PDA

Voir la version complète : Une offensive antichrétienne en Algérie


gdesmon
21/05/2008, 19h10
Le Figaro De notre envoyé spécial à Tiaret Arezki Ait-Larbi
20/05/2008 | Mise à jour : 23:03 |

Le tribunal correctionnel de Tiaret a abrité, mardi, un procès surréaliste. L'accusée, Habiba Kouider, une chrétienne de 37 ans, est éducatrice dans une crèche. Elle comparaît pour détention de livres religieux, un délit passible de *prison depuis l'adoption, en février 2006, de la loi qui régle*mente «les cultes non musulmans». Le 29 mars 2008, alors qu'elle se rendait en bus d'Oran, où elle fréquente l'école biblique, à Tiaret, son lieu de résidence, elle est interceptée par des gendarmes. Dans son sac, ils découvrent les pièces à conviction : des bibles et des évangiles. Ils l'arrêtent et la transfèrent à la police, qui la place en garde à vue. Plusieurs officiers se relaient alors pour un interrogatoire humiliant de la «mécréante». Le lendemain, elle est présentée au procureur, qui lui propose un curieux marché : «Tu réintègres l'islam, et je classe le dossier ; si tu persistes dans le péché, tu subiras les foudres de la justice !» Réservée, presque timide, Habiba Kouider a peur, mais elle refuse de renier sa foi.

Trois ans de prison requis

Mardi, face au juge qui la presse de questions ironiques, elle répond avec dignité. «Quelle est ta religion ?» demande le magistrat. «Je suis chrétienne. Je me suis convertie en 2004 à l'église d'Oran», répond-elle d'une voix presque inaudible. Avec un sourire méprisant, le juge reprend : «Les curés t'ont fait boire leur eau bénite qui mène au Paradis.» Elle ne répond pas.

En remarquant la présence de journalistes dans la salle, le juge les interpelle : «Avez-vous une autorisation pour prendre des notes ?» Me Khelloudja Khalfoun, qui défend l'inculpée, intervient : «L'audience est publique, les journalistes ont le droit d'être là.» *Lorsque les robes noires de Tiaret, sollicitées pour «défendre la chrétienne», se sont défaussées, les dignitaires de l'Église protestante se sont tournés vers cette avocate du barreau de Tizi-Ouzou, rompue aux procès sensibles. Le juge perd son calme, menace de «prendre des mesures», avant de confisquer les carnets des journalistes !

Sous le regard de la presse, les magistrats perdent de leur arrogance. Sans conviction, le procureur rappelle que «l'islam est religion d'État» avant de requérir trois ans de prison ferme. Me Khalfoun plaide «la liberté de conscience garantie par la Constitution» et demande la relaxe de sa cliente. Un résumé de deux visions antago*nistes qui s'affrontent dans la société algérienne. Le verdict sera rendu le 27 mai. Le même jour, devant le même tribunal, six autres chrétiens comparaîtront pour «distribution de tracts visant à ébranler la foi des musulmans».

Depuis janvier 2008, les procès pour «délit de chrétienté» se sont multipliés dans l'Ouest algérien, notamment à Oran, Mascara et Bel-Abbès. Comme les militants d'opposition de la dictature du parti unique, les néoconvertis sont contraints de vivre leur foi dans la clandestinité. Sans rire, le ministre algérien des Affaires religieuses se veut rassurant : «La communauté chrétienne jouit de tous les droits ; mais nous luttons contre les sectes !»
.

absente
22/05/2008, 06h23
:rolleyes: :rolleyes: :confused:

Vive la liberté de culte!

momo.05
22/05/2008, 07h41
qu'est ce qu'ils ont aussi a se ballader avec ca sous le bras!:confused: depuis quand on va faire son marché avec une bible sous le bras?:confused:

enfin bon........

Absente
22/05/2008, 08h59
Elle se rendait à l'école biblique...
Puis, pourquoi elle n'aurait pas le droit de transporter ce qu'elle veut?
C'est n'importe quoi!

momo.05
22/05/2008, 09h14
moueh!:confused:
pas convaincue!

Absente
22/05/2008, 09h18
Comment ça? tu penses qu'elle n'a pas le droit de pratiquer sa religion?

myra21
22/05/2008, 14h22
1/ Elle sortait de l'école biblique.
2/Elle était dans le car en partance pour tiaret.
3/Elle était en possession de 13 bibles.
4/Vû le nombres de bibles qu'elle avait sur elle ,et qu 'elle était en partance pou tiaret tout laisse à présager qu 'elle allait les distibuer dans sa region (Tiaret) .
Donc ça s'appelle du prosélytisme.

