Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Hedy Epstein n'est seule

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Hedy Epstein n'est seule

    Hedy Epstein n'est pas seule

    par Kamel Daoud
    Casser un tabou : parler par exemple des juifs qui sont contre le sionisme. On ne le voit pas car chaque partie ne voit que les siens et elle-même. A bord de la flottille pour la paix piratée par l'armée israélienne en eaux internationales, il n'y avait pas que des Turcs, que des Algériens, que des musulmans, que des « Arabes ». Il y avait des Irlandais, des Suédois, des Français, des Européens de tous les pays, des Américains et une rescapée de l'Holocauste : Hedy Epstein, 85 ans, ainsi que l'ancien archevêque catholique grec d'El Qods/Jérusalem. La flottille n'était pas une résistance religieuse, ni un parti du « sud », ni une démonstration contre l'Occident, mais un acte de l'humain contre l'inhumain. Il faut sans cesse le rappeler pour que notre réaction ne ressemble pas à celle de nos ennemis : racisme et exclusion au nom de la race ou de la force ou de la religion. Et c'est pour cette raison qu'il faut parler de ces juifs qui existent et dont nous ne parlons pas et qui peuvent être notre force et pas notre faiblesse et qui sont contre le Mal. Le gouvernement israélien qui cherche la guerre a été certes élu par des israéliens enfants de la propagande de leur drame, fils de l'immigration sélective raciale et protégés des lobbys épars, mais les électeurs ne sont pas tous des enfants du Likoud mais ses enfants terrorisés. A chaque acte de notre haine, c'est la droite israélienne qui recrute dans ses rangs des gens effrayés par l'image que nous donnons et par le slogan « les Arabes veulent vous jeter à la mer ». Nous sommes acteurs d'une propagande qui se fait contre nous, contre les gens de paix au profit des gens de la guerre. La flottille pour la paix a réuni l'humanité pas la nationalité. Et cette humanité, nous devons en faire notre arme pour que se joignent à nous les voix de la résistance à Israël, au sein même de la communauté juive. Arrêtons d'en faire un conflit de religions millénariste alors que, sous nos yeux, ce sont des Américains, des étrangers, des juifs qui ont fait acte de courage et pas nos annonceurs de fin de monde. Nous n'avons, à la fin, que cette arme de la conviction à partager pour gagner la guerre contre cet Israël-là : convaincre de plus en plus de ses électeurs à changer la guerre en paix et accepter cette paix. L'image d'une cause palestinienne, habillée de barbes et sous-titrée par des vidéos d'El Qaïda ou par des cris antijuifs est le plus grand service gratuit que l'on rend à la propagande sioniste. Le premier acte d'efficacité serait de démanteler ces constellations de mythes sur lesquelles le sionisme a bâti son argumentaire : pas seulement en Occident où il a ses relais, mais aussi et surtout chez nous où la mythologie antijuive a pris les formes d'une alliance inconsciente avec les recettes sionistes.

    Les juifs sont nos voisins, ont été nos concitoyens, ont habité cette terre autant que nous et l'empire religieux de l'islam n'a jamais ou presque fait sien des idéologies de races sauf en ses moments de grandes faiblesses. La rescapée de l'holocauste qui était passager de paix dans la flottille vers Gaza n'est pas unique ni seule : d'autres sont comme elle et ce n'est pas à nous de la laisser seule et solitaire. Son courage est deux fois plus grand que le nôtre et s'il y a une issue au drame, c'est en cherchant parmi les siens des gens comme elle, et les soutenir. Tous les musulmans ne sont pas des terroristes et tous les juifs ne sont pas sionistes. Une banalité ? Oui, mais une banalité encore minoritaire. Et pourtant, il n'y a plus d'autres solutions que de rappeler l'humain aux hommes de toutes les religions. Israël reste une démocratie pour les siens et nous pouvons y « voter » en aidant les meilleurs contre les pires, seulement en rappelant que nous ne voulons pas la mort des juifs mais seulement de l'apartheid qui les utilise comme électeurs.


