PDA

Voir la version complète : Octobre 88… je m’en souviens.


Zacmako
05/10/2008, 07h54
Et vous ?
Avez-vous vécu cet évènement ?
En gardez-vous des souvenirs ?
Racontez…

Zacmako
05/10/2008, 07h56
Le ciel était noir de fumée. C’était surtout des bus qui étaient les proies des flammes.
Je m'en souviens…
Sur les hauteurs d’El biar à proximité de la place Kennedy, pas loin du commisariat. Une agence Air Algérie. L’ordinateur était une merveille à l’époque, symbole du modernisme. Plusieurs écrans de ces machines volaient en éclats et étaient là, éparses sur le goudron même, du grand boulevard Bougara.
Une jeunesse déchainée. Elle détruisait tout ce qui symbolisait l’état et le parti unique
Quelques instants plus tard, je passe à proximité du ministère de la jeunesse et des sports. Un séisme était passé par là.
L’après midi un ministre dinosaure du parti des apartchiks déclarait à qui voulait l’entendre, sur les chaines de la radio nationale : "C’est un chahut de gamins…"
Le lendemain, la désillusion commençait déjà. La machine de récupération partisane était déjà en branle.
Alors que les trottoirs étaient encore rouges du sang encore chaud d’une jeunesse qui voulait crier son ras-le-bol au péril de sa vie, on scandait hypocritement :’’Vive Chadli…’

Tamedit n-was
05/10/2008, 08h10
je m'en souviens pas vraiment, j'avais 4 ans ...
J'avais juste comme souvenir tout le désordre, et la révolte à l'extérieur ..

Tamedit n-was
05/10/2008, 08h12
http://www.dailymotion.com/swf/k56iV1Au5Aif1tbERO&related=1

absente
05/10/2008, 08h13
aujourd'hui, 20 ans après, j'ai lu sur internet que ce serait un genre de "révolution silencieuse"

on verra

iris
05/10/2008, 08h33
Oui Zac ......Je m'en souviens…

les seuls détails dont je me rappelle c'etais dans les escaliers du primaire ou j'etais (à Annaba) ....la maitresse nous a fais sortir suite a plusieur coup de feu ....la panique dans la cage d'escalier plusieur eleves pleuraient ....y en avais même une qui s'est avanouie ..... c'est les seuls détail qui me reste de cette journé .... et aussi les images à la télévision de la ville d'alger aussi ...les souk el fellah en feu ...les jeunes dans les rues .....

Tamedit n-was
05/10/2008, 08h33
des balles réelles contre le peuple

http://www.dailymotion.com/swf/k7jnxQwYJrZMY5bEWG&related=1

l'imprevisible
05/10/2008, 08h38
C'est la plus horrible des dates de l'histoire de notre famille et de celle du pays ! Je préfère ne pas m'en souvenir.


Paix aux jeunes âmes meurtries.

bledna
05/10/2008, 09h05
Paix aux jeunes âmes meurtries.

absente
05/10/2008, 09h11
Bonjour à tous

C'est un triste souvenir qu'est le 5 octobre, allah yerhme tous ceux qui sont mort ce jour la.

J'étais jeune ce jour, je me souviens etre parti à l'ecole avec ma mère et ma soeur. Arrivée labas, y avait personne excepté la directrice de l'ecole qui nous a dit qu'il y avait pas ecole et qu'il fallait vite rentrée à la maison; c'est la révolte des lycéens.
J'avoue n'avoir rien compris à ceux qui se passait.
Je me souviens comme zacmako de la fumé noire, on avait brulé le monoprix du quartier et d'autres lieux public. On a pié.
Le souvenir le plus douleureux, c'est l'affrontement juste en bas de chez moi entre les jeunes de mon quartier et l'armée qui tire sur les jeunes avec des balles réelles.
Je sais que notre immeuble était criblé de balle mais me souviens plus si les premières balles dataient du 5 octobre 1988.
ha oui, j'ai oublié le bruit incessant des hélicoptère

elfamilia
05/10/2008, 09h57
Je me souviens qu'on allait plus à l'école.
Je me souviens du Souk el Fellah et du nouveau commissariat de mon quartier incendiés.
Des routes coupées.
Des jeunes qui couraient dans tous les sens.
Des gaz lacrymogène.
Des bouteilles du vinaigres lancées par des mamans et des soeurs à partir des fenêtres de maisons.
Des Adidas Stan Smith volés dans les galeries nationales.
Je me souviens surtout du fameux "Bab El Oued Echouhada".

