PDA

Voir la version complète : Offensive diplomatique algérienne


Page : [1] 2

ketayef
19/03/2005, 07h29
La diplomatie algérienne est de retour. Les équipes de bouteflika veulent réinvestire la scène arabe afin de s'adapter aux exigeances de Kondolissa RICE.

http://www.arabsummit.dz/

tizi oualou
19/03/2005, 09h49
tu parles ! un sommet ne fait pas le printemps ! si la diplomatie algerienne est de retour, on la verrait pour des projets Economiques plus aboutis pour l'algerie avant tout ! parceque de nos jours, fini les "reunions" juste pour causer politique !
comment un pays qui a la baraka de l'argent du petrole reste encore boudé par les investisseurs ( je ne parle pas de ceux qui viennent nous fourguer des bagnoles ou des tapis et autres casseroles ) sinon que notre pays est encore en panne et la diplomatie n'est que cerise sur le gateau !

ketayef
19/03/2005, 19h48
Ce que je constate c'est que bouteflika 'le moins président le moins dérangeant pour les états unis' oeuvre pour durer par une adaptation de son système politique à l'offensive de Kondolissa.

Souki
19/03/2005, 20h24
Certes Bouteflika possede une expérience indéniable en matière de diplomatie. Mais dire que le retoure de l'Algérie sur la scène international c'est grace à lui cela me fait sourire. Le retoure de l'Algérie d'après moi n'a été salutaire que grace aux évenement du 11 septembre et de la manne pétrolière à 54$ le baril. Quant à la scène arabe, je vous rappelle que l'Algérie n'a meme pas réaproprié sa place des années 70, pourtant les arabes sont encore sous l'effet de l'hypnose US en particulier et occidental en général. Et Boutef comme tout les gouverneurs arabe fait le charme et les yeux doux au USA et l'occident pour se maintenir au pouvoir. Ce ne sont que des gens qui aime l'argent et le pouvoir avis puis aveugler leur peuple par des discours fleuve...bonne journée.

PACTE
20/03/2005, 03h28
SOUKI, bouteflika ne fait pas les yeux doux, mais il s est reveiller a temps, il ne veut plus etre le garde fou des arabes, ils ont assez abuser de notre entetement et notre politique d etre plus arabes que les arabes.
Avec notre entetement, les pays voguant selon les vents des oceans, ont profiter sur notre dos, alors que l algerie payer un lourd tribut de ses opinions, le maroc, la tunisie, l egypte, la jordanie, tous ces pays nageaient dans les eaux troubles, la preuve la syrie continue de payer le prix, la lybie de meme, l iran meme si ce n est pas un pays arabe. Alors comment s en sortir si ce n est d etre au sens meme du vent.
Quand nous avons subit la foudre des europens et des americains, qui commencaient a nous etrangler dans les dernieres annees, aucun pays arabe n est venue a notre secours, ils ont tous fermer leurs frontieres diplomatiques pour nous etouffer encore plus, d ailleur Zeroual a compris le piege et ne pouvait plus naviguer dans cette ocean. L arriver de bouteflika a pris la barre, il est arriver a redresser cette epave contre vent et maree, il a fait flechir les francais et arriver a s inscrire sur le registre des americains, car il sait qu il ne peut jouer un macht tous seul contre les americains, la preuve la syrie est dans l eau chaude et ce a cause des pays arabe qui n ont meme pas broncher, mais lui on conseiller de se deguerpir avant la tempete, voir Mopubarek visite eclaire cela veut tout dire.
Pour ce qui des investissements les europens n ont pas les memes conditions qu ils ont dans le maroc et la tunisie, ou ils sont maitre, sous aucun controle, mais la barriere algerienne prevoit des gardes fou dans sa cour. D ailleur l association de l algerie a l UE est plus rentable que celle signer par la tunisie et le maroc, que ces derniers temps demandent les memes avantages que l algerie. Investissement oui, mais pas appropriation et zero controle.

Avucic
20/03/2005, 03h54
En effet, PACTE a vu juste: c'était Zéroual qui a changé de cap pour la politique algérienne.
C'est Zéroual lors de son voyage à New York qui ma renoué avec les américains.
C'est Zéroual qui mis au pas Chirac qu'il a refusé de rencontrer à New York... qui a remis non seulement l'Algérie sur la carte....
Dommage que Zéroual n'a jamais pris Reda Malek comme premier ministre...!

Mais le Bon Dieu a bien aidé Bouteflika avec la tournure des évenements politiques et la flambée des prix du pétrole.

D'ailleurs Bouteflika n'avait pas le choix que de suivre la ligne tracée par Zéroual (ouverture à l'Europe et le reste du Monde), car avec les "menaces" américaines (vous êtes avec nous ou contre nous) Bouteflika une fois de plus devait choisir.

