PDA

Voir la version complète : Epilepsie: Que faire


Passagère
13/12/2017, 18h28
Bonsoir

Aujourd'hui, j'étais témoin d'une crise d’épilepsie subie par un jeune....

J'aurais aimé savoir quoi faire pour être efficace, je me suis sentie impuissante...:redface::sad:

J'avais juste demandé à ce qu'on lui laisse de l'air... J'aimerais apprendre comment faire dans ce genre de situations.

Discus
13/12/2017, 19h59
ayant connu pareil situation et suivant ma petit experience qui est malheureusement issu d'aucun apprentissage . je dirais , mettre la personne sur le coté , lui mettre que quelque chose de tendre sous la tete ou la lui tenir avec les deux mains . faire en sorte qu'il ne morde pas sa langue ni l'avale .. apres ya la fameuse clé a lui mettre dans la main :mrgreen:

etudiant
13/12/2017, 20h23
apres ya la fameuse clé a lui mettre dans la main :mrgreen:

pour faire redémarrer ? :lol:

j'avais assisté à une telle scène ....

mesmar
13/12/2017, 20h24
.... J'ai eu un cas de ce genre, je me suis contenté de lui mettre un

crayon (assez long) entre les dents .....quelques petites minutes et ça s'est

passée. ...... Heureusement que la personne n'a pas avalé sa langue, je

n'aurais pas su comme la faire sortir. ........ ce qui me pousse à demander

comment faire la langue dans un tel état? .....MERCI ....

nordsud
13/12/2017, 22h13
Mesmar

Surtout ne rien mettre dans sa bouche , d'une tu.peux te faire mordre violemment et l'objet peut pénétrer dans le fond de la gorge du malade , croire qu'un épileptique peut s'étouffer c'est une idée infondé et fausse ,au pire il peut mordre sa langue mais c'est tout .

Le plus important est de compter les minutes il ne faut pas que la crise dure plus de 5 min sinon appelez le samu , il faut retirer tout objet autour ( lunettes aussi), mettre un coussin pour qu'il ne se blesse pas la tête .

Si une autre crise survient peu de temps après appel le samu ou si son état le nécessite.

Le rassurer car il entend , surtout chez l'enfant c'est important .

joyna
13/12/2017, 22h18
Il faut laisser la crise se passer
Securiser la personne si elle tombe par exemple ,accompagner sa chute et le proteger en le couvrant qu il ne se refroidisse pas ...
Mettre quelque chose sous la tete qu il ne se blesse pas
La personne est tres fatiguee apres ses crise donc l accompagner pour qu elle se repose


Apres tout depend de la duree , une convulsion de courte duree , ne rien faire de special

Mais des convulsions longues peuvent endommager le cerveau donc l emmener a l hopital,

Voir si la personne
Prend bien son traitement antiepileptique


C est peut etre le stress, une hyperthermie, une infection qui a cause cette crise ..

A voir avec lui quand il s est repose de sa crise

Harrachi78
13/12/2017, 22h24
Pas grand chose à faire malheureusement. Veiller juste à ce que la personne ne se blesse pas en convulsant, et laisser la crise passer. C'est tout.

nordsud
13/12/2017, 22h28
Joyna

Une infection peut déclencher une crise , merci de l'info .

Il y a beaucoup de cas d'épilepsie chez les autistes , et on sait que les symptômes de l'autisme s'accentuent​ avec les infections microbiennes ( intestinales).

Elissar
14/12/2017, 02h38
NordsudSurtout ne rien mettre dans sa bouche , d'une tu.peux te faire mordre violemment et l'objet peut pénétrer dans le fond de la gorge du malade , croire qu'un épileptique peut s'étouffer c'est une idée infondé et fausse ,au pire il peut mordre sa languemais c'est tout .

il n y a pas d'épilepsie mais '' épilepsies '', il y a des degrés de gravité plus ou moins élevés pour chaque cas , malheusement ce n'est pas '' c'est tout '' mais l'épilepsie peut être mortelle, bien qu'il y ait plusieurs décès suites à des crises convulsives reliés aux accidents suite à une ou des convulsions , mais il y a une probabilité de faire une SUDEP ''Sudden unexpected death in epilepsy'' ( en français mort subite chez l'épileptique ), ce taux de décès monte jusqu'à 17 % parmi les épileptiques, le SUDEP est une fatale complication aux cerveau qui conduit à un arrêt respiratoire et arrêt cardiaque.