Quel sens donner aujourd'hui aux événements d'octobre 1988 ?
Est-il vrai que le peuple est sorti dans les rues pour demander de la semoule et de l'huile et on lui a "donner" le multipartisme?

Au lendemain de cette date tous les rêves étaient permis, D'El Hachemi Cherif, à Abassi Madani, de Louiza Hanoune à Saadi...Mourad Chebbine les invitait à tour de rôle. Ils venaient nous expliquer leurs projets...

La période de 1989 à 1992 était, à mes yeux d'enfant naif, la plus belle des périodes en matière de diversité, ils étaient tous là, chacun allait de ses idées, de ses arguments, de ses projets...Les yeux étaient plus grands que les ventres.

Ce n'était hélas qu'un rêve!

Zacmako
05/10/2008, 19h25
Est-il vrai que le peuple est sorti dans les rues pour demander de la semoule et de l'huile et on lui a "donner" le multipartisme?Le peuple, notamment la jeunesse a fait face aux kalachnikovs pour demander l'égalité et la justice, pour dire non à la ''hogra'', au népotisme, au favoritisme, au piston, au passe-droit et à la confiscation de l'histoire, mais hélas, la situation a empiré depuis...

absente
05/10/2008, 19h37
et aujourd'hui, y a t-il eu quelque chose ?

un genre de révolte silencieuse ?

Zacmako
05/10/2008, 19h41
un genre de révolte silencieuse ?quelque soit la revolte, et où elle se trouve ou peut avoir lieu, elle ne peut être silencieuse.
En d'autres termes, une révolte silencieuse n'en est pas une.

absente
05/10/2008, 19h50
Des Adidas Stan Smith volés dans les galeries nationales.



j'etais la bas , aussi ;)

bledna
05/10/2008, 19h57
A l'est, la révolte a eu lieu le 06/10 au lieu du 05/10; ce sont les policiers qui ont provoqué l'émeute. Devant Souk El Fellah, alors que les gens ne trouvent plus de semoule pour se nourir, les policiers ont sévèrement provoquer et matraquer la foule constituée de centaines de personnes aux aguets d'un hypothétique sac de semoule. Des rafles ont été opéré dans un quartier populaire, l'émeute a donc été provoqué et le sang a coulé. Ce qui est désolant, ce sont les archives de l'organisation des moudjahidine qui ont brulé et les livres de la bibliothèque municipale qui ont disparu.

absente
05/10/2008, 19h57
quelque soit la revolte, et où elle se trouve ou peut avoir lieu, elle ne peut être silencieuse.
En d'autres termes, une révolte silencieuse n'en est pas une.


certes mais les journeaux avaient annoncé des choses

ont-elles eu lieu ?

BeeHive
05/10/2008, 20h39
J'habitais Bouzaera, et comme il n'y avait pas d'action dans mon quartier je suis parti a Chevally, Benaknoun, El-biar ... pour assister a cet evenement historique. Du cote de Chevally, j'etais spectature d'un face a face entre les juenes des cites et les policiers de l'ecole de police qui essayaient de proteger leur ecole. A Benaknoun j'y etais en voiture pour accompagner une personne a l'hopital, j'ai failli me faire saccager la voiture de mon pere, mais j'ai kalxone fort pour signifier que je fesais parti de la revolte ;), j'ai echappe belle car presque tout les bus et voiture sur le chemin etaient calcine.

mohoo
05/10/2008, 20h52
Bonsoir

Je me souviens !
J'ai appris la nouvelle en regardant le journal télévisé de la télévision suisse romande.
Juillet 1988
Le chauffeur de taxi qui m'emmenait d'Alger à l'aéroport me disait.
Tu vas vois ici ça va être pire que le Liban !!!

dianaain
05/10/2008, 22h29
ohhhh !! je men souviens aussi !!! je navais conscience du risque que je prenais en étant en plein dans la tornade !!! laccalmie mavait permis de remarquer les dégats !! elbiar etait rouge nan de sang mais de billets davions qui jonchaient mon quartier voisin !!!! j'étais fasciné par la colére collective !!! les raisons etaient évidentes à mes yeux !!! je me voyais anarchiste , baguareuse !! la vie avait un sens pour moi !;)

Zacmako
06/10/2008, 08h19
Drucilla:
certes mais les journeaux avaient annoncé des choses
ont-elles eu lieu ?non, pas entendu parler, du moins.

Dianaain: je me voyais anarchiste , baguareuse !! la vie avait un sens pour moiles principaux qualificatifs pour désigner une... amazone. ;)

Cookies