Une chose n'est pas claire cependant: Alors que Ghadafi et même Ben Ali semblent vouloir se démarquer de la ligues arabe pour des raisons qui nous échappent, on peut se demander si Bouteflika sera assez "fort" pour se démarquer de certains immobilistes tels que les Égyptiens qui ont toujours avoir cru qu'ils détiennent la présidence de la LIGUE de droit divin... comme si les autres devraient se comporter comme des vassaux.

Il est temps que Moubarek se regarde dans le miroir pour réaliser qu'il n'est pas Nasser.

Djilaliharib
20/03/2005, 13h40
souki a écrit:

"Quant à la scène arabe, je vous rappelle que l'Algérie n'a meme pas réaproprié sa place des années 70"
__________________________________________________ __________

Bonjour,

Souvenez-vous qui était le fer de lance de la diplomatie algérienne en 1970. N'était-ce pas déjà M. Bouteflika? Aussi, il faut être probe et admettre que ce dernier déploie beaucoup d'efforts pour faire sortir l'Algérie de sa torpeur héritée d'avant son accession au pouvoir. Malheureusement, les temps ont changé et les desseins révolutionnaires du tiers-monde, là d'où a acquis son aura M. Bouteflika, sont totalement anéantis. Certes, l'homme est devenu plus pragmatique, mais est-ce un tort au vu de la délitescence du pays?

Au risque de vous surprendre, certains lui font grief de tronquer son poste de président contre celui de ministre des affaires étrangères tant il "vadrouille" au travers du monde.

Salutations

tizi oualou
20/03/2005, 13h55
(( Au risque de vous surprendre, certains lui font grief de tronquer son poste de président contre celui de ministre des affaires étrangères tant il "vadrouille" au travers du monde.))

je suis de ceux qui lui font ce reproche ! il ne suffit pas de nous "rappeller" comme si nous etions amnésiques à ce point que Bouteflika etait notre ministre des A.E durant de longues années surtout les plus "glorieuses" de l'algerie post independance !
mais avons nous fait reellement les comptes pour savoir ou est la gloriolle la dedans ?
si nous etions francs et honnetes, on dira ceci : Boumedienne avec son capitaine Bouteflika a REELLEMENT voulu le bien de l'algerie et l'a fait avancé de quelques pas, MAIS sur la stratégie, il s'est GOURRE COMPLETEMENT et nous a laissé le KOURSI DICTATORIAL bien POURRI et son capitaine Bouteflika le mieux qu'il puisse faire, c'est se faire OUBLIER et s'il aime reellement son pays et non pas seulement le koursi presidentiel mité, il peut REELLEMENT aider notre DIPLOMATIE mais pas en tant que ministre et encore moins en tant que président mal élu par dessus le marché mais en tant qu'HOMME de terrain RESPECTABLE comme on en a d'ailleurs sans doute bien d'autres !
il a bien "conseillé" des emirs du golf, il peut trés bien conseiller nos diplomates à l'etranger, mais de la à se scotcher à el mouradia juste pour entretenir la rente petroliere des Generaux, je pense que c'est un gachis pour tout le monde !

Djilaliharib
20/03/2005, 14h53
Proposez un autre candidat à la présidence algérienne? Il y en a pas de potentiel et qui plus est ferait l'unanimité des citoyens (ce fut le cas du psychologue kabyle Saadi). Les chancelleries occidentales avaient suggéré Lakdar Brahimi, mais ce dernier n'aurait même pas été sollicité semblerait-il.

Boumedienne et M. Bouteflika ont su créer un vide et partant, l'Algérie n'a pu bénéficier de gens aptes à prendre leur succession.

Il n'empêche que force est de constater que l'Algérie réintègre la scène internationale et cela grâce au passé de son actuel président. Ce constat n'entend nullement lui faire une dithyrambe, cependant il y lieu d'être probe et lui reconnaître ce mérite.

Enfin, lorsque vous insinuez qu'il a été mal élu, avec 60% des suffrages au premier tour (le 84 % est une farce selon Nezzar), bien des présidents occidentaux rentreraient dans les annales. Je vous signale, en passant, que je ne suis pas pro-bouteflikiste ainsi que je ne vote jamais sur des objets algériens.

Salutations

tizi oualou
20/03/2005, 15h51
saha Djilaliharib !

