PDA

Voir la version complète : L’Allemagne a triché pour éliminer l’Algérie


aitmakki
06/01/2007, 23h04
Salam

Le joueur Allemand Briegel vient d affirmer dans une intrview au quotidien Emiratais ( el Ittihad ) que l Allemagne et l AUtriche ses ont entendus pour bloquer de la qualification de l Algerie au 2 eme tour.

http://elkhabar.com/quotidien/lire.php?idc=33&ida=55727

Source :

http://www.alittihad.co.ae/archives/2007/01/06/s01.pdf

Bonne lecture et bonnes souvenirs

Thirga.ounevdhou
07/01/2007, 07h16
Bonjour Ait Makki,

J’ai vu l’info sur Al Djazira ce matin. Vraiment après ~ 25 ans, on découvre qu’on était meilleur qu’on le pensait !!!

Ca fait réellement plaisir (J'étais jeune, mais on me raconte sur l'équipe de l'époque qui avait battu les ALLMENDS). Merci.

Pihman
07/01/2007, 07h24
C'etait évident comme l'eau de roche


C'est a cause de ce match que la FIFA dans Tous les tournois du monde le 3 eme match du groupe se joue au même horaire


En 1982, il y avait aussi le caméroun qui a été le seule pays à ne pas perdre devant l'Italie de Paulo Rossi (championne du monde)


Si les point étaient 3 au vainqueur 1 au match nul, l'Algerie et le cameroun serait passé au deuxieme tour


L'équipe algérie82 , était une très grande équipe. Au maroc en s'en souviendra toujours pour avoir battu l'équipe marocaine à CASA par 5-2 en décembre 1979.

3mplq
07/01/2007, 12h23
C'est la conscience occidentale , elle ne se éveille que des disaines d'années aprés les faits,

maintenant le monsieur il va surement être récompensé pour sa franchise, et pour son courage , ils vont lui verser une récompense, les écrivains vont le contacter pour décrocher le contrat de son livre , les réalisateurs vont faire de même et u film sera réalisé pour faire pleurer un peu le soir des allemands et autrichiens revenant de leur travail, le film va faire un grand bruit

et la télévision algéienne va l'acheter au prix fort pour faire pleurer encore un peu dd'autres algériens ceux là vont aimer le films et vont acheter son DVD et VHS pour bien pleurer le soir et dire combie on était victime de leur injustice

les allemands vont touché des grands bénifices pour avoir regretté leur magouille et les algériens vont encore payer leur magouille.

S'ils sont vraiment sinceres qu'ils restituent les salaires , les médailles , la reconnaissance de chaque joueur allemand qui est arivé à la finale de 82 aux joueurs algériens en comptant le taux d'interet les dommages morales qu'a subi les joueur de l'équipe nationale sans oublier le taux d'inflation et demander pardon aux algériens là on va voir.

sinon, on vous emmerde vous joueurs allemands et autrichiens tricheurs de 1982.

lumiere_blanche
07/01/2007, 12h29
Je l'ai entendu sur 2M .
Je crois que c'etait du racisme , pas vrai ? ou bien parce que l'allemagne n'a pas digeré sa defaite et voulait se venger ?

dahbia
10/01/2007, 15h18
Affirmant avoir honte d’avoir participé à ce match, Hans-Peter Briegel, le latéral gauche de l’équipe d’Allemagne, reconnaît que lors de la rencontre entre son pays et l’Autriche, lui et ses coéquipiers avaient levé le pied pour éliminer l’Algérie, et estime qu’il est temps de présenter des excuses aux Algériens.