ce qui représente 50 000 décès aux usa par année par exemple ( uniquement la mort subite chez l'épileptique SUDEP , le taux de mortalité suite à un accident ( noyade, accident de route, chutes etc.) . est encore plus élevé ). .


heureusement qu'avec le temps la médecine évolue et que beaucoup de malades peuvent avoir leur épilepsie contrôlée, il reste beaucoup à faire dans ce domaine.

en cas de crises comme l'ont mentionné plusieurs, sécurisé l'endroit au tour du malade, verifier sa respiration, le couvrir , le laisser se reposer
en cas de crises répétitives ou qui dépassent quelques minutes appelez une ambulance.

Discus
14/12/2017, 03h34
pour faire redémarrer ?

j'avais assisté à une telle scène .

jamais compris le secret de cette demarche :lol:

faut savoir que l'epileptique subi differente echelles de crises . y'en a que lui meme ne ressent pas , d'autres son visibles a ceux qui l'entoure mais avec une intensité beaucoup plus faible que celles qui le mette chaos . des fois on peut s'en apercevoir en faisant attention au reactions des yeux ou les main du malade .


@elissar
je te rejoins sur le point de l'evolution des traitements . ce qui ma surpris recemment , c'est de savoir que certains neurologues chez nous ne son pas a jour avec cela , et continuent de donner des traitements a moindre effets , chose qui fait subir au malade une souffrance qu'il peut s'epargner .

sinon , dommage qu'on apprenne pas a gerer ce genre de situations a la populat , ou malgré les bonnes intentions , tres peu on le bon reflexe et ou tres vite le brouhaha et la curiosité etouffante prennent place .

nordsud
14/12/2017, 07h26
Elissar
Tu as lu le reste de mon commentaire ?:)
Le " c'est tout" je parle pour l'histoire erroné de l'étouffement avec la langue , au pire il peut se mordre la langue mais 'c'est tout " tu es d'accord ou pas ?
Pour le reste de ton commentaire tu ne fais que reprendre ce que je dis , si la crise dure plus de 5 min là il y a urgence et contacter au plus vite le samu directement ( médecin) ou si une autre crise survient peu de temps après comme je l'ai dis .

Bien entendu surveiller l'état de la personne après une crise , ne pas la laisser repartir pensant que c'est bon sa crise est finit il est hors de danger.

nordsud
14/12/2017, 07h35
Oui c'est dangereux , une crise peut survenir à n'importe quel moment , au volant , en mangeant , dans le bain etc...en France il y a un très bon suivie , mais pour les femmes enceintes : ont-ils trouvé un traitement sans dangerosité pour le foetus ? Car je me souviens de la polémique faîte autour du médicament depakine ?

Lady
14/12/2017, 09h04
Il faut surtout pas les mobiliser, ils risquent de se faire mal, il faut généralement les mettre sur le coté et les laisser se débattre et leurs laisser de l'air, durant la crise, il sont pratiquement en apnée, aprés la crise, ils sont fatigués, donc c'est à ce moment là qu'il faut intervenir!

mesmar
14/12/2017, 14h16
.... Merci nordsud ...... c'est vrai un crayon peut se briser sous la

pression des mâchoires et ferait des dégâts ........ cette méthode mettre

quelque chose entre les dents pour que le sujet ne se blesse pas, je l'avais

lu quelque part ....... merci.

Passagère
14/12/2017, 18h10
Merci à tous pour vos réponses qui convergent vers ce que j'ai lu sur ce lien
http://www.fondation-epilepsie.fr/aide-au-quotidien/en-cas-de-crise/

J'apprends entre autres-grâce à vous- qu'il y avait plusieurs epilepsies, je ne le savais pas.

Je me demande le pourquoi de 'mettre la personne sur le côté', pour l'aider à respirer?