----------------------------------------------------------------------
Proposez un autre candidat à la présidence algérienne? Il y en a pas de potentiel et qui plus est ferait l'unanimité des citoyens (ce fut le cas du psychologue kabyle Saadi).
-----------------------------------------------------------------------


ce n'est pas une question d'aller chercher un candidat, ce qu'on a fait avec Boudiaf zeroual et plutard avec Bouteflika ne mene à rien, ca méne au statut quo rien de plus ! la question c'est d'oeuvrer à une transition REELLEMENT DEMOCRATIQUE viable et non pas aller chercher des "heros"...une fois la transition reussie, ce n'est pas les candidats capables qui nous manquent !
Boudiaf a failli sortir du lot et voulait echapper au systeme, on l'a pas loupé.

-------------------------------------------------------------------------
Les chancelleries occidentales avaient suggéré Lakdar Brahimi, mais ce dernier n'aurait même pas été sollicité semblerait-il.
--------------------------------------------------------------------------

si on doit se referer à ce que suggerent les chancelleries, autant aller voir aussi ce que suggerent les zaouias et autres officines obscures en algerie, ca revient au meme !

-------------------------------------------------------------------------
Boumedienne et M. Bouteflika ont su créer un vide et partant, l'Algérie n'a pu bénéficier de gens aptes à prendre leur succession.
--------------------------------------------------------------------------

désolé ce n'est pas vrai, ce n'est pas qu'il n' y'avait pas de "gens capables" c'etait plutot l'incapacité du sytéme de l'epoque et qui perdure qu'on a herité d'eux de pouvoir choisir de gens capables à forcer le destin , du reste, "on" avait le choix en 1978 entre yahyaoui le stalinien, bouteflika le parvenu et chadli la calamité ! le systeme etant dés le départ pourri ! nuances donc !

--------------------------------------------------------------------------
Il n'empêche que force est de constater que l'Algérie réintègre la scène internationale et cela grâce au passé de son actuel président.
--------------------------------------------------------------------------

si tu le crois tant mieux pour toi, moi je vois le destin de l'algerien de 20 ans, quand on avance, ca se voit ca se sent et ca se verifie, si c'est une question de salamalecs internationaux ,on a eu notre dose.

--------------------------------------------------------------------------
Enfin, lorsque vous insinuez qu'il a été mal élu, avec 60% des suffrages au premier tour (le 84 % est une farce selon Nezzar), bien des présidents occidentaux rentreraient dans les annales.
--------------------------------------------------------------------------

si tu insinue que nous sommes dans un pays ou on vote normalement avec des "candidats normaux" et une competition normale, libre à toi de le croire, mais pas à moi en tout cas !

Salutations

Djilaliharib
20/03/2005, 16h22
Boudiaf est loin d'être un individu aussi pur que la légende lui le prête. Le briquettiste du Maroc aurait échoué dans cette faramineuse entreprise qui lui fut endossée. D'autre part, il a négocié son poste de président avec les généraux, ce qui laisse sceptique sur la l'intégrité de l'homme, alors que Bouteflika a, dans des conditions peu orthodoxes peut-être, été élu par le peuple.
Comme Kennedy (un salaud) ou d'autres, son assassinat en a fait de Boudiaf un héros, mais son passé n'est pas sans reproches.

L'avantage indéniable de Bouteflika est qu'il a eu ses ordres tous les généraux, ce faisant s'était targué, en cas d'élection, dans la presse suisse en 1998 "de les mettre au pas" (dixit). Mohamed Lamari en a fait la cruelle expérience.

Cependant, il est hautement regrettable que mis à part Bouteflika, l'Algérie n'ait pas eu d'autres politiciens de meilleure étoffe à une période cruciale.

Salutations

mea-culpa
20/03/2005, 16h45
"Boudiaf est loin d'être un individu aussi pur que la légende lui le prête."

Tu es qui toi pour juger l’homme qui n’a pas manquer d’occasion pour se sacrifier pour son peuple?

"Comme Kennedy (un salaud) ou d'autres, son assassinat en a fait de Boudiaf un héros, mais son passé n'est pas sans reproches."

Mesures tes propos yerham weldiik et si tu veux te debarrasser de ton hbel ne nous contamine pas avec.

"L'avantage indéniable de Bouteflika est qu'il a eu ses ordres tous les généraux"

L’avantage de bouteflika est qu’il est sous les ordres des US, c’est tout, choses que d’autres politiciens avait plus d’intégrité que d’accepter, et faute de quoi ils se sont fait éliminer.

"Cependant, il est hautement regrettable que mis à part Bouteflika, l'Algérie n'ait pas eu d'autres politiciens de meilleure étoffe à une période cruciale."

Les politiciens de meilleur ettofe dont tu parles sont morts, car ayant justement plus d’intégrité que ton boubou.

Djilaliharib
20/03/2005, 17h00
Dans la mesure du possible évitez des termes en arabe car je n'en pipe un mot (je vis en Suisse depuis 1964). Merci d'avance.