Dans un entretien accordé au journal émirati Al-ittihad, Hans-Peter Briegel, le défenseur de la Mannschaft des années 1980 passe aux aveux au sujet du fameux match Allemagne-Autriche de la Coupe du monde 1982, qui avait défrayé la chronique à l’époque. Il reconnaît publiquement que la rencontre avait fait l’objet d’un arrangement tacite entre Allemands et Autrichiens afin que leurs deux équipes se qualifient au détriment de l’Algérie.
En effet, le score d’un but à zéro, qui avait sanctionné les débats entre les deux sélections, avait éliminé l’Algérie qui comptait le même nombre de points (4) que ces deux pays, mais possédait un goal-average moins positif avec 5 buts marqués et 5 encaissés.
Alors que la combine était flagrante aux yeux de tous, la Fédération internationale de football association (Fifa) n’a pris aucune sanction à l’encontre des deux pays.
L’organe suprême du football mondial s’est limité à modifier un point des règlements de la Coupe du monde en décidant de faire jouer à l’avenir les deux derniers matches des poules au même moment afin d’éviter toute tricherie.
Actuellement entraîneur de la sélection du Bahreïn, Hans-Peter Briegel exprime ses regrets dans les colonnes du quotidien émirati en déclarant : “Oui, je suis désolé. Et je n’ai rien d’autre à dire que de présenter mes excuses à l’Algérie, parce qu’elle méritait de se qualifier au second tour après avoir présenté des prestations de qualité durant le Mondial. Il était en notre pouvoir de battre l’Autriche par plus de deux buts d’écart, mais cela ne s’est pas produit et je m’en excuse auprès de l’Algérie”.
Néanmoins, l’ex-joueur de l’équipe d’Allemagne affirme qu’il n’y a pas eu d’accord préalable entre les deux équipes. “Il n’y avait pas d’accord et nous n’avons pas parlé avec les joueurs autrichiens pour marquer un seul but. Comme je l’ai dit, nous sommes entrés sur le terrain pour gagner par un seul but, et quand nous avons marqué concrétisant notre objectif, nous avons stoppé notre effort sans le vouloir. Effectivement, ce qui s’est passé est désolant”, tentera d’expliquer Briegel. Il dira également que, selon lui, les joueurs allemands ne doivent pas se sentir fiers d’une telle œuvre. Par ailleurs, l’arrière gauche du onze allemand indiquera que le match perdu (2 à 1) contre l’Algérie lors du Mondial 82 était “une défaite amère”.
Il déclarera à ce propos : “Notre match face à l’Algérie était le premier dans le Mondial, et tout le monde affirmait à l’époque que l’Algérie était une équipe faible. C’est pour cela que nous avons joué calmement et avec confiance.
La défaite fut un choc que je considère comme une humiliation. Certains de nos joueurs parlaient de victoire par cinq ou six buts, c’est pour cela que nous ne nous sommes pas préparés convenablement à ce match”.
source>liberte-algerie

thic81
10/01/2007, 18h42
"le monde appartient à ceux qui ont le veto" disait colluche.

excuse ou pas, sanctions ou pas ça na plus d'interets maintenant. les exemples de combines de coupe de monde existent et continueront d'exister tant que le football existera (elimination du Cameroun et du Maroc en 98 sont des plus grands exemples sans oublier l'élimination de l'italie et l'espagne face à la Corée du sud en 2002).

jadis
10/01/2007, 19h31
C'est contre le Chili que l'Algérie devait assurer sa qualification pour le second tour. L'Allemagne, c'est Adidas; l'Autriche, c'est Puma; des nécessités commerciales complètent le reste.

Wador
10/01/2007, 19h32
j'en etais sur. les s****** :22: :lol:

jadis
10/01/2007, 20h35
Tu étais sûr de quoi?

Quasard
10/01/2007, 20h37
Allemagne-Autriche de la Coupe du monde 1982


He ben y'en a qui ont de la memoire...
Tous les matchs trafiqués lol on ne les compte plus...

jadis
10/01/2007, 20h43
Dans mon cas, ce sont mes frères qui m'ont inculquer ces connaissances brèves sur ce match. Je déteste le foot et je préconise que dans le sport seule Assiba Boumerka est une héroïne algérienne.

dahbia
10/01/2007, 20h56
ça na plus d'interets maintenant. les exemples de combines de coupe de monde existent et continueront d'exister


Enfin de compte c'est le principe de la prestation et surtout gagner qui est important, et la je pense surtout a la coupe du monde Italie-France (Zidane-Materazzi) aucune ethique tout les moyens sont bons. ca n'a choqué personne...

Il n'y a plus ou pas de deontologie dans le sport puisque c'est le resultat qui est interessant et la seule chose qui compte. on peut aussi prendre les histoires de doping notamment et dans toutes les disciplines sans exeption aucune.

Le sport a ete terni et ca va etre encore pire car le but du sport aujourd'hui c'est le gain,
il y'a des sommes d'argent enormes donc pas question de perdre et par tout les moyen. et comme a dit coluche, les pauvres ont bon dos.
apres 25 ans, vaut mieux tard que jamais.

jadis
10/01/2007, 21h15
On ne va s'éterniser à propos d'un sport nationaliste à l'extrême..quasi opium des peuples!!!!!!!!!!!!!
________________________________________

Durant l'été 1969, les matches de qualifications pour la Coupe du monde entre le Honduras et le Salvador ont servi de déclencheur à une guerre courte et meurtrière. Un reflet des tensions propres à l'Amérique centrale des années 1960.

