Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Israël se préparerait à attaquer l'Iran

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Israël se préparerait à attaquer l'Iran

    Le journal israélien Haaretz a diffusé, dimanche 23 novembre, un document officiel envisageant une attaque contre l'Iran pour l'empêcher d'accéder à l'arme nucléaire. Le rapport préconise également d'empêcher des élections palestiniennes pour contrer l'ascension du Hamas.

    Rapprochement de Washington avec Téhéran

    Selon le journal, ce document d'un organe de sécurité israélien met en garde contre le risque qu'Israël puisse se retrouver virtuellement seul en 2009 face à l'Iran nucléaire à la suite d'un rapprochement de la prochaine administration à Washington avec Téhéran et le monde arabe qui mettrait en question sa suprématie militaire.
    Le document, qui doit être présenté en décembre dans le cadre du rapport annuel du Conseil national de sécurité, recommande de coopérer étroitement avec les Etats-Unis pour empêcher un éventuel accord entre Washington et Téhéran qui nuirait aux intérêts d'Israël.

    "Fenêtre" limitée


    "Israël est pratiquement seul face à la menace stratégique de l'Iran et à celles des missiles balistiques et des roquettes des divers pays de la région", écrit ce document.
    Il assure qu'Israël doit préparer une option militaire car il ne dispose que d'une "fenêtre" limitée pour agir avant que l'Iran obtienne l'arme atomique, si les autres pays renoncent à l'en empêcher.

    Montée du Hamas

    Le document met par ailleurs en garde contre l'éventuelle "disparition" politique du président palestinien Mahmoud Abbas, dont le mandat doit normalement s'achever le 9 janvier prochain.
    Le texte avertit contre une éventuelle désintégration de l'Autorité palestinienne et d'une montée en puissance du mouvement islamiste Hamas. Il préconise "d'empêcher des élections au sein de l'Autorité palestinienne, même au prix d'une confrontation avec Washington et la communauté internationale".

    Accord avec la Syrie


    Enfin, le document estime par ailleurs qu'Israël devrait, avec le soutien des Etats-Unis, "progresser en vue d'un accord avec la Syrie, même si cela suppose un prix élevé à payer", en référence au plateau du Golan occupé depuis 1967 dont Damas réclame la restitution.
    Selon les estimations, un tel accord avec la Syrie pourrait conduire à un accord avec le Liban, susceptible d'affaiblir l'alliance de Damas avec le Hezbollah chiite libanais et le Hamas.

    Par Nouvelobs.

  • #2
    moi je sens que les iraniens vont tendre un piege dont israel ne se relevera peut-être plus, qu'elle les attaque et c'est toute la region qui sombre

    Commentaire


    • #3
      Toutes les deux semaines on a une annonce de ce genre! Bon ils attaquent ou pas ces tap***?
      Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas? S21 V30

      Commentaire


      • #4
        Israël n'attaquera jamais l'Iran sans l'aval des USA. Et les Etats-Unis, quelque soit le président à leur tête, ne renverseront jamais le jeu des alliances au dépens d'Israël. A mon avis ce texte a des desseins qui relèvent de la politique interne.

        Commentaire


        • #5
          La probablité d'une attaque israelienne préventive augmente de jour en jour, surtout que l'iran peut mnt avoir suffisamment d'uranium enrichi pour réaliser sa 1ere bombe.

          Normalement la rencontre Bush/Olmert a donné une place à la question iranienne, mais difficile à anticiper.

          Faut prendre en compte le fait que les deux vont pas rester longtemps.

          Commentaire


          • #6
            Le rapport préconise également d'empêcher des élections palestiniennes pour contrer l'ascension du Hamas.
            Il font du bon travail en tout cas, avec le blocus comme punition de l'élection démocratique du HAMAS, ils auront tout fait pour soulever la population contre HAMAS... et tout ça avec l'aide des autorités palestiniennes...

            Quelle honte...

            Commentaire


            • #7
              L'Iran annonce le lancement avec succès de sa deuxième fusée spatiale

              Il y a 4 heures

              TEHERAN (AFP) — L'Iran a annoncé mercredi avoir procédé avec succès au lancement de sa deuxième fusée spatiale, Kavoshgar-2, et à la récupération d'une sonde qu'elle transportait.