Un dicton prétend qu'un peuple a les dirigeants qu'il mérite. De ce fait, je constate que vous êtes très agressif alors qu'un forum est censé procurer une tribune de dialogue aux internautes.

S'agissant de ma position envers Boudiaf, elle issue de divers ouvrages sur l'Algérie censurés à une certaine époque dans ce pays.

Enfin, je vois que boutef fait peur à beaucoup de gens dès lors que sur nombreux forums il est critiqué par des alias, ce qui lui prête un règne aisé car il n'a pas d'opposition courageuse. Je réitère néanmoins n'être un pro-bouteflekiste (seule Louisa Hanoun est à mon avisencore- intègre).

Salutations

tizi oualou
20/03/2005, 17h04
à ma connaissance Boudiaf n'a pas fait de mal ni à l'algerie ni aux algeriens bien au contraire c'etait un espoir reel , la seule chose qui reste discutable autour de son court "regne" de 6 mois,c'est non pas d'avoir ete "ramené" par les militaires, Bouteflika n'est pas sorti de la cuisse de jupiter ;-) que je saches, mais de n'avoir pas su gerer l'affaire des "prisonniers islamistes" dans le sud algerien ! qu"on soit pour ou contre cette "initiative" c'est un sujet qu'on a vite enterré et oublié, le moins qu'on puisse dire c'est que cette gestion a produit plus de mal qu'elle n'etait censée regler, les elements du FIS se sont entrainés et radicalisés encore plus, au vu et au su des comploteurs de L'armée peut etre, c'etait alors une faute politique ou strategique ou les deux.
quand à Boutef, le mal qu'il fait encore à l'algerie ( son passé est truffé de fautes politiques ) c'est sa facon ignoble d'enterrer notre semblant de DEMOCRATIE pour de longues années.

Djilaliharib
20/03/2005, 17h22
Très pertinente votre position. Il est vrai que lors d'une émission sur une chaîne française, Boudiaf avait fait état de ces prisonniers détenus dans le Sud. A votre avis, il s'agissait donc d'affidés du FIS?

Quant aux erreurs de Bouteflika, c'est davantage en politique intérieur que l'on saurait l'incriminer. Enfin, le véritable problème de l'Algérie, ce sont ses parlements de façade qui accordent au président toutes ses velléités.

Or, par le passé, une femme (Khalida Messouadi?) paraissait être intègre et pourtant elle a hérité d'un ministère.

Salutations

farid_de_boghni
20/03/2005, 17h30
un bon texte a lire ! peut-être il sera utile a répondre a cetrainnes de vos questions sans reponses !!

http://www.algeria-watch.de/farticle/betchi2.htm

amarimaa
20/03/2005, 20h59
à mon sens, aujourd'hui vu la conjoncture et à cause du manque de solidarité entre pays arabes, il faut savoir se faire modeste...à quoi servirait de se mettre à dos les américains? c'est la loi du plus fort! alors ma question est:pourquoi les dirigrants arabes font chacun bande à part? dans ces conditions, aucune résistance réelle ne peut s'organiser face à l'hégémonie américaine, même les européens ne peuvent rien faire...alors je ne suis pas pro-boutef, mais je peux comprendre sa prise de position...moi ce que je trouve primordiale aujourd'hui ce n'est pas tant la scène intrenationale, que la scène nationale: il faut que l'algérie s'industrialise vite et bien!!! qu'elle devienne plus autonome, car la manne pétrolière ne va pas durer, selon les scientifiques, au rythme où l'on va, dans 20 ans y a plus de pétrole, on fera quoi alors en Algérie si on n'est pas foutu de produire et exploiter nos propres richesses? il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud...

tizi oualou
20/03/2005, 21h47
merci amarimaa je crois que tu a dit l'essentiel ! evidement sur le plan exterieur, Boutef ou pas Boutef l'algerie comme d'ailleurs tous les pays arabes reunis ne pesent pas un oignon, donc contentons nous de nous focaliser sur l'interieur de notre pays mais on est pas prés à trouver les mots simples et logiques pour s'entendre sur un meme diagnostic, chacun trouve un mot plus haut ou plus bas que l'autre....
@ Djilaliharib
la question des "prisoniers islamistes" du sud algerien est traité sans doute dans le lien d'algeriawatch donné plus haut !
evidement, j'ai mis des guillemets, parceque il n'y avait pas que des islamistes ........!