    Le Quotidien d'Oran
    " Celui qui passe devant une glace sans se reconnaitre, est capable de se calomnier sans s'en apercevoir "

  • #2
    « Devant ces check- points où se presse à l'aube un bétail humain infiniment patient, infiniment soumis malgré l'exaspération, j'ai eu honte. Il y a deux Israël, et je ne désespère pas de voir l'un prendre le dessus sur l'autre. Alors oui, je plonge dans la fosse, je quitte mon dégagement, je fais l'intellectuel, tant pis pour moi, par acquit de conscience. » (Régis Debray)

    Bonjour à tout le monde,

    Très bon article. En effet, on a trop tendance à oublier qu'en Israël existe une résistance contre la politique abominable de Tsahal. Et c'est avec cette dissidence qu'il y a lieu d'envisager l'avenir. Cette même dissidence qui ne se gêne pas de traiter l'Etat hébreu de fasciste que nous, par pudeur d'égard au passé subi par ce peuple, nous n'aurions l'audace de prononcer l'accusation qui n'est pas erronée pourtant.

    Commentaire


    • #3
      Un article modèle. Clair et clairvoyant.

      Pas déchets.

      Concis et tout un programme.


      _
      "Je suis un homme et rien de ce qui est humain, je crois, ne m'est étranger", Terence

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par benam Voir le message
        Un article modèle. Clair et clairvoyant.

        Pas déchets.

        Concis et tout un programme.


        _
        Malheureusement, il n'est pas possible non plus d'ignorer les "faucons" israéliens qui plaident aux exactions de Tsahal sans aucune commune mesure et leur déraison démontre combien le chemin vers une paix juste sera marqué d'embûches nationationalistes sans fondements.

        Ainsi, ce matin, j'ai été outré par les inanités de Monsieur Goldanel.

        http://www.lefigaro.fr/international...a-maintenu.php

        Commentaire


        • #5
          Rappellons seulement que l'identification du juif à l'israélien est une œuvre sioniste et si on ne parle pas dans les medias occidentaux de ces juifs opposés à l'état d'Israël pour des raisons religieuse, éthiques ou politiques si ce n'est pour les traiter de "juifs honteux" ou "d'antisémites" ce n'est pas du faut des "arabes"....
          Il en est de même pour l'identification des soutiens palestiniens à des "activistes" pro- Al-Quaida : il faut voir le traitement médiatique de l'abordage israélien sur la flottille pour s'en convaincre...

          Pour ce qui est de ce pseudo sentiment de paranoïa (" les arabes veulent nous jeter à la mer"), il n'est entretenu par les élites sionistes que pour surfer sur le traumatisme de la shaoh: tout le monde sait que les arabes sont incapables de faire quoique ce soit face à ce pays qui dispose de plus 300 têtes nucléaires, que ce dernier qui jette du palestinien dans l'océan de ses geôles et qui amarre des bateaux dans les eaux internationales depuis 30 ans est capable de raser Téheran en moins a d'une journée. Israël fait mine de s'inventer des ennemis dangereux pour continuer à exercer son joug et à justifier au nom de sa sacro-sainte sécurité tous les forfaits. Goliath revêtant les habits de David ne peut eternllement faire illusion...

          Personnellement, il y a un moment que je suis arrivé aux mêmes conclusions exprimées par Roland Dumas sur le plateau de Taddei; il disait en substance qu'il refusait dorénavant de parler de ce conflit parce que cela ne servait à rien et que l'arrogance israélienne buterait un jour sur une coalition internationale qui lui declarerait la guerre car les israéliens et leurs alliés ne laissent aucune place au dialogue. Les israéliens sont issus d'un peuple qui n'a pas eu l'opportunité de régner en tant que tel depuis 2000 ans, et qui n'a pas appris que l'elegeance dans la victoire était le meilleur moyen de pereniser ses acquis. Arrivera bien le jour que les israéliens feignent de craindre en le présentant comme imminent : celui de la destruction totale et impitoyable de ce pays. C'est Monsieur Daoud, ce jour-là qu'il faudra appeler les opprimés à faire preuve dediscernement et non aujourd'hui, car pour l'heure, les premières victimes ne sont pas les juifs du monde entier mais les Palestinien des territoires occupés.