Pour en savoir plus:
http://www.lecourrier.ch/modules.php?op=modload&name=NewsPaper&file=article&sid=41637&mode=thread&order=0&thold=0

Ibn Adam
10/01/2007, 21h15
Je déteste le foot

Eh ben tes pas le seul, mon ami ;)

ca sert à quoi de gagner la coupe du monde de l'achat de la victoire de la coupe du monde de football ?

someone
10/01/2007, 21h41
c'est connu et tout le modne el sais....se qui est bien et qui est louable c'est la reconnaissance et les aveus qui rendent les choses officels :rolleyes:

aniasse
10/01/2007, 22h28
Et alors??
ça fait plus de 20ans et e n''est que du sport après tous....qu'elle est l'interet??
on a pris un coup à notre fierté..et alors?? c'est pas grave...ya pire.

hakkimm
11/01/2007, 20h30
Dans mon cas, ce sont mes frères qui m'ont inculquer ces connaissances brèves sur ce match. Je déteste le foot et je préconise que dans le sport seule Assiba Boumerka est une héroïne algérienne.
C'est injuste pour les autres héros sportifs algériens :mad:

kabyle59
26/02/2007, 11h30
Scandale de Gijon
Allemands et Autrichiens ont combiné, selon un joueur autrichien

L’ancien international autrichien Walter Schachner a reconnu jeudi dans le quotidien Bild, que certains joueurs autrichiens et allemands ont recouru, lors du Mondial-82 de football, à une combine pour se qualifier au 2e tour, aux dépens de l’Algérie.
Cet aveu de l’attaquant autrichien intervient quelques jours seulement après celui exprimé auparavant à un journal émirati par l’ex défenseur allemand Hans-Peter Briegel qui a par la suite démenti ses propos, mardi.
Lors de la rencontre Allemagne - Autriche, qualifiée par la presse internationale de «match de la honte», un «accord a été passé à la mi-temps par quelques vedettes de chaque équipe. Je n’y ai pas participé.
J’en ai entendu parler pour la première fois quand je me suis plaint auprès de l’entraîneur de n’avoir eu aucun ballon», a avoué Schachener, 49 ans et actuel entraîneur du 1860 Munich (2e div. allemande). Le match entre l’Allemagne et l’Autriche qui s’était achevé par une victoire 1 à 0 des Allemands, avait créé un énorme scandale lors du Mondial espagnol.
La presse internationale y a vu une flagrante combine pour passer au second tour, à la faveur du goal-average, au détriment de l’Algérie qui avait à l’époque créé la sensation en battant l’Allemagne 2 à 1. Les coéquipiers de Madjer et Belloumi, buteurs lors de ce match épique, avaient été ensuite battus par l’Autriche 2 à 0, avant de dominer le Chili 3 à 2.

(La Nouvelle Republique)

kabyle59
26/02/2007, 11h35
L’Autrichien Krankl: «J’ai honte de ce que nous avons fait aux Algériens»

Le mauvais souvenir ne l’empêche pas de dormir. Mais il parasite et égratigne l’album d’une carrière exemplaire. L’Autrichien Hans Krankl éprouve un sentiment de «honte».

La honte d’avoir été, en juin 1982, le témoin d’un des plus grands scandales du foot. Un de ces multiples forfaits qui confirment que le sport roi se prête, sous des regards complices ou indifférents, aux tricheries et aux entorses à l’esprit sportif. Moins d’un mois après la polémique nourrie par l’ex-défenseur allemand Hans-Peter Briegel sur un pacte germano-autrichien au détriment de l’Algérie, Hans Krankl témoigne à charge. Invité de la rubrique «Que deviens-tu» du bihebdomadaire France Football, l’un des meilleurs chasseurs de buts de l’histoire du foot se dit heureux de tirer du foot l’essentiel de son bonheur. Mais a du mal à occulter la face noire de son parcours. «En gardez-vous de mauvais souvenirs ?», l’interpelle Walter Kowatsch, le correspondant du magazine à Vienne. La réponse circonstanciée ne se fait pas attendre, suscitée par la gravité des faits. «J’ai honte de ce qui s’est passé lors du Mondial 1982 à Gijon entre l’Allemagne et l’Autriche aux dépens des Algériens». A vingt-cinq ans de distance, le «non-match» de Gijon trouble toujours l’esprit des acteurs.

Difficile pour Hans Krankl, le capitaine de l’équipe autrichienne, d’oublier la mascarade de prestation. «Les Allemands ont mené très vite et, avec ce résultat, les deux équipes étaient qualifiées pour le second tour». La tonalité du propos de Krankl résonne comme un aveu non déclaré: un refus de jouer. Traînant cet épisode au rang des mauvais souvenirs mémoriels, Hans Krankl, aujourd’hui expert auprès de la fédération autrichienne et consultant télé, réfute l’accusation d’un pacte préalable entre les voisins germanique et autrichien. « La partie était extrêmement mauvaise, mais je vous jure que rien n’a été convenu avant le match».