Absente
22/05/2008, 14h58
Les algériens sont tellement peu surs de la solidité de leur foi que 13 bibles qui circulent les effraient?
Que dire des supports numériques? Du prosélytisme numérique? On va aussi attaquer un blogueur chrétien pour avoir parler de sa foi?

naw08
22/05/2008, 15h32
elle a le droit de pratiquer sa religion, chrétienne ou autre.

mais comme el guerroumi la fait signalé, elle allait faire quoi avec 13 bibles!!!!le prosétilysme est un délit, et l'algérie a le droit de réposter aux protestants qui sont entrain d'envahire le tiers monde (pas que l'algérie) avec des budjet digne d'un Etat.



pour le journal le figaro, des musulmans sont emprisonner chaque jour dans les pays dites libre, pour le simple fait d'être musulman, biensur sur ce point il sont plus intelligent que nous, ils savent trouver des acusations bien plus solides.

Accpluscan
22/05/2008, 16h13
Tout ca est ridicule.
Franchement, je n'arrive pas a croire que de tels magistrats aient pu frequenter l'universite.
Il est vrai que j'ai deja enormement sur des comportement anti-islam a travers beaucoup de pays europeens et autres mais dela a ce que leur justice se ridiculise de la sorte...

Pangeen
22/05/2008, 16h37
...
mais comme el guerroumi la fait signalé, elle allait faire quoi avec 13 bibles!!!!le prosétilysme est un délit, et l'algérie a le droit de réposter aux protestants qui sont entrain d'envahire le tiers monde (pas que l'algérie) avec des budjet digne d'un Etat.

...

Ces gendarmes qui ont arrêté cette pauvre femme parce qu'elle avait 13 bibles dans son sac sont des " haggarines " ( hoggra ).

Cette justice qui se méle des affaires de DIEU recevra un jour ou l'autre le chatiment de DIEU.

.

absent
22/05/2008, 16h39
Comment ça? tu penses qu'elle n'a pas le droit de pratiquer sa religion?

Elle n'a pas été arrêtée parce qu'elle pratiquait sa religieux (il faut lire l'Ordonnance n° 06-03 du 29 Moharram 1427
correspondant au 28 février 2006 fixant les conditions et règles d’exercice des cultes autres que musulman), l'Etat algérien s'est engagé via cette dernière à assurer la liberté de culte. C'est un texte qui régule l'exercice des cultes, quoi de plus normal ? Avant de crier au loup, faut voir ce qui se cache dans la bergerie...

sapien
22/05/2008, 16h41
Les Algériens, il est est vrai, mélangent un peu tout : les curés avec les évangéliques, les missionnaires protestants avec de paisibles immigrants catholiques africains.
L'Etat Algérien à le devoir de construire des lieu de culte dignes de ce nom et de protéger les différentes communautés qui y vivent : Chinois, Subsahariens, etc ..


Celà dit, et je vais en choquer beaucoup, je me sens beaucoup plus proche d'un Chinois confucianiste ou d'un Européen athée que d'un Algérien évangélique.
Les protestants évangéliques sont tout sauf angéliques, il n'y a qu'a s'intéresser un peu aux discours de Pat Robertson ou d'une Ann Coulter pour s'en convaincre.
Leur sionisme invétéré, leur haine viscérale des autres cultes y compris Chrétiens, leur matérialisme qui asphyxie la planète, leur peu de cas des faibles, leur obsession prosélyte et manipulatrice ... tout cela fait que beaucoup de pays ont pris des mesures antiprosélytisme protestant : Chine, Inde, Amérique Latine.

Quand au Figaro, il est dans son rôle, lui qui soutient à bout de bras les campagnes US en Irak et en Afghanistan, les raids Israéliens au Liban et en Palestine, ne s'est JAMAIS ému du sort des centaines de milliers de musulmans déchiquetés sous les bombes, mais il crie aussitôt au nettoyage ethnique quand une chrétienne subie effectivement une injustice.

Le Figaro est un journal d'opinion ... néoconservatrice à la française, et Arezki est un habitué de ce genre de titres racoleurs.

absent
22/05/2008, 16h44
L'Etat Algérien à le devoir de construire des lieu de culte dignes

Pourquoi le contribuable algérien devrait-il concourir à cette dépense ?

sapien
22/05/2008, 16h50
Pourquoi le contribuable algérien devrait-il concourir à cette dépense ?