Souki
20/03/2005, 22h35
D'après moi, le problème principale de l'Algérie ce que une poignée de dirigent ont confisqués à leur détriment l'indépendance de l"Algérie et ce depuis 1962 à nos jour. N'est ce pas que c'est au congrès de la Soummam de 1954 qui a fait le projet de l'Algérie moderne post-indépendanteet de ce congrès que l'appelation de la Republique Algérienne Démocratique et Populaire est né. Or la réalité a prouvé que le contraire et ce depuis 1962 à nos jours. L'Algérie n'est que republique de façade et n'a jamais été démocratique et son pouvoir n'a jamais été issu véritablement du peuple. Tous les dirigents qui ont gouvernés et qui gouverne l'Algérie ne sont que des corrompus de premier ordre et qui ne sont qu'une bande de mafia politico-financier.
Le comble bat son plein quant on sais que l'Algérie est un pays riche par ses fils et ses filles, par son sole et son sous-sole. Alors que la majorité de son peuple vie dans la pauvreté et la misère. Que faire alors si les hydrocarbures Vont disparaitre. Les dirigents de l'Algérie ne visionent jamais audela de leurs bouts de nez. Ils ne pensent qu'a s'enrichir sur le dos du pays et du peuple. C'est pour ça d'ailleur le pays n'a jamais décoller véritablement et s'il l'a fait pendant une courte période (de Boumédienne) c'était sur des faux ailes.

L'Algérie d'aujourd'hui a besoin d'un décollage sûre sur des base solide. D'abord par l'installation d'une vrai démocratie, de grâce pas celle du 8 avril 2004, d'une répatition équitable de ses richesses, d'une décentralisation de pouvoir, d'une vision à long terme sans hydrocarbures dans ce cas l'exemple de la malaisie est édifiant. En 12 ans la malaisie est partie d'un pays sous-développé a un pays développé par ses nouvelles technologies et son savoir faire. J'a donné l'exemple de la malaisie parce que c'est le seul pays musulman comme l'Algérie qui a reussi développement sans l'aide des hydrocarbures. Bref! C'est l'économie fort qui rend un pays fort et non la politique ou la diplomatie. Si aujourd'hui l'Algérie a reussi de revenir sur la scène internationale c'est d'abord et avant tout grâce aux évenement du 11 septembre puis le baril de pétrole aux dessus de la fourchette de 40$, voir 54$ comme aujourd'hui mais surtout ne me dites pas c'est grâce a Boutef et son clanisme que l'Algérie s'en sort aujourd'hui.

Enfin, tout est possible parce que les algériens par leur glorieux passé ont prouvés malgrès leur diversité culturelle, linguistique et phonétique qu'ils sont capables de faire des miracles lorsqu'ils se mettent à la chose mais aussi parce qu'ils sont tetus et bornés quant ils veulent.

vive l'Algérie et gloire à nos martyrs

ernestito
21/03/2005, 15h30
Boudiaf ,en six mois a redonné confiance au peuple algerien ,j'etait en algerie
contrairement a toi Djilaliharib,
cela fait maintenant 6 ans que Bouteflika est au pouvoir et quand a-t-il sorti l'algerie de son isolement ? en 2001 comme par hasard ,et etait ce réellemnt lui au grace aux declaration de Nezzar
il n'y a jamais eu autant d'émeute que sous son regne ,
sans lui ou avec lui l'algerie serait sorti de son mutisme ,c'est le cour de l'histoire

Djilaliharib
21/03/2005, 16h02
Ernestino insinue:

"Boudiaf ,en six mois a redonné confiance au peuple algerien ,j'etait en algerie contrairement a toi Djilaliharib"
__________________________________________________ _________

Le fait de redonner, en six mois, la confiance a un peuple ne suffit pas. Il faut, bien plus, que les changements s’opèrent rapidement. Monsieur Gorbatchev est un exemple illustre et malgré tout il a échoué. A l’inverse, le brésilien Lula est une profonde déception pour son peuple, tant des espoirs étaient investis en lui.

S’agissant de Boudiaf, on ne peut dénier qu’il avait été intronisé par les généraux et c’est là que le bât blesse. En l’espèce, on ne peut lui octroyer une intégrité sans faille. D’autre part, Boudiaf méconnaissait toutes les "subtilités" des arcanes politiques propres à l’Algérie alors que tel n’est pas le cas de Bouteflika, malgré son éviction durant presque vingt ans.

Le post de souki- au-dessus du vôtre- énumère judicieusement une débâcle programmée à l’avance et doit servir de générique à toute réflexion relative à l’Algérie.

Salutations.

