PDA

Voir la version complète : qu'est ce que "nourmal"?


Page : [1] 2

Risk
03/10/2016, 09h41
j'ai une opinion là dessus, mais je voudrai connaitre la votre, pour vous aider à comprendre le contexte, disons qu'on parle de manière générale, du comportement de l'individu en société et des situations que n'importe qui parmi nous pourrait rencontrer, voici celles qui m'ont poussé à me poser la question:

1 au travail:
il est 9h du matin, la journée s'annonce chaude, je frappe à la porte et un "oui?!" m'invite à entrer.

assise comme à son habitude, derrière un bureau bien rangé et grouillant de petits bibelots, la secrétaire du PDG, elle apprécie ma compagnie s'imaginant que mon assez bonne maitrise du français me rend quelqu'un de plus civilisé et intéllos que la plus part des autres employés. on papote comme toujours, et comme toujours, je me force à être courtois et demander des nouvelles de sa santé, la féliciter pour son imminent départ à la retraite, à peine la cinquantaine... bref, son truc à elle, c'est ses gamines, elle en parle tout le temps, ses petites sont intelligentes, attentionnées, douces, obéissantes, audacieuses, courageuses, malines, trop belles que tout le monde la jalouse, elles ont des yeux magnifiques, des cheveux très lisses, elles ne s'expriment qu'en français, elles première de la classe, elles lui offrent des cadeaux pour son anniversaire, elles lui chantent des berceuses pour qu'elle dorme, elle sont solidaires entre elles (elles sont deux)... bref

leur maman est une secrétaire de direction, une femme banale, elle parle trop, ce qui me dérange un peu mais je ne peux pas lui en vouloir pour ca, c'est son travail qui l'a rendu comme ca, par contre elle est snob , ca oui, mais elle a l'intélligence de savoir le faire en usant de subtilité, d'abord, elle plante le décor "cet été, j'ai vraiment galéré, za3ma j'ai eu des vacance? hou hou hou ta3 wedj'hi" là, je me dis elle va se plaindre, en suite elle enchaine par "j'ai passé tout l'été avec mon mari et mes petites, à la maison de compagne, je ne te raconte pas la galère", quoi répondre... généralement je me tais en plissant les lèvres comme le ferait un bébé sur le point de pleurer, elle termine "entretenir une si grande maison demande du boulot, certes, c'est en face de la mer et j'ai de quoi me consoler, mais trois étages à entretenir tout de même, heureusement qu'on ne dine jamais à la maison, oui bon les réstos ne sont pas très proches et la route un peu cabossée, mais on prend le 4x4 que mon mari vient d'acheter, même si j'ai horreur de l'odeur de son cuir..."

tout ca, sans que je n'ai dit quoi que ce soit à part, comment ca va aujourd'hui?

bon, ce jour là, après avoir encaissé dix minutes de blabla avec hayétte, j'entre voir le directeur, il expédie le travail qui m'a pris une semaine en 2 minutes, je ressort et elle m'apostrophe alors que mon corps entier était déjà sorti de son bureau, "ha9a, l'informaticien est ton ami n'est ce pas?" qu'elle me dit en mordillant son stylo, je répond "oui" étonné, elle ajoute "non parce que, l'imprimante du bureau déconnait alors il est venu la prendre pour essayer de la réparer, mais ca fait plus de deux jours et y a les exposés et les devoirs des petites qui s'accumulent, donc faut vraiment qu'il me la rende au plus vite"

là, j'ai senti que mon coeur allait surgir de ma poitrine, comme une sorte d'implosion à l'intérieur de mon thorax qui m'a rendu momentanément malvoyant et malentendant, elle l'a senti, je la fixe et lui dit "c'est l'imprimante de la société [étatique], et l'informaticien est en fait un ingénieur il n'a pas que ca à faire" elle se met à sourire, puis me lance "za3ma toi tu es mieux que tout le monde"

j'en parle à d'autres, ils me répondent "c'est nourmal"





qu'est ce que la normalité? c'est un consensus, quand la plus part des gens accepte un comportement ou une pratique, il devient normal

j'ai plein d'autres petites histoires dans ce genre là, à vous de voir

Levant
03/10/2016, 09h48
Bonjour Risk

Le nourmal est comme allah ghaleb. C'est pour faire passer la pilule et banaliser des situations abracadabrantes.

