Annonce

Réduire
Aucune annonce.

FIAT 90 000 véhicules par ans seront fabriqués à Oran

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • FIAT 90 000 véhicules par ans seront fabriqués à Oran

    Il marchio Fiat del gruppo Stellantis sbarca nel mercato algerino con un accordo quadro per la produzione di 90 mila veicoli all’anno a Orano. l’intesa prevede che una “percentuale rilevante” dei veicoli Fiat sia assemblata con componenti locali.

    Inizialmente verranno prodotti tre modelli – una “cult car”, una monovolume e una superutilitaria – ma non è escluso l’ingresso di altri tipi di veicoli e di altri marchi italiani, come ad esempio Alfa Romeo. I primi modelli del marchio Fiat prodotti in Algeria saranno disponibili a partire dalla fine del prossimo anno. L’Algeria ha scelto Fiat “per l’impegno profuso da questo marchio nel raggiungere un effettivo trasferimento tecnologico e un tasso di integrazione in linea.

    L’intesa è stata firmata oggi dal direttore della cooperazione internazionale del ministero dell’Industria, Zineddine Boussoussa, e dal direttore della regione Africa e Medio Oriente del gruppo Stellantis, Samir Cherfan, alla presenza dell’ambasciatore d’Italia ad Algeri, Giovanni Pugliese, dell’ambasciatore d’Algeria in Italia, Touahria Abdelkrim, del ministro dell’Industria dell’Algeria, Zeghdar, e dell’amministratore delegato di Stellantis, il portoghese Carlos Tavares. Il ministro Zeghdar ha precisato che le due parti intendono raggiungere, entro cinque anni, “i tassi di integrazione tra componenti locali e importati previsti dall’accordo”, aggiungendo che saranno avviate altre trattative per “offrire a imprese subappaltatrici italiane la possibilità di costituire in Algeria e contribuire ad aumentare il tasso di integrazione dei veicoli prodotti localmente”.

    Il mercato algerino è di quelli importanti ed è in espansione: 47 milioni di abitanti, con un tasso di crescita demografica del 3 per cento circa e una domanda di circa 400 mila veicoli l’anno. Soprattutto, l’Algeria può essere la porta di accesso ai mercati africani e arabi, grazie rispettivamente all’Area di libero scambio continentale africana (Cfta, che copre ben 1,2 miliardi di persone) e all’Area araba allargata di libero scambio (Gafta, 280 milioni di abitanti). L’obiettivo del Ceo di Stellantis, Tavares, è quello di portare nel mercato algerino auto tecnologicamente avanzate, sicure, ecologiche e abbordabili dal punto di vista economico. Un accordo importante, dunque, che potrebbe aprire la strada anche ad un altro marchio storico italiano come Piaggio, anch’esso in trattative per entrare nel mercato algerino.


    La Repubblica

  • #2
    Merci MEC213 pour l'info

    Il fait savoir que La repubblica est un journal détenu par la famille Agnelli, fondatrice de FIAT. Donc l'info est sûre.

    Traduction Google: Italien/francais


    La marque Fiat du groupe Stellantis débarque sur le marché algérien avec un accord-cadre pour la production de 90 000 véhicules par an à Oran. l'accord prévoit qu'un "pourcentage significatif" des véhicules Fiat sont assemblés avec des composants locaux. Trois modèles seront initialement produits - une "voiture culte", un monospace et un super-utilitaire - mais l'entrée d'autres types de véhicules et d'autres marques italiennes, comme Alfa Romeo, n'est pas exclue. Les premiers modèles de la marque Fiat produits en Algérie seront disponibles dès la fin de l'année prochaine. L'Algérie a choisi Fiat "pour l'engagement pris par cette marque dans la réalisation d'un transfert de technologie efficace et d'un taux d'intégration en ligne. L'accord a été signé aujourd'hui par le directeur de la coopération internationale du ministère de l'Industrie, Zineddine Boussoussa, et par le directeur de la région Afrique et Moyen-Orient du groupe Stellantis, Samir Cherfan, en présence de l'ambassadeur d'Italie à Alger, Giovanni Pugliese. , l'ambassadeur d'Algérie en Italie, Touahria Abdelkrim, le ministre de l'Industrie d'Algérie, Zeghdar, et le PDG de Stellantis, le portugais Carlos Tavares. Le ministre Zeghdar a précisé que les deux parties entendent atteindre, d'ici cinq ans, "les taux d'intégration entre composantes locales et importées prévus par l'accord", ajoutant que d'autres négociations seront lancées pour "offrir aux sous-traitants italiens la possibilité de s'implanter en Algérie et contribuer à accroître le taux d'intégration des véhicules produits localement ». Le marché algérien est important et en expansion : 47 millions d'habitants, avec un taux de croissance démographique d'environ 3 % et une demande d'environ 400 000 véhicules par an. Surtout, l'Algérie peut être la porte d'entrée des marchés africains et arabes, grâce respectivement à la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC, qui couvre 1,2 milliard d'habitants) et à la zone de libre-échange arabe élargie (Gafta, 280 millions d'habitants). L'objectif du PDG de Stellantis, Tavares, est d'apporter des voitures technologiquement avancées, sûres, écologiques et abordables sur le marché algérien. Un accord important, donc, qui pourrait aussi ouvrir la voie à une autre marque italienne historique comme Piaggio, également en négociations pour entrer sur le marché algérien.