              "Après avoir accompli avec succès ses missions, la fusée Kavoshgar-2 est retournée sur Terre avec un parachute spécial au bout de 40 minutes", a dit le commentateur de la télévision, sans autres détails.

              La télévision a montré un plan fixe de la fusée, ressemblant au missile Shahab-3 iranien, et dressée sur une rampe de lancement mobile. Puis d'autres images ont montré son décollage pendant une dizaine de secondes.

              Selon le site internet de la télévision d'Etat, Kavoshgar-2 est composée de trois parties: un lanceur, un laboratoire spatial et une section récupérable.

              "Le laboratoire spatial a pour objectif de tester le climat spatial et de faire des expériences", selon cette source.

              La télévision a évoqué un "succès qui renforce la confiance et la fierté nationale" grâce au "retour sur terre de la partie prévue et son atterrissage sain et sauf, ce qui est une première en Iran".

              L'Iran avait annoncé le lancement réussi le 4 février dernier de sa première fusée spatiale, Kavoshgar-1, qui aurait atteint une altitude de 200 km.

              Cette annonce avait été accueillie avec scepticisme dans de nombreux pays occidentaux, la France affirmant par exemple que l'engin, qui semblait dérivé du missile balistique Shahab-3, "ne disposait pas de capacités extra-atmosphériques".

              La frontière entre l'atmosphère et l'espace se situe à une altitude de 100 km.

              Dans un texte dont la source n'a pas été identifiée, les différentes agences de presse iraniennes ont expliqué que Kavoshgar-2 a été "envoyée avec l'objectif de transmettre correctement les données environnementales, d'envoyer correctement et à temps les ordres de séparation du moteur et la réalisation correcte du système de récupération".

              Selon ce texte, "les résultats obtenus lors de la présence dans l'espace correspondent aux objectifs fixés" pour la mission.

              La République islamique a procédé cette année à de nombreux tirs de missiles balistiques, le dernier en date, le Sejil, lancé le 12 novembre, étant présenté comme un engin de "nouvelle génération", d'une portée de près de 2.000 km.

              Kavoshgar-1 était censée, quant à elle, porter une sonde spatiale, dont le sort a donné lieu à des informations contradictoires.

              Un scientifique iranien avait affirmé qu'elle était revenue sur Terre alors qu'un deuxième avait laissé entendre qu'elle était restée dans l'espace.

              Le nombre d'étages de l'engin était aussi entouré de mystère, le chef de l'Agence spatiale iranienne Ahmad Talebzadeh faisant état de deux étages alors que le président Mahmoud Ahmadinejad en avait annoncé trois.

              Ce dernier avait aussi annoncé à cette occasion que la fusée porterait un satellite de construction locale, Omid, à l'été 2008. Mais aucune information à ce sujet n'a été livrée depuis.

              Le missile balistique Shahab-3, propulsé par un combustible liquide, est dérivé du missile nord-coréen No-Dong. L'Iran a affirmé en 2005 avoir accru sa portée initiale, d'environ 1.500 km, à 2.000 km.


              http://www.google.com/hostednews/afp...1DI5IRKSVJ7w8g

              Commentaire


              • #8
                L'Iran annonce le lancement avec succès de sa deuxième fusée spatiale
                Féliciations et chapeau bas pour le peuple iranien qui se prépare contre toute éventualité ; ça change des larves du Golfe qui font la fête pour 20 millions de dollars pendant que les enfants de Ghaza meurent faute de médicaments et de nourriture.

                Commentaire


                • #9
                  l'iran ne semble pas du tout inquieté par les menaces a mon avis tout est preparé



                  MAWT L ISRAEL

                  Commentaire


                  • #10
                    les israeliens essaient de couper l'axe teheran-damas, ils continuent à s'entrainer entre temps, ils attendent la bonne fenetre d'intervention c'est tout. tous les jours que dieu fait vous pensez bien qu'une cellule speciale prepare, etudie et planifie les attaques, les pilotes qui y participerons chaque jour ils l'ont en tête, leurs exercices sont fait et programmés pour ce but ultime ! une telle operation, compliquée et perilleuse met longtemps à se preparer...

