PDA

Voir la version complète : Encore Bill Gates....


amelle
09/03/2005, 23h39
Je crois que ce type vas finir sa carrière en politique, après s'être l'année dernière attaqué au reduction d'impôt de Bush, le voila cette année qui récidive en s'attaquant au système éducatif américain.

Voici l'article du courrier international de la semaine prochaine, que je copie en entier car reservé au abonné:

ÉTATS-UNIS - Bill Gates s’attaque à l’école

Bill Gates a mis dans le mille quand il a déclaré, lors d’une conférence à Washington, que l’école secondaire américaine était “obsolète” par rapport aux systèmes étrangers, qu’elle préparait mal les jeunes au marché du travail et “gâch[ait] chaque année la vie de millions d’Américains”. Les gouverneurs ont réagi comme il se devait, annonçant la formation d’une entente en faveur de l’adoption de normes plus strictes, de programmes scolaires plus rigoureux et d’examens plus durs. Le problème est que, une fois rentrés chez eux, les gouverneurs qui ont applaudi Gates risquent fort de se contenter de maintenir telle quelle la déplorable situation existante.
La tendance des Etats à adopter le plus petit commun dénominateur en matière d’éducation est particulièrement manifeste depuis que le Congrès a voté la loi No Child Left Behind [Pas un enfant sur la touche], un texte en vertu duquel ils sont tenus d’assigner à chaque classe un “enseignant hautement qualifié” et de faire passer des tests annuels dès les premières années en vue de réduire le retard pris par les élèves les plus pauvres. Maints Etats ont choisi la solution de facilité consistant à se contenter de la médiocrité actuelle et n’ont adopté que des mesures de pure forme. Ils sont nombreux à avoir simplement redéfini leur corps enseignant comme étant “hautement qualifié”, que les professeurs maîtrisent ou non les matières qu’ils enseignent. Ils sont nombreux à avoir fourni des chiffres à l’évidence erronés sur les élèves qui ont obtenu leur diplôme ou ont abandonné l’école, et ce pour occulter les mauvais résultats de leurs établissements. En ce qui concerne la lecture, par exemple, les Etats placent la barre très bas, de manière que les élèves puissent passer dans la classe supérieure alors même qu’environ 70 % d’entre eux abordent l’enseignement secondaire sans avoir le niveau requis.
Dans ces conditions, on ne s’étonnera guère que les jeunes Américains ne soient pas loin d’être la lanterne rouge des pays industrialisés. Le problème, comme l’a souligné Bill Gates dans son discours incendiaire, est que l’école secondaire américaine n’a jamais eu pour vocation d’offrir un enseignement de qualité à tous les élèves. Elle avait été conçue pour préparer une élite à l’université tout en empêchant les autres élèves de traîner dans la rue tant qu’ils n’avaient pas l’âge de travailler aux champs ou à l’usine. Aujourd’hui, les emplois de ce genre ont pratiquement disparu, mais l’école secondaire, elle, est restée. Et, pour la réformer, il faudra davantage que quelques engagements pris dans le cadre d’une conférence à Washington.

Malik94
10/03/2005, 12h53
Après l'informatique il veut conquérir la politique. Décidément il a beaucoup d'ambition celui là.

:mrgreen:

tannyna
11/03/2005, 15h46
onzième année consécutive l'homme le plus riche de la planète ; si vous aviez ne serait ce que 10 % de sa richesse qu'en feriez vous ?

nassim
12/03/2005, 00h49
Je ferai comme Bill, j'aiderai les pauvres de ce monde!

La fondation Gates (présidée par son père) dispose d'un trésor de guerre de 24 milliards de $ qu'elle consacre aux pays en voie de développement. Gate$ propose aux pays riches d'annuler la totalité des dettes des pays pauvres.

Je pense que Bill ne se satisfait plus de sa marque dans l'histoire informatique. Il veut inscrire son nom dans les livres de l'histoire humaine. C'est peut être ce qui explique les milliards qu'il offre à sa fondation, une générosité qui fait de lui le premier philanthrope de la planète.

Je crois qu'il a été très attristé par sa très mauvaise image (dû à ses bourdes et à son apparente arrogance) dans la communauté informatique. Il va donc tout faire pour se refaire une image d'un homme au grand coeur dont la générosité se mesure non seulement en milliards mais aussi en actions et propositions concrètes.

amelle
12/03/2005, 20h42
Oui mais d'un autre coté c'est ce même Bill Gate qui était l'un des soutiens les plus importants de Bush donc quelque part il a cautionner sa politique, alors que ses concurrent comme Oracle, Yahoo ou Google on soutenu Kerry tout comme pas mal de personnalité de l'Open source ( je me rappelle avoir lu un article sur ce sujet ) .

Il a beau être le plus grand philantrope planètaire ce qui n'est pas difficile quand on est l'homme le plus riche de la terre, si c'est pour soutenir les bombardement en Irak, pour moi cela ne fait pas de lui un homme admirable.

nassim
14/03/2005, 20h06
Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait qu'être philanthrope et soutenir Bush sont deux actions quasiment contradictoires. Je pense que Bill Gates a soutenu les républicains pour une raison simple : c'est grâce à l'administration Bush que Microsoft a échappé au démantèlement. Si Kerry avait gagné, et ait choisi Ted Kennedy comme ministre de la justice, il y a fort à parier que la bataille DOJ (Department of Justice) vs. Microsoft aurait recommancé de plus belle pour le plus grand bonheur d'Oracle, son autre bête noire!

Cookies