          Commentaire


          • #6
            Arrivera bien le jour que les israéliens feignent de craindre en le présentant comme imminent : celui de la destruction totale et impitoyable de ce pays. C'est Monsieur Daoud, ce jour-là qu'il faudra appeler les opprimés à faire preuve dediscernement et non aujourd'hui, car pour l'heure, les premières victimes ne sont pas les juifs du monde entier mais les Palestinien des territoires occupés.[/QUOTE]

            ll faut aussi décharger M. Daoud de sa thèse puisqu'il l'empunte à nombreux intellectuels juifs. Le tort du pamphlétaire (Daoud) est de n'avoir pas signalé d'où résultait sa conviction. Mais était-ce là son but?

            En revanche, il est paradoxal que l'Etat hébreu justifie son existence sur la religiosité alors que ce sont des philosophes Juifs qui "inventeront" (reproduiront serait plus exact) l'athéisme. Paradoxe d'un comble de la "jésuaïté" en concomittance avec l'inévitable événement d'un Etat juif souscrit immanquablement à la machination sioniste. Ici, il s'avère d'un dépositaire autrement plus laborieux et qui ne convainc même pas des hébreux nantis du bréviaire démocratique à son propre sens du terme.

            Commentaire


            • #7
              @Dandy
              Cette "coalition internationale qui lui declarerait la guerre", ne se fera toute seule et pas seulement en réaction au fait "que les israéliens et leurs alliés ne laissent aucune place au dialogue".

              Cette guerre est menée et à mener sur divers terrains : idéologique, médiatique, politique...
              Si les Palestiniens et ceux qui les soutiennent sont, à l'heure actuelle, incapables de tenir tête à Israël, cela plaide pour l'élargissement de leurs champs d'alliances et non pas pour un refus "de parler de ce conflit" en attendant la survenance de quoi que ce soit.

              Pour le reste, même des "amis sincères d'Israël" sont "consternés" par la dérive suicidaire de cet Etat.

              _
              "Je suis un homme et rien de ce qui est humain, je crois, ne m'est étranger", Terence

              Commentaire


              • #8
                Un article modèle. Clair et clairvoyant.

                Pas déchets.

                Concis et tout un programme.
                Je n'aime pas la prose de K. Daoud d'habitude, je dois avouer que ce coup ci, il y a de la belle substance.
                Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, Et les mots pour le dire arrivent aisément.

                Commentaire


                • #9
                  @ Dandy:
                  40% des juifs du monde vivent en Israel et 75% des israeliens sont juifs. La correlation entre juifs et sionistes n'est pas une invention mediatique.
                  Pour ce qui est de ce pseudo sentiment de paranoïa (" les arabes veulent nous jeter à la mer"), il n'est entretenu par les élites sionistes que pour surfer sur le traumatisme de la shaoh
                  Ce sont les declarations de Nasser et de Choukayri (qui affirmait qu'aucun juif ne survivrait a la guerre) qui ont seme la panique dans les populations civiles israeliennes a la veille de la guerre des six jours.
                  La tele et les radios egyptiennes emettaient des programmes en hebreu a destination des israeliens ou elle affirmait a peu pres la meme chose. Et ca a contribue a semer la panique chez les civils israeliens la veille de la guerre. Et Ajmadinejad et Nasrallah qui font des declarations similaires ne sont pas des agents sionistes.
                  Les israéliens sont issus d'un peuple qui n'a pas eu l'opportunité de régner en tant que tel depuis 2000 ans
                  Et le royaume de Himyar? Et l'etat Khazar? Et Leon Blum? Benjamin Disraeli ou Mendes-France?
                  Excuse-moi, mais l'art de la gouvernance ne s'inscrit pas dans les genes. Et l'etat d'Israel est beaucoup mieux administres que la majorite des etats arabes.

                  Commentaire


                  • #10
                    "Et Leon Blum?" (AAnis)

                    Alors raconte donc voir? Mais aussi à propos de Vidal-Naquet et combien d'autres Juifs merveilleux qui se sont écartés de la politique de Tsahal car si infame?

                    Commentaire

                    Chargement...
                    X