                    pour l'iran, le plus urgent est de consolider les defenses aeriennes du pays. il doit lui aussi preparer, planifier et organiser une defense opaque des centrales.
                    sa chasse aérienne s'entraine elle aussi, elle fait des manoeuvres de grande envergure de temps à autres (ça coute cher et ça prend du temps à organiser et etudier dans les details), bref, l'iran ne reste pas les bras croisés en attendant que les sufa et les f-15 lui tombent dessus...

                    le seul probleme pour l'iran c'est qu'il n'a pas trop les moyens techniques pour se defendre convenablement, ses avions les plus recents etant les mig29A, des appareils qui datent de l'ère sovietique, partiellement modernisés, dit t-on au strandard SMT, mais rien n'est moins sûr car tous les packs de modernisation de ses avions (35 en tout) restent insuffisant pour affronter la technologie americano-israelienne. l'iran a commis une betise enorme en ne commandant pas des chasseurs de haute valeure comme les su-30 avant l'arrivée de nejad, celui qui a tout fait foiré avec ses menaces à la noix, il n'a reussi qu'à lever la suspicion israelienne et la defiance de tout ou partie de la planete. aujourd'hui sans réel moyens, avec u embargo sur les mains, l'etat major militaire des forces armées iraniennes se trouve devant un dilemne.

                    l'iran tente bien de commander les nouveaux chasseurs chinois de 4e generation, le deja fameux J-10, mais apparement sans succés. quant aux 250 su-30 dont on parlait l'année dernière ce projet est tout simplement irrealisable car la russie ne veut aller contre l'embargo de l'oncle sam...

                    resolvez l'équation, mettez-vous à la place des chefs militaires iraniens ?

                    Commentaire


                    • #11
                      resolvez l'équation, mettez-vous à la place des chefs militaires iraniens ?
                      A leur place je vais essayer de calmer un peu le jeu ,parce en aviation ils sont cuits, c'est pas les quelques F5 et Phantom modifier et des Mig 29 ou même des Su 30 qui vont faire l'affaire face a des centaines de F16,F15 et prochainement des F35!

                      T'a raison Tolkien ils doivent consolider au max les défenses aériennes , comme ça les Israéliens réfléchiront un peu avant d'attaquer parce que ils seront sure qu'ils auront de grosses pertes d'avions et de pilotes.

                      Mais l'Iran a des plans si l'attaque vient de la mer, tenez une enquête trés intéressante à lire du Figaro :


                      Les plans de Téhéran en cas de frappes hostiles


                      Par Georges Malbrunot



                      Vedettes rapides de l'armée iranienne armées de lance-roquettes dans le détroit d'Ormuz. Selon un responsable du ministère de la Défense à Paris, ces embarcations, prêtes à des missions kamikazes, font partie de l'arsenal mis en place par Téhéran pour contrer la présence militaire américaine dans la région.

                      La marine iranienne prépare des attentats aux bateaux suicides contre la flotte américaine:


                      Une «attaque en bande, comme des loups» contre les bateaux américains :

                      c'est la tactique de guerre éclair mise au point par la marine iranienne dans les eaux du golfe Arabo-Persique, en riposte à d'éventuelles frappes contre les installations nucléaires de Téhéran.

                      Pilotées par des gardiens de la révolution fanatisés, une vingtaine de petites embarcations donnent régulièrement l'im*pression de fondre sur des navires occidentaux croisant dans les eaux internationales.

                      Des attentats aux bateaux suicides «ne laisseront aucune chance de s'enfuir aux ennemis», avertit Ali Shirazi, représentant du guide suprême auprès des gardiens, l'armée idéologique du régime, qui menace de mettre le feu à Tel-Aviv et à la flotte américaine dans le Golfe, en cas d'attaque contre l'Iran.

                      «Avec leurs patrouilleurs et leurs vedettes rapides armées de lance roquettes, les Iraniens peuvent faire des dégâts aux gros bateaux occidentaux», reconnait un haut responsable du ministère de la Défense à Paris, qui surveille les mouvements iraniens dans le Golfe.

                      Outre trois sous-marins soviétiques (de classe Kilo) et une petite dizaine de mini-sous-marins pouvant délivrer des commandos de forces spéciales, Téhéran dispose, au total, d'un millier d'embarcations armées, dont plusieurs centaines de vedettes rapides, prêtes à des missions kamikazes. «Leur furtivité et la détermination de leur équipage les rendent particulièrement dangereuses», estime Hubert Britsch, ancien attaché militaire à Téhéran.

