Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Ombres et lumières [ a propos de Benchicou]

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Ombres et lumières [ a propos de Benchicou]

    Mohamed Benchicou, directeur du quotidien "Le Matin" et auteur de "Bouteflika, une imposture algérienne", expliquait ainsi aux internautes, sur un chat organisé par le quotidien Le Monde, que « Bouteflika a monopolisé les moyens de propagande dans la télévision algérienne, l'unique chaîne. Il l'a monopolisée avec les fonds publics qu'il a largement distribués au cours de ses visites en province, en distribuant massivement des enveloppes budgétaires six mois avant les élections. Il a installé une sorte de conditionnement psychologique de masse en sa faveur ».

    et encore

    Si la fraude s'est produite en amont de l'élection avec une précampagne électorale effrénée, menée plusieurs mois avant l'heure par le chef de l'Etat (tournées dans les wilayas avec distribution de rallonges budgétaires, matraquage médiatique, etc.), elle s'est aussi produite en aval, avec la complicité active de l'administration et de la fraction la plus obscure de l'armée ».

    et encore
    La journaliste nous donne quelques exemples concret de fraude dans le pays. L’auteur évoque notamment le cas de la localité de Bou Ismaïl, localité de la wilaya de Tipaza. Le président algérien y a obtenu 100 % des voix. Or, comme l’explique Florence Beaugé, Hamid Louanouci, proche collaborateur de Saïd Sadi, y avait voté RCD, ainsi que toute sa famille. La question est évidemment : « Où sont passés leurs bulletins ? ».

    donc! a vous de trancher!

    http://us.f1.yahoofs.com/users/10bc7c4f/bc/2bb0/__tn_/53cc.jpg?phDpVkABRxbkDxs7
    boudiaf ! que dieu ait ton ame " repose en paix"
    Dernière modification par jilla, 01 avril 2005, 18h43. Motif: changement

  • #2
    Benchicou condamné à deux ans de prison

    Voilà c'est fait, Benchicou est condamné à deux ans de prison par le tribunal d'El Harrach non pas pour ses écrits mais pour infraction aux règles de change. En somme, la justice a condamné "l'escroc" et non pas le contradicteur de Bouteflika. C'est le message en tout cas qui est délivré à l'opinion. Je n'aime pas beaucoup Benchicou mais ce qui lui inflige une justice aux ordres est inadmissible et constitue une honte nationale. Finalement pour moi et nombre de mes compatriotes qui avons choisi l'exil je ne le regrette pas et je suis de plus en plus conforté que j'ai choisi la bonne solution. Maintenant il s'agit de voir ce qu'il ya lieu de faire pour faire que cette injustice cesse et que M. Benchicou n'endosse pas l'habit du martyr alors que toute sa carrière il afait la courbette aux généraux de la junte algéreinne.

    Commentaire


    • #3
      Je pense qu'au delà de ce l'on peut penser de Benchicou, tant que la majorité des algériens n'a pas compris que la liberté d'expression est fondamentale si l'on veut vraiment construire un pays de droit et de justice; le pouvoir criminel en place à Alger a encore de beaux jours devant lui.

      Beaucoup d'algériens détestent Benchicou pour l'unique et simple raison qu'il critiquait Boutef et oublient que ce même Boutef est le poulain préféré des généraux. On peut légitimement accuser Benchicou d'être la brosse à reluire de certains généraux, mais de là à porter toute l'attention sur un journaliste et oublier que Boutef et ses chiens de garde dilapident les biens du peuple, tuent ses enfants et gracient des assassins, je trouve celà honteux pour un peuple qui a tant souffert.

      Commentaire


      • #4
        Azul,

        Comme Muhend, je n'apprécie pas l'homme pour ces partis pris, mais je condamne cette justice aux ordres qui vient de le condamner à 2 ans de prison.

        J'ai l'impression qu'ils(les généraux) se sont servis de lui pour donner l'impression qu'ils étaient hors du coup du 8 avril mais tous le monde sait que seuls ces DAF font la pluie et le beau temps chez nous, et que rien ne se décide sans leurs consentements.