Risk
03/10/2016, 09h51
B'jour Levant

exact, le problème c'est qu'à force, ca inhibe toute (auto)critique et empêche la moindre remise en doute de soi

on est dans la masse, on fait comme tout le monde, notre propre volonté est dissoute intégralement, on se contente de suivre

Risk
03/10/2016, 10h08
j'arrive en retard, sommeil difficile, réveil encore plus, c'est l'été, les rues sont désertes, j'ai pas envie de prendre la voiture et tant-pis si ca me coute quelques sous en moins sur ma fiche de paie

j'entre, le poste de garde m'interpelle d'une voix qui surgit de sa fenêtre mis close, j'entre pas sa bouche, et Farid me sourit en tendant la main au dessus de la paperasse empilée sur son bureau "wech risk, tu t'es oublié, c'est pas dans tes habitudes pourtant" en m'affichant une rangée de dents bien blanches sauf une que l'arracheur de dent à sacrifié. je me contente juste de passer ma main sur mon visage et de m'orienter vers la sortie... puis il me dit "t'inquiète, je mettrai fiteur comme n'hab" je ne réagis pas et en marquant un arrêt devant la porte du poste de garde, je dévisage la longue distance qui me souri elle aussi en me séparant de mon bureau, tout au fond du paysage bétonné et goudronné qui me faisait face. j'arpente le chemin, difficilement, le soleil aussi me souri... fiteur comme ihab, sacré Farid, parfois à cause de la dent qui manque à son visage de maçon, on a du mal à comprendre ce qu'il raconte, bon faut dire que ce matin, j'étais qu'un zombie... je regarde ma montre, il est huit heures 25, j'ai 25 minutes de retard, ca me coutera l'équivalent d'un casse croute karantika (à l'époque, je n'avais pas regardé ton doc d'al djazeera), je me demande est-ce que nabil va mettre 8H20 ou 8H25... puis soudain, un éclair de génie s'abattit sur mon crane bouillonnant, il va mettre "huit heure comme d'hab!"

je retourne le voir, je lui demande, qu'elle heure tu m'as mis sur le pointage "huit heure comme d'hab", comment ca comme d'hab? "bah, il t'arrive d'arriver après huit heures, alors je met huit comme toujours"

ca explique beaucoup de choses, d'abord, tu va mettre 8H25, je ne t'ai jamais demandé de me couvrir, en suite, est-ce que tu fais ca avec tout le monde?

ses belles dents étaient cachées, et je ne les ai plus vu depuis

ca aussi c'est nourmal, le détenteur du moindre petit pouvoir, de la moindre petite responsabilité, te fais des faveurs ou au contraire, te créer des problèmes pour obtenir quelque chose en retour

les agents de sécurité, ont tous de bons copains dans l'administration

Océane
03/10/2016, 10h31
Le normal algérien, il faut le préciser, c'est vulgariser l'anormalité quotidienne. :D

YuruKyara
03/10/2016, 10h34
Tout est devenu "normal" de nos jours, les gens ont tendance à tout banaliser et à un point inimaginable.
De plus, ça se dit dans le sens "C'est normal, tout le monde le fait", la phrase que je déteste d'ailleurs, parce que ça nous fait penser "Ben, ils ne devraient pas" :rolleyes:
Mais quand c'est, par rapport à une majorité écrasante, une minorité qui pense ainsi, c'est cette dernière qui semble anormale...

tizout
03/10/2016, 10h36
J'aime bien tes tranches de vie ...mais tu as un esprit trop pur pour ce monde de brute
J'ai bossé dans des sociétés américaines, suédoises avec les meilleurs méthodes de gestions du monde et croit moi , c'est pas les petites tricheries et les petites magouilles qui manquent
La vie est ainsi faite

AS-DE-PIQUE
03/10/2016, 10h47
Ci nouuuuuramaaaaal :mrgreen: ca veut dire relativise mon ami... On se porterait mieux en acceptant les choses comme elles sont, c est à loin de notre idéal.

