PDA

Voir la version complète : En tant qu'Algerien comment vous definirez vous?


Page : [1] 2

Kyad
15/07/2019, 21h34
Wa salam, bonjour
J'aimerai savoir vous definirez vous au niveau de l'identité ethnique/culture
Aujourd'hui avec l'histoire des drapeaux et les divers mouvement berberistes sur internet et dans la vie réel, l'identité devient questionnée, il n'y a peu de peuple où l'identité pose tant de problème (évidement il y a le maroc, et dans une moindre mesure les autres pays "arabes)
Certains reponde que c'est due à la décadence de la civilisation et d'une volonté de s'éloigner des arabes, il y a peut etre du vrai, je ne sais pas
Si on regarde la genetique, on voit clairement que les maghrebins en général sont les descendants deq autochtones avec autant d'apport europeenns qu'arabe, mais c'est dangereux de se focalisé sur les genes, mais neonmoins la généalogie n'est pas non plus sans importance, la langue et l'expression culturelle a rôle primordial dans la définition d'une identité, mais il y a aussi l'autodetermination : ex: L'Irlande a commencé à être anglicise il y a 5 siecle (parfois naturellement tantot forcé)neonmoins le peuple a du mal à se definir comme uniquement anglo-saxons de même pour les ecossais (encore plus anciens)
Voilà j'ai essayé de décrire comme une identité se construit car ouic'est une construction au moin en partie.
J'aimerai qu'on en parle sereinement sans haine ni rien, je viens d'une tribu arabe je n'ai pas de mepris pour les berbères et je me sens clairement plus proches d'eux que d'un egyptiens.
Je demarre un sondage aussi

Harrachi78
16/07/2019, 09h30
L'identité se déploie sur de nombreux cercles, parfois concentriques et parfois qui se recoupent sur une partie de l'espace, et il n'est donc pas évident de définir la chose de manière absolue. Mais, si il faut statuer dans la limite exclusive des deux éléments que tu poses, alors l'algérien que je suis est arabe.

Bachi
16/07/2019, 15h20
Pour répondre à ta question de façon la plus précise:
Je me sens d'abord moi-même, un homme avec une grande expérience et exilé à jeune âge, je me sens Algérien, un tout petit peu arabe ( culturellement peut-être). Voilà donc une part de mon identité propre.

Concernant les berbères, ou les Kabyles, je ne me sens pas d'eux mais j'ai un immense respect pour leur résistance et j'admire leur combativité. Je suis de leur côté, politiquement car je me reconnais dans les valeurs qui guident leur combat.

Je ne répondrai pas au sondage car je ne m'y retrouve pas.

amicalement
16/07/2019, 15h23
et si je veux etre algerien sec.:D

je fais comment ?

Capo
16/07/2019, 15h36
A l'heure présente, et comme beaucoup de millions d’algériens, je me définis en tant que : cachiriste !
Des cachiristes qu'on veut faire taire et disparaître.. sous prétexte qu'ils sont subjugués et trop nombreux..

Un cachiriste ça ne vote pas, ça ne parle pas, ça ne pense pas, ça ne se positionne pas !
Un cachiriste se veut discret, abattu, éloigné, écarté, silencieux et muet :mrgreen:

ps: ma case n'y est pas.. je n'ai donc pas voté :lol:

xenon
16/07/2019, 15h42
et si je veux etre algerien sec.
je fais comment ?Tu ne peux pas ,ce n'est pas une option,il n'ya pas pensé et ca n'a jamais été vendue oeilfermé
quelle idée !
A l'heure présente, et comme beaucoup de millions d’algériens, je me définis en tant que : cachiriste !Sacré Elvis ,une demi vérité enrobé dans un gros mensonge.. !

xenon
16/07/2019, 15h56
Il m'arrive de me sentir,assez Romano Africain,en même temps,il y'a un fond culturel et identitaire Libyco punique indéniable sauf que parfois je me laisse aller à des débordements Hillalo vandales .
Qui suis je ? du coup je n'ai pas répondu au sondage car il n'y avait pas les cases dans lesquels je me reconnaissais !!

Myst
16/07/2019, 17h57
Je me définis comme musulman algérien .. dans cet ordre

Et franchement je me fiche un peu de mon background ethnique

Kyad
17/07/2019, 09h53
C'est évidement pas une question vital, je la pose avec humour, les grands peuples comme les europeens ont cessé de se definir comme latin/germanique et même chez les slaves (qui sont les plus en retard) l'identité ethnique n'est pas revendiquée, j'espère qu'un jour nous arriverons à cela inchallah

Harrachi78
17/07/2019, 14h28
Il y a comme une confusion à mon sens. Les peuples en question n'ont pas cessé de se dėfinir comme slaves, latins, anglo-saxons ... etc. Ils ont juste cessés d'en faire des obsessions et des réferents exclusifs.