        A force jouer avec le feu, Benchicou s'est grillé royalement!!!!

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par Muhend
          Maintenant il s'agit de voir ce qu'il ya lieu de faire pour faire que cette injustice cesse
          Ah! Le problème est qu'en votant pour Boutef, il fallait s'attendre à cela et cela ses électeurs ne pouvaient l'ignorer et peuvent s'en réjouir .

          Il faut dire que le Matin a oser réveler les tortures sur Sadaoui et que Zerhouni avait dit qu'il lui ferait payer. Qui a dit qu'en Algérie les dirigeants ne tenaient pas leurs promesses?
          Une presse qui diffame plutot que de se courber, c'est intolérable dans la superbe démocratie dictatoriale de Boutef II car c'est l'homme de Presse qui est condanné et ça on le sait très bien.

          Bien entendu diffamer c'est réveler ce qui doit rester caché "un journaliste doit savoir se controler" dixit Stanislas.

          Alors Hafnaoui Ghoul, Benchicou embastillés. Qui sera le prochain? Dilem? Il faut penser qu'à travers ses hommes courageux c'est toute une corporation qui est remise au pas et visé.

          En fin de compte alors on libère les Islamistes et pour que les prisons ne s'ennuient pas, on embastille les "terroristes de la plume. "

          Cette condannation est une honte de plus.

          Alors Merci Benchicou, merci Hafnaoui Ghoul et tenez bon, surtout que l'état de santé d'Hafnaoui Ghoul s'est considérablement détérioré depuis son incarcération à Djelfa.

          Commentaire


          • #6
            Bonjour,

            Voici le communiqué de RSF

            Reporters sans frontières est scandalisée par l'incarcération de Mohammed Benchicou, directeur du quotidien Le Matin, survenue le 14 juin 2004 après l'annonce du verdict le condamnant à deux ans de prison pour "infraction au contrôle des changes". L'organisation dénonce avec vigueur la dangereuse escalade dans la répression contre la presse privée depuis l'élection présidentielle.
            Nous sommes abasourdis par la sévérité du verdict condamnant Mohammed Benchicou. L'infraction au contrôle des changes est un prétexte pour faire taire ce journaliste, mais aussi pour mettre en garde tous ceux qui ont osé critiquer le pouvoir au cours de la campagne présidentielle. L'emprisonnement de Hafnaoui Ghoul, le 24 mai, qui dénonçait les malversations des pouvoirs locaux, puis celui de Mohammed Benchicou, dont le journal n'a pas hésité à mettre au grand jour de lourds dysfonctionnements politiques, témoignent de l'acharnement du pouvoir contre une partie de la presse. Le président Bouteflika, qui avait déjà comparé, il y a quelques mois, les journalistes à des " terroristes" et à des "mercenaires de la plume", poursuit aujourd'hui sa dangereuse logique de répression des libertés d'expression", a déclaré Reporters sans frontières.

            Mohammed Benchicou a été condamné, le 14 juin 2004, à deux ans de prison ferme et à une amende de 20 millions de dinars (environ 230 000 euros) . Placé sous mandat de dépôt, il a été conduit à la prison d'El-Harrach (banlieue d'Alger) dès l'annonce du verdict prononcé. Le 23 août, de retour de France, Mohammed Benchicou avait été trouvé à l'aéroport en possession d'une forte somme d'argent en ordres de paiement. Le ministère des Finances avait déposé une plainte pour "infraction régissant le contrôle des changes et les mouvements de capitaux". Un procès-verbal avait été établi le 27 août, et le directeur du Matin avait été placé sous contrôle judiciaire.

            Les différentes mises en garde à son encontre n'avaient pas fait fléchir la ligne éditoriale du Matin, notamment pendant la campagne présidentielle. En février 2004, Mohammed Benchicou avait publié un pamphlet intitulé "Bouteflika, une imposture algérienne".

            En Algérie, la profession est d'ores et déjà mobilisée et un comité national a été créé pour demander les libérations de Mohammed Benchicou et Hafnaoui Ghoul.