Pour les points que tu as abordé :

_ J ai toujours pensé que les secrétaires qui parlent beaucoup, il faut les laisser parler et aller dans leur sens... Sinon elles développent un complexe d infériorité.

_ Le service pour service, c'est partout... Les gens profitent , mais il t appartient de refuser ce mode de fonctionnement personnellement, en refusant qu' on profite de toi (quitte à sacrifier ta demande ), ou en aidant les autres sans attendre un retour.

_ L'utilisation d'un quelconque pouvoir sur un autre, pareil, c soit pour profiter, soit par complexe, soit par manque de valeur.

Au final,

Je pense que la normalité n existe pas. Tout est subjectif et relatif. On invente des standards et on condamne les différences... Mais en réalité , la seule référence pour tout un chacun reste la sienne, celle qu' il cautionne par conviction.

Dzyria
03/10/2016, 11h55
Je vois le "nourmal" chez l'algérien comme étant le résultat d'un profond "dégoûtage", entre autres.

j'ai plein d'autres petites histoires dans ce genre là, à vous de voir
J'en veux et j'en reveux... Je demande et j'en redemande !
Avec une telle finesse du détail, j'ai l'impression de regarder un film et non pas de lire un texte sur FA.

Meskine Farid, tu l'as sûrement vexé :rolleyes: :mrgreen:

Elissar
03/10/2016, 13h48
moi je me dis surtout, waw , faut pas que riskou soit ici, il va remarquer la moindre mèche déplacée, le moindre '' tricoutpou '' mal serré , le moindre Mili centimètre de laitue entre deux dents :mrgreen:


j'adore te lire frangin :) j ai juste lu le 2 eme ( ah oui j viens de me reveiller et envoyer les kids à l'école, j ai pas vu le premier, lu le premier que j ai vu .. le deuxième quoi lol, je le lirai plutard le premier !!:D )

Joz
03/10/2016, 14h06
Certains se garent en deuxième file, ne cèdent pas la priorité, parlent tout seuls, laissent leurs ordures sur le trottoir, crachent, insultent, dénigrent, s' absentent du travail, trichent, pissent sur les murs, parlent à voix haute, ne lisent pas, fument à l'hôpital, ne tirent pas la chasse, aiment garder les voitures, vendent des produits périmés, ne font pas la queue, klaxonnent, parlent de politique, se droguent, achètent la pièce détachée chinoise, bipent, traversent l'autoroute, ne disent pas merci, mangent des pizzas au frites, ôtent leurs chaussures dans le bus, habitent chez leurs parents, supportent le Barça, ne croient pas que l'homme a marché sur la lune, ne connaissent pas Gandhi, croient en la fatalité, mangent avec leurs mains, enfin pour eux tout est normal.

Le normal c'est qu'il est pressé, a des problèmes, ce n'est pas lui, c'est sa façon de parler, il n'est pas assez payé, tout le monde le fait, c'est public (el baïlek), c'est la liberté, il se débrouille, ce n'est pas grave, il n'a pas les moyens, si c'était lui, l'autre a tort, conséquemment il s' est forgé une norme.

