Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Amar Saâdani à la solde du régime marocain ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Amar Saâdani à la solde du régime marocain ?

    Par Aylan Afir 6 avril 2021 20 h 28 min


    L’ex-secrétaire général du FLN Amar Saâdani fait de nouveau parler de lui. Il se trouve en ce moment au Maroc où il a décidé de s’installer définitivement. Celui qui a présidé l’Assemblée nationale algérienne aurait même demandé l’asile politique à la monarchie de Mohammed VI. Cela fait-il de lui une personne à la solde du régime marocain ?




    Il y a de quoi se poser ce genre de questions. Il y a même de quoi s’inquiéter parce qu’en tant qu’ancien troisième personnage de l’Etat, après Abdelaziz Bouteflika et Abdelkader Bensalah, Amar Saâdani peut être une source exceptionnelle d’informations secrètes pour les Marocains. L’ex-président de l’APN en 2004 a de quoi monnayer ce qu’il veut, en tant qu’invité de marque du roi Mohammed VI.

    Quelles sont les informations que Saâdani détient, lui qui a également occupé, à partir de 2013, le poste sensible de patron du FLN durant plus de trois années ? Vu les hautes fonctions occupées, il est sans aucun doute devenu une mine d’informations susceptibles d’intéresser tous les services de renseignements du monde. Particulièrement ceux du Maroc.

    La monarchie marocaine profite-t-elle de la disgrâce de Saâdani ?

    A ce titre, ce n’est pas la monarchie marocaine qui va cracher sur des informations sensibles venant du voisin de l’est. Surtout que les relations entre les deux pays, particulièrement entre les deux régimes, ne sont pas au beau fixe et connaissent des escalades verbales sporadiques. Pour cela, Amar Saâdani a-t-il choisi de se mettre à la solde de la monarchie marocaine ? Il est difficile de l’affirmer, mais il est tout aussi dur d’écarter une telle hypothèse.

    Il importe de rappeler que si l’ex-président Abdelaziz Bouteflika l’avait installé comme président de l’APN en 2004, c’était certainement pour l’utiliser. C’est la seule explication si on apprend, de sources bien informées, que Amar Saadani n’avait pas le droit d’occuper des hautes fonctions de l’Etat, en raison d’une condamnation par la justice, intervenue plusieurs années auparavant.

    Saâdani n’avait pas le droit d’occuper de hautes fonctions

    Mais Bouteflika l’a quand même promu alors qu’il était condamné à un an de prison pour coups et blessures volontaires, destruction de biens d’autrui, menaces et violences sur un ex-mouhafedh de son parti, à El Oued. On le reverra quelques années plus tard à la tête du parti FLN. En réalité, le clan présidentiel, notamment le frère du président, Saïd Bouteflika, et l’ex-chef de l’état-major de l’Armée algérienne, Ahmed Gaïd Salah, le tenait en laisse pour différentes affaires qui auraient pu stopper la carrière de Saâdani. Mais il sera maintenu contre vents et marées et on saura plus tard pourquoi.

    Installé en 2013 comme SG du FLN, il s’attaquera frontalement au chef des services de renseignements, le général Toufik, une année plus tard. Ses détracteurs croyaient savoir que le général Toufik n’était pas favorable à un 4e mandat de Bouteflika, qui n’arrivait pas à se remettre de son grave AVC.

    Monnayer une protection de la monarchie marocaine ?

    En Algérie, personne n’ignorait que les attaques de Saâdani contre « Rab Dzayer » venaient du palais d’El Mouradia, mais tout le monde était conscient de la gravité de l’heure, la guerre faisant rage entre différentes factions du régime.

    De son côté, l’ex-chef du FLN a montré jusqu’où il était prêt à aller pour sauver sa peau. D’ailleurs, il s’attaquera encore une fois au même général en 2015. Il s’est avéré plus tard qu’il avait acheté un luxueux appartement en France. Quelle concession a-t-il faite à la France pour qu’il puisse mener une telle transaction ? Beaucoup n’ont pas hésité à soupçonner Amar Saâdani d’avoir monnayé des informations. Comment donc ne pas se poser des questions sur son installation au Maroc et sur sa capacité à monnayer une protection de la monarchie marocaine ?

    ObservAlgérie

  • #2
    Saadani sur les traces de Bouteflika, de Boudiaf et de Boumedienne. Tous ayant passé de longues années au Maroc.

    Inna lwatana ghafour rahim

    Commentaire


    • #3
      En fait, ce qui nous intéresse chez Saadani ce n'est pas ce qu'il a dans la tête mais ce qu'il a dans la poche.

      Commentaire


      • #4
        En réalité, le clan présidentiel, notamment le frère du président, Saïd Bouteflika, et l’ex-chef de l’état-major de l’Armée algérienne, Ahmed Gaïd Salah, le tenait en laisse pour différentes affaires qui auraient pu stopper la carrière de Saâdani. Mais il sera maintenu contre vents et marées et on saura plus tard pourquoi.
        Installé en 2013 comme SG du FLN, il s’attaquera frontalement au chef des services de renseignements, le général Toufik, une année plus tard. Ses détracteurs croyaient savoir que le général Toufik n’était pas favorable à un 4e mandat de Bouteflika, qui n’arrivait pas à se remettre de son grave AVC.
        C'est bien lui qui a ouvert ouvertement le bal en ouvrant sa "gueule" contre la personne considéré comme le Rab Dzaiïr.
        Avec l'appui du clan Boutef ou Gaïd Salah jouait le gardien militaire.

        Et

        Appartement,
        Ce n'est pas cela qui provoca principalement sa d'échéance d'homme du système aux yeux de ses soutients mais bien plus ses déclarations sur le Sahara.

        Ou

        Sa déclaration à eu l'effet d'une bombe que personne ne s'y attendait au sein du sérail algerien

        C'etait bien une réflexion personnelle qui lui a échappé soit par conviction ou soit par naivete
        Dernière modification par manneke, 07 avril 2021, 12h44.

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par hakimcasa Voir le message
          En fait, ce qui nous intéresse chez Saadani ce n'est pas ce qu'il a dans la tête mais ce qu'il a dans la poche.
          Ah je n'en serais pas aussi sur... Saadani connait bien des secrets....

          Commentaire


          • #6
            Je trouve qu'il est beau avec le drapeau marocain , il parait qu'il va divulguer tous les secrets de l'Algérie a ses protecteurs , c'est a craindre !

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par hakimcasa Voir le message
              En fait, ce qui nous intéresse chez Saadani ce n'est pas ce qu'il a dans la tête mais ce qu'il a dans la poche.
              Vous serez déçus, ce maffieux ne vous apportera aucune plus-value ! Il va vous exploiter !
              « Même si vous mettiez le soleil dans ma main droite et la lune dans ma main gauche je n'abandonnerais jamais ma mission". Prophète Mohammed (sws).

              Commentaire

              Chargement...
              X