PDA

Voir la version complète : Les océans n'ont pas livré tous leurs secrets


sheyla
24/10/2003, 08h43
http://radio-canada.ca/nouvelles/ressources/images/normales/p/po/031023poissons1_n.jpgLe projet d'études de la vie marine (CML) mène actuellement un recensement de la faune et de la flore marines. Les 300 scientifiques de 53 pays qui participent au projet estiment dans un premier bilan que 5000 espèces de poissons restent à découvrir à l'échelle planétaire.

Le groupe a comptabilisé jusqu'à maintenant 15 304 espèces de poissons et environ 200 000 autres espèces d'animaux et de plantes.

Les chercheurs pensent qu'à la fin de l'étude, qui doit se terminer en 2010, le nombre d'espèces marines recensées pourrait dépasser 2 millions.

Le rapport démontre également que plusieurs espèces de poissons sont moins nombreuses en raison de la surexploitation provoquée par l'industrie de la pêche. Le CML note que chaque espèce de grand poisson sauvage a été pêchée de manière si considérable au cours des 50 dernières années que 90% de chacune de ces espèces ont disparu.

Les écologistes entendent utiliser les résultats de l'étude pour lutter contre la surpêche et la pollution, qui appauvrissent les ressources des océans. Des entreprises espèrent de leur côté que ces travaux conduiront à la mise au point de nouveaux médicaments ou composés industriels.

Certaines découvertes ont un grand intérêt pour la recherche médicale. Par exemple, au large de la Floride, une nouvelle espèce d'éponge rouge a été identifiée. Elle contient des composants chimiques qui pourraient aider à traiter certaines tumeurs cancéreuses.

L'idée du projet a été lancée après la publication en 1995 d'un rapport de l'Académie nationale des sciences américaine qui avertissait que la croissance de la démographie humaine modifiait rapidement la diversité biologique dans les océans.
source;science radio-canada.[/url]

sheyla
24/10/2003, 09h11
L'équipe Cousteau http://www.cousteau.org/fr/?sPlug=1
http://www.cousteau.org/fr/upload/1055759590_dauphin_filet.jpg1000 cétacés tués chaque jour


Une nouvelle étude démontre que 1000 cétacés meurent chaque jour dans les filets des pêcheurs.




Dans un rapport publié par la World Wildlife Fund, des chercheurs américains et écossais ont montré que plus de 1000 baleines, dauphins et marsouins sont, chaque jour, les victimes des filets de pêche.

Tous les ans, 308 000 mammifères marins meurent à cause de filets et d'équipements mal adaptés. Mais ces chiffres sont loin de refléter la réalité : les taux de mortalités de certains pays n'étaient pas disponibles pour l'étude.

Le WWF estime que ces captures accidentelles représentent la plus grande menace pour certaines de ces espèces déjà en voie de disparition. Certains cétacés pourraient disparaître dans les dix années à venir si rien n'est fait pour remédier à ce problème.

OL

http://www.cousteau.org/fr/alerts/oceans/

sheyla
24/10/2003, 19h24
La NASA s'inquiète de la fonte des glaces dans l'Arctique.
http://radio-canada.ca/nouvelles/ressources/images/normales/a/ar/010208arctique.jpgLa NASA s'inquiète de la fonte des glaces dans l'Arctique. Les données recueillies grâce au satellite ICESat, lancé l'an dernier, montrent que l'Arctique perd 10% de sa couche de glace permanente tous les dix ans depuis 1980.

Elle montre aussi que c'est au cours des deux derniers étés que l'étendue de cette couche de glace permanente a été la moins importante.

Les océans et les terres environnantes dans la région arctique se sont réchauffés d'environ 1°C au cours de la dernière décennie.

L'agence spatiale américaine croit que ces changements ont de lourdes conséquences sur le cycle de l'eau et sur le climat.

En septembre, des chercheurs américains et canadiens ont annoncé que la plus importante plate-forme glaciaire de la région arctique, vieille de plus de 3000 ans, s'était rompue entre 2000 et 2002.

Les changements dans l'océan Arctique peuvent aussi affecter les courants océaniques, entraînant des modifications dans la répartition des poissons, et les courants atmosphériques, avec des effets sur les précipitations.

Ils peuvent aussi entraîner l'augmentation du niveau de la mer, avec des conséquences dramatiques pour des pays à très basse altitude, comme le Bangladesh.

Un effet positif toutefois : l'aggravation du rétrécissement de la couche de glace permanente facilite le trafic des navires dans l'océan Arctique.


source:radio-canada.

lullaby
14/01/2004, 23h00
dailleurs je signale une expo sur le climax qe personellement je trouve naze mais bon pour les non initiées ce doit etre cool en plus il ya des animations! c'est à la vilette
par contre ya une expo canada et climat je nai pas vu mais ça l'air d'etre pas mal


ah tiens ça me fait penser qe jai encontré la presidente de greepeace purééééééééé c imprssionnant ce qelle a fait prof de bio député chef dentreprise! waaaaaaaaaaaaaaaaaouh

Cookies