Annonce

Réduire
Aucune annonce.

La diversité génétique des espagnols marquée par l’Inquisition

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • La diversité génétique des espagnols marquée par l’Inquisition

    L’héritage historique de l’Inquisition espagnole, qui a forcé des juifs et des musulmans à se convertir au christianisme, se voit aujourd’hui dans les gènes des habitants de la péninsule ibérique.

    Après avoir reconquis le territoire contre les musulmans, les rois catholiques espagnols mirent fin à la diversité religieuse de la péninsule ibérique. Au 15ème siècle, juifs et musulmans, victimes de massacres, devaient se convertir au christianisme ou fuir. Grâce à une analyse ADN menée sur la population actuelle d’Espagne et du Portugal, des chercheurs ont pu quantifier l’ampleur de cette intégration forcée.

    Selon l’étude menée par Mark Jobling (University of Leicester, GB) et ses collègues portugais, espagnols et israéliens, 10,6% des habitants actuels de la péninsule ibérique ont des ancêtres maures et 19,8% des ancêtres juifs sépharades. Ces résultats attestent d’un niveau important de conversions, analysent les chercheurs.

    Pour parvenir à ces chiffres, les chercheurs ont étudié le chromosome Y de plus d’un millier d’hommes, espagnols et portugais. Pour établir leur proximité avec la population européenne, séfarade ou maure, ils ont d’abord établi le profil type du chromosome Y des populations arabes et berbères actuelles d’Afrique du nord ; des populations issues des juifs chassés d’Espagne en 1492 ; enfin des Basques, considérés comme proches des populations européennes d’origine.

    La répartition des descendants des juifs ou des musulmans convertis n’est pas la même sur tout le territoire, précisent les chercheurs, qui publient leurs travaux dans l’American Journal of Human Genetics. La carte des origines maures d’après le chromosome Y ne reflète pas celle de la colonisation musulmane ni du retrait de la population arabe. Elle serait donc bien la trace de l’intégration -forcée- liée à la politique de christianisation des rois catholiques et de la redoutable Inquisition.

    Cécile Dumas

    Sciences-et-Avenir.com
    05/12/08
    A todo cerdo le llega su San Martín.

  • #2
    Le musulman a-t-il des gènes spécifiques maintenant ? Est-ce pour ne pas les choses par leur nom ? Je n'ai encore jamais lu un article scientifique d'une telle médiocrité. Tout le monde sait que la majorité écrasantes des militaires partis en Andalousie, dans le sillage de Tarek Ighmourasen, était amazighe. D'ailleurs, beaucoup d'Espagnols ont découvert grâce aux tests génétiques qu'ils sont amazighs. Il y a même une étude qui a été faite par une université espagnole : les gens d'Agadir, d'Asfi, du Nord de l'Algérie et une grande partie de l'Andalousie ont le même patrimoine génitique. Autant dire ils sont amazighs. Au moins génétiquement. Culturellement, c'est une autre histoire.
    Le Tamazgha, c'est la terre des Amazighs.

    Commentaire


    • #3
      je suis d'accord avec amazigh sur ce point, parceque c'est ridicule de parler de musulman alors qu'on sait un musulman peut etre blanc noir chinois....

      Commentaire


      • #4
        Tout ça, c'est pour se donner bonne conscience, vous savez très bien, que les premiers habitants d'Espagne, les Ibères étaient en fait berbères, ensuite, il y a eu quelque apport avec les carthaginois, les phéniciens et les romains, la population qui à le plus laissé ses marques sont les Wisigoth, peuple germains qui ont été obligé de quitter les pays de l'est, repoussés par les Huns, les musulmans quant à eux ont été expulsés ou massacré après la reconquista par ces mêmes wisigoth christianisés, plus de 700 000, pas loin du million.

        L’expulsion des morisques d’Espagne

        La déportation des andalous: Un génocide oublié
        Dernière modification par zek, 10 décembre 2008, 09h22.
        L'Homme s'obstine à inventer l'Enfer dans un monde paradisiaque. Jacques Massacrier

        Commentaire


        • #5
          amazighIII

          et pourtant ce que tu viens de dire, n est pas très logique non plus...Agadir, Asfi, nord de l Algerie...tu sais tout comme moi que les premiers à etre rentré en Andalousie sont les rifains, et ce sont eux qui l ont conquis...maintenant si tu te decide à faire comme LES makhzen des réecriture de l histoire en ta faveur, ça, c est autre chose encore .
          asghoun jevdith, jevdith ad i-neqdou...
          une corde ne peut etre tendu, et encore tendu, sans finir par rompre.

          Commentaire


          • #6
            il est clair que l'islam n'a pas de gènes, ne soyons pas de mauvaise foi.
            quand l'article parle de gènes et d'origines, c'est surtout les nord africains.

            je suis d'accord avec notre ami rifain, la majorité écrasante des soldats qui ont conquis l'espagne ont été recrutés dans les montagnes du rif.

            Commentaire

            Chargement...
            X