Le jeune homme avait subi deux crises successives et a été évacué en urgence par ambulance vers un hôpital.

Sans entrer dans les détails, je dirai que je suis appelée à revoir encore ce jeune homme avec d'autres jeunes dans un cadre professionnel. Je n'étais pas au courant de son état et je n'avais rien décelé alors que cela fait des mois qu'on se voit.

Je me demandais s'il y avait un moyen de savoir quand la crise se déclenche, y aurait il des signes avant coureurs pour que je puisse gérer, le gérer lui mais aussi gérer les autres car la fois passée la panique était générale (...)

ça a été comme une onde de choc pour nous tous.

Par ailleurs, quelqu'un m'a dit que l'on pouvait guérir par une intervention et que ça se faisait dans nos hôpitaux... Cela reste à vérifier évidemment...

Passagère
14/12/2017, 18h12
C'est flippant de savoir que la personne peut mourir lors d'une crise!

Elissar
15/12/2017, 01h44
Sorry Nordsud j'avais cru que tu disais '' c'est tout '' comme conséquence :redface:


Discus, certains medicaments populaires font meme provoquer d'autres types de crises, c'est un vrai cercle vicieux, le choix n'est pas énorme non plus.


Passagere :
Je me demande le pourquoi de 'mettre la personne sur le côté', pour l'aider à respirer?
pour dégager les voix respiratoires, et en cas de vomissement pour qu'il n y ait pas aspiration de vomis dans les poumons.


Le jeune homme avait subi deux crises successives et a été évacué en urgence par ambulance vers un hôpital.
les crises consécutives sont tres dangereuses, en effet il peut y rester s'il ne reçoit pas des traitements rapides et appropriés , normalement on lui injecte un anticonvulsive puis il doit etre assisté par un ballon pour l'aider à respirer, s'il ne respire plus ils doivent l'intuber.

Je me demandais s'il y avait un moyen de savoir quand la crise se déclenche, y aurait il des signes avant coureurs pour que je puisse gérer, le gérer lui mais aussi gérer les autres car la fois passée la panique était générale (...)
il y a des épileptiques qui ressente la crises venir ( ils sentent une sorte d'odora , des fois ils voient des petits points brillants ou noirs etc ) ceux la peuvent au moins se mettre à l'abrit avant de convulser, mais d'autres n'ont aucun aura malheureusement, la crise s'abat sur eux aussi subitement qu'un éclaire .
mais il y a des signes qui ne sont pas surs mais au moins une piste pour demander à la personne d'aller se reposer : grande fatigue, du stresse, manque de sommeil, parfois certaines lumières peuvent la déclencher ,
parmis les signes , comme a dit Discus des mouvements dans les mains parfois '' des petits spasmes '', et d'autre fois les yeux , ou la personnes '' n'est pas présente '' ( ce sont des crises non convulsives , mais souvent ça arrive avant un grand mal ). c'est tres difficile dans ce 2 eme cas de savoir s'il y aura crise convulsive ou pas.


Par ailleurs, quelqu'un m'a dit que l'on pouvait guérir par une intervention et que ça se faisait dans nos hôpitaux... Cela reste à vérifier évidemment
ce n'est pas tout le monde qui peut etre opéré comme ce n'Est pas tout le monde qui réagit aux médicaments,
seules qui peuvent etre operés sont les malades qui ont des foyers épileptiques loins des point vitales du cerveau ET qui ne réagissent pas bien à la médication , les neurochirurgiens doivent faire plusieurs examens avant d'accepter que le patient soit opéré , il y a de tres gros risque à operer un cerveau, si les foyers sont des zones vitales, il n'aura pas d'opération,

mais je crois qu'il y a maintenant une solution '' qui ne va pas à tous encore une fois '', c est seulement pour les malades qui ressente une crise venir, le chirurgien insert un tip électronique derriere la nuque , le patient dés qu il ressent une crise venir ( s'il les ressent venir ) je crois qu il faut qu 'il passe un aimant , mais je n ai pas trop lu sur ce sujet.

Passagère
22/12/2017, 07h29
Je réponds en retard mais je tiens à vous remercier Ellissar, vous êtes bien gentille!;)

Cookies