                      Une action de guérilla aéromaritime est redoutée par les pays arabes, impuissants, sur l'autre rive du Golfe. Fin août, les marines de plusieurs monarchies ont repéré un «durcissement» de l'activité des pasdarans dans les eaux internationales.

                      Signe de l'imminence d'une attaque, le départ de certains navires américains a même relancé les spéculations sur des bombardements. Bluff ou non de la part de Téhéran ? À chaque fois, comme en janvier, date du dernier incident connu, on redoute le faux pas, qui déclencherait les hostilités.

                      Signaux contradictoires:

                      Sans donner l'impression de se préparer à des frappes, auxquelles Téhéran dit ne pas croire, les Iraniens viennent tout de même de procéder à un nouveau test du Raad, un missile antinavire, dont la portée dépasserait les 300 km.

                      Ils auraient également mis au point un nouveau sous-marin de classe moyenne, le Ghaem, capable de lancer des torpilles. Même si Téhéran est passé maître dans l'art de dissimuler ou d'exagérer ses forces, dans le Golfe, sa «capacité de nuisance» doit être d'autant moins sous-estimée que c'est dans le domaine naval que la coordination fonctionne le mieux entre les pasdarans et leur rival, l'artesh, l'armée régulière.

                      Les premiers peuvent notamment s'appuyer sur des avions de détection sous-marine (des Orions américains notamment), capables de repérer des sous-marins adverses très silencieux, s'inquiète-t-on dans les états-majors occidentaux.

                      Les Iraniens iraient-ils jusqu'au mouillage de mines dans le détroit d'Ormouz, pouvant conduire à la fermeture de ce canal, qui leur permet d'exporter le pétrole, si précieux à leur économie ? Ces derniers mois, Téhéran a envoyé à ce sujet des signaux contradictoires.

                      Une chose parait certaine : aucune installation militaire ou politique américaine dans le Golfe n'est à l'abri de frappes de rétorsion iraniennes.

                      Mais dans les airs comme en mer, pour contrer la défense adverse, les Iraniens devront avoir recours à la même tactique de saturation de l'espace. Pendant un temps donné, leurs tirs de missiles devront être suffisamment nombreux pour passer au travers des mailles de la défense aérienne, et finalement toucher leurs cibles. Celles-ci ont déjà été définies.

                      De la base américaine d'al-Udeid au Qatar, en passant par les installations pétrolières saoudiennes, les objectifs ne manquent pas. Et l'Iran a déjà transmis un message aux pays arabes, leur demandant de ne pas autoriser les Américains à utiliser leur territoire pour attaquer la République islamique. Face aux Émirats arabes unis, les Iraniens ont prépositionné des missiles sol-sol tactiques CR8 Silwan sur les îles Tomb et Abou Moussa, que revendique Abu Dhabi.

                      Au total, Téhéran disposerait d'un millier de missiles balistiques et tactiques, pouvant être tirés à partir de lanceurs mobiles, de tout point du pays.

                      Si leur système de guidage laisse souvent à désirer, en revanche «leur mise en place dans des sites de desserrement pourrait ne pas être détectée, car
                      les véhicules peuvent être camouflés en semi-remorques civils», prévient Hubert Britsch, qui n'écarte pas l'installation de têtes chimiques. D'une portée de 150 à 500 km, leurs 450 missiles sol-sol stratégiques (CSS-8, Shahab 1 et 2) peuvent tous atteindre les bases américaines dans le Golfe.

                      Mais les plus dangereux sont les Shahab 3 une vingtaine seuls capables de frapper Israël, grâce à une portée entre 1 300 et 1 500 km. De récents tirs de missiles effectués au cours de manœuvres étaient «un signal clair» de la détermination de Téhéran.

                      Mais l'un des engins était manifestement «traficoté». S'agissait-il d'un Shahab 3 modifié, ou d'un autre d'une plus longue portée, résultat d'un programme technologiquement crédible, capable de porter une charge nucléaire. Le mystère demeure. Si Téhéran peut riposter directement, ce n'est certainement pas ce mode d'action, aux conséquences désastreuses, que l'Iran privilégiera, estiment la plupart des experts. Grâce à ses relais en Irak, en Afghanistan, au Liban, dans le Golfe, voire en Afrique, la République islamique optera plutôt pour le non-conventionnel.