S.M a sa propre définition de la norme. Il utilise le mot "normal" pour dire "pardon" pour dire "j'ai tort". Il n'arrive pas à assumer le fait qu'il s' est trompé. Il panique à l'idée de reconnaître sa faute. Il a peur d'adopter l'avis de l'autre. Il a honte d'être pris en flagrant délit de reconnaissance, de clairvoyance, de vérité. Il a du mal à concilier entre ce qu'il est et ce qu'il sait, entre sa vérité et la vérité, entre ses rêves et la réalité, entre ce qui est permis et ce qu'il se permet, entre ce qu'il sait et ce qu'il croit savoir. Il ne veut pas être confronté à son ignorance, il se cache ses doutes, fuit ses certitudes et trouve refuge dans son autosatisfaction.

Phileas
03/10/2016, 14h13
"nourmal"
oui Risk, mais -ce mot- les gens le disent normal, je veux dire y a pas d'erreur de prononciation.

Levant
03/10/2016, 14h25
Phileas
Ce n'est pas français de l'Algérienoeilfermé:mrgreen:

Wendy
03/10/2016, 14h57
les agents de sécurité, ont tous de bons copains dans l'administration

Ce qu'on se disait récemment avec une amie, les agents de sécurité, they got the power!

mais -ce mot- les gens le disent normal, je veux dire y a pas d'erreur de prononciation.

Si si ils Roulent le R sinon ça n'a plus le même sens :lol:

Ali de loin
03/10/2016, 16h51
qu'est ce que "nourmal"?

C'est l'état dans lequel on est, depuis qu'on a perdu le nord !

rosierbelda
03/10/2016, 17h03
Salut Risk!

Mon frére Djillali dirait : rormal!

Inata
03/10/2016, 18h36
Mon cher Riskounet ! Je ne sais plus comment ça se passe mais apparemment ça se passe de pire en pire...

fella
03/10/2016, 18h47
...Inata :) oui kayen aussi...chriki...normal...t'7albou...et cette phrase que j'entends aussi souvent..."ouqsimou billah"..mais le charme de l'algiri:D
...Riskou mille excuses d'en rajouter ana tani...normal...

Inata
03/10/2016, 19h20
Inata oui kayen aussi...chriki...normal...t'7albou...et cette phrase que j'entends aussi souvent..."ouqsimou billah"..mais le charme de l'algiri

Flifla !! le charme de l'Algérie c'est un "tout" :3: mais ceux qui vivent là bas sont vite gavés du "nouuurmalll"

alain-terieur
03/10/2016, 19h40
Certains se garent en deuxième file, ne cèdent pas la priorité, parlent tout seuls, laissent leurs ordures sur le trottoir, crachent, insultent, dénigrent, s' absentent du travail, trichent, pissent sur les murs, parlent à voix haute, ne lisent pas, fument à l'hôpital, ne tirent pas la chasse, aiment garder les voitures, vendent des produits périmés, ne font pas la queue, klaxonnent, parlent de politique, se droguent, achètent la pièce détachée chinoise, bipent, traversent l'autoroute, ne disent pas merci, mangent des pizzas au frites, ôtent leurs chaussures dans le bus, habitent chez leurs parents, supportent le Barça, ne croient pas que l'homme a marché sur la lune, ne connaissent pas Gandhi, croient en la fatalité, mangent avec leurs mains, enfin pour eux tout est normal.

Le normal c'est qu'il est pressé, a des problèmes, ce n'est pas lui, c'est sa façon de parler, il n'est pas assez payé, tout le monde le fait, c'est public (el baïlek), c'est la liberté, il se débrouille, ce n'est pas grave, il n'a pas les moyens, si c'était lui, l'autre a tort, conséquemment il s' est forgé une norme.

