux brûlés
.
aNpL993eJ-4

KHORE
14/03/2014, 19h21
alors qu'avec l'autre groupe y avait toujours de la violence et des blessés parmi les policiers...
tu veux vraiment dire que parmi les Arabes y avait les Services ?

soubahn El Lah !

Avucic
14/03/2014, 19h28
Après la Kabylie, voilà que c'est Gharadai qui subit les secousses des dérangés.

Quelle sera la prochaine cible de ces voyoux qui n'ont aucun sens de la citoyenneté et surtout de respect pour le pays ?

C'est vraiment inquiétant, car l'État semble carrément absent ou incapable d'intervenir intelligemment pour éviter ce genre de dépassement.

KHORE
14/03/2014, 19h29
Le pouvoir s'il veut mettre fin aux émeutes, il n'a qu'à mobiliser suffisamment d'agents d'ordre comme il le fait pour mater les manifestations pacifiques contre le 4 ème mandat de la honte.


s'il ne le fait pas , c'est que le DRS est composé de moukhoukh . Il ne veut pas donner l'impression de réprimer le peuple. Tout en mettant la pression sur les pauvres mozabites qu'ils interroge

Alors "bnin el klab ",avec vos engagés dans les associations de Droits de l'Homme, toujours à vous plaindre auprès des ONG, quand vous décideriez vous d'appeler au secours l'armée ?

Elysium
14/03/2014, 19h36
....Alors "bnin el klab"...

Nta dziri ta3 Taïwan...... ce qui explique beaucoup de choses. :rolleyes:

mohoo
14/03/2014, 19h36
Le pouvoir s'il veut mettre fin aux émeutes, il n'a qu'à mobiliser suffisamment d'agents d'ordre comme il le fait pour mater les manifestations pacifiques contre le 4 ème mandat de la honte
Un déplacement de président à Ghardai est indispensable dans une situation pareille.

Aggour
14/03/2014, 20h19
Si les Algeriens étaient considéres comme des Citoyens égaux en droits et en devoirs , ce qui se passe á Ghardaia ne serait jamais passé. L'état doit arréter de parler de mozabite et de chaambi, ou de sunnite et d'Ibadite mais de Probleme entre des Citoyens Algeriens d'ordre économique et d'intréts que l'état doit régler selon les lois de la république.

Halte au communautarisme et aux querelles d'écoles religieuses.

Si ces communautés n'arrivent pas á se respecter et á vivre Ensemble, alors l'Etat doit penser á des Solutions radicales comme les séparer par des barbelés et mettre sur pied une force d'interposition, y'en a marre de ces problemes du passé, y'en a marre de cette violence qui nous rappelle Koreich et les banou hilal

xenon
14/03/2014, 21h33
Si ces communautés n'arrivent pas á se respecter et á vivre Ensemble, alors l'Etat doit penser á des Solutions radicales comme les séparer par des barbelés et mettre sur pied une force d'interposition,c'est l'Etat qui a fait rentrer le loup dans la bergerie , tu ne peux pas lui demander de régler le probleme à moins de faire sortir le loup et de le remettre à sa place .


y'en a marre de ces problemes du passé, y'en a marre de cette violence qui nous rappelle Koreich et les banou hilal
Tu as affaire à leurs cousins, donc c'est kif kif..quoique les premiers se sont civilisés avec l'islam et les second se sont intégrés dans la masse indigéne du nord ,reste ceux du sud qui sont restés brut de décoffrage ..

la solution du problême est écrite noire sur blanc dans l'histoire même de la religion musulmane (à sa génése) , ou dans les chroniques politiques du moyen âge maghrébin.

xenon
14/03/2014, 21h40
Un déplacement de président à Ghardai est indispensable dans une situation pareille.
Quel président ? Allo y'a quelqu'un ?!!:)

Aggour
15/03/2014, 03h18
la solution du problême est écrite noire sur blanc dans l'histoire même de la religion musulmane (à sa génése) , ou dans les chroniques politiques du moyen âge maghrébin.


Et c'est quoi cette solution Xenon ?

absent
15/03/2014, 08h30
La passivité des mozabites qui sacralisent tout ce qui est arabe à cause de leur religiosité leur sera fatale !

born_hittiste
15/03/2014, 09h50
@khore

tu veux vraiment dire que parmi les Arabes y avait les Services ?

soubahn El Lah !

c'est pas moi qui le dit...le policier a passé 2 mois a ghardaia, son témoignage apporte des éclaircissements, comme il est un simple agent il ne connait pas tous les tenants et aboutissants de la situation.

Phileas
15/03/2014, 10h26
le pouvoir est le seul responsable de ces événements car il y a un retrait volontaire de la police qui est conçue justement à opprimer les gens à la place audin et non pas à les protéger à ghardaia.

xenon
15/03/2014, 12h38
le pouvoir est le seul responsable de ces événements car il y a un retrait volontaire de la police qui est conçue justement à opprimer les gens à la place audin et non pas à les protéger à ghardaia.
on ne peut pas éternellement garder des milliers de gendarmes ou de flics dans une ville pour s'interposer entre des communautés , ce ne sont pas des casques bleus de l'ONU .

à un certain moment , si on veut régler la question , il faut y aller franco , casser les reins de toutes ceux qui sont responsables du désordre , punir sévérement les coupables et bannir de la ville et de la région ceux qui ne veulent pas rentrer dans les rangs , en y faisant un exemple pour tout le monde.

quand tu as affaire à un homme civilisé , tu dois le traiter en civilisé , quand tu as affaire à un sauvage , tu applique sur lui le traitement adéquat .

c'est comme ca que ces questions se réglaient jadis .