                      Alliances de circonstance:

                      Chez son voisin irakien, les gardiens de la révolution accentueraient la
                      pression sur les milices chiites qu'ils soutiennent depuis 2003
                      (l'Armée du Mahdi de Moqtada al-Sadr et la Force Badr). Les 140 000
                      soldats américains se*raient des cibles toutes désignées. En cas de
                      frappes contre son territoire, Téhéran n'aurait plus aucune raison de
                      restreindre sa capacité de nuisance, comme il se l'impose jusqu'à
                      présent en Irak.

                      En Afghanistan, l'Iran n'hésiterait pas, non plus, à nouer une alliance de circonstance avec ses ennemis sunnites talibans. Déjà, des armes et des engins explosifs improvisés y ont été livrés par Téhéran. Sur le dossier afghan, l'Iran estime avoir été fort mal récompensé de sa «neutralité positive» adoptée après les attentats du 11 septembre 2001 : George Bush plaça, juste après, le régime des mollahs sur «l'axe du mal». Au nom de ce même pragmatisme, un appui momentané à al-Qaida n'est pas à exclure. Téhéran est fortement soupçonné d'abriter quelques cadres de la mouvance terroriste.

                      Malgré la haine qu'ils se vouent mutuellement, al-Qaida n'a jamais frappé
                      l'Iran. Est-ce vraiment un hasard ? Au Liban, son allié, le Hezbollah, serait vraisemblablement au*torisé à utiliser ses armes les plus sophistiquées contre Israël. Les experts estiment en effet que le réarmement de la milice chiite, depuis la guerre de l'été 2006 contre Israël, a été conditionné par un engagement du Hezbollah à ne les utiliser que contre l'État hébreu.

                      Il pourrait en être de même en Palestine avec le Hamas et le Djihad islamique, qui ont réussi à améliorer la portée de leurs missiles ces dernières années. Enfin, dans les monarchies du Golfe, l'Iran pourrait s'appuyer sur les minorités chiites, souvent victimes de discriminations de la part des
                      régimes sunnites en place. Que ce soit en Arabie saoudite, au Koweït,
                      et a fortiori à Bahreïn, où les chiites (majoritaires) commencent à
                      manifester violemment.

                      Certains membres du clergé pourraient y mobiliser des foules. Dans le passé, des attentats ont été commis par des chiites inspirés par Téhéran, notamment en 1996, contre le site pétrolier d'al-Khobar en Arabie saoudite. Dans ces conditions, on comprend mieux pourquoi Nicolas Sarkozy a parlé de «catastrophe», lorsqu'il a évoqué la semaine dernière à Damas, les conséquences d'une frappe israélienne contre l'Iran.
                      http://www.lefigaro.fr/international...?mode=imprimer

                      Commentaire


                      • #12
                        interessant colorado.

                        on a aperçu apparement les iraniens en train de realiser une base à l'entrée du golfe persique. ils ont l'ambition de construire 50 ka-32 sous licence. un appareil civile (helio) qui peut facilement être transformé en helio de guerre. on voit là d'ailleurs que les russes savent contourner l'embargo ... ces helicos pourront transporter de vrais missiles chinois comme les silkworm. les petites embarcations equipés de lance-roquette de 107mm moi j'y crois pas trop, en tout cas face à une fregate ils feront pas long feu. la saturation, oui là c'est la seule solution, lacher 40 ou 50 petits bateaux qui fonceraient sur les fregates, les corvettes et les navires de logistique americains, ça peut marcher pour quelques batiments (but serai t-il psychologique ?).