S.M a sa propre définition de la norme. Il utilise le mot "normal" pour dire "pardon" pour dire "j'ai tort". Il n'arrive pas à assumer le fait qu'il s' est trompé. Il panique à l'idée de reconnaître sa faute. Il a peur d'adopter l'avis de l'autre. Il a honte d'être pris en flagrant délit de reconnaissance, de clairvoyance, de vérité. Il a du mal à concilier entre ce qu'il est et ce qu'il sait, entre sa vérité et la vérité, entre ses rêves et la réalité, entre ce qui est permis et ce qu'il se permet, entre ce qu'il sait et ce qu'il croit savoir. Il ne veut pas être confronté à son ignorance, il se cache ses doutes, fuit ses certitudes et trouve refuge dans son autosatisfaction.


et chaque vendredi ils baissent les rideaux de leurs magasins pour aller faire la priere...sans oublier le grand "lavage" des "os" lors du pelerinage...
MERGUINE L'EDDINE...dixit un ami

butterfly
03/10/2016, 22h37
La fameux " nourmal" je dois avoue que je l entends que par les algerien d ici/ famille / etc...

Mais perso c est une expression qui n existe gère dans mon vocabulaire. ( ni nourmal ni 3adi) car nourmal c est tous ce qui n est anormale, mais vue que chaque chose, chaque moment, chaque personne, chaque detail est unique, rien ne peut être normal, et surtout que c est relative, ce qui est normal pour l un ne l est par coherance aussi normal pour la meme personne dans un autre temps/moment/place,ni pour autrui....

etudiant
03/10/2016, 22h43
qu'est ce que "nourmal"?

avant c'était " hadi a'ayb"; maintenant, rouh bark, nourmal :11:

Risk
04/10/2016, 08h04
Le normal algérien, il faut le préciser, c'est vulgariser l'anormalité quotidienne.

voilà, une pratique courante, répandue va petit à petit devenir banale et acquiert le statut de "normale"

le problème c'est que le citoyen [algérien] ne veut plus dénoncer, pour plusieures raisons dont:

1- il a lui même commis ces dérives, et donc ne peut les condamner par honnêteté envers lui même (ex: jeter un gobelet en plastique par terre)

2- il ne veut se casser la tête et préfère regarder ailleurs ou oublier

3- dénoncer c'est aller contre, c'est se positionner ouvertement en opposition avec les personnes responsables de l'acte incriminé, et qui sont majoritaire (puisque la pratique est très répandue), ce qui signifie s'exposer, se faire passer pour le rabat joie raleur et frustré au pire, au mieux, le snobinard bisounours qui grace au pouvoir de l'arc en ciel et de la volonté espère changer les mentalité

4- attendre que d'autres le fassent (dénoncer), et si personne ne le fait c'est parce que tout le monde pensent pareil (attendre qu'un autre fasse quelque chose)

Risk
04/10/2016, 08h21
Tout est devenu "normal" de nos jours, les gens ont tendance à tout banaliser et à un point inimaginable.
De plus, ça se dit dans le sens "C'est normal, tout le monde le fait", la phrase que je déteste d'ailleurs, parce que ça nous fait penser "Ben, ils ne devraient pas" :rolleyes:
Mais quand c'est, par rapport à une majorité écrasante, une minorité qui pense ainsi, c'est cette dernière qui semble anormale...

ca vaut aussi pour le vrai ou le faux, on croit toujours (à tort) que la majorité = la raison et que donc par déduction, la minorité, si elle est en opposition avec la majorité, ne peut qu'être dans le faux.

un ami n'arrivait pas à comprendre que certains modèles de marques Coréennes puissent être meilleurs que les modèles de la même catégorie, l'argument qu'il a répété le plus: "si la clio debza est moins bonne que la rio, pourquoi la plus part des algériens préfèrent la clio?"

