Annonce

Réduire
Aucune annonce.

L’Algérie à la rescousse de l’Europe

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • L’Algérie à la rescousse de l’Europe

    La stabilité de l’Algérie en matière énergétique pourrait accélérer la signature du mémorandum sur la coopération entre Alger et Bruxelles dans le secteur des hydrocarbures.


    Que se passerait-il, demain, en cas de situation nettement plus tendue entre Moscou et Minsk et que vaudraient alors les accords commerciaux passés avec la Russie, fournisseur de l’Europe de 12% de sa consommation en pétrole ? D’ores et déjà, l’UE se penche actuellement sur des mécanismes de solidarité qui permettraient de faire face à ce type de crise en matière d’approvisionnement énergétique, d’une part, et sur une politique énergétique extérieure commune, d’autre part, qui lui permettra de s’exprimer d’une seule voix dans ses relations avec les autres pays. Dans cette perspective, l’Algérie se place en bonne place.

    Aussi, pour que le scénario de Droujba ne se reproduise, la Commission européenne, selon certaines sources proches de Bruxelles, a relancé l’Algérie au sujet de l’établissement du partenariat énergétique. La Commission européenne veut, dans ce sens, conclure rapidement un accord de coopération énergétique avec l’Algérie, fournisseur actuellement de l’Europe à hauteur de 10% de sa consommation en gaz. Cette éventualité est confortée par les propos d’Alexander Rahr, expert à la société allemande de politique étrangère (Dgap) qui a averti Moscou à ne pas commettre l’erreur de croire que « l’UE n’a d’autre alternative que de dépendre d’elle » pour son approvisionnement énergétique. Aussi, la signature d’un tel accord permettra le doublement des exportations algériennes en hydrocarbures.

    Dans la perspective de doublement des exportations algériennes, avec les différents accords bilatéraux, ce volume devrait atteindre l’équivalent des exportations russes, premier partenaire de l’UE en matière énergétique. Dès lors, l’Algérie se place comme sauveur d’une Europe en crise énergétique. En effet, le futur gazoduc transcontinental Medgaz, devant relier Beni Saf, en Algérie, et Almeria, en Espagne, sera une source d’approvisionnement de gaz pour l’Europe « fiable » et la « plus économique », a souligné le président de la société Medgaz, Pedro Miro. « L’expérience de toutes ces années a démontré que l’Algérie est fiable, sûre. De plus, la source de gaz la plus proche au sud de l’Europe est l’Algérie », avait-t-il affirmé. Et d’ajouter « tous confirment que Medgaz et, par conséquent, le combustible algérien à travers ce gazoduc, est la source la plus économique d’approvisionnement de gaz non seulement pour le sud de l’Europe mais pour l’Europe en général ».
    Dernière modification par SAM_15, 12 janvier 2007, 10h02.
Chargement...
X