Kyad
17/07/2019, 14h54
La grande majorité des francais voir des italiens admettent l'héritage romain mais ne se définissent pas comme latin (j'en ai déjà discuté durant mes études historique en france) même si les historiens peuvent parler de peuples latins, le grands publics ne s'y interesse pas malgré que les langues latines soient si proches et la religion la même. Pour moi ça veut dire que pour créer un etat et une identité moderne il faut attenuer les identités ethniques / Culturelles.
On peut dire la même chose pour les anglais, ecossais, irlandais qui en general ne s'interesse pas à une identité germanique.
Il y a une difference entre admettre un heritages voir des heritages et revendique une identité ethnique/culturel qui creer des conflits et du racisme (les guerres mondiales, la haine turcs des kurdes, conflits en Afrique)
De plus la plupart des identités sont reçu par assimilation voulu ou forcée de nos ancêtres, ça me pousse à êtres indifferents à leur egard, mais je me trompe peut être.

Harrachi78
17/07/2019, 15h02
C'est qu'il n'y a pas de causalité entre ce que tu dėcris et la modernité à proprement parler. Les sociétés que tu cites ont cessés de ressentir cette appartenance parceque de nouveaux sentiments, proprement nationaux, se sont développés chez eux au fim du temps et ont ainsi supplanté l'ancien héritage. Sinon, pourquoi vois-tu la France dėbourser tant en argent et en efforts, pour promouvoir sa Francophonie, et l'Espagne tenir tant aux liens culturels avec le monde hispanique ... etc.

En fait, toutes les identités présentes actuellement sur terre sont pas au même stade d'existence. Certaines sont jeunes de quelques siècles à peine et d'autres sont millėnaires, de même que toutes ne se vivent pas forcément de la même manière et les liens qui peuvent unir les divers groupes qui les composent, nationaux ou autres, et ne se réfèrent pas forcément aux mêmes éléments ni à la même intensité, sachant que chacune à sa propre histoire.

Bachi
17/07/2019, 15h13
Kyad

Je suis d'accord avec toi, cette revendication de l'identité éthnique culturo machin est quasi absente dans le monde moderne.
Au Canada, par exemple, on s'en fout sauf chez les autochtones, premières nations.
En Algérie, on ne te parle que de ca et on va encore plus creux: on va jusqu'à sa dechra. On se bombe le torse d'être de Biskra et non d'El Oued, de Sétif et non de Bordj etc...

benam
17/07/2019, 15h50
Un cachiriste ça ne vote pas
On en déduit que tu te définis comme cachiriste abstentionniste, donc tendant à la dissidence (on verra plus loin pourquoi cela), ce qui revient à cumuler les récriminations des différents bords. Situation qui me semble plaisamment inconfortable ou pour forcer l'oxymore: inconfortablement plaisante parce qu'au bout du compte, quand tout le monde est renvoyé par l'arbitre aux vestiaires et à ses foyers, la fraction cahiriste à laquelle tu adhères a, à tous les coups, en même temps raison et tort sur toute la ligne, c'est à dire qu'elle se retrouve, quelle que soit l'issue des débats (on peut omettre le "d") dans une position attaquable et défendable en même temps.

Un cachiriste, un vrai de vrai, tellement vrai qu'il rejette ce qualificatif et en affuble ses adversaires qu'il accuse de s'approvisionner auprès d'infâmes fournisseurs étrangers malveillants et manipulateurs, eh bien, celui-là, il ne peut même pas concevoir l'idée de rejoindre le camp des abstentionnistes, même pas celui des indécis. Il campagne et vote à tous les coups, de toute son âme, de tout son corps, de tout son matrag et de toute sa mauvaise foi et roublardise. Il vote sans se poser de questions. Il vote surtout comme le veulent ceux qui lui offrent deux tranches de cachir en complément d'un frites-omelettes (en arabe fouçha cela donne: châTir wa machTour wa baynahouma câchîr شاطر و مشطور و بينهما كاشير)