Johndoe54
21/03/2005, 16h19
Moi je dirais que toutes les personnes qui ont accédé au pouvoir ont comi un lot d'erreurs, plus ou moins grave et aucune d'entre elle n'a pu véritablement élever économique et politiquement l'algérie. D'ailleurs, si cela avait été le contrère l'algérie ne serait pas dans galère aujourd'hui!

tizi oualou
21/03/2005, 18h03
S’agissant de Boudiaf, on ne peut dénier qu’il avait été intronisé par les généraux et c’est là que le bât blesse. En l’espèce, on ne peut lui octroyer une intégrité sans faille. D’autre part, Boudiaf méconnaissait toutes les "subtilités" des arcanes politiques propres à l’Algérie alors que tel n’est pas le cas de Bouteflika, malgré son éviction durant presque vingt ans.

Djilaliharib
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

justement, c'est pour cette raison qu'on aime pas Bouteflika, je parle pour moi deja et je suppose pour pas mal d'autres algeriens !
c'est parcequ'il connait parfaitement les "arcanes du pouvoir", déja qu'on le soupconnait ( maintenant c'est fait, tout un chacun est persuadé ) qu'il ne peux ou ne veut pas ( c'est encore plus grave ) de changer le regime , mais de la à mentir et nous dire qu'il veut du bien à l'algerie, les sommets arabes et autres voyages "diplomatiques" ne vont pas tout de meme nous voiler la realité de notre Economie encore et toujours RENTIERE et surtout la fermeture du peu d'ouverture DEMOCRATIQUE ques les Algeriens de Bab el oued à Tizi ont saigné pour l'avoir ! à moins que ca n'interesse personne une economie "normale" et une democratie pluraliste balbutinante, dans ce cas, faut le dire, le FLN et ses squatteurs l'ont repété depuis depuis 1962....on gouverne l'algerie au nom de la revolution et non pas au nom de la democratie ;-(

Djilaliharib
21/03/2005, 19h04
tizi oualou suppute:

"(...), mais de la à mentir et nous dire qu'il veut du bien à l'algerie,".
__________________________________________________ _______________

Mis à part, peut-être, une volonté de venger sa non-succession à Boumedienne, il peu probable que Bouteflika ait brigué le poste de président de l'Algérie pour lui causer des torts. Certes, à l'instar de Poutine ou Lula, il musèle la presse; ce qui est inadmissible effectivement.

Cependant, en homme millionnaire, on ne voit pas pourquoi il serait engagé dans le "guêpier" algérien, si ce n'est pour remettre de l'ordre, à sa manière indéniablement, dans la "maison".

Vous omettez que si de Bal el Oued à Tizou ouzou des gens ont saigné pour la démocratie, cela ne représente toutefois pas l'entier du pays. A ce propos, de plus en plus d'intellectuels, analysant l'anarchie scélarate en Russie, récusent une transition trop abrupte d'une dictature au concept démocratique à l'Occidental.

En l'occurrence, il est fort probable que M. Bouteflika ait été plébiscité par le minimum de 50,1% d'Algériens à deux reprises et l'essence démocratique est notamment d'accepter le choix d'une majorité si infime et erroné soit-il. Cette majorité qui n'a pas accès à internet, apolitique et analphabète, ne réclame
que l'amélioration de conditions existentielles. En 1980, lorsque l'Algérie avait atteint le niveau de vie de l'Espagne, peu de citoyens s'étaient engagés à une démocratisation du pays mais profitaient de denrées à satiété.

Au même instar, peu nombreux se plaignent de l'état d'urgence en vigueur dans le pays depuis quatorze ans, alors qu'il s'agit de la pire atteinte portée à un peuple.

Salutations

jilla
21/03/2005, 19h39
ecoutez cher djillali!
ton boutef mm s'il est milliardaire mtn c'est sur le dos de l'algerie socialiste et il etait l'un de ses hauts dirigeants.
donc ! c'est un TRAITRE au sens abject du terme
il mérite d'etre fusillé sur la place publique au nom de la revolution de feu boukharrouba.
et oui mtn c'est un ultra liberal
alors croyer le tout seul
et ne nous rabacher pas les oreilles avec je ne sais qu'elle offenssive diplomatique
tizi oualou a raison et il n'est pas le seul a le mépriser ce nabot
ecoute le et tu comprendra qu'il n'a aucun projet ni idées constructives
il est avec le terro et le gendarme
avec la **** et la sainte
les ouvriers et les patrons
et mm le comble il a nommé ça la vraie politique et la bonne gouvernance
il souffle le froid et le chaud
et il divague tt le temps
mais il a de la chance comme tout les traitres( l'embellie pétroliere)

