Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Airbus prévoit de produire un nombre d'avions jamais observé dans l'histoire de l'aéronautique

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Airbus prévoit de produire un nombre d'avions jamais observé dans l'histoire de l'aéronautique

    La Tribune 27 Mai 2021 Fabrice Gliszczynski


    Un an après avoir réduit sa production de 40% en raison de l'impact sur le trafic aérien de la crise sanitaire, Airbus prévoit de dépasser dès le deuxième trimestre 2023 son niveau de production d'avant-crise. Avec les cadences envisagées pour l'A320 et l'A220, Airbus serait en mesure de livrer largement plus de 1000 appareils au milieu de la décennie.
    En Bourse, le titre a pris plus de 9% sur la journée.
    2 mn

    N'en déplaise aux détracteurs de l'aviation. Le monde d'après ne sera pas sans avions. Au contraire même au regard des dernières prévisions de production d'Airbus. La crise sanitaire n'est encore pas encore terminée. Mais le constructeur européen n'en doute plus. Avec les progrès de la vaccination, le transport aérien est bel et bien dans une phase de forte reprise. Et c'est sur une production d'avions jamais observée dans l'histoire de l'aviation que table le constructeur européen d'ici à deux ans seulement, avec des rythmes de production capables de livrer près de 800 avions par an, voire dépasser les 1000 d'ici à 2025 !

    900 A320 pourraient être produits par an à partir de 2025

    C'est ce qui ressort de l'annonce d'Airbus, ce jeudi. Un an seulement après avoir réduit sa production de 40%, à 40 appareils monocouloirs livrés par mois, l'avionneur confirme qu'il passera à une cadence de production mensuelle de 45 A320 au quatrième trimestre 2021 (contre 40 aujourd'hui). Surtout, il se prépare à monter à 64 au deuxième trimestre 2023, un niveau jamais atteint dans l'histoire de l'aéronautique, qui correspond à plus de deux avions livrés par jour. Dans un communiqué de presse, Airbus a, en effet, indiqué qu'il avait demandé "aux fournisseurs de préparer l'avenir en sécurisant une cadence ferme de 64 d'ici au deuxième trimestre 2023".Une telle cadence permettra à Airbus de dépasser son niveau d'avant-crise (cadence 60) et d'aller plus loin que les projets de croissance envisagés avant crise (63 d'ici mi-2021). Ce n'est pas tout. "En prévision d'une reprise du marché, Airbus demande également à ses fournisseurs de permettre un scénario de cadence 70 d'ici au premier trimestre 2024. À plus long terme, Airbus étudie des opportunités de cadences allant jusqu'à 75 avions par mois d'ici à 2025", explique l'avionneur.
    Airbus s'est déjà mis en ordre de marche, en relançant récemment son projet de créer une nouvelle ligne d'assemblage d'A321 NEO à Toulouse.

    Au-delà de la famille A320, Airbus prévoit également d'augmenter la production de l'A220 en passant à une cadence de 5 avions par mois à six au début 2022, "puis 14 appareils d'ici le milieu de la décennie".
    Concernant les appareils long-courriers, dont le redémarrage sera plus lent que les appareils court et moyen-courriers, Airbus ne donne pas de prévisions à long terme. La cadence de production moyenne de cinq avions par mois devrait passer à six d'ici à l'automne 2022, contre cinq aujourd'hui. Celle de l'A330 se maintient à deux par mois.
    Ces résultats ont tout cas porté le cours d'Airbus en Bourse. Le titre a clôturé en hausse de 9,22%, à 106,68 euros, jeudi 27 mai (contre 97,6 euros à la clôture de la veille).


    Ce que vous faites de bien et de mal, vous le faites à vous
    Mahomet
Chargement...
X