«Le scandale d’El Molinon», comme le titrait, à chaud, un livre de notre confrère Ahmed Bessol (1), a rebondi dans les rédactions le mois dernier. Contre toute attente, Briegel, alors coach du Bahrein, avait présenté ses «excuses» à l’Algérie, privée de second tour par le non-match germano-autrichien. «Je reconnais qu’on pouvait gagner par un score de plus d’un but d’écart, mais il nous a été demandé de ne pas le faire pour qu’Allemands et Autrichiens se qualifient aux dépens de l’Algérie, a-t-il déclaré au journal Al-Itihad d’Abou Dhabi. C’est vraiment un match de la honte et je regrette d’y avoir pris part». Rapidement, l’information fait le tour du monde et alimente un début de polémique au pays du Rhin. Dans un entretien au quotidien berlinois Der Tagesspiegel, l’ex-défenseur axial dément avoir présenté ses «excuses», mais remet en cause le fond de sa déclaration du Golfe. «A 1-0, il y a eu une espèce de pacte de non-agression, car les deux équipes savaient qu’elles étaient qualifiées. C’était un accord tacite à un moment du match. Cela arrive lors des compétitions dans beaucoup de matches. Mais je ne sais rien d’un accord». Même redite d’une manière moins tranchée, la déclaration ramène à l’avant-scène d’un fait vieux d’un quart de siècle. «Une parodie de football vient d’être réveillée», titrait le journal français L’Equipe. Le premier quotidien sportif au monde chargeait son correspondant à Berlin de décrire les «remous» provoqués outre-Rhin par le «non-match le plus accompli de l’histoire de la Coupe du monde». «Interminable calvaire» imposé aux spectateurs et à des millions de téléspectateurs dans le monde, la rencontre a été qualifiée de «match de la honte» par Bild.

Devant la gravité des faits, un autre journal allemand est parti à la chasse de témoignages. Coach de Munich 1860, Walter Schachner confirme, à la différence de Briegel et de Krankl, l’idée d’un arrangement. «L’entente est survenue à la mi-temps entre quelques stars des deux équipes. Moi je ne savais rien, je ne l’ai appris que plus tard, lorsque je me suis plaint auprès de mes camarades de ne pas recevoir de ballons». Bernd Klauss, défenseur au moment des faits, ne partage pas ce point de vue. «Il n’y avait pas de raison de passer un accord. Ça se règle tout seul sur le terrain. A 1-0, tout le monde s’est mis à calculer et le jeu des passes en retrait a commencé. On me demandait pourquoi Briegel et Schachner continuaient à se démener comme ça». Signataire du seul but de la rencontre, le géant Horst Hrubesch «ne voit pas de raison de s’excuser», même si, avoue-t-il, c’était «vraiment moche comme spectacle».

Karl-Heinz Rummenigge, auteur du but contre l’Algérie, réfute l’idée d’»une triche», le but précoce arrangeant les deux équipes. Quant au défenseur Kaltz, il n’a pas trouvé d’autres éléments de réponse que l’ironie de mauvais goût au regard de la gravité des faits. «Il faut dire que c’était assez comique»!


1) Il vient d’éditer «Le guide du football maghrébin». Editions Média-Sports, Paris.

Le Quotidien d'Oran

tarek ben ziad
26/02/2007, 11h37
Je crois que c'etait du racisme , pas vrai ? ou bien parce que l'allemagne n'a pas digeré sa defaite et voulait se venger ?

Non non ce n'était pas du racisme. Il suffisait d'un match nul aux 2 équipes pour se qualifier. Et vous qu'ils ne voulaient pas risqué de se faire éliminer en jouant l'attaque, ils se sont contenté de se renvoyer la baballe. Les 2 goals se faisaient des passes de 90 métres, et les autres joueurs regardaient. :cry: Mais bon ca sert à rien de ressortir cette vielle histoire. C'est vraiment nul de la part de l'allemagne et de l'autriche mais aujourd'hui on peut rien y faire. Ils vont pas refaire jouer le match allemagne autriche :lol:

tenebre
26/02/2007, 11h49
ce qui est fait est fait :confused: , il faut regarder l'avenir et ne plus vivre sur le passé .

3mplq
26/02/2007, 12h27
Ci dessous les blocs de prospections accordés aux différentes entreprises.

je suis pas d'accord avec toi

dans leur monde il y a quelque chose qui s'appelle justice et une autre chose qui s'appelle dommage et intérets alors qu'ils appliquent ça sur les dommages qu'ont pu causé aux algériens , ou bien eux ils sont pas assez au niveau pour faire valoir leurs droits?

mehdoche
27/02/2007, 16h28
Ils ont triché c'est vrai et on pourra rien y faire.... mais ce que j'aimerai revivre cette coupe du monde 82... j'étais trop jeune à l'epoque.
EH OH mabrouk aalina... adi elbidaya, mazel ! mazel !!!!

allez tous avec moi... EH OH..... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Cookies