            Commentaire


            • #7
              bonjour les gars juste j'ajoute ma contribution concernant benchicou
              lisez cette article on en parlera apres http://www.agirpourlalgerie.com/benchicou.htm
              donc si vous aurez bien lu l'article vous verez que BENCHICOU etait un arroseur qui s'est bien fait arroser

              Commentaire


              • #8
                Bonsoir Interfaces et bienvenue

                On connait tous cette histoire, cela vient d'Hicham Aboud aussi alors pour être impartial, on peut trouver mieux.
                Envoyé par interfaces
                l'article vous verez que BENCHICOU etait un arroseur qui s'est bien fait arroser
                Je sais pertinement que la condannation de Benchicou inonde de plaisir certain mais il faut juste porter son regard plus loin et ne pas s'arrêter à lui. Il faut juste observer que depuis sa réelection, Boutef a tenu parole et la chasse aux sorcières a commencé en réprimant tout mouvement contestataire d'où qu'il vienne et en s'attaquant aux journalistes.
                Si Boutef a bien quelque chose de commun avec les islamistes c'est bien cette haine de la presse .
                J'aurais aimé d'ailleurs une aussi forte réaction à l'énoncé de la condannation d'Hafnaoui Ghoul qui est tout aussi scandaleuse et honteuse.

                Hier Hafnaoui Ghoul, là Benchicou et après? Tu aimerais avoir une presse muselée cadenassée et unique? Qui informera des magouilles, les morts inexpliqués, les pots de vins?

                Commentaire


                • #9
                  BENCHICOU etait un arroseur qui s'est bien fait arroser
                  Difficile vu qu'il n'ya pas assez d'eau pour le faire.

                  Le problème c'est pas la personalité de Mr Binichou ou ses égarements si tel est le cas....cela reste à voir
                  Le blème c'est cette instrumentalisation de la justice par le pouvoir à des fins inavouées ...
                  Dites-le aux autres ...

                  Commentaire


                  • #10
                    Bonjour,
                    je ne connais pas les details du proces Benchicou, mais je voudrais attirer votre attention sur 2 points:
                    la presse etant un contre-pouvoir, devient à elle seule un pouvoir et par voie de consecquence, neccessite d'etre surveillée. En europe par exemple, la presse forme un vrai lobby (de pression!!! les europeens expriment souvent leur ras le bol). Alors je pense qu'il ne faut pas etre dogmatiquement contre toute attaque visant la presse. Si un journaliste fait une faute (je ne vise personne par cela) , il paie sa faute par la loi.
                    Autre point, j'ai entendu ici et là, des algeriens dire qu'ils detestent la presse agerienne!! est ce normal? n'est-il pas d'urgence à la presse lagerienne de se remettre un peu en cause!! pour etre un peu plus proche du peuple ...
                    Merci
                    Ce n'etait qu'un avis.

                    Commentaire


                    • #11
                      pour les propos de hichem aboud contre benchicou je peut vous dire et ne l'oubliez pas benchicou n'a jamais contredis ou dementie les propos de hichem aboud et encore moin l'ataquer en justice etand donnes que hichem aboud est en europes et ne peut difamer impunement
                      alors qui ne dis rien consent
                      et en plus ce qu'il faut savoir c que benchicou n'est pas victime d'une injustice il a ete coupable de contrebande tout comme khalifa
                      seulement cette fois si n'a pas benificie d'impunite parce qu'il a tete a ete laisse tômbe par ses protecteur qu'il leur a longtemps donne allegence donc benchicou a joue et a vraiment perdu
                      il a ete un fusible de son plein gre qui a saute

                      Commentaire


                      • #12
                        Je sais bien que Benchicou n'est pas un saint mais qui y est? Et je n'en ferai pas un martyre mais je lui reconnais le courage de ses paroles et de ses actes. Il paye cash tout ce qu'il a eu le courage de dire et d'écrire.

                        Quand au procés de Benchicou, il faut savoir que ces bons du trésor n'etait pas endossable a l'etranger et donc n'avaient ,à l'etranger, aucune valeur.
                        En plus, je crois savoir que lors de son interpellation,ils n'ont même pas été saisis.
                        Je sais aussi que Zerhouni avait dit qu'il se vengerait et ça je lui fait entièrement confiance pour cela.

