Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L'Algérie avant l'occupation française

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L'Algérie avant l'occupation française

    Plage de Bab El Oued et l'enceinte est de la ville d'Alger, "Qaa Essour"



    Je me suis souvent demandé à quoi pouvait ressembler l'Algérie avant la prise d'Alger par les Français en juillet 1830.

    J'ai pu enfin assouvir ma curiosité grâce à un petit livre édité en 1960, c'est à dire au paroxysme de la guerre d'indépendance.

    Ce petit livre, "Histoire d'un parjure", on le doit à un Français, Michel HABART, qui a basé son travail sur les écrits laissés par les Généraux de la Conquête.

    Voici ce que disent de ce pays, tel qu'ils l'ont vu avant d'y mettre le feu et d'y répandre le sang, quelques-uns de ces criminels :

    Colonel Saladin : "Rien de comparable en Europe à la région de Blida."

    Saint Arnaud : "La Kabylie est superbe, un des pays les plus riches que j'aie jamais vus."

    Gentry de Bussy : "Pays couvert d'arbres fruitiers de toutes espèces, jardins cultivés jusqu'à la mer, grande variété de légumes grâce à un système d'irrigation très bien entretenu par les Maures."

    Je suppose que vous auriez sans doute aimé naître et grandir à cette époque où l'Algérie, sans pétrole et sans gaz, se débrouillait plutôt bien et offrait du bonheur.

    Ce bonheur, elle ne se contentait pas de l'offrir à ses enfants. L'étranger qui s'y aventurait finissait toujours par y rester et à s'y faire adopter.

    L'attraction exercée par ce pays était telle, d'ailleurs, signale Michel HABART, que les capitaines de navires accostant au port d'Alger interdisaient aux matelots de descendre à terre de peur de les voir s'évanouir dans la nature.

    Mieux que cela ! De nombreux soldats espagnols désertaient leurs garnisons d'Oran et venaient s'installer à Alger en qualité d'esclaves, condition qu'ils jugeaient plus humaine que celle qui était la leur dans l'armée d'occupation.

    Je gage qu'à cette époque-là on était à un million de miles marins de penser qu'un jour viendrait où des Algériens affréteraient des rafiots pour fuir leur Eldorado.



    Kaci Abdmeziem
    Ancien rédacteur en chef à l’agence de presse (APS)
    HuffPost Algérie
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

  • #2
    Eh oui , alger était encore vierge comme un village
    Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d'autre.
    (Paul Eluard)

    Commentaire


    • #3
      le meme sujet deja posté meme jour meme moment par l'autre zek

      http://www.algerie-dz.com/forums/sho...82#post5484582
      المجد والخلود للرفيق والمناضل المغربي ابراهام سرفاتي

      Commentaire


      • #4
        je ne suis pas d accord avec cette image idyllique sinon ca se saurait, a cette epoque il n y avait ni pesticide ni fongicide et votre recolte pouvait etre detruite.il y avait egalement des secheresse,la vie etait tres tres dure,pas de machine tout se faisait a la main pas d hopitaux ni d ecole,l esperence de de vie etait tres limitee,le taux de mortalite des enfants etait tres important mais l algerie etait sous peuplee.je n aurais pas voulu vivre a cette eopque par ce que la vie etait tres dure.

        Commentaire


        • #5
          Les pays de l’afrique du nord etaient connu pour les episodes d’effondrements demographiques suite aux secheresses et epidemies frequents

          L’insecurite etait aussi un fleau. Demander a hassan el wazzan (leon l’africain) ce qu’il en sait
          .
          .
          ''La pauvreté ne sera plus séditieuse, lorsque l'opulence ne sera plus oppressive''
          Napoléon III

          Commentaire


          • #6
            Sur le même sujet à voir ce petit reportage de 7 mm très édifiant : "Qui sont les BARBARES ?
            https://youtu.be/CsfbJW9V1pY

            Commentaire


            • #7
              C'est Colbert qui avait alerté Louis IV sur la fuite des provençaux vers Alger où ils trouvaient l'opportunité d'une vie meilleure .