Pour ce qui est du sondage, j'aurais aimé qu'il y ait une option du type:
"Vous sentez-vous africano-mongolo-ibéromaurusien à 30% et pour les 70%, se référer aux mots de Mahmoud Darwish en changeant la mère palestinienne et les origines des pères par une mère d'ici et toute une ribambelle de pères (haoussa, abyssin, lybique, égyptien, arabe, peul, amazigh, balkanique, romain, araméen, andalou, atlante, goliathien...):
وُلدت قرب البحر من أمّ فلسطينية و أب أرامي، و من أم فلسطينية و أب مؤابي، و من أمّ فلسطينية و أب أشوري، و من أم فلسطينية و أب عروبي، و من أم، و من أم"

Capo
17/07/2019, 16h14
Maitre Benam

Tu as tout compris.. lol

La 3ème voie est bien cette "tendance" que tu décris bien..
Elle se positionne toujours de manière à ce berbères et arabes n'en viennent pas aux mains.. à ce que les ennemis n'en profitent pas !..
Elle est le rempart, la muraille en qui la majorité fait confiance :rolleyes:

Cela dit.. je me suis permis de frauder !
J'ai renié mes principes et donné un p'tit coup de pouce à la case arabe..
La raison étant simple : trop de mensonges historiques dans la case dite-amazigh..


Désolé pour la franchise..

Kyad
17/07/2019, 18h35
J'ai peut être une vision europocentree, mais je verse pas dans un mondialisme diluant non, je pense qu'on a des heritages uniques à protéger mais je suis juste insensible aux cases ethniques

Kyad
17/07/2019, 18h37
Capo
Il y a des mensonges des deux côtés, tout ça viens de l'orgueil à appartenir à telle ou telle ethnie. Il faut que des historiens neutres demellent le vrai du faux pour connaitres nos héritages avec plus de crédibilité.

Harrachi78
17/07/2019, 19h00
C'est justement à ce niveau que se situe le caractère problématique de la démarche. L'identité et l'appartenance éthnique rèlevent, par définition, de la sphère proprement "humaine" et ne sont donc que peu conçus par des considérations objevtives. L'hėritage culturel est identitaire est fait en premier lieu de sentiments, de choses vécues au présent et en même temps héritées du milieu familial et de la société dans laquelle une personne nait et grandit et où la légende vaut autant que la réalité historique, lorsque celle-ci est discernable.

Ainsi, pour revenir à des ėchelles plus faciles à cerner, les membres d'une tribu vivent leur communauté autour de l'idée d'un ancêtre commun, un éponyme. Cela peut être vrai comme ca peut être mythique, totalement ou en partie, et les souvenirs entretenus autour des personages fondateurs peuvent contenir autant de faits historiques que de légendes du folkore. Or, tout cela confondu est fondamental dans dans la constitution du groupe en question. Que pourrait donc changer à la donne un historien ou un généticien qui viendrait démontrer à tel ou tel clan de la tribu qu'ils ont un ancêtre biologique différent ou que leur branche déscendrait d'un groupe qui n'a pas fait partie de la tribu depuis l'origine ?

sekrouf
17/07/2019, 19h14
Bof, il faut arrêter avec ces identités meurtrières. Je me sens comme citoyen de ce monde et puis c'est tout !

Capo
17/07/2019, 19h33
Kyad

Je ne pense pas que nous ayons besoin d'historiens neutres pour examiner certaines questions...
Tout est sur le web.. il suffit de parcourir les bibliographies pour se rendre compte de l'étendue de la propagande mensongère !
Démonter le "mythe" en question est d'une facilité déconcertante !!
Le seul hic.. c'est par où commencer.. et à quoi cela nous avance-t-il ?..
Je me sentirais idiot à l'idée même de m'associer à un tel débat !.. C'est pour dire :rolleyes:

xenon
17/07/2019, 20h08
La raison étant simple : trop de mensonges historiques dans la case dite-amazigh.. Un mensonge qui fait l'affaire vaut mieux qu'une vérité qui embrouille....n'est ce pas mon cher Elvis ...

democracy
17/07/2019, 21h02
Je trouve qu'il y'a trop de "tfelsif" :mrgreen:

Une fois, on a présenté une jeune femme à ma grand-mère qui ne fait plus partie de ce monde et qui croyait qu'elle ne parle pas le Berbère et par respect a essayé tant bien que mal de lui adresser la parole dans un darja cassée. La jeune femme lui a répondu en Berbère avec son accent prononcé un peu différent du notre. Ma grand-mère a sourit et lui a dit :

oula nech dh tmazighth = moi aussi je suis amazigh

Ma grand-mère n'a fait ni études ni fréquenté le mouvement amazigh et a affirmé en toute simplicité qu'elle est "tamazight".