Risk
04/10/2016, 08h39
J'aime bien tes tranches de vie ...mais tu as un esprit trop pur pour ce monde de brute
J'ai bossé dans des sociétés américaines, suédoises avec les meilleurs méthodes de gestions du monde et croit moi , c'est pas les petites tricheries et les petites magouilles qui manquent
La vie est ainsi faite

les petites combines sont une réalité, ils sont présent partout, et même si je n'ai pas un référentiel à qui comparer notre situation, je trouve que ces agissements sont trop répandus et généralisés chez nous (maghrebins, arabes ... etc)

il n peut y avoir d'amélioration, de changement sans une rupture totale et franche avec cet état d'esprit.

si personne n'est là à demander des comptes aux responsables qui ne sont jamais inquiétés par la société civile, c'est parce que la corruption et les magouilles ont été démocratisés au point de devenir banales. la plus part te diront (ou te l'ont déjà dit) quand tu dénonce les dérives et la corruption "à leur place, tu ferais pareil".
en fait, c'est ton interlocuteur qui à ce moment précis de la discussion te revèle ses intentions à lui en te les attribuant.

cette complicité par le silence est à l'origine du mal dont souffrent nos pays.

Risk
04/10/2016, 18h47
Ci nouuuuuramaaaaal ca veut dire relativise mon ami... On se porterait mieux en acceptant les choses comme elles sont, c est à loin de notre idéal.

j'y arrive pas

il m'est arrivé d'essayer, plus d'une fois, mais j'y arrive pas, certains agissements me rendent malade, je perd tout respect pour la personne hadik, même si je ne suis pas le concerné

par exemple: une collègue trop sympa, tout les mecs sont gentils avec elle, mais dès qu'elle part, c'est des réflexion sur son physique, sa façon de s'habiller, sa voix, sa poitrine

c'est à longueur de journée, c'est systématique, donc je dis rien, j'évite de rester avec eux quand elle nous quitte et basta, mais au fond, je hais ces gars, ils ont beaux être sympa, à ses yeux à elle ils sont les mecs cool et gentils, mais j'dis rien, si non ca ressemblera à ennamima

Pour les points que tu as abordé :

_ J ai toujours pensé que les secrétaires qui parlent beaucoup, il faut les laisser parler et aller dans leur sens... Sinon elles développent un complexe d infériorité.


certain(e)s, par complexe d'infériorité, te prennent de haut, c'est l'effet inverse

comme d'autres par exemples, qui se considérant comme victimes, alors qu'il s'agit le plus souvent de mal entendu ou d'erreurs, passent à l'attaque par anticipation

par exemple: les gens qui te disent, celui là jle sens pas, il m'a l'air wa3er (ou malaikatou t'9al), alors, ils vont guetter le moindre signe d'hostilité de sa part, (aye haraka tou3tabar tah'did) pour lui tomber dessus

_ Le service pour service, c'est partout... Les gens profitent , mais il t appartient de refuser ce mode de fonctionnement personnellement, en refusant qu' on profite de toi (quitte à sacrifier ta demande ), ou en aidant les autres sans attendre un retour.
tu peux refuser, mais cette solution n'est que temporaire, tôt ou tard tu devras assumer les conséquence de ton perpétuel refus de jouer le jeu, à force, tu seras considérée comme une menace, tu es clean, donc, tu peux lacher l'info et balancer la combine à tout moment

si tu te mouille avec le groupe, vous êtes dans le même bateau, tu n'irais pas t'auto dénoncer

c'est à peu près ce qu'a fait le gouvernement en forçant le peuple à aller vers l'illicite, en fermant les yeux sur des pratiques frauduleuses jusqu'à les rendre complétement banal, c'est pour ca que je dis qu'il y a une très grande part de responsabilité du dirigeant, du responsables qui a les prérogatives et l'obligation de trouver des solutions à des problèmes

donc oui, tu peux toujours dire non, et vouloir rester en dehors de ce cercle, tu devras aussi résister à la tentation, par exemple, tes collègues quittent leur bureau à 16H30 alors que la sortie c'est à 17H

_ L'utilisation d'un quelconque pouvoir sur un autre, pareil, c soit pour profiter, soit par complexe, soit par manque de valeur.


