Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les faux chiffres de Tebboune sur le gaz naturel démontrent qu'il ne maîtrise pas ses dossiers

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les faux chiffres de Tebboune sur le gaz naturel démontrent qu'il ne maîtrise pas ses dossiers

    Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a affirmé, mardi 13 décembre à Alger, l'ambition de l'Algérie de doubler sa production du gaz destiné exclusivement à l'exportation. "Nous produisons actuellement près de 102 milliards de m3 de gaz, dont la moitié est consommée localement. J'espère qu'en 2023, nous atteindrons une production de 100 mds de m3 de gaz destinée exclusivement à l'exportation", a précisé.

    Tebboune lors de sa visite au pavillon des industries pétrolières du Groupe Sonatrach, à la Foire de la production algérienne (FPA-2022). Il s'avère que ces chiffres communiqués par Tebboune sont totalement faux et mensongers. Les annonces faites également par le Président algérien sont également farfelues et irréalisables. Mal conseillé et très mal informé, Tebboune se lance dans des sujets qu'il ne maîtrise malheureusement pas. Nos explications.


  • #2
    Ce que ce débile ne comprends pas ,ou feint de ne pas comprendre ,c'est que la communication dans le monde des énergies fossiles ,secteur stratégique mondial par excellence , tout le monde spécule et ment,personne ne dit la vérité ,c'est le principe même de la négociation de vente dans ce bizness .
    l'incertitude est la principale variable constante de l'équation pétroliére et gaziére .
    ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
    On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

    Commentaire


    • #3
      malheureusement il ne maîtrise aucun dossier
      il navigue à vue l incompétence à ciel ouvert

      Commentaire


      • #4
        Xénon Exactement
        ce'est ce que je sais de ce secteur
        Étant moi même un ancien ingénieur SONATRACH

        Spécialisé dans le GNL

        Vos questions sont les bienvenues
        Ce que dit le président
        il y aurait une augmentation de 50% de la production actuelle
        Le reste est une spéculation
        Dernière modification par Tiliwine, 15 décembre 2022, 10h24.
        Gone with the Wind.........

        Commentaire


        • #5
          Tiliwine
          salut ,il est notoirement connu que dans l'univers de l'industrie pétrolière et gazière ,aucun acteur important du secteur ne communique les vrais chiffres ,notamment les pays producteurs ,tout est une question d'interprétation des données .
          il ya déjà toujours un élément d'incertitude entre le volume des ressources estimées ,le volume des ressources prouvées, et le volume des réserves exploitables ,les politiques et les managers s'adressent d'abords à des marchés et à des investisseurs ,ils ont donc intérêt à montrer le verre à moitié plein même quand les géologues eux qui sont des techniciens verront plutôt le verre à moitié vide , tout dépend du seuil de rentabilité des gisements exploitables ,suivant au moment t ou à court et à moyen terme en pariant sur une embellie des prix et une optimisation des techniques ...
          toi qui vient du secteur ,tu confirme n'est ce pas ?
          ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
          On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

          Commentaire


          • #6
            L'Algérie veut doubler l'exportation de gaz, après une année 2022 record

            Cent milliards de mètres cubes de gaz vendus à l'étranger l'an prochain contre 56 aujourd'hui, c'est l'objectif que fixe le président algérien Abdelmadjid Tebboune à la Sonatrach, la compagnie nationale des hydrocarbures. Un objectif qui reflète l'euphorie régnant actuellement dans la filière du gaz algérien. La demande européenne et les prix du gaz sont en forte hausse, et Alger entend bien en profiter pour se positionner comme un acteur-clé de ce marché.

            En visitant le stand de la Sonatrach à la Foire internationale d'Alger, Abdelmadjid Tebboune a tenu à envoyer des messages clairs à ses clients européens.

            L'Algérie a bel et bien l'intention de leur vendre davantage de gaz. Actuellement, elle exporte 56 milliards de mètres cubes par an, un record, et entend doubler rapidement ce volume.

            L'Europe, qui cherche désespérément de quoi remplacer le gaz russe, est le premier client de l'Algérie. Rien qu'à elle seule, l'Italie en a acheté cette année 27 milliards de mètres cubes, selon le patron de la Sonatrach cité par le média en ligne algérien TSA.

            La Slovénie a aussi signé des accords d'approvisionnement et des négociations sont en cours avec des opérateurs français. Selon une chaîne publique algérienne, le numéro un algérien a aussi insisté sur le fait que l'approvisionnement en gaz de l'Europe « se fait loin des considérations géopolitiques », une façon d'exprimer le fait que l'Algérie ne veut pas faire les frais de la bataille russo-européenne sur la question des prix du gaz et du pétrole.

            Alger entend profiter à plein d'une conjoncture qui lui permet de remplir ses caisses. Les recettes de la Sonatrach ont augmenté cette année de 20 milliards de dollars.

            Source: RFI

            Commentaire


            • #7
              il a trouver que les sources de semmar le bougre en panne de recherche il se rabat sur le harki semmar
              Dernière modification par ben boulaid, 16 décembre 2022, 00h07.

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par xenon
                aucun acteur important du secteur ne communique les vrais chiffres ,notamment les pays producteurs
                Biensûr que les pays producteurs publient les chiffres de production ainsi que des réserves. L'agence internationale de l'énergie a aussi des bases de données à ce sujet et elle publie de nombreuses statistiques concernant le pétrole, le gaz...etc. L'Algérie étant membre de l'AIE.

                En publiant les chiffres (réserves...etc), les pays peuvent ainsi attirer les investisseurs locaux et étrangers car les projets pétroliers et gaziers coûtent chers et nécessitent des investissements lourds et parfois risqués.

                Ci-dessous (voir image), le Top 20 des pays producteurs de gaz naturel en 2021. La production algérienne était de près de 101 milliards m3 en 2021.

                Commentaire


                • #9
                  1 il faut préciser que pour les usa 'la virgule est un point
                  2 les chiffres communiqués par les producteurs
                  En dehors des exportations,ne reflètent pas la réalité Entre l'estimation et les réserves prouvées et les réserves exploitables il ya un monde
                  Les réserves exploitables connues au début chutent en fonction de la pression dans le puis, qui elle diminue dans le temps

                  alors, les les marketings jouent
                  Gone with the Wind.........

                  Commentaire


                  • #10
                    semsar et les chiffres c'est une très longue histoire

                    « Great minds discuss ideas; average minds, events; small minds, people. » Eleanor ROOSEVELT

                    Commentaire

                    Chargement...
                    X