tizi oualou
21/03/2005, 20h06
chers amis !
wallah c'est pas une question de personnes sur quoi je veux me focaliser, que ce soit Boutef,Boudiaf ou machin chose, je sais que l'algerie a accumulé tant d'erreurs qu'il etait plus que difficile de la mettre sur la bonne route !
la question est la fameuse periode des "100 jours" comme on dit en politique !
je ne sais pas si c'est sur ce thread qu'on a parlé d'un certain LULA du Bresil, que les bresiliens sont un peu desenchantés, mais il y'a la relativité quand meme !
Lulla vient de l'extreme gauche, c'est notre Louisa hanoune si vous preferez, imaginez qu'elle soit à la place de Boutef, la pauvre, elle serait lynchée et fusillée en public à Alger parcequ'elle ne pourrait pas appliquer 1/100 éme de ses promesses ! alors les 100 jours de Boutef sont devenus 6 ans et soyez certain, 10 de plus si la santé le lui permet ! voila le hic ! c'est qu'il est un VRAI POLITICIEN un vrai de vrai qui connait parfaitement le pays, et l'argument bien naif de nous dire qu'un milliardaire n'a pas besoin de s'embeter avec le pouvoir, laisse moi rire !
en realité, tous les etre humains se ressemblent, il y'a certains qui aiment le pouvoir et d'autres pas.
si Boudiaf aimait le pouvoir, il n'aurait jamais ouvert une "briqueterie" à KENITRA, et je ne peux le juger, mais je suis plus que convaincu qu'il est venu en ALGERIE parcequ'il aimait le plus sincerement l'algerie parceque nous etions reellement dans un *** de sac si vous permettez à cause de ces imbeciles de Generaux mauvais garants ! alors que Boutef aime plutot le pouvoir pour l'avoir longtemps "goutté" et cotoyé , je retire néamoins ce que j'avais écrit ( supputé ? ;-) ) et que tu as souligné cher concitoyen Djilaliharib, Boutef aime son pays quand meme, mais il l'aime comme un papa aime ses enfants sans avoir la capacité de les elever ! passe encore s'il laisse sa femme et le fils ainé s'occuper un peu de l'avenir des gosses et qu'il soit moins omnipresent, mais non, IL VEUT LE POUVOIR TOUT SEUL ! voila mon seul reproche que je lui fait, parceque effectivement, les algeriens sont orphelins ......de DEMOCRATIE et comme tu l'a si bien dit ils trouvent meme des anvantages à l'etat d'urgence, c'est dire notre detresse ! mais 6 ans sans voir rien venir, surtout que l'on savait incapable, trop c'est trop !
et tout ca avec le baril baraka à 57 dollars, comment aurait il "gere" notre bled si c'etait comme à l'epoque chadli à 10 dollars ? voila les vraies comparaisons ! du coup chadli devient une lumiere ;-)

Djilaliharib
21/03/2005, 22h20
Jilla insinue :

« il mérite d'etre fusillé sur la place publique au nom de la revolution de feu boukharrouba ».

Pour une personne qui se prétend démocrate, il y a de quoi être stupéfait envers un tel fascisme. Alors l’alias jilla osez prétendre telle monstruosité sous votre identité pour être crédible, mais trop lâche pour ça ! Indigne d’être Algérien si effectivement vous l’êtes et donc je considère vos arguments en galimatias.

Tizi oualou insinue :

«Lulla vient de l'extreme gauche, ».

Mais justement c’est pour cela que les Brésiliens sont déçus par le président « du peuple ». Les Brésiliens ont cru à du rêve et Lula ne peut tenir ses promesses car le Brésil accuse une dette de 270 milliards envers le FMI. Les véritables membres sincères du PT, ont créé un nouveau Parti et se sont départis du président brésilien. (site :http://www.alencontre.org/page/Brazil/Brazil_25_11_04.htm).

Vous dites avec un baril à 57 dollars, mais vous omettez de préciser la dépréciation du dollar et donc les 50 milliards de dollars engrangés valent 30 milliards, recette de l’an 2000.

Pour citer un exemple, les Anglais ne sont pas fiers non plus de Blair qui entend briguer un nouveau mandat malgré une situation interne catastrophique (même programme que la Dame de fer Tatcher, si ce n’est pire).

En synthèse, il importe de se confronter à la réalité et considérer les promesses de tout politicien, se prétendant de gauche, impossible à concrétiser. Ce d’autant que l’Algérie est en Afrique et sa situation n’est pas pire qu’ailleurs sur ce continent.

