Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Énergies renouvelables : les grandes ambitions de l'Algérie dans le solaire et l'hydrogène vert

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Énergies renouvelables : les grandes ambitions de l'Algérie dans le solaire et l'hydrogène vert

    Euronews Par Cyril Fourneris • 03/10/2022 - 18:33

    Même si elle possède d'importantes ressources d'hydrocarbures, l'Algérie veut aussi jouer un rôle dans la transition énergétique en Afrique, notamment grâce à son potentiel photovoltaïque.

    Dans le désert du Sahara, à Laghouat, 240 000 modules solaires forment la centrale d'El Kheneg, d'une capacité de 60 MWc. L'énergie produite couvre environ un septième des besoins de la région. Le projet finalisé en 2016 sert de prototype dans cette transition visant à économiser les ressources fossiles et réduire les émissions de gaz à effet de serre.
    Centrales et kits solaires


    "L'Algérie dispose d'un niveau d'ensoleillement de 3 000 heures par année et pour le cas de la localité de Laghouat, il est estimé à 1 800 heures par an," fait remarquer Houari Mahi, responsable de l'ingénierie chez Sonelgaz Énergies renouvelables. "C'est assez énorme pour nous pousser à investir dans la réalisation des ouvrages photovoltaïques : ce que nous produisons grâce aux sources fossiles, il faut le produire en photovoltaïque," insiste-t-il.

    Pour diversifier son mix énergétique dominé par le gaz et le pétrole, l'Algérie veut atteindre 15 000 MW d'énergie solaire d'ici à 2035. Un appel d'offres est en cours pour installer des centrales solaires dans plusieurs régions.

    Celle de Laghouat est à l'avant-garde de cette conversion : des kits solaires ont été distribués dans les villages enclavés et aux populations nomades. "Je l'utilise tous les jours et toutes les nuits, pour regarder la télévision, éclairer, recharger mon téléphone : c'est que du positif," assure Moulay Bemgit, éleveur nomade.

    "L'énergie est positive pour ceux qui la reçoivent et ceux qui l'apportent"


    Un peu plus loin, Aine Madhi est le siège de la Tariqa tijaniyya, une confrérie soufie qui compte des centaines de millions d'adeptes dans le monde. Dans cette ville aussi, la transition est en marche. Sur le toit de l'école coranique, face à la mosquée, un chauffe-eau solaire vient d'être installé.

    "Cette culture est bien ancrée dans les esprits au sein de notre communauté,"affirme Mohamed Akmi, directeur de Soltech. "Les gens se demandent quels sont les bénéfices des énergies renouvelables et ils prennent cette direction," dit-il. "Nous ferons notre transition énergétique en passant des énergies fossiles aux énergies renouvelables,"souligne-t-il.

    Dans la ville, les initiatives se multiplient : une station-service est alimentée par des modules solaires. C'est aussi le cas pour l'éclairage public, de certains luminaires munis d'ampoules LED.

  • #2




    "Nous pouvons produire de l'hydrogène par d'autres méthodes, par exemple les méthodes thermiques et l'autre avantage de l'Algérie, c'est le grand potentiel thermique solaire,"
    insiste-t-il. "Nous pouvons produire de l'hydrogène avec des procédés qui sont peu consommateurs d'eau, voire pas du tout, à des prix qui sont concurrentiels," affirme-t-il.

    Des projets pilotes sont à l'étude pour produire de l'hydrogène vert en respectant l'environnement saharien. Les expérimentations à grande échelle pourraient débuter dès 2030.

    Commentaire


    • #3
      Aprés les startups qui font la force de l'économie algerienne..mdrrr.. la saga propagandiste continue sur Euronews

      Visiblement, la junte algerienne a établit un contrat sur du long terme avec Euronews aprés le passage de Macron en Algerie.

      Je me demande combien de gaz Macron a pu avoir pour leur faciliter ce petit coup de pub à faible impact.

      Commentaire


      • #4
        il est ou les 1000 MW de solaire pour l'année 2022 !!! Quand on s'habitue aux mensonges ça devient une seconde nature !!!
        Cette histoire drôle se répète depuis 2012

        Commentaire


        • #5
          Oui, l'Algérie va...
          "Tout ce qui te dérange chez les autres, c'est seulement une projection de ce que tu n'as pas résolu en toi-même" - Bouddha

          Commentaire


          • #6
            Keep cool the ayachas team

            A votre place, je m’inquièterais plutôt du manque de gaz pour cet hiver

            En effet, le GNL se fait rare et vous n’avez même pas de quoi le stocker…

            Ou en sont vos stations de GNL ?

            Vous dépendez de votre mac sbagnouls à 100 % et eux dépendent de nous

            Des génies ces maroccos

            Commentaire


            • #7
              la plus grosse propagande c est la chaine canal algerie
              tout va bien en algerie l agriculture au top la startup nation au top le peuple n est pas dupe

              Commentaire


              • #8
                Je ne comprends pas cette insistance des marocains à dire que c'est des mensonges les passions inavouables prennent le dessus

                Commentaire


                • #9
                  Ils sont même pas capable d’avoir une raffinerie qui fonctionne

                  Dernière modification par djamel, 04 octobre 2022, 09h58.

                  Commentaire


                  • #10
                    Les bousbiriens toujours inquiets de voir la grande Algérie se réveiller

                    Commentaire


                    • #11
                      Cette histoire drôle se répète depuis 2012
                      Une décennie de bobards n'est pas suffisante pour le cachir.

                      Commentaire

                      Chargement...
                      X