                        côté aérien comme tu as dit colorado, ça semble cuit et pour de bon. les iraniens sont des gens qui ont pas mal de ressources, chez eux une longue tradition de concertation donne l'opportunité à tous les chefs militaires de parler et de donner leur opinion, donc c'est un systeme qui favorise la creativité des officiers. c'est certainement ça qui a surpris les israeliens au liban. eux qui étaient habitués à des armées arabes rigides et mal coordonées, là au liban, en pays shiite, ils avaient affaire à une autre strategie, où la voie hierarchique etat presente mais où chaque pion avait sa partie à jouer. en plus tous les pions agissaient comme en mouvement simultané, ils avançaient tous independament mais convergeaient sur le même point !!! c'est comme ça que les golanis israeliens (troupes d'elites de l'armée israelienne) se sont vu encerclés ! plus ils tiraient et frappaient les soldats shiites, plus ceux-ci s'emblaient fuir, aller, venir, repartir, se cacher, puis ils etaient là devant vous en train de vous mitrailler de 10 000 projectiles à la fois ! terrible sensation, une nasse qui se referme sur vous... là les pasdarans et les conseillers iraniens ont vraiment très bien entraines et reflechis à la tactique pour briser les forces israeliennes. en 2006 celles-ci ont vraiment souffert, elles que tout le monde disaient invincibles !!! les iraniens sont donc très créatifs, pareils pour les shiites libanais. la syrie c'est une autre tradition militaire, formé par l'école de guerre sovietique. recemment neanmoins l'armée syrienne a fait un revirement tactique spectaculaire, elle a adopté la strategie et les doctrines irano-hezbollah !

                        en irak c'est clair que ça va être une guerre comme le vietnam à la puissance dix. les iraniens ont prevenus. en cas d'attaque, les basiji seront des millions à êtres appelés ! ou parle de 3 à 7 millions de basiji qui seront plus ou moins engagés sur le terrain. les pasdarans, les plus feroces des unités, organisés en saika comme on dit chez nous, ils constituent les troupes de choc, un peu comme les "immortels" dans le film 300. ces unites pasdarans sont là pour entrer dans le lard des troupes d'invasion. attaque de front et attaques non-conventionnels.

                        l'aviation iranienne : beaucoup de choses repose sur elle. peut-être trop. elle est depassée techniquement, comme a dit colorado, que des f-4 et f-5 pour s'opposer à des f-22, des f-16 et des f-15 par centaines ou par milliers ! l'alliance va transformer le ciel iranien en un feu gregeois sans pareil ! les americains ont même prevenus, ils utiliseront des armes nouvelles, et si tout va mal, ils emploieront des armes interdites : nucleaires etc...

                        le monde ne se rend pas compte encore, mais en cas de guerre en iran, beaucoups de choses vont changer !
                        maintenant reste à savoir si la reunion qui a eu lieu la semaine derniere entre le maroc et les pays du golfs si c'est une alliance militaire pro-americaine contre l'iran ou c'est juste un diner d'affaire... le futur nous le dira.

                        Commentaire


                        • #13
                          Israël se préparerait à attaquer l'Iran
                          par le passé:
                          -une frappe sur le QG palestinien à Tunis, pas de riposte.

                          -une frappe contre les installation nucléaire en construction contre l'Irak: pas de réaction

                          -une frappe contre la Syrie, rien pas un mouvement

                          et demain si israel décide de détruire les installations en iran avec une très grande précision de frappe , personne ne pourra le lui interdire.

                          ce pays fait la pluie et le beau temps de l'atlantique aux frontières du Pakistan
                          tout le reste n'est que bla bla bla!

                          Avant de monter sur le ring, il faut être prêt!
                          Mr NOUBAT

                          Commentaire


                          • #14
                            plus le temps passe plus les etats s'effritent de plus en plus. la fabrication et l'acces a la connaissance et au techniques vont devenir monnaie courante et je ne pense pas qu'a long terme on pourra affronter l'hydre.
                            a court terme isarel pourra calmer les envis et éteindre ou d'arreter ou mettre sous quarantaine le developpement cancereux. Mais tous le monde le save nous somme pas en face de cellules cancereuse mais bien d'un changement dans le code genetique. Le code genetique redoutable c'est celui du Satanisme.
                            Je me demande comment israel et les juifs peuvent convaicre tout le monde de s'eloigner du satanisme, alors que certaine bible sont pleines de verset qui peuvent etre manipuler et utiliser par satan lui meme. Qui pourra enpecher satan de devenir rabbin pretre imame ou pasteur? Mais si ces quatres doivent faire faire une these d'etat et un phd en theologie appliquée, Satan ne pourra jamais penetrer les lieux du culte pour s'emparer des livres saint et les modifier a sa guise. Satan prefere la tunique et la barbe facile a porter et facil a faire pousser. Mais rester a l'université pendant 30 ans pour devenir imame trops c'est trop dira t'il.
                            Et puis satan n'aime pas les etudes. Sa journée est loisive il vie dans un monde imaginaire fait et taillée specialement pour ces desires. Alors que vivre sur terre c'est toujours un combat d'aller trouver sa nouriture.
                            israel doit se retourner contre elle meme et faire le ménage comme il l'avait fait Moise un jours avec quelques volontaires. Passer au fil du rasoir les porteurs du satanisme l'idée d'etre peuple élus donc ayant le droit de faire ce qu'on désire et croire faussement que Dieu frequente la pourriture ou la soutient contre le droit universel, et place au travail et a la recherche scientifique