Parce que les Chinois et les Subsahariens contribuent également (sinon plus que certains Algériens ) à la construction de l'Algerie.

absent
22/05/2008, 16h52
Parce que les Chinois et les Subsahariens contribuent également (sinon plus que certains Algériens ) à la construction de l'Algerie.

Et ils sont grassement payés pour ça...

Pangeen
22/05/2008, 16h54
Elle n'a pas été arrêté parce qu'elle pratiquait sa religieux (il faut lire l'ordonnance), l'état algérien s'est engagé via cette dernière à assurer la liberté de culte. C'est un texte qui régule l'exercice des cultes, quoi de plus normal ?

...

Avec un peu d'intélligence, tu comprendras que ce texte est nul et non avenu. Il est anti-constitutionnel.

C'est un texte qui est en contradiction avec l'article 1 de la constitution qui consacre le caractère démocratique comme socle de fondation de l'Algérie.

L'article 2 qui consacre l'islam comme religion d'état vient en deuxième position. Il est donc inférieur en droit à l'article 1 de la constitution. Or la majorité de nos lois sont prises en conformité avec l'article 2 sans que le conseil constitutionnel ne se pronnonce parce qu'il n'est pas saisi par le garant de la constitution. Cette pratique nous plonge de faite dans une dictature théocratique.

Et oui mes amies et amis. Dans notre pays s'est instaurée, de façon insidieuse, une dictature théocratique en place et lieu de la démocratie.

C'est ça tout le machiavilisme du garant de la constitution qu'est Bouteflika.
.

.

absent
22/05/2008, 17h00
Avec un peut d'intelligence et de culture, tu saurais qu'il n'y a aucune contradiction entre l'article 1 et 2. Qu'il y a des démocraties dont la religion de l'état est inscrite dans la constitution et dictatures laïques...

Pangeen
22/05/2008, 17h11
Avec un peut d'intelligence et de culture, tu saurais qu'il n'y a aucune contradiction entre l'article 1 et 2.
...

Relis ce que j'ai écrit . Tu verras que j'ai parlé de textes pris en conformité avec l'article 2 mais qui piétinent l'article 1 donc anti-constitutionnels. Toi tu me parles de contradiction entre l'article 1 et l'article 2 de la constitution. Ce n'est pas la même chose.


...
Qu'il y a des démocraties dont la religion de l'état est inscrite dans la constitution et dictatures laïques...

Une religion d'état qui respecte les autres religions ne pose pas de problème. Quant aux dictatures laïques, je suis d'accord avec toi qu'un système central jacobin à l'algérienne peut déboucher aussi sur une dictature laique.

.

Avucic
23/05/2008, 03h48
1/ Elle sortait de l'école biblique.
2/Elle était dans le car en partance pour tiaret.
3/Elle était en possession de 13 bibles.
4/Vû le nombres de bibles qu'elle avait sur elle ,et qu 'elle était en partance pou tiaret tout laisse à présager qu 'elle allait les distibuer dans sa region (Tiaret) .
Donc ça s'appelle du prosélytisme.Certains, dans certains coins d'Algérie... et même de l'autre côté de la méditerranée.... ne pensent qu'au mal que risquent de faire certains citoyens.

Vous ne pouvez pas vous imaginer le nombre de Corans que détiennent des Chrétiens....
Je ne pense pas que c'est pour aller prêcher l'Islam... c'est pour essayer de comprendre les musulmans en lisant leur livre sacré.

Personnellement j'en ai deux: Un en français et un en Anglais.

Naturellement les gens qui me connaissent ne se posent même pas la question pourquoi j'en ai, des Corans.
D'abord les gens qui me connaissent me savent non mal intentionné...
Et pour ma Bible, eh bien, je la laisse à la maison... car je ne traîne pas en dehors de chez moi ce qui m'est précieux.

Et ce qui me surprends beaucoup, c'est ce que beaucoup de Chrétiens reprochaient a leur prêtre: a savoir faites ce que je vous dis, mais pas ce que je fais...

Malheureusement... beaucoup de musulmans se donnent la liberté de prêcher ou ils veulent, quand ils veulent et sans encombre... alors que beaucoup d'entre eux trouvent tout a fait normal qu'une jeune fille ne soit pas libre d'avoir une vingtaine de bibles avec elle.

Ce qui m'inquiète, c'est qu’à cette allure, bientôt on va décréter qu'en Algérie tout citoyen qui détient une arme est coupable de crime.... (qu'il n'a pas commis)

Cookies