    Commentaire


    • #3
      Bravo,
      je pense que ca fait partie des accords établis dans le partenariat stratégique .
      il faut entretenir cette dynamique et lui donner tout l'essor qu'il faut ..
      l'Algérie a un avantage énorme , de l'énergie bon marché et sa position stratégique sur l'une des grandes routes commerciales mondiales .
      Dernière modification par xenon, 14 octobre 2022, 14h16.
      ارحم من في الارض يرحمك من في السماء
      On se fatigue de voir la bêtise triompher sans combat.(Albert Camus)

      Commentaire


      • #4
        Ce ne sera que du montage.
        Le ministre parle de véhicules disponibles en octobre 2023...
        montage de kit dans un premiers temps, puis intégration au fil de l'installation des sous-traitants.

        Commentaire


        • #5
          Oui c'est du gonflage de pneus bis repetita... Cette fois il n'y aura pas de cellophane. (ou du moins on va pas le filmer/photographier)

          Le gouvernement algerien balancera des chiffres à dormir debout pour la consommation algerienne. Et le cachir applaudira dogmatiquement. Amen !

          Commentaire


          • #6
            Ce ne sera que du montage.
            La première année oui.
            Puis lors de la montée du plan de charge l'intégration ira crescendo.
            Comme cela, en parallèle, le tissus de sous traitance algérien aura le temps de se développer.
            J'aime surfer sur la vague du chaos.

            Commentaire


            • #7
              et sinon VW et Renault .......... ils on fermé leur usine ou quoi ???
              " Je me rend souvent dans les Mosquées, Ou l'ombre est propice au sommeil " O.Khayaâm

              Commentaire


              • #8
                Au Maroc depuis le début, vous n'avez imposé aucune condition Renault a commencé le Montage des voitures à Casablanca ( SOMACA) sans aucune intégration Quant a l'Usine de Renault de Tanger de 2012 à 2017, le taux d'intégration n'a pas dépassé 30% À ce jour, vous n'avez même pas un cahier des charges.

                Tous les complexes d'assemblage automobile Tanger, Knetra et Casa sont détenus à 100% par des les 2 entreprises françaises Raunault et PSA de mem 99% des sous-traitants sont détenus à 100% par des sociétés étrangère

                الخماس قاليك لوزينات دياولي
                Dernière modification par MEC213, 14 octobre 2022, 14h36.

                Commentaire


                • #9
                  Goul inchallah
                  Houk Loin d'avoir 0.1% de taux d'integration

                  On verra ...WW HYUNDAI TOYOTA tous dans l'eau ... goul inchallah

                  Commentaire


                  • #10
                    Le seuil de rentabilité d'une vrai usine, c'est minimum 200 000 vh/an.

                    Commentaire


                    • #11
                      Certainement a tafaraoui Site de Peugeot
                      Gone with the Wind.........

                      Commentaire


                      • #12
                        Le seuil de rentabilité d'une vrai usine, c'est minimum 200 000 vh/an.
                        Tu bosses dans le secteur ?
                        J'aime surfer sur la vague du chaos.

                        Commentaire


                        • #13
                          c'est pour quand des article de ce genre
                          أربعة مصانع جديدة وإنتاج نصف مليون سيارة سنة 2018

                          الجزائر تزيح المغرب عن عرش صناعة السيارات في إفريقيا





                          الشروق أونلاين
                          • 2015/12/02

                          الشروق
                          أعطت الحكومة الجزائرية الضوء الأخضر لبناء أربعة مصانع جديدة لصناعة السيارات الأوروبية والآسيوية والتي ستدخل مرحلة التصنيع قبل سنة 2018 بقدرة إنتاج تقترب من 500 ألف سيارة سنويا، حيث ستنتقل الجزائر من أول مستورد للسيارات في إفريقيا إلى أول مصدر ، وبهذا ستزيح المغرب عن عرش صناعة السيارات في إفريقيا والذي يحتضن أكبر مشروعين لصناعة السيارات الفرنسية من طرف رونو ومجموعة بيجو ستروين الفرنسية بقدرة إنتاج تبلغ حاليا 150 ألف سيارة سنويا.

                          Commentaire


                          • #14
                            Hmida,

                            les normes internationales, du seuil des capacités au niveau mondial se situent entre 200.000 et 300.000/an pour les voitures individuelles, environ 100.000 et plus unités/an pour les camions/ autobus et évolutives avec les grandes concentrations depuis 2009
                            https://maghrebemergent.net/usines-d...-propositions/

                            Commentaire


                            • #15
                              Kech merci.
                              J'aime surfer sur la vague du chaos.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X