ca c'est le bouquet, pour tout te dire chère aspika, ce sont les mécanisme de la corruption, des dérives et de processus sociaux de manière générale qui m'interressent, comment ca marche, comment ca se déclanche, pourquoi les personnes qui pratiquent ce genre de choses le font avec une telle aisance et une telle facilité

le détenteur d'un infime pouvoir, par exemple, les fourniture de bureaux, tu dois suivre des procédures pour avoir du papier ou des stylos, mais si ta tête ne revient pas au gars qui s'en occupe, ce sera toujours la galère pour toi rien que pour avoir avec quoi écrire

s'occuper des fournitures, une fonction somme toute banale, mais, entre de mauvaises mains, ce pouvoir devient déstructeur :mrgreen:

c'est un tout, le gars qui donne des fourniture pour privilégier quelques uns au dépend des autres, il peut, grace au stylos, faire pression sur le gars de la sécurité, qui décidera un jour, de ne plus couvrir quelqu'un parce qu'il n'a pas voulu donner suite à une demande de stage d'un ami du fils du DRH


Au final,

Je pense que la normalité n existe pas. Tout est subjectif et relatif. On invente des standards et on condamne les différences... Mais en réalité , la seule référence pour tout un chacun reste la sienne, celle qu' il cautionne par conviction

excellent, rien à ajouter ^^

Risk
04/10/2016, 18h57
e vois le "nourmal" chez l'algérien comme étant le résultat d'un profond "dégoûtage", entre autres.

c'est une des raisons sans doute, ceux qui perpétuent ces pratiques, ont du, à un moment, résister avant de céder et de faire comme tout le monde

J'en veux et j'en reveux... Je demande et j'en redemande !
Avec une telle finesse du détail, j'ai l'impression de regarder un film et non pas de lire un texte sur FA.

entendu chère amie ^^

Meskine Farid, tu l'as sûrement vexé
mmm... étonné, c'est le mot, il comprenait et ne comprend toujours pas

Risk
04/10/2016, 19h03
moi je me dis surtout, waw , faut pas que riskou soit ici, il va remarquer la moindre mèche déplacée, le moindre '' tricoutpou '' mal serré , le moindre Mili centimètre de laitue entre deux dents

niah ha ha è_é
l'oeil de Saurou voit tout

en fait, c'est des choses que tout le monde remarque, sauf que moi, j'en parle ^^

j'adore te lire frangin j ai juste lu le 2 eme ( ah oui j viens de me reveiller et envoyer les kids à l'école, j ai pas vu le premier, lu le premier que j ai vu .. le deuxième quoi lol, je le lirai plutard le premier !! )

ih, ca fi loonta ki ji pa ikri ^^

j'espère que les p'tites vont bien khtitou

traks
04/10/2016, 20h20
disant que lyoum j'ai eut une repense pour cette question , c'est deux clients dans mon resto , deux algeriens , l'un rentrait du bled, l'autre lui pose la question " alors , ça vas le bled ?? " l'autre lui repend " nourmal" ...le premier qui doit etre un "migri" lui dit " je n'ai jamais compris ce que vous vouliez dire avec votre "normale" "....l'autre lui repend ( j'essai de rependre avec les méme mots") : " tu vois , a la question ça vas ? y a deux repense possible ça vas quand les chose vont bien et ça vas pas quand les chose vont mal ...on algerie on dit normale pour dire :"que les chose vont pas bien mais ce n'est pas la peine de me demander pourquoi n je n'est pas envie de te rependre "...je trouve que c'est une bonne explication....
et c'est arrivé aujourd'hui a 14 h....:11:

tizout
04/10/2016, 20h49
il n peut y avoir d'amélioration, de changement sans une rupture totale et franche avec cet état d'esprit.

Risk

Il faut aussi dire qu'il y a beaucoup d'entreprises ou l'organisation du travail n'est vraiment pas efficiente , des cadres hiérarchiques trop rigides , des règlements pleins de chichi ect ect
Changer la nature humaine est utopique par contre on peut repenser notre conception du travail pour exploiter au mieux les capacités de chacun

Cookies