Annonce

Réduire
Aucune annonce.

khala ou baida

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • khala ou baida

    film qui a bercé mon enfance on le regarde encore aujourd’hui avec mes parents


    si quelqun aurait la gentillesse de me poster le lien merci



    https://www.youtube.com/watch?v=Ys-h_btU87M&t=499s
    Dernière modification par ben boulaid, 29 décembre 2020, 23h07.

  • #2
    dessolé la vidéo ne marche pas ... l'histoire a setif d'un jeune garçon rabah qui veut gagner de l'argent a tout prix pour acheter un fauteuil roulant a sa sœur cecilia qui ne peut plus marché une de mes tantes a tournée brièvement dans ce film halla yalarma comme figurante
    Dernière modification par ben boulaid, 29 décembre 2020, 23h12.

    Commentaire


    • #3
      Ta vitesse importe peu tant que tu n’arrêtes pas. Confucius

      Commentaire


      • #4
        MOLKER



        salam merci bien pour ton aide vraiment tres sympa

        Commentaire


        • #5
          Quels souvenirs...
          Merci du partage.

          Commentaire


          • #6
            Quels souvenirs...
            Merci du partage.
            oui frozen rose merci

            Commentaire


            • #7
              Emotion !

              Merci pour le partage de cette belle pépite. Que de souvenirs qui refont surface.

              Sur une note plus personnelle, j'ai eu le plaisir et l'honneur de rencontrer le réalisateur, Monsieur Bouguermouh, quelques années avant son décès.

              Il parlait avec beaucoup de tendresse de ses études à Sétif et de ce film, même si cette expérience fut difficile, pour lui, humainement et politiquement, compte tenu de la censure qui régnait au sein du ministère de l'(in)culture et de tout ce qui entourait le travail des femmes et des hommes de culture qui ne rentraient pas dans le moule du parti inique.

              Après ce film, il a eu du mal à travailler car il voulait tourner un film en Tamaziyt. Dans un environnement marqué par l'"in"culture d'Etat arabo-musulmane, il a été ostracisé, comme tant d'autres qui ne rentraient pas dans le moule de cette inculture officielle.

              Il a fallu attendre 1989 pour qu'il puisse adapter le roman "La colline oubliée", de son ami Mouloud Mammeri, et en faire un long métrage en Tamaziyt. Une expérience épique qui l'aura marqué à jamais.

              Repose en paix, Dda Abderrahmane. Respect !
              "Je naîtrai libre et je choisirai pour mon nom des lettres d’azur..." M.D.

              Commentaire

              Chargement...
              X