Salutations

jilla
22/03/2005, 19h29
cher djilla
je ne vais pas focaliser sur des propos malveillants!
mais si tu veux me connaitre : je suis a sidi bel abbes et tout le monde me connais !
je ne léche le ... à personne !
donc acte!
si c'etait un simple militant comme il existe tant en algerie profonde;je suis sur que vous ne le défendrez pas avec tant d'ardeur.
MAIS ! dans ces derniers temps ou la médiocrité fait rage :on s'allie avec celui qui a plus.
Et surtout le pouvoir!
j'ai PLUS de55 ans et je ne crains personne.excepté dieu .
et ce que je dis c'est par experience et non du bla bla comme vous le faites si bien.
comme l'a bien dit TIZI OUALOU :si boudiaf aimait le pouvoir,il ne quittera jamais l'algerie pendant ses années d'indépendance ; lui qui a tant sacrifié pour elle.
UNE SIMPLE BRIQUETTRIE a kenitra est un symbole : il pétrissait la glaise de ses propres mains pour vivre comme une honnette personne anonyme.
Moi! je connais une main ballourde et balladeuse qui s'est fait tirée une balle pour esquIver son devoir de patriote sous le colonel Lotfi. LAH YARHMOU
ET ton boutef s'accrochait au koursi depuis feu boukharrouba!
il n'a jamais quitté le pouvoir et ditez si on fait un simple calcul?
il ne sera jamais milliardaire.
LE RETRAIT de la scene politique de feu TAYBI larbi aprs la mort du grand frere est un exemple à méditer et il y d'illustre personnalités de cette trempe dans l'algerie profonde.
Pour éclairer ta lanterne : il faut lire le livre de BENCHICOU.
pour ma part: je connais Boutef depuis tjr et mm je l'ai rapproché et j'en connais un bout.
ALORS ARRETEZ DE TAPER SUR BOUDIAF ET DITES MOI CE QU'A FAIT BOUTEF DEPUIS L'ISTIQLAL.

pour le fascisme que vous aviez évoqué :pour moi c'est de la justice revolutionnaire.
ET une revolution qui se respecte doit executer les traitres :ainsi va le monde.

tizi oualou
22/03/2005, 20h10
saha jilla
Moi! je connais une main ballourde et balladeuse qui s'est fait tirée une balle pour esquIver son devoir de patriote sous le colonel Lotfi. LAH YARHMOU-------------------------------------------------------------------------------

en voila une amusante mais sans doute vraie celle la ! ;-)
que veux tu cher ami, on reconnait le macon au pied du mur comme on dit, et UN HISTORIQUE de la revolution Algerienne qui petrissait la glaise avec ses propres mains ne pouvait en aucun cas etre mauvais ! voila un vrai batisseur que Boumedienne et son pote Bouteflika ont prefere exiler hchouma alihoum quand meme !!
moi qui respecte profondement Ait ahmed je ne lui trouve pas autant de noblesse que ce Boudiaf !
--------------------------------------------------------------------------

LE RETRAIT de la scene politique de feu TAYBI larbi aprs la mort du grand frere est un exemple à méditer et il y d'illustre personnalités de cette trempe dans l'algerie profonde.
--------------------------------------------------------------------------

effectivement, il y'a beaucoup d'autres Algeriens qui sont sans doute autant nobles que Boudiaf, j'ecoute avec une oreille distraite ceux qui nous disent qu'il n'ya plus d'algeriens capables de gouverner l'algerie !! alors msakine, ils se sont tournés vers ...le seul heros qui nous reste : Bouteflika !!
quand à Tayebi Larbi, je ne le connais pas tant que ca, mais son eclipse aprés la mort de Boumedienne me parait étrange sinon suspecte.
je serais néamoins prudent sur ses motivations reelles, d'ailleurs on a d'autres eclipses suspectes, le BENCHERIF par exemple, je parle du colonel et non pas du "jeune" Rabah de constantine !
stp jilla pour ne pas creer de malentendus, precise nous de quel grand frere tu parles, de Boumedienne je suppose ?

jilla
22/03/2005, 20h33
bien sur tizi oualou !
je parlais de feu mohammed boukharouba alias HOUARI BOUMEDIENNE.
je te remercie pour ta lucidité mais j'ai utilisé ce fait historique, ironiquement pour djillali ,quand on fait l'eloge d'un homme :il faut l'avoir connu ou cotoyé.
JE LE DEFIE DE ME RePONDRE HONNETTEMENT/
si Boutef etait pauvre comme YOUCEF khatib l'illustre colonel et medecin de l'ALN
seras t'il président.
SI VRAIMENT LES GENeRAUX ET LA NOUVELLE DRS n'ont pas voulu de lui?
le serait'il?
s'il n'a pas squatté la television
si les1000 nouveaux riches pourris ne l'ont pas aidés ?
le serait'il ?
JE VAIS VOUS DIRE une chose que m'a déclaré un repenti de vive voix pendant les elections :" bouteflika est le meilleur de tous les candidats et je voterais pour lui et je ferais campagne"
je lui ais dit ! " mais! c'est un ex dirigeant de l'algerie communiste de boumediene "
je m'en fout ! m'a t'il répondu :" il va signé l'amnistie generale pour nous"
et il le fera coute que coute.

Cookies