Cette séquence m'a marqué et je réponderai comme elle :

Je suis Amazigh

Je donne mon avis même si je ne vis pas en Algérie et que le destin a fait que je sois né de l'autre coté.

kems
17/07/2019, 22h53
Algérien point barre

Donc je ne peux pas voter

amicalement
18/07/2019, 09h32
Je trouve qu'il y'a trop de "tfelsif"

mais a la fin c toi li tfelsef bezaf pour ne rien dire de nouveau. :22:

katiaret
18/07/2019, 10h16
le contraire de Harrachi78....:mrgreen:
l'argent sale ne fait pas de moi un X ou Y ....

amicalement
18/07/2019, 10h29
le contraire de Harrachi78....
l'argent sale ne fait pas de moi un X ou Y ....

il te faut beaucoup plus pour pouvoir esperer contrer harrachi.
avec tes debilités, au plus c'est pack et je ne sais pas si tu en sera capable.

katiaret
18/07/2019, 11h06
l te faut beaucoup plus pour pouvoir esperer contrer harrachi.
avec tes debilités, au plus c'est pack et je ne sais pas si tu en sera capable.
je suis ce que suis et je suis libre pas besoin d'un faux pouvoir ou de falsifier l'histoire avec de l'argent ni de truquer la fraude pour dire je suis X ou Y
Je n'es pas de soutenir les forces dialogue pour m’imposer comme un virus ....je suis ce que suis sa sort du propre cœur sans propagande du mensonge

Risk
18/07/2019, 11h08
JE me défini comme quelqu'un, qui est né sur une terre à majorité musulmane, bordée par une mer bleue au nord, et une jaune au sud.

culturellement, j'ai été grandement influencé par l'islam, j'y était naturellement prédisposé, des notions telles que la générosité, l'honnêteté, l'empathie, la solidarité, le respect ... etc, étaient ancrée en moi depuis ma tendre enfance, donc, je me reconnaissais dans les récits des prophètes, leur combat, leur bravoure et leur honnêteté.

c'est donc, à bras le corps que j'ai plongé dans la spiritualité de l'islam, mais pas que ... plus tard, ce sont les chansons et poèmes d'ait menguellet, l'éducation inculquée par mes parents, natifs de béjaïa, l'influence d'un grand nombre de membres de ma famille, issus des monts kabyles, mon grand père allah yérrahmou, était un de ceux là, jamais inquiet, toujours serein, en paix, patient...

l'enseignement public m'a aussi façonné, les livres scolaires des années 90 étaient merveilleux, pleins de naïveté, mais très ... propres et sains, qui sème le vent, récolte la tempête, ne jamais remettre à demain ce qu'on peut faire aujourd'hui, ne pas faire le malin, toutes des leçons simplement et habillement enseignées

j'avais aussi, une prédisposition pour le français, je lisais beaucoup bien avant la 4ème année primaire, plus tard, c'est mon père qui est devenu source d'influence, de construction identitaire, j'avais désormais l'age de le comprendre

ce sont nos actes qui nous définissent, ces actes sont dictés par nos conscience, j'ai conscience d'être kabyle, ethniquement ... j'utilise l'arabe courant dehors, le français au boulot, et le kabyle en famille

la question est de savoir, comment les autres nous définissent, les autres pays, nous voient comme leur proches, leurs cousins quand il y a de la gloire à récolter

parfois, nos définitions de nous mêmes sont en opposition avec la définition qu'ont les autres de nous


je suis né un jour... depuis, j’existe.

je n'ai pas voté

Masha
18/07/2019, 11h16
Je me définis comme une berbéro-arabe de père kabyle et de mère arabe .. mais si je creuse et j'établis mon arbre généalogique .. si je vais loin dans mes recherches je serai certainement une amazigh pure :)
Mais ALGERIENNE avant et après tout

xenon
18/07/2019, 13h15
Il est remarquable de constater que beaucoup ont préférés s'abstenir de voter,sans incriminer nos amis votant ni l'initiateur du Topic ,c'est révélateur d'une prise de conscience peut être,une maturité de l'esprit ,le passage de l'adolescence à l'âge adulte ,un changement majeur des mentalités,une réalité vérifiable de visu dans le Hirak,il manquait paradoxalement,la case la plus importante pour les gens,celle qui est plus qu'un simple passeport et qui a une signification quotidienne sur la vie courante et la cohésion de la société..

Cookies