                            Commentaire


                            • #15
                              treve de bavardages inutiles et absurdes...

                              faut dire la verité au peuple, c'est ainsi qu'on construira une nation éclairée...

                              israel et leur puissant allié, la première puissance mondiale (je nomme les etats-unis : dix fois plus puissante et plus riche que la russie, notre allié de l'epoque sovietique) attaqueront et detruiront tout pays arabe, toute armée arabe, qui tentera de remettre en question l'existance d'israel. à cette fin, ils aneantiront tout regime, tout pays, toute armée qui menacera la securité d'israel ou des etats-unis. toute armée, comme celle de l'iran, qui essaiera d'avoir la technologie nucleaire, sera punie et anéantie avant de posseder le savoir-faire ou la technologie de faire des bombes nucleaires.

                              le pakistan a crée sa bombe clandestinement, l'inde pareil. ce dernier a deployé des tresors d'ingeniosité pour parvenir à ses fins (c'est un pays non aligné, ni pro-russe, ni pro-americain, donc un pays qui peut tomber à tout moment dans le camp adverse). il a mis des dizaines d'années. il construisait en douceur, clandestinement, sans faire de pub ni crier au loup ou au scandale. ce que savent pas faire les pays arabes. saddam qui montrait les technologies nucleaires à la television ! ahmadinejad qui gueule à la tribune qu'il va anéantir israel etc !

                              les indiens et les pakistanais eux ont fait tout le contraire. personne n'a dit ou parlé ou vendu la meche. c'est un pays plus mûr ! pourtant c'est une democratie ! tout le monde aurai pû crier et protester contre cette politique de nuclearisation... non personne n'a poignardé son pays !

                              des pays comme l'algerie, la syrie, le yemen, s'ils essayent d'avoir la technologie nucleaire militaire seront tout bonnement aneantis ! car ces pays ont une tradition politique anti-israelienne. ils sont egalement d'anciens alliés de l'urss. ils sont tout simplement designé à l'aneantissement militaire preventif s'ils tentent de devenir trop puissants.

                              un pays comme le maroc, plus proche d'israel, allié de tout temps des etats-unis, peut avoir accés à la technologie nucleaire, civile et militaire. l'algerie non, ça fera scandale si elle tente quoi que ce soit. l'espagne est opposée à ce qu'un pays du maghreb ait la technologie militaire, la france pareil...

                              si ces pays vous proposent une cooperation civile en matiere nucleaire, faut dire non direct ! car les ingenieurs nucleaires et les chercheurs qui vous enverront sont apporchés par les services secrets de leur pays et vous espionneront obligatoirement ! il vaut mieux se tourner vers la chine ou la russie dans ce systeme.

                              l'iran se sent assiegé, c'est pour ça qu'il developpe le nucleaire. personnellement je suis contre qu'il ait la bombe car il s'en prendra aux pays arabes voisins. peut-être redessinera t'il la carte du proche orient. mais cela ne donne aucun droit à israel de l'attaquer, de le detruire ou de stoper sa marche vers la science. israel et les etats-unis serait les premiers pays à être detruits si on suivait leur logique d'apres le point de vue d'autres pays ou d'autres peuples. alors où soit ils dasarment eux-aussi, et la planete entiere, ou soit ils se font une raison... c'est ça la justice !

                              malheureusement on vit dans un monde de predateurs, où la loi du plus fort est toujours la meilleur.

                              tout le monde est avertit maintenant...
                              Dernière modification par absent, 28 novembre 2008, 17h46.

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X