                        Je sais aussi que la justice est tout sauf impartial et qu'elle était commandité et ce n'est pas avec la nouvelle reforme de la magistrature que cela changera, bien au contraire.

                        Commentaire


                        • #13
                          Personne ici n'est en mesure de juger,nul n'est en mesure de connaitre tout les faits,vous êtes tous a des milliers de Km,et même ceux qui sont sur place n'arrivent pas a cerner la situation de "qui a fait quoi a qui" "comment", "ou" "pourquoi" "depuis quand" ainsi de suite ...
                          Une chose est sûre :nous sommes loin de la liberté d'expréssion.
                          La liberté se paye chér et depuis presque 15 ans maintenant sans compter 40 ans d'occupation on en est encore loin même avec tout ces bains de sang.

                          Quoi qu'ai ecrit ce journaliste,il doit ! et il a le droit et le devoir de l'etat de lui apporter un jugement convenable,un procés digne et juste,(dans le cas ou il doit l'être)...
                          On est loin
                          moi je dis que on a beau mettre des kilométres de topics d'ecriture ce n'est vraiment pas ca qui changera les choses pour ce journaliste ni pour le reste d'ailleurs.

                          Pour voir changer les choses faut se bouger,agir !

                          Abstrait et concrêt tout un univers.
                          A croire que tout le monde a détient des secrets de haut niveau.que tout le monde a tout compris ....
                          On peut tous écrire ce qu'on veut:légendes et cauchemards,on peut battir des réves en quelques phrases.c'est vraiment pas ca qui va empécher certaines pommes pourries du pouvoir a pourrir le reste du panier voire toute la culture...
                          Sur ce...les leçons du passé ne sont pas encore oubliées

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par Rino
                            la presse etant un contre-pouvoir, devient à elle seule un pouvoir et par voie de consecquence, neccessite d'etre surveillée.
                            Par qui et comment? Ne trouves pas plutot merveilleux le 1er amendement de la Constitution americaine qui garantis la liberté de paroles et d'expression? N'est ce pas cela le must?
                            Ensuite la conscience individuelle, ne préfères tu pas par toi même cherché differente sources et pouvoir tout consulter librement sans aucunes restrictions et après te forger une opinion? Où préfères tu lire El moudjahid et te dire que la vie est vraiment belle?

                            Envoyé par Rino
                            n'est-il pas d'urgence à la presse lagerienne de se remettre un peu en cause!!
                            La Presse algerienne est souvent cité à l'etranger et notament en france pour sa virulence et sa liberté de ton.
                            La connais tu? Elle s'exerce à la démocratie avec les moyens qui lui sont accordés et ne te demandes tu pas pourquoi il n'y a pas de journaliste d'investigation en Algérie?
                            Elle se remet en question la preuve, regarde ce qui arrive au Matin. Et bien sur je ne te parle pas de tous ses journalistes assassinés.

                            Commentaire


                            • #15
                              Envoyé par Morjane
                              le 1er amendement de la Constitution americaine qui garantis la liberté de paroles et d'expression
                              Ca ne rentre pas en contradiction avec ce que j'ai dit. La liberte d'expression n'exclut pas la punition en cas de faute professionnelle. Encore une fois je ne vise pas le proces en question
                              Envoyé par Morjane
                              La connais tu?
                              Mais ce n'est pas de moi qu'il s'agit. EN revanche, à la question, les algeriens detestant la presse la connaissent-ils?alors si la reponse est oui, il est imperatif d'en connnaitre les raisons et chercher la part de responsabilité de la presse vis a vis des algeriens, et c'est ce point que j'ai pointé du doigt. Maintenant Si la reponse est non, on retombe malheursement sur le fameux schema de "l'inculture et la manipulation" dont est souvent victime l'algerien d'en bas...
                              Envoyé par Morjane
                              Elle se remet en question la preuve, regarde ce qui arrive au Matin.
                              je ne vois pas comment??
                              Ce n'etait qu'un avis.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X