AigleNoir
15/03/2014, 12h48
on ne peut pas éternellement garder des milliers de gendarmes ou de flics dans une ville pour s'interposer entre des communautés , ce ne sont pas des casques bleus de l'ONU .

à un certain moment , si on veut régler la question , il faut y aller franco , casser les reins de toutes ceux qui sont responsables du désordre , punir sévérement les coupables et bannir de la ville et de la région ceux qui ne veulent pas rentrer dans les rangs , en y faisant un exemple pour tout le monde.

quand tu as affaire à un homme civilisé , tu dois le traiter en civilisé , quand tu as affaire à un sauvage , tu applique sur lui le traitement adéquat .

c'est comme ca que ces questions se réglaient jadis .

Entierement d'accord. Il faut en finir avec ces fauteurs de trouble.

xenon
15/03/2014, 12h52
...........................

Aggour
15/03/2014, 18h18
Merci pour ces présisions . Effectivement, les Sultans d'antan faisaient régner la stabilité á coup de sabre , parfois d'une vioplence inouie, leur Devise était que la mauvaise graine ne donnait que la mauvaise herbe et qu'il faut l'arracher avant d'infester tout le champ ... á savoir maintenant si les Sultans prenaient les bonne décisions et si la justice et la neutralités suivaient leur gestion des conflits. heuresement que la Notion de l'Etat a un peu évolué et de nos temps ce genre de différends se règlent avec plus de finesse et de persuasion .
Ce qui se passe á Ghardaia n'est autre qu'un Probleme économique et de gestion démographique. l'Etat n'est pas seulement la force policière ou les moyens de sécurité. L'Etat de nos jours doit remplir tous ses devoir de gestion en fournissant les moyens économiques suivant l'augmentation des populations et une administation éfficace qui prévoit les différends de tous genre et y rapportent des Solutions dans le cadre réglementaires et d'une manière concertée avec les concernés. Ghardaia n'est pas plus que le bout de l'Iceberg de la gabégie et de la médiocrité de la gouvernance. L'Algérie toute entière est une poudrière á Long termes si l'Etat ne se réforme pas et que ceux censés diriger l'Eta ne prennent pas conscience des défis de l'Avenir proche.

wilams
15/03/2014, 18h38
Il y a dans le Coran des centaines d'ayat (versets) qui développent le concept de munafiq. Voici comment commence la sourate 63, qui traite des munafiqs :
comme les superchita de Fakhamatou

Lorsque les hypocrites (munafiq) viennent chez toi, ils disant : Nous attestons que tu es l’envoyé de Dieu. Dieu sait bien que tu es son apôtre, et il est témoin que les hypocrites mentent 1.
Les versets traitant des munafiq concluent souvent que ces gens sont plus dangereux pour les musulmans que les plus incrédules ennemis de l'islam :
Les hypocrites seront au plus bas degré du feu, et tu ne leur verras pas de protecteur2.

les années Ben bella, Boumédienne , attention la main étrangère avec Bouteflika attention la Fitna de printemps arabe pour nous faire dormir encore (Fakou)

Selon le hadith l'authentique de Bukhari, raconté par 'Abdullah ibn 'Amr,
Le prophète a dit : Quiconque a les quatre caractéristiques suivantes sera un complet hypocrite et quiconque a l'une des quatre caractéristiques aura une caractéristique de l'hypocrisie à moins et jusqu'à ce qu'il l'abandonne.
Quand on lui fait confiance, il trahit.
Chaque fois qu'il parle, il dit un mensonge.
Chaque fois qu'il s'engage dans un accord, il se montre déloyal.
Chaque fois qu'il se dispute, il se comporte de manière imprudente, mauvaise et insultante3.

Peuple amazigh, Chawi, kabyle, lève toi pour sauver nos fréres m'zb
https://fbcdn-sphotos-h-a.akamaihd.net/hphotos-ak-prn2/t1.0-9/1187010_10152041656826819_732524231_n.jpg

xenon
15/03/2014, 19h58
Saha Aggour ,

je suis d'accord sur une partie de ton analyse , quand je parle de calife , je fais évidemment allusion au gouvernement algérien , détenteur théoriquement du monopole de la violence à travers la force publique ,dont il a mandat du peuple , il doit donc assurer l'ordre et donner la justice .


Soyons clairs : dans un etat qui se respecte , tout est négociable sauf l'ordre et la sécurité , s'il n'ya pas de justice et de crainte de l'autorité supérieur , il n'ya plus de sociéte, cela fait maintenant 04 mois que des centaines de familles sont terrorisées , des centaines de locaux commerciaux et de maisons détruites , quatre mort et un nombre incalculable de bléssés , toute une communauté qui vit en etat de siége par des hordes de voyous etc , c'est inacceptable , si l'Etat ne fait rien, d'autres s'en mêleront crois moi et y'aura des dégats.

on a beau retourner la question à l'endroit et à l'envers , on voit bien qu'il n'ya plus de place à la finesse ni au dialogue , il est temps que la justice s'applique dans toute sa rigueur .
dans l'algérie de 2014 il ne devrait pas y avoir de place pour des hommes en cagoules qui font la loi , ou alors qu'ils annoncent que l'Etat se désengage pour que les gens puissent s'organiser dans des milices d'autodéfense comme au bon vieux temps ! ce n'est pas ce que nous souhaitons n'est ca pas .

icosium
15/03/2014, 21h59
84guQqWP4kk

xenon
15/03/2014, 22h36
Barak ou allah fih chikhna chemssedine..!

Cookies