Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Faut-il une Thatcher pour sauver la France ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Faut-il une Thatcher pour sauver la France ?

    Bonjour, comment sauver la France et la sécurité sociale...

    -------------------------------------------------------------------------

    L'influent hebdomadaire The Economist dresse un tableau assez sombre de l’état actuel de notre pays. Il souhaite à la France une personnalité qui ait, comme l'ancien premier ministre britannique, le courage de s'en prendre aux acquis et de réformer.

    Pour The Economist, la France de 2006 ressemble à la Grande-Bretagne des années 70, avant l'arrivée de la « Dame de Fer » : un pays en déclin et impossible à réformer. Et de passer en revue dans un cahier spécial de 16 pages, les maux dont souffre la France : le chômage, les 35 heures, la dépense publiques excessive, la faillite des universités, l'intégration ratée des minorités ou la « paralysie » générale du pouvoir à Paris.

    Le journal parvient à la conclusion que la France a besoin d’un homme -ou d’une femme - fort, capable de « faire passer les réformes qui rendront sa compétitivité au pays ». Autrement dit, une « Madame Thatcher » (en français dans le texte). Selon The Economist, si le prochain président français parvient, comme l’ancien premier ministre britannique en poste de 1979 à 1990, à faire passer des réformes drastiques, la « France pourrait rebondir bien plus vite que ce que pensent les déclinologues » (également en français dans le texte).

    Remettre l’économie à l’honneur

    Car le journal ne doute pas des atouts français. A « chaque faiblesse, ou presque correspond, un point fort », explique t-il. La France a une productivité et des multinationales parmi les meilleures au monde, des fonctionnaires certes nombreux, mais « dont la qualité est admirée », et des grandes écoles de très haut niveau. Le journal salue aussi la démographie française, « meilleure que celle de ses voisins ».

    Problème, selon The Economist :les hommes politiques français manquent de courage pour « expliquer aux citoyens pourquoi le pays ne peut pas continuer ainsi ». Et il doute des capacités de l'ensemble des candidats potentiels,Laurent Fabius, Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn ou Nicolas Sarkozy, à endosser un tel rôle. Le journal se refuse pour l'instant à dire quel candidat à sa préférence : il prendra parti au moment de l’élection, selon sa correspondante à Paris, Sophie Pedder.

    27 octobre 2006 Le Figaro
    L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier
Chargement...
X