              Tous les rapports militaire Français du début de la colonisation en Algérie témoignent d'un niveau de vie, d'éducation, de culture élevé qui nous semble iréel aujourd'hui .

              Pour ceux qui doutent de ce passé et que la lecture de livres historiques rebute, je leur conseil de faire un petit tour au musée de l'hôtel des invalides à Paris , au niveau de l'entrée principale

              Commentaire


              • #8
                Je suppose que vous auriez sans doute aimé naître et grandir à cette époque où l'Algérie, sans pétrole et sans gaz, se débrouillait plutôt bien et offrait du bonheur.
                Les autochtones étaient sous le joug des turcs et n'avaient d'autres alternative que de travailler comme des nègres pour payer le train de vie de la milice et de ses chefs!... Aucune école, aucun hôpital, aucune route, bref aucune structure pouvant profiter à la population locale n'a été réalisé par le pouvoir en place!...

                Ce bonheur, elle ne se contentait pas de l'offrir à ses enfants. L'étranger qui s'y aventurait finissait toujours par y rester et à s'y faire adopter.
                C'est vrai que la course des barbaresques n’existait pas! Les esclaves chrétiens venaient d'eux même se faire captifs!
                "La chose la plus importante qu'on doit emporter au combat, c'est la raison d'y aller."

                Commentaire


                • #9
                  elle est encore occupé par les bouledogues ils ont des crocs a percer la féraille


                  pas besoin d 'outills avec eux

                  Commentaire


                  • #10
                    Hben Bonsoir,

                    Je me suis fait la même reflexion que toi concernant les turcs.

                    Que l'on nous avait présenté en cours d'histoire à l'école en Algérie, comme des protecteurs alors qu'ils ont sucé le sang des algériens, en les méprisant et en les considérant comme des moins que rien.
                    Pour ma part je n'aurais pas aimé vivre à cette époque.

                    Décidément nos ancêtres on en vu de toutes les couleurs...
                    Hope is the little voice you hear whisper "maybe" when it seems the entire world is shouting "no!"

                    Commentaire


                    • #11
                      je n'aurais pas aimé vivre ou exister a cette époque pour la simple raison que si c'est le cas, là, en ce moment je ne serais que poussière
                      sérieux, côté qualité , confort et niveau de vie ya pas photos!
                      أصبحنا أمة طاردة للعلماء مطبلة للزعماء

                      Commentaire


                      • #12
                        il y avait de grandes famines a l'époque.sans oublier le joug turc qui ne fut pas rose...

                        d'ailleurs si nos mamans se soucient toujours de notre estomac, ça doit venir de ces périodes la ou le maghreb connaissait de grandes famines, maladies etc.
                        l'honneur de nos mère a l'époque c'était d'avoir des enfants bien nourris.c'était leur raison de vivre.

                        en 2015 il n'y a plus de famines mais cet instinct maternel était si puissant qu'il s'est transmis de mère en fille....

                        Commentaire


                        • #13
                          survivre a cette epoque etait un defi,avoir un bras casse ou une jambe cassee c etait l handicap a vie,je ne sais meme pas si les savons existait pour l hygiene corporelle ,pas de cuisine equipee ni de savon pour vaiselle,pas de sallle de bain ,les gastros devait etre monnaie courante,les femmes n avait pas de soutien gorge,elle devait ressembler je ne sais a quoi.
                          bref c etait tres dur la vie a cette epoque.

                          Commentaire


                          • #14
                            Ya de ces coms c'est a leur prescrire du biactol .. !!!

                            Commentaire


                            • #15
                              les femmes n avait pas de soutien gorge,elle devait ressembler je ne sais a quoi.
                              Bref c etait tres dur la vie